Téléchargez
notre application
Ouvrir

Irma : Macron promet une aide d'urgence d'ici lundi

reuters.com  |   |  649  mots
Apres saint-martin, macron attendu a saint-barth[reuters.com]
(Crédits : Pool)

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a annoncé mercredi la mise en place "d'ici lundi" d'un mécanisme d'aide financière d'urgence pour les sinistrés des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, une semaine après le passage dévastateur de l'ouragan Irma sur les Antilles françaises et dans les Caraïbes.

Le chef de l'Etat est arrivé en fin d'après-midi heure de Paris à Saint-Barthélemy après une étape sous tension, la veille, à Saint-Martin où il a promis des moyens pour la reconstruction et un retour à la normale dans les meilleurs délais.

"Il y a des personnes qui ont tout perdu, qui sont dans le dénuement, il y a des personnes qui sont au chômage technique, et là, on va mettre en place (ndlr, un système d'aide) pour que dès lundi prochain au maximum, on puisse avoir le paiement", a dit le chef de l'Etat lors d'une rencontre avec des habitants de Saint-Barthélemy, sans donner plus de précisions.

"Je ne veux pas qu'il y ait de fraudes, d'abus etc. donc il faut bien tout verrouiller, cela sera fait pour lundi", a-t-il ajouté, selon une vidéo diffusée sur son compte Facebook.

Saint-Barthélemy, connue pour ses villas de luxe et qui a été moins dévastée par l'ouragan que Saint-Martin, "est une île debout", a-t-il par la suite tweeté, invitant "chacun à (re)visiter l'île au plus vite, car le tourisme est le coeur de son économie".

La veille, à Saint-Martin, le chef de l'Etat avait annoncé que les effectifs des forces de sécurité françaises seraient portés d'ici la fin de la semaine à 3.000 dans la partie française de l'île, théâtre de pillages et de violences, des "débordements" jugés "inacceptables" par le chef de l'Etat.

Ce "sur quoi nous avons concentré tous nos efforts, c'est le retour à une vie normale dans l'île, aussi normale que possible", avait-il déclaré, évoquant le rétablissement d'ici au 20 septembre d'"environ un tiers" des capacités en eau potable.

Le Tonnerre, l'un des plus grands navires de la marine française avec ses 199 mètres de long, a pour sa part appareillé mercredi de Toulon pour rallier les Antilles en une douzaine de jours. Il transporte plus de 500 hommes, 1.000 tonnes de matériels, 116 véhicules et engins des forces armées et 26 véhicules pour le maintien de l'ordre (21 pour la gendarmerie, cinq pour la police).

PHILIPPE A HÂTE DE "S'EXPLIQUER" DEVANT LE PARLEMENT

Selon un dernier bilan, l'ouragan Irma a fait au moins onze morts et plusieurs disparus dans les îles françaises, et causé d'importants dégâts matériels.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui s'est rendue mercredi auprès des blessés transférés à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, a assuré que tous les blessés graves étaient "sortis d'affaire".

"Il y avait sept blessés graves dont deux en urgence absolue qui ont été traités. Tous sont sortis d'affaire", a-t-elle dit sur BFM TV. "On est surpris par le faible nombre de blessés graves au vu de l'impact de ce cyclone sur le bâti de Saint-Martin."

Confronté à des critiques de l'opposition sur des manquements présumés de l'Etat, Emmanuel Macron a assuré que l'anticipation du gouvernement avait été "complète" compte tenu des informations disponibles sur l'évolution de l'ouragan.

Faisant écho aux propos du chef de l'Etat, le Premier ministre Edouard Philippe s'est dit "extrêmement fier de la réaction des services de l'Etat" et a évoqué une réaction "rapide" et "massive" de l'Etat.

"Si, le moment venu, le Parlement veut poser des questions, nous y répondrons, totalement, complètement et j'ai même hâte de pouvoir le faire", a-t-il dit sur France 2.

(Sophie Louet et Marine Pennetier, avec Julie Carriat, édité par Henri-Pierre André)