Anne Hidalgo réfléchit à fusionner plusieurs arrondissements parisiens

 |   |  166  mots
Anne Hidalgo veut réorganiser l'organisation administrative de Paris.
Anne Hidalgo veut réorganiser l'organisation administrative de Paris. (Crédits : Reuters)
Une note interne évoque la fusion des quatre premiers arrondissements. La Ville de Paris promet de ne pas engager une réorganisation qui impacte l'équilibre politique de la capitale.

Anne Hidalgo souhaite réduire le nombre d'arrondissements à Paris. Ce projet évoqué début janvier fait l'objet d'une note interne dont les principales lignes ont été dévoilées par Le Monde.

Il s'agirait de fusionner les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de Paris, soit, les moins peuplés.

"Il ne s'agit pas de supprimer l'arrondissement parisien [de fait les codes postaux actuels ne seraient pas modifiés] mais simplement d'unifier la représentation politique et l'organisation administrative des moins peuplés", cite Le Monde en faisant référence à cette note interne.

Il s'agit de rééquilibrer la représentation politique des Parisiens en tenant compte des équilibres démographiques. La Ville de Paris assure toutefois que cette réorganisation n'impactera pas la répartition des forces entre la majorité municipale actuelle et l'opposition.

Un autre scénario aurait été évoqué avec le rapprochement des 5, 6, 7, 8 et 9e arrondissements. Ce scénario ne serait pas retenu en raison de l'impact dans les équilibres politiques actuels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2016 à 16:34 :
Née à Séville elle vee a vennisieux et maire de Paris pas mal hole hole ?? ))))))
a écrit le 01/02/2016 à 15:23 :
Mme Hidalgo cherche à obtenir avec ses ciseaux une réélection qu'elle aura beaucoup de mal à obtenir avec son bilan qui s'annonce, hélas des plus médiocres.
a écrit le 31/01/2016 à 20:42 :
@ BONSOIR : Mme HIDALGO .... n'est ce pas cette écologiste d'opérette qui hurle contre le gaz oïl qui pollue pour approvisionner les caisses de l'état mais que l'on voit toujours et voiture de luxe avec chauffeur mais jamais dans le métropolitain (sauf quand il y a des caméras) ou le R.E.R. !!!!
a écrit le 31/01/2016 à 14:37 :
"réfléchit UN fusionner plusieurs" ?? à fusionner ?
a écrit le 31/01/2016 à 13:29 :
L'autocratisme dans toute sa splendeur. Mais quoi de nouveau dans un monde politique dominé par des gens qui n'ont de leur vie jamais dû négocier autrement qu'en rapport de force favorable?
a écrit le 31/01/2016 à 2:56 :
On charcute, on charcute, après les régions les arrondissements de Paris.
Effets d'annonce pour ne rien faire là où il faudrait le courage d'agir.
a écrit le 31/01/2016 à 2:45 :
Ben tant qu'à CASSER ? Pourquoi pas TOUT CASSER ? Ces années "socialistes"
sont définitivement celles de l'enterrement de la France ?
De la France DES FRANÇAIS TOUT DU MOINS !
Et la capitale doit y passer aussi hein ? Ben tsé ...
QUELLE MISÈRE, QUELLE MISÈRE MES AMIS !!!
a écrit le 30/01/2016 à 17:39 :
si ça doit contribuer à réduire les charges ( élus et fonctionnaires territoriaux ) alors très bien ! mais pas sûr que ça se traduise par une baisse des impôts locaux des parisiens
Réponse de le 30/01/2016 à 18:10 :
C'est une bonne idée, mais ça va ruer dans les brancards, idem les régions. Nos politiques veulent bien réformer sauf lorsqu'il s'agit de remettre un question leur propre trône!
Si les économies (à confirmer), ne contribuent pas à la baisse d'impôts, mais servent à investir intelligemment dans les infrastructures et les moyens matériels, par exemple dans l'éducation, les crèches, la propreté, la sécurité, l'hébergements des étudiants, les transports, l'accueil des touristes, ......... pour moi, cela me va.
Réponse de le 31/01/2016 à 20:27 :
ça marco c'est dans un monde idéal ; ils nous ont déjà fait le coup avec les intercommunalités et pour quel résultat ?
Réponse de le 01/02/2016 à 12:57 :
réduire les charges c'est plonger dans la spirale déflationiste qui détruira plein d'emplois.est-ce raisonnable aujourd'hui?
Réponse de le 02/02/2016 à 12:29 :
bien d'accord avec vous mais avec l'usine à gaz du grand paris .. on a surtout l'impression que nos élus locaus (eux aussi) cherchent surtout à se garantir des postes, des revenus pour eux et leur famille plutôt que de réduire le poids de la fiscalité locale pesant sur leurs administrés. l'administration parisienne est pléthorique, pour une population relativement réduite (< 2.5 M de parisiens) si on compare à d'autres grandes villes en Europe ou dans le monde. et je ne suis pas certain que paris soit moins sale, mieux gérée, moins polluée etc etc etc pour autant. On doit pouvoir faire tout aussi bien avec moins
a écrit le 30/01/2016 à 16:25 :
Cela parait logique que la représentation politique tienne compte de la population. Comment justifier que le 1er arrondissement avec 17000 habitants compte autant que le 15e avec 237000 habitants ? Cela ne change en outre pas les codes postaux et ne créera donc pas trop de perturbations.
a écrit le 30/01/2016 à 15:34 :
Aucun intérêt, le coût induit par cette réforme pour tous les professionnels va par contre être énorme. C'est à ce genre de projet, que l'on reconnaît ceux ou celles qui n'auraient jamais dû être élu.
Réponse de le 31/01/2016 à 0:44 :
Si vous avez des informations concernant "le coût induit par cette réforme pour tous les professionnels" qui va être énorme dites vous, merci de nous faire profiter de votre mode de calcul.
a écrit le 30/01/2016 à 14:41 :
Est-ce vraiment l'urgence actuelle ? Hors sol qu'ils sont les socialos !
Réponse de le 31/01/2016 à 0:48 :
Faire baisser les coûts de fonctionnement, pour un maire, oui, c'est vraiment de l'urgence actuelle !
a écrit le 30/01/2016 à 11:03 :
On ne peut pas avoir confiance dans les projets socialistes, c'est forcément une magouille.
Réponse de le 31/01/2016 à 9:43 :
C est plutôt le système actuel la tambouille, pourquoi des arrondissements très peu peuplés comptent autant que les gros? Elle est ou la démocratie la dedans? Pareil pourquoi multiplier les conseils municipaux si ce n est pour se goberger entre copains? Oubliez votre sectarisme et réfléchissez un peu, ou alors vous êtes peut être copains avec ceux qui se gavent non?
a écrit le 30/01/2016 à 10:56 :
Et si on passait à une élection directe du maire de Paris, au lieu de la tambouille électorale par arrondissements, pour que le maire soit finalement désigné de la même manière qu'un sénateur, entre gens bien ?
a écrit le 30/01/2016 à 10:19 :
Oh, oh, ça sent la soupe et la mixture électoraliste à plein nez !!
a écrit le 30/01/2016 à 8:52 :
Si ça supprime une paire d'élus, pourquoi pas, mais je suis prêt à parier que ça va créer de nouveaux postes inutiles de fonctionnaires
Réponse de le 30/01/2016 à 18:12 :
Evidement, ceux qui vont se faire virer exigeront des compensations!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :