Bpifrance : 15 milliards d'euros de financement pour l'industrie

 |   |  334  mots
Le fonds SPI (Société de projets industriels) initialement doté de 452 millions d'euros, sera porté à 700 millions d'euros en 2016.
Le fonds SPI (Société de projets industriels) initialement doté de 452 millions d'euros, sera porté à 700 millions d'euros en 2016. (Crédits : China Daily China Daily Information Corp - CDIC/Reuters)
La banque publique d'investissement a dévoilé le montant de ses financements prévus pour les trois prochaines années, alors que s'ouvre la 6e édition de la "Semaine de l'industrie". Bpifrance compte consacrer 10% de cette somme à l"usine du futur" dans le cadre du programme d'investissement d'avenir.

La banque publique d'investissement Bpifrance a annoncé lundi qu'elle prévoyait de financer le secteur industriel à hauteur de 15 milliards d'euros d'ici fin 2018 via ses outils d'investissement et de financement. Cette déclaration intervient alors que s'ouvre la 6e édition de la "Semaine de l'industrie", placée sous le thème de l'industrie du futur. Au total, l'industrie mobilise 25% des montants d'investissements de la banque publique. Les TPE et PME captent près de deux tiers des montants mobilisés.

En 2015, les prêts de développement à destination de l'industrie ont cru de 12% par rapport à 2014, notamment tirés par le prêt croissance industrie et le prêt robotique, indique Bpifrance dans un communiqué. Ce type de prêts, sans prise de garantie sur le patrimoine de l'entrepreneur ni sur l'entreprise, est remboursable en 7 ans avec un différé de remboursement de deux ans, donc par nature plus difficiles à obtenir auprès des banques classiques, selon Bpifrance.

Par ailleurs, sur la même période, les financements de court terme ont également cru de 11%, indique Bpifrance.

1,2 milliard pour la seule "usine du futur"

Parmi les outils spécifiques mis en place par Bpifrance en faveur de l'industrie pour les trois prochaines années, une enveloppe de 1,2 milliard d'euros de prêt a été réservée à l'"usine du futur" dans le cadre du programme d'investissement d'avenir.

Elle sera notamment consacrée à financer des entreprises qui investissent dans la transition écologique et numérique, ou bien celles "engagées dans des projets structurants d'intégration de production automatisés comme les robots", indique le communiqué.

     | Lire Usine du futur : les collectivités se mobilisent

Par ailleurs, le fonds SPI (Société de projets industriels) initialement doté de 452 millions d'euros, sera porté à 700 millions d'euros en 2016. Il a "vocation à permettre aux projets industriels les plus porteurs de perspectives d'activité et d'emplois pour les filières industrielles de trouver un appui à leur développement", selon Bpifrance.

>> Lire aussi L'usine de l'avenir se construit maintenant

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2016 à 18:01 :
BPI alors on va encore pouvoir remplir du papier pour rien .Mais les colloques les réunions ça va marcher et pendant ce temps là l'industrie continue de mourir . COMBIEN coute les bureau de la défense? L'USINE DU FUTUR il faudrait qu'il y aie encore des usines ah la la
a écrit le 14/03/2016 à 13:34 :
Encore et toujours des milliards injectés dans l'industrie mais si personne n'achète ce que l'industrie propose à quoi sert donc tout cet argent ?

A sauver les apparences d'un système économique au bord du chaos.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :