La Tribune

Philippe Brendel : " les ventes aux entreprises repartent en 2010 "

Propos recueillis par Guillaume Geneste  |   -  452  mots
L'interview de Philippe Brendel, directeur de l'Observatoire du véhicule d'entreprise.

Philippe Brendel fait le bilan de la vente de véhicules d'entreprise en 2009 et apporte sa vision de 2010. Après une phase difficile, le marché devrait retrouver des couleurs cette année.

Quel bilan tirez-vous du marché des ventes de véhicules aux entreprises en 2009 ?

Philippe Brendel : Si l'on considère le marché automobile dans sa globalité, le millésime 2009 a été plutôt satisfaisant puisque ce sont environ 2.643.000 véhicules qui ont été immatriculés l'année dernière, véhicules particuliers (VP) et utilitaires (VU) confondus. Soit une valeur proche de celle du record de 2001 avec 2.689.000 immatriculations. Malgré la crise économique, le marché automobile s'est bien tenu, principalement grâce aux aides gouvernementales que sont le système de bonus/malus et la prime à la casse.

Ces aides ont-elles privilégié les ventes aux particuliers ?

Ph. B. : Effectivement, alors que les ventes aux particuliers ont beaucoup augmenté, celles de véhicules utilitaires, un très bon indicateur de l'investissement des entreprises, ont fortement reculé en 2009 (18,7 %). Alors que la part des ventes aux particuliers était auparavant inférieure à 50 %, en 2009 elle a été d'environ 58 %.

Selon vous, comment le marché automobile va-t-il se comporter en 2010 ?

Ph. B. : Sur l'année, il devrait enregistrer une légère baisse des volumes de ventes, l'effet d'aubaine lié à la prime à la casse tendant à diminuer, avec un volume global d'environ 2 millions de véhicules particuliers. Les bons chiffres du premier quadrimestre sont liés aux nombreuses prises de commandes de la fin de l'année dernière. Actuellement, il semble que le niveau des commandes soit en baisse.

Parallèlement, comment se comporte le marché des véhicules utilitaires ?

Ph. B. : Le marché des utilitaires retrouve des couleurs et a même enregistré une belle progression sur le mois d'avril (+?32 %). Cela confirme la reprise des investissements par les entreprises, une situation confirmée par les bons résultats des loueurs sur la même période. Il semble que les ventes de véhicules aux entreprises repartent. Nous devrions assister à un tassement du marché VP/VU en 2010 avec une bonne croissance des d'utilitaires et un ralentissement des particuliers.

Pensez-vous que l'essor des véhicules électriques passera par les flottes d'entreprise ?

Ph. B. : Le marché des voitures électriques ne devrait pas décoller avant 2012 ou 2013. Ces modèles représentent toujours un surcoût par rapport aux véhicules thermiques classiques. Cela étant, les entreprises devraient être intéressées si elles ont la capacité financière pour le faire et pour des missions déterminées avec des usages prédictibles. Le véhicule électrique représente un changement culturel par rapport à l'autonomie et à la recharge. Cela doit être pris en compte par les gestionnaires de parcs.

 

Réagir