Au FN, Philippot veut toujours sortir de l'euro

 |   |  180  mots
Pour Florian Philippot, "tout le monde au Front national est pour la fin de l'euro et la souveraineté monétaire".
Pour Florian Philippot, "tout le monde au Front national est pour la fin de l'euro et la souveraineté monétaire". (Crédits : Reuters)
Le numéro 2 du parti d'extrême droite promet que si sa formation arrive au pouvoir, "il est certain qu'au bout de six mois maximum, la France aura une monnaie nationale".

La monnaie unique, Florian Philippot l'a toujours en travers de la gorge. Invité au Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Monde/iTELE, le numéro deux du parti d'extrême droite l'assure: "Tout le monde au Front national est pour la fin de l'euro et la souveraineté monétaire."

Avant d'en remettre une couche: "Si nous arrivons au pouvoir, il est certain qu'au bout de six mois maximum la France aura une monnaie nationale", a-t-il promis. "Il y a deux possibilités: soit parce qu'elle aura réussi à transformer l'Union européenne radicalement en une Europe des Nations libres et souveraines (...) soit parce qu'on aura quitté l'Union européenne si l'Europe ne veut pas se réformer, par referendum", a-t-il expliqué.

Des critiques en interne

A l'issue d'un séminaire de deux jours et demi de discussions à huis clos début février dans l'Essonne, avec une cinquantaine de cadres dirigeants, le FN a maintenu la sortie de l'euro à son programme, bien qu'elle soit critiquée en interne par certains qui craignent qu'elle rebute les électeurs et les milieux économiques.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2016 à 16:54 :
Je crois qu'il n'y a plus que L'AFP pour nommer le Front national "parti d'extrême droite". Son rôle officiel autorise à ce que d'autre complices du global parti reprennent ce qualificatif mensonger. Triste.
a écrit le 09/03/2016 à 16:42 :
Fn ou pas fn l euro va exploser vu que personne ne pourra payer la dette !! J attends le vote anglais après il y aura d autres pays on va voir le vrai visage de l union européen Bruxelles va elle empêcher cela par la force ?car si l euro explose l assurance vie explose cela veut dire faillite des banques et assurance et prélèvement sur les comptes epargnes donc il faut acheter un coffre pour mettre le liquide et acheter de l or et sortir des grandes villes le temps que cela se stabilise car le gouvernement ne pourra pas tenir le pays et ce trouver un jardin et une source d eau car le bobo parisien va avoir de gros problèmes
a écrit le 07/03/2016 à 16:07 :
Le FN ne souhaite pas sortir de l'€ et ne l'a jamais écrit dans aucune profession de foi électorale. Il dit sûil consultera la population... L'UPR souhaite réellement la sortie de l'Euro, de l'Europe et de l'OTAN,et explique pourquoi
Réponse de le 07/03/2016 à 20:52 :
Sortir de l'euro et de l'Otan et baisser son froc devant Poutine, super le programme Upr ! Upr à fuir oui !
Réponse de le 07/03/2016 à 23:46 :
La France semble un pays désormais tout autant corrompu que celui de Poutine ou d'Obama. Mais elle est une des rares à disposer encore d'un semblant d'armée en Europe, malgré l'austérité. Alors, autant défendre nos idées et nos intérêts, plutôt que celles des US qui tire les ficelles de l'Europe. L'€ pour moi n'a plus longtemps avant de passer la main à autre chose.
Réponse de le 08/03/2016 à 3:19 :
La solution n'est certainement pas de diviser l'Europe face à la Russie ou aux Etats-Unis mais de l'unir. L'armée française n'intervient jamais seule même au Mali (drones, avions cargos, renseignement etc) donc c'est encore une absurdité de l'Upr dont on se demande s'il ne travaille pas pour Poutine tout comme le FN !
a écrit le 07/03/2016 à 14:20 :
L'UE ne peux plus se réformer, non seulement elle ne le peut mais , au contraire ele va aller en se radicalisant dans ses orientations idéologiques : globalisation neoliberalê, immigration à marche forcée, vassaliation par les USA, intégration de pays musulmans ( Turquie, Bosnie Erzegovine, Albanie, et peut-être un jour Kossovo ). L'émergence d'une nouvelle Europe démocratique ne peut donc se produire que par la dislocation de l'Europe actuelle.
Réponse de le 07/03/2016 à 16:19 :
Mais que veulent nos politiques Français ???pas un n a dit stop nous voulons une autre Europe avec 8 pays et nous ne voulons pas intégrer d autres pays (Turquie etc!!!) si Sarkozy l avait dit!!!alors cassons la baraque et on verra bien car d autres pays nous suivrons et nous retrouverons notre autonomie
a écrit le 07/03/2016 à 13:29 :
Le principal c'est d'avoir le choix et non de nous l'imposer!
a écrit le 07/03/2016 à 11:43 :
si vous sortez de l'euro vous serez ruinés!du jour au lendemain vos iphones ou audi-breaks vaudront 30% en plus,et le taux de vos crédits trippleront!ce monsieur n'est pas crédible face a la canditature Hollande!
Réponse de le 07/03/2016 à 13:52 :
c'est un des objectifs , moins d'importations et plus de fabrication en interne , et aussi plus d'exportations.
pour les taux de crédit , ça reste en interne donc ça ne bougera pas.
Réponse de le 07/03/2016 à 20:55 :
fabrication en interne dans les maisons de retraite ! La France d'avant n'est plus celle d'aujourd'hui. Philippot fait du populisme uniquement comme Trump aux Etats-Unis, pour les pigeons.
Réponse de le 08/03/2016 à 17:02 :
Oh mince nos audi et nos Aïephone ! Jusqu'à maintenant ces objets ne sont pas vitaux.
Le pain, les légumes, les viandes sont tous produit en France et ces produits sont vitaux.
Pour le carburant, s'il y a dévaluation, il faut savoir qu'il y a une taxe sur les produits pétroliers, le prix d'importation est très petit comparé au prix à la pompe, donc l'augmentation sera très faible et le gouvernement pourra ajuster si besoin.
Pour les taux de crédits bonne réponse de letroll.
Si l'on retourne à notre monnaie nationale il faudra juste attendre un peu avant d'acheter des biens de consommation, nous ne sommes pas le tiers monde, on est presque tous équipé. En tout cas cela permettra de relocaliser une bonne partie de notre ancienne production.
a écrit le 07/03/2016 à 11:22 :
Je commence à en avoir marre des petites phrases des politiques qui sont reprises par les journaux. Pourquoi M. Philippot veut-il que nous sortions de l'euro? Il a souvent clamé qu'il pourrait dévaluer et plus facilement exporter : en 2 ans, l'euro a perdu plus de 20% de sa valeur par rapport au dollar. Je n'ai pas l'impression que la France ait eu un rebond de croissance (ou alors il m'a échappé). C'est quoi le projet du front national ? on sort de l'euro, on sort de l'Europe,on ferme les frontières, on augmente tous les bas salaires de 200 EUR (ce qui fera mécaniquement augmenter les prix). Certes, ce sont des actions concrètes et fortes; mais on n'a pas une vision de la France d'ici 10, 20, 30 ans. Et si on se donne la peine de creuser (pour ça, il faut que les journalistes fassent leur travail), on voit bien que ce programme ne tient pas debout, qu'il est dangereux et basé sur la division des français. Ce qui m'inquiète vraiment, c'est que personne n'ose plus s'opposer vraiment au FN, ni parler vraiment au français pour leur dire : il va falloir encore faire des sacrifices, mais voici où je veux emmener la France ds 20 ans.
Réponse de le 07/03/2016 à 12:50 :
Nos principaux partenaires commerciaux sont les pays de l'euro , donc une dévaluation de l'euro n'a aucune influence sur les échanges entre nous.
En gardant l'euro , il est possible d'être compétitif mais il faut baisser les salaires et les pensions, c'est tout.
Réponse de le 07/03/2016 à 15:09 :
@Rano : vous avez complètement raison. Le programme (?) FN n'est qu'un brouillon irrationnel, mais ça marche grâce a la complaisance des Medias qui ne font pas leur travail d'analyse et de vérité. A la fin du compte, les gens ne sont quand même pas si stupide, j'ose espérer, et comme les Brits, assommes tous les jours de stupide propagande des journaux de R.Murdoch et de manœuvre politiciennes de bas étage (Boris Johnson), ils refuseront de se lancer dans des aventures sans retour. Par ex. Tous les scénarios de Saxo Bk excluent le Brexit. En dépit des Trolls FN, ou du daily Mirror et autres feuilles de choux, la sagesse prévaudra des deux côté de la Manche !!!!
a écrit le 07/03/2016 à 10:52 :
Il est regrettable que ce sujet soit accaparé par le seul FN. Néanmoins la sortie de l'Euro est une question qui mériterait de vrais débats et non pas des anathèmes systématiques. Il est difficile de peser le pour et le contre pour l'économie Française d’être en dehors de l'Euro comme d'autres pays européens, néanmoins on peut se poser la question de savoir si l'Italie ou l'Espagne pourraient rester dans la zone Euro si la France devait en sortir. Car les produits français seraient dé-facto dévalués de 10 à 20% par rapport aux produits italiens. Et si l'Italie et donc avec elle l'Espagne et le Portugal devaient sortir alors il n'y aurait plus d'Euro, car comment maintenir la monnaie unique sans la 2em, 3em et 4em puissances économiques de la Zone euro. La grande perdante pourrait être l'Allemagne qui verrait sa monnaie exploser vers sommets. La question est donc de savoir si l'Italie ou l'Espagne pourraient se maintenir dans la zone Euro sans la France. Que deviendrait alors les économies des pays européens sans l'Euro, La France y serait elle vraiment gagnante ?
a écrit le 07/03/2016 à 9:47 :
SORTIR DE L EUROS ET UNE FOLIE POLITIQUE? MAIS ONT PEUT ENCORE BAISSE LE TAUX DE L EUROS? ../ QAND LE VENT SOUFLE IL FAUT FAIRE COMME LE ROSEAU PLIER POUR NE PAS CASSEZ COMME LE CHENE.? /// LA FONTAINE/// ???
a écrit le 07/03/2016 à 9:27 :
la grande bretagne ne s'en porte pas si mal !
Réponse de le 07/03/2016 à 12:52 :
la Suisse et la Norvège s'en sortent plutôt bien aussi.
Réponse de le 07/03/2016 à 14:43 :
@letroll: la Suisse et la Norvège ne font pas partie de l'UE, mais bénéficient d'accord de libre échange très favorables. C'est ce que veut la GB, à savoir les avantages sans les inconvénients de l'UE. Et c'est justement là l'erreur. Si ces pays ne veulent pas faire partie de la famille, c'est leur droit, mais on ne doit leur accorder aucun avantage :-)
Réponse de le 07/03/2016 à 16:27 :
donc la bonne solution est d'être en dehors de l'UE et de l'euro et de négocier des accords... et ben voilà !! on y arrive
a écrit le 07/03/2016 à 9:07 :
Avec le FN au pouvoir, la France aura deux monnaies: un franc franchouillard dont personne ne voudra, parce qu'il sera en dévaluation permanente, et l'euro, avec un cours de change officiel, et un cours au noir.
Comme toute les républiques bananières.
a écrit le 07/03/2016 à 8:27 :
Je pense que l on peut rester avec l Euro !!mais le problème n est pas là ,il faut que la France retrouve sa pleine autonomie dans les décisions économiques, culturelles et sociétales !!!Bruxelles n aurait plus aucune compétence sur les décisions de notre pays .L 'Europe est un vrai foutoir dirigée par des fonctionnaires !!soit celle -ci change radicalement ,soit il faut la quitter !!!
a écrit le 07/03/2016 à 7:35 :
Je travaille dans une entreprise internationale. Nous avons perdu des contrats rien que sur le jeu des monnaies, un exemple bien réel : les coréens étaient 30% moins chers que nous (du fait des différentiels de monnaies). Il est très difficile d'exporter hors zone euro avec un euro cher !
Réponse de le 07/03/2016 à 7:48 :
L'euro cher à 1,09 $ ? Il était à 1,40 en mai 2014. Il faudra trouver autre chose.
Réponse de le 07/03/2016 à 8:59 :
et pour compléter le commentaire d'Eric, je te demanderais aussi de baisser ton salaire et tes avantages sociaux pour concurrencer les pays à faible coût de main-d'œuvre :-)
Réponse de le 07/03/2016 à 11:36 :
La solution est simple : il suffit de franchir le Rhin et l'Euro n'est plus un obstacle à l'export :-)
Mais Mr Phillipot va peut être nous démontrer que nous n'avons pas le même Euro!!
Je lui propose de rétablir le Franc or, de restaurer la ligne Maginot et d'acheter des morceaux de la muraille de Chine afin de finir de boucler nos frontières. Cerise sur le gâteau ça contribue à relancer l'éco chinoise!!
Réponse de le 07/03/2016 à 19:23 :
La corée du Sud n'est pas un pays low cost. Les ouvriers Coréens gagnent plus que les Français. A salaires identiques, la valeur des monnaies peut nous désavantager. Dans ce cas précis, les allemands (comme les Français) ont aussi raté le contrat.
a écrit le 07/03/2016 à 1:16 :
Idée loufoque de sortir à nouveau d'une monnaie pour rentrer dans une autre bien plus fragile et volatile. Mais bon il faut faire semblant de trouver des "trucs nouveaux" et populistes au FN tout en se faisant financer par Poutine et sa bande anti-Europe.
a écrit le 07/03/2016 à 0:39 :
Mais non Bertrand, la Grande Bretagne ne produit plus rien et pourtant la livre sterling vaut plus que l'euro...
Réponse de le 07/03/2016 à 9:57 :
Vous semblez ignorer que Londres est une place financiere mondiale !!! Et que UK est encore dans l'UE... Mais avez vous releve la chute de la Pound depuis l'annonce du référendum brit.? Et la gamelle que prendrait la Livre ,malgré Londres, en cas de Brexit ?
a écrit le 06/03/2016 à 22:13 :
il y a plus simple :
- 1ère phase : on adapte complètement notre économie à l'euro en réformant totalement le code du travail, en laissant grimper le chômage et en baissant le salaires et les pensions de 20%
- 2ème phase : on attend que l'euro meurt de sa belle mort
- 3ème phase : on repasse à une monnaie nationale.
Réponse de le 07/03/2016 à 0:12 :
il y a encore plus simple :
1) on adapte les formations afin qu'elles soient performantes pour les entreprises
2) on cherche des marchés en Allemagne ou en Autriche
3) on bosse VRAIMENT en créant de la richesse
et on est sauvé
Réponse de le 07/03/2016 à 8:28 :
Il faut rêver bertrant! Si tout le monde fait la même chose en même temps cela ne peut fonctionner, parce que tout cela dépend de l'autre! C'est au dépend des autres que l'on peut "s'enrichir"! L'Allemagne a commencé toute seule au dépend des autres et elle a réussit!
a écrit le 06/03/2016 à 22:07 :
Il faut sortir de l euro c est évident aucunes monnaies pluri nationales n a tenu dans l histoire de toute façon cela viendra tout seul quand les retraites seront diminuées de 20 30 50% en restant dans l euros les salaires payés à 500 ou 600 euros les français sortiront de l euros il faut que des multi nationales tombent pour que les entreprises locales renaissent tuer par les charges les politiciens sont des agents étrangers payés par les lobbies bancaires pharmaceutiques agricoles usa avec le marché transatlantiques en utilisant la planche a billet
a écrit le 06/03/2016 à 19:44 :
rentrer dans l'euro n'était pas facile .... en sortir ce n'est pas possible !
Réponse de le 06/03/2016 à 20:43 :
@pmxr: rien n'est impossible au niveau d'incompétence des politiciens actuels, mais on y laissera sans aucun doute des plumes. Mais peut-être veut-il rejoindre Hollande au Panthéon des nuls qui ont coulé la France :-)
Réponse de le 06/03/2016 à 22:14 :
l'euro a-t-il vraiment une grande espérance de vie ? nous en sortirons sle.oit de manière ordonnée, soit dans la pagaille la plus tota
a écrit le 06/03/2016 à 18:47 :
C'est quand même incroyable cette obstination à vouloir ruiner ses compatriotes et faire effondrer le pays.... En rien de temps, le franc Le Pen (!!!) ne vaudrait plus tripette et la France, à genou, incapable de servir sa dette ,avec des taux d'intérêt atteignant des sommets.... Mais qui souhaite cela ,et pourquoi ? Il ne faut pas penser que cela ne sera pas le cas, c'est évident. Changer une monnaie solide contre de la monnaie de singe, c'est vraiment extrêmement stupide. Qui voudra également investir en France pour être paye en monnaie de singe ?
Réponse de le 06/03/2016 à 21:51 :
Si on consomme ce qu'on produit ce n'est pas si stupide que ça. Je signale que la France sous tous les régimes depuis Philippe le Bel jusqu'à l'an 2000 a toujours utilisé la dévaluation pour se sortir des mauvaises passes économiques. C'est par contre un problème pour le patrimoine incorporel français...de même c'est plus difficile de s'endetter quand on n'a pas comme les US une monnaie étalon. Je pense personnellement que la Grèce aurait eu intérêt à suivre cette voie...par contre en tant que créanciers ce n'était pas notre intérêt de la laisser faire.
Réponse de le 06/03/2016 à 22:17 :
avec l'euro, c'est toute notre économie que nous devons dévaluer , ainsi que les salaires .
une monnaie solide n' aucun intérêt si elle n'est pas en phase avec l'économie du pays.
Réponse de le 06/03/2016 à 22:22 :
Combien cela coute de rester devenir comme la grece ? Je préfère l Islande avec 2% de chômeurs on ne va pas mourrir c est 2 a 3 ans difficile mais un retour à l espoir une nation une monnaie des frontires une armée comme 95% des pays du monde
Réponse de le 07/03/2016 à 0:18 :
la monnaie n'est que le reflet de la richesse que produit un pays : or la France ne produit plus RIEN !!! une sortie de l'€ serait un effondrement absolu !! il est tellement surprenant que PERSONNE n'aille vendre ses produits en Allemagne ce qui nous permettrait de profiter de l'€ !!!!! mais il n'y a AUCUN FRANCAIS sur les routes d'Allemagne !!!!
Réponse de le 07/03/2016 à 8:46 :
Les réponses montrent que beaucoup ne réalisent absolument pas que l'état des finances publiques et de l'économie ne permet absolument pas une telle guignolerie !!! Avec 2000 milliards de dette publique et un fort déséquilibre de la balance commerciale, la France ne s'en sort actuellement que parce que 'elle a une monnaie commune partagée par 300 millions d'européens.... Si les Grecs se sont accrochés a l'euro, ce n'est pas pour rien... Ils ne sont pas idiots !!! Perdre l'euro, c'est la faillite de l'Etat (immédiate), des pertes énormes pour les particuliers avec une monnaie fondante et une inflation galopante... Comment allez vous payer votre essence ? Le gazogène est de retour !!! Allons, soyez sérieux pour une fois et pensez à votre intérêt, surtout que cela impacte ré d'abord les plus faibles....
Réponse de le 07/03/2016 à 13:44 :
"La France ne produit plus rien..." 5ième PIB mondial
"Fort déséquilibre de la balance commerciale..." et quasi équilibre de la balance des paiements courants, seule pertinente.
"Il n'y a aucun français sur les routes d'Allemagne" : L'Allemagne, premier client de la France!

Les prophètes du malheur, la raison pour laquelle les allemands réussissent, c'est qu'ils font preuve de loyauté envers leur pays.

Votre posture caricaturale fait de vous de mauvais allemands!
Réponse de le 07/03/2016 à 19:45 :
la France , 5ème PIB mondial ? dont 57% de dépenses publiques largement payées avec de la dette.
en PIB réel , on se situe où ?
a écrit le 06/03/2016 à 18:04 :
Parait que ça permet de ne pas se faire "sanctionner", ou étrangler par la BCE (en cas de mesures & décisions françaises qui ne plairaient pas à l'Europe) et avec un bon de +20% en richesse (j'avais lu -25% en revenant au Franc, une monnaie qui se dévaluait facilement :-) )
Quels calculs font leurs économistes ? Ça doit pouvoir se consulter, pour que ceux qui s'y connaissent puissent en montrer les failles ou faiblesses.
a écrit le 06/03/2016 à 16:29 :
Ce n'est pas parce qu'on a été opposé à l'alignement sur le Mark puis à l'entrée dans l'euro (ce qui est mon cas) qu'on doit proposer aujourd'hui de sortir de cette monnaie. Je pense que la sortie de l'euro serait dangereuse car on ne connaît pas la réaction des marchés et surtout qu'elle n'est pas nécessaire ni pour imposer une souveraineté politique nationale par ailleurs ni pour faire de la dévaluation compétitive. En effet la TVA sociale et l'impôt négatif sont de la dévaluation compétitive efficace et peuvent être décidés quand on veut en restant dans l'euro.
Réponse de le 06/03/2016 à 18:22 :
Un commentaire frappé au coin du bon sens. Malheureusement mon cher, seul 5% de la population est à même de le comprendre.
Réponse de le 06/03/2016 à 20:19 :
Pouvez vous expliquer ce qu'est la ta sociale et l'impôt négatif et en quoi ils permettent d'être comparé à une dévaluation monétaire ?
Réponse de le 06/03/2016 à 21:30 :
La dévaluation, si la France a sa monnaie, consiste à faire perdre de la valeur à tout ce qui est produit et détenu en France en baissant la valeur de la monnaie nationale par rapport aux autres monnaies (il suffit d'imprimer des billets de banque). C'est ce que Mauroy a fait en 1982/1983, moment particulier dans l'histoire où le pouvoir politique a fait un virage à 180° sans consulter le peuple. En cas de dévaluation toutes les importations sont plus chères et donc le marché intérieur consomme français, comme il est payé en monnaie française les produits français sont au même prix qu'avant ; de même les exportations sont dopées...par contre les épargnants y perdent. La TVA sociale ça consiste à augmenter la TVA et à baisser les charges sociales de façon identique. Ca a pour effet, si c'est correctement contrôlé de ne rien changer sur les prix des produits français (les prix HT baissent mais les prix TTC n'augmentent pas) mais d'augmenter les prix des produits importés (les prix HT ne baissent pas car la production étrangère ne paye pas de charges en France par contre la TVA augmentée s'applique). A l'inverse les exportations sont dopées (car la TVA ne s'applique pas) et on peut même créer une taxe à l'exportation pour des produits qui se vendent déjà bien avec ou sans rabais (champagne, avions...). On voit que ça a le même effet que la dévaluation. L'impôt négatif ça cible plus particulièrement les faibles salaires car c'est une CSG redistribuée à parts égale entre tous (voir revenu de base). En fait quand les gens travaillent au SMIC l'allocation redistribuée annule la CSG et on peut donc dire qu'un SMIC coûte à l'entreprise ce que la personne touche (évidemment ça ne fonctionne plus pour les salaires élevés mais c'est bien sur la faible valeur ajoutée qu'on a des soucis). La combinaison des deux est possible : TVA sociale pour financer la retraite par répartition, impôt négatif pour financer la solidarité (le tout ferait - 30% sur le SMIC et donc un gain en compétitivité différentielle très important : jamais une dévaluation n'a eu cette ampleur). Par contre la dévaluation dévalorise plus sûrement notre épargne. Voilà pourquoi je dis qu'il est plus judicieux de faire ça que de sortir de l'euro. Les syndicats d'agriculteurs (profession qui sait compter) sont complètement de cet avis. Dommage que les français (par méconnaissance ou posture idéologique) n'appuient pas...
Réponse de le 07/03/2016 à 0:29 :
c'est beau la théorie mais la pratique c'est mieux !!!! je vous précise que les agriculteurs sont largement exportateurs : si vous augmentez artificiellement les prix d'importation et donc que vous ne les vendez plus : deux effets : les entreprises d'import export disparaissent (mais comme nous manquons de chômeurs ce n'est pas grave !!) et les "pays" qui nous vendent mettent une taxe également à l'importation !!! et nous ne vendons plus !!!!!! soyez gentil, allez dans une entreprise faire un petit stage et vous comprendrez ainsi la VRAIE VIE !!!!
Réponse de le 07/03/2016 à 13:50 :
@Bertrand
Avant de donner des leçons, faites bien la différence entre la TVA et une taxe à l'importation; Votre commentaire pourrait alors se trouver, ... sans intérêt!
Réponse de le 08/03/2016 à 17:18 :
à Théophile : En quoi une dévaluation touche l'épargne ?
la somme sur notre compte reste la même, puisque les prix en France ne change pas, il n'a y donc pas de problème pour ça.
Réponse de le 08/03/2016 à 17:23 :
à Bertrand : à la base, l'agriculture ne fait pas parti du monde de l'entreprise, à l'origine nous avions des paysans et non pas des exploitants. Le but de l'agriculture est de nourrir la nation, l'export passe bien après.
a écrit le 06/03/2016 à 15:49 :
Un grand bravo a celui qui a choisi l'image d'illustration. On sent le grand journalisme.
Réponse de le 07/03/2016 à 10:00 :
C'est sur et la profondeur de la pensée du sujet !!!! C'est lui qui nous garantit les pertes ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :