Comment Emmanuel Macron a "franchi le seuil de l'ISF"

 |   |  416  mots
Selon le Canard enchaîné, le litige avec le fisc, qui a donné lieu à plus d'un an et demi de discussions, a porté en particulier sur la valeur de la demeure de son épouse au Touquet (Pas-de-Calais).
Selon le Canard enchaîné, le litige avec le fisc, qui a donné lieu à plus d'un an et demi de discussions, a porté en particulier sur la valeur de la demeure de son épouse au Touquet (Pas-de-Calais). (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
Sceptique quant à l'efficacité de l'impôt sur la fortune (ISF), le ministre de l'Economie va lui-même devoir s'en acquitter suite à la réévaluation du patrimoine de son couple par l'administration fiscale, selon Mediapart et le Canard enchaîné.

Fin de mois difficile pour Emmanuel Macron.Tancé par plusieurs responsables politiques et syndicaux pour sa petite phrase lâchée sur "la meilleure façon de se payer un costard", lors d'un déplacement à Lunel (Hérault), vendredi, le ministre de l'Economie serait désormais ciblé par l'administration fiscale, selon Mediapart et Le Canard enchaîné.

Alors qu'il n'était jusque là pas assujetti à l'impôt sur la fortune (ISF), payé par les ménages disposant d'un patrimoine supérieur à 1,3 million, l'ancien banquier d'affaires de Rotschild va devoir s'en acquitter de manière rétroactive, après une réévaluation du patrimoine de son couple par l'administration fiscale.

Doutes sur la valeur de la demeure de son épouse

"Les vérifications entreprises" suite à son arrivée à Bercy (en août 2014), dans le cadre des mesures de transparence mises en place après l'affaire Cahuzac, ont conduit le fisc à réévaluer son patrimoine, lui faisant "franchir le seuil de l'ISF", écrit Mediapart. Le ministre "a finalement admis qu'il devait payer l'ISF et déposé une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014", poursuit le journal, qui précise que le rattrapage devrait "rester inférieur à 10.000 euros, intérêts ou pénalités compris".

Selon Le Canard enchaîné, le litige avec le fisc, qui a donné lieu à plus d'un an et demi de discussions, a porté en particulier sur la valeur de la demeure de son épouse au Touquet (Pas-de-Calais). Cette dernière a été estimée par l'administration à 1,4 million d'euros, au lieu des 1,2 million d'euros avancés par le ministre, qui a contracté un emprunt pour y réaliser des travaux.

Selon sa déclaration de patrimoine disponible sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Emmanuel Macron a gagné près de 2,4 millions d'euros lors de son passage à la banque Rotschild, entre 2011 et mai 2012.

Critique de l'ISF

Sceptique quant à l'efficacité de ce type de prélèvement, le ministre avait suscité la polémique mi-avril en critiquant implicitement l'ISF.

"Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF".

Ces propos lui ont valu un rappel à l'ordre de Manuel Valls. "Supprimer l'impôt sur la fortune, qu'on peut toujours améliorer, rendre plus efficace d'un point de vue économique, serait une faute", avait alors répliqué le Premier ministre.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2016 à 9:20 :
C'est toujours impressionnant de voir comment, pour tant de Français, leur "bien immobilier" (pour rappel, à la base c'était un logement, mais depuis c'est devenu un "investissement") est une "petite bicoque sans prétention qui ne vaut rien" quand il s'agit de le déclarer au fisc, de payer des impôts dessus (cf pleurnicheries sur comment un ou deux appartements parisiens rendent illico éligible à l'ISF) ou, dans ce cas, pour déclarer son patrimoine au Public parce qu'on a eu des responsabilités politiques.
En revanche, au moment de le placer en vente, en location ou de se vanter de son "patrimoine" à ses copains, là tout d'un coup ce sont des sublimes villas qui valent parfaitement les sommes mirobolantes réclamées aux acheteurs/locataires.
a écrit le 03/06/2016 à 8:03 :
Scoop: les journalistes de Mediapart et du Canard, font des heures supplémentaires en travaillant à la direction du Trésor à Bercy. ou bien des agents du trésor divulguent des informations de particulier: est-ce normal? Quant à Macron, lui aussi se met dans la mouise tout seul. Le taux de l'ISF en 2014 est de 0.5% entre 800000 et 1million d'euros. donc, sa maison étant estimée à 1.2M, on peut se poser des questions!!!
a écrit le 02/06/2016 à 9:45 :
Impôt d'inspiration communiste, véritable inquisition. Mais surprenante révélation car le seuil de déclaration étant de 1,3M€ si la valeur d'une résidence "secondaire" fait déjà 1,2 avec quelques sous en poche ou sur livret (il doit bien en rester sur les revenus de Rotschild) le seuil devait être déjà franchi. Ensuite le rappel peut s'effectuer sur 10 ans s'il n'y a pas de déclaration antérieure. Et même dans ce cas atteindre 10 000€ c'est difficile les taux même calculés à partir de 800K et pour 200 de dépassement sont faibles. Des infos bien douteuses pour en faire un procès.
a écrit le 02/06/2016 à 3:17 :
Je m'étonne Monsieur le Ministre qu'une personne de votre compétence puise omettre
de faire une déclaration juste ! c'est vraiment un peu nous prendre pour des enfants de
choeurs....c'est dommage .
Bien à vous .
a écrit le 02/06/2016 à 0:06 :
Avoir travaillé chez Rothschild c'est en France comme sortir de prison.
Et combien de personnes ne font pas de déclaration alors qu'elles le devraient et parmi celles qui déclarent combien minorent leur patrimoine ?
On est un pays de jaloux, et réussir est toujours suspect.
Alors vive la CGT n'est-ce pas ?
a écrit le 01/06/2016 à 19:03 :
Il s est trompé à l insu de son plein gré .
Mais remarquez qu il subit cela avec classe car il ne discute pas de l estimation à la hausse de sa villa de Mougin , on me fait remarquer qu il s agit du Touquet donc acte .
a écrit le 01/06/2016 à 16:07 :
Et la réactualisation du patrimoine de Hollande , c'est pour quand ?
Réponse de le 03/06/2016 à 18:28 :
quand il sera viré !!!!2017
a écrit le 01/06/2016 à 11:43 :
J'ai toujours été étonné qu'en gagnant 2,4 millions en peu de temps on n'était pas assujetti à l'ISF; En gagnant beaucoup moins c'est facile de payer l'ISF. Impôt démagogique , nuisible, contre productif, anti-économique mais adoré des professionnels de la gauchitude.
Réponse de le 01/06/2016 à 18:53 :
@malpensant : et un premier ministre, ex député pendant 10 ans , ex vice president de la région ile de france qui ne declare que 93 000 euros de patrimoine ; ça vous choque pas?
a écrit le 01/06/2016 à 10:19 :
Le fait de payer des impôts sur son patrimoine est profondément injuste car de nombreuses taxes ont déjà été prélevées lors de son achat. Il faut ensuite payer des taxes foncières, d'habitation et d'entretien de ce patrimoine. Taxer le patrimoine revient à décourager de travailler pour créer de la richesse. Je connais de nombreux travailleurs indépendants qui réduisent leur activité à cause de cela.
a écrit le 01/06/2016 à 9:41 :
Quand on porte des costards gris années 50 forcément on ne comprend rien à la politique et on ne sait pas qu'on est en 2016. Macron fait partie de ceux que l'on présentent comme "l'intelligence plus plus" et ils sont nombreux tous ces surdoués à ne rien voir venir.
Réponse de le 01/06/2016 à 14:26 :
Les grandes fortunes de la high-tech américaine portent des tee-shirt, car le costume fait ringard dans la nouvelle économie... Mais il ne doit pas être au courant car il ne l'a pas lu sur son Minitel :)
Réponse de le 02/06/2016 à 13:37 :
@dingo @marche arriere: quelle pertinence dans vos commentaires !
a écrit le 01/06/2016 à 8:44 :
L'exemple Macron est simplement la "vie de tous les jours" dans notre système fiscal débile, truffé de planchers, plafonds, niches et exceptions, avec des mécanismes désincitatifs à la production et contraires au bon sens (pour augmenter un peu ce que rapporte cet impôt on n'hésite pas à perdre toute l'assiette fiscale de personnes allant s'installer ailleurs). Une grande réforme globale s'impose. Ici on pourrait par exemple à rendement fiscal global constant :
- ne garder que la première tranche de l'ISF mais la payer dès le premier euro de détention d'un patrimoine hors actions (il faut évidemment exonérer les actions). Ca ne serait plus un impôt mais une redevance finançant la protection de ce patrimoine par l'armée, la police et la justice (c'est ce que ferait une assurance et il faut cesser de diffuser l'idée que le régalien est gratuit). Evidemment la base fiscale de l'immobilier doit être la même que celle de la taxe foncière (bizarrement ce n'est pas le cas aujourd'hui avec l'ISF !)
- afin de compenser la mesure précédente, on pourrait supprimer purement et simplement la taxe d'habitation qui est complexe à recouvrer et assez injuste (il suffit de rémunérer autrement les CL pour les charges scolaires, par exemple à l'année-élève, le chèque scolaire global relevant lui-même d'un financement par l'IR)
- enfin il faut aussi compenser pour les plus riches l'avantage de la suppression de l'ISF par une suppression de niches fiscales (souvent complexes et baroques) dont bénéficient essentiellement une population située dans les tranches les plus élevées de l'IR.
a écrit le 01/06/2016 à 8:36 :
les impôts ne sont que du vol : la France s'est fortement appauvrit au dépens de fonctionnaires qui ont détruit allègrement ce pays !!!
Réponse de le 02/06/2016 à 10:10 :
SI votre maison est cambriolée, vous appelez une police privée ou publique ?
Combien vous payez pour la scolarité de vos enfants ?
Lorsque vous prenez votre voiture, y a t il un péage à la sortie de votre garage pour emprunter la route qui passe devant chez vous ?
Combien vous coute l'intervention des pompiers qui viennent éteindre le feu dans votre maison ?
Les fonctionnaires, c'est comme la culture, ça coute cher, mais essayez de vivre sans.
Réponse de le 07/06/2016 à 22:39 :
@delenda : parce que tout ça (police publique, éducation gratuite au moins jusqu'à la fin du secondaire, réseau routier non payant, pompiers...) n'existe qu'en France ? De qui vous moquez-vous ? Mieux, pas mal de pays ont un réseau autoroutier hors péage, du moins pour ses nationaux. Ce n'est pas la cause du surcoût de la sphère publique française donc de l'inaptitude chronique de la France à la financer autrement que par le déficit ou la dette. Quelques exemples dans l'éducation, la maternelle, coûteuse et peu utile dans le suivi ultérieur de la scolarité, le périscolaire imposé aux communes pour faire accepter l'ubuesque réforme des rythmes scolaires qui a obtenu l'effet inverse de celui visé (les élèves n'ont jamais été aussi fatigués)... on continue ?
a écrit le 01/06/2016 à 8:31 :
Inutile de dire que si le contribuable en question n'avait pas été Macron, que certains rêvent de torpiller avant qu'il ne puisse jouer en France le rôle d'un Tony Blair, un écart aussi faible sur sa déclaration ISF (et sur des bases aussi floues et fluctuantes que la valeur d'un bien immobilier... dont on ne connaît la valeur exacte qu'à la revente quand il a trouvé preneur à un prix donné) serait passé dans l'épaisseur du trait. Beaucoup de contribuables un peu aisés doivent être dans la même situation par rapport au seuil de déclenchement l'ISF selon que l'on considère la valeur de leur patrimoine immobilier plutôt au bas ou plutôt en haut de la fourchette des prix des biens comparables (mais évidemment, jamais identiques). Il y a deux alternatives, la plus saine économiquement serait de supprimer l'ISF, mais l'alternative serait de le faire débuter au premier €, imposant à tous de faire des déclarations patrimoniales.
a écrit le 01/06/2016 à 8:24 :
Je constate en simple citoyen que le parti SOCIALISTE et un parti immoral, laxiste à tous les niveaux et dans tous les domaines touchant à la société. Pas fainéant avec l'argent d'autrui et les bras des autres. (Parti de droite pas mieux, mais moins pire quant même)
Ce qui est bien c'est que notre jeunesse voit ce qu'est le socialisme.
a écrit le 01/06/2016 à 8:19 :
Et combien vaut-elle vraiment, cette maison au Touquet ? Tant qu'elle n'a pas été vendue à un prix donné il est difficile de trancher entre 900000€ et 1,5M€. On peut imaginer que cette "histoire" est le cadeau de bienvenue à Bercy de l'administration fiscale à Macron. C'est tout l'arbitraire de l'estimation de la base de l'ISF, qui en soi justifierait déjà largement de sa suppression.
a écrit le 01/06/2016 à 8:12 :
Les profiteurs de l'ISF sont les pays qui accueillent les réfugiés fiscaux français. Le coût de l'ISF pour l'état et le peuple est infiniment plus lourd que les 5 milliards qu'il représente en ponction. Cet impôt est une destruction économique mais une idole de gauche alors il n'y a rien à faire.
a écrit le 01/06/2016 à 7:12 :
Allez consulter sa déclaration de patrimoine en tant que ministre: il n'y a pas déclaré la maison de son épouse alors qu'il y déclare 2 emprunts un pour des travaux dans une résidence secondaire (qui doit donc être celle de son épouse pour 350000€) et l'autre pour l'achat de sa résidence principale, un appartement à Paris.
Donc il sous estime déjà son patrimoines puisqu'il a déclaré un prêt sur un immeuble qu'il ne déclare pas posséder à la haute autorité, qui elle ne lui a sans doute pas demandé de s'expliquer sur les incohérences
Honnêtement, il devrait faire l'objet d'une vérification fiscale pour savoir ce qu'il a fait de ses 2,4 millions d'€ qu'il n'a pas réussi à conserver vu qu'il ne détenait même pas 1,3m€ alors que la maison de sa femme valait déjà 1,2M€.
Réponse de le 01/06/2016 à 8:21 :
Quel est son régime matrimonial ? Si c'est la séparation de biens la propriété de son épouse n'a pas à être déclarée.
Réponse de le 01/06/2016 à 11:23 :
à réponse.. Le régime matrimonial n'a rien à voir. En revanche, était-il effectivement marié en 2013 ou vivait-il en concubinage?
Réponse de le 01/06/2016 à 21:17 :
@BH : je parlais de sa déclaration à la HATVP (le "machin" que Hollande a créé comme contre-feu à l'affaire Cahizac). S'il est marié sous le régime de la séparation de bien il n'avait pas à y faire figurer la maison de sa femme.
a écrit le 01/06/2016 à 4:50 :
avec l'inflation de l'immobilier,on n'est pas spécialement "riche" quand on paye l'ISF!Je pense que Macron est sincère et que c'est un coup bas de certains organes médiatiques d'extrème gauche
Réponse de le 01/06/2016 à 18:34 :
Ce qui me parait encore plus intéressant, c'est comment "certains organes médiatiques d’extrême gauche " se sont procurés les renseignements ????
Devinez, ce n'est pas difficile.... Où est donc passé la CONFIDENTIALITE DU CONTRIBUABLE ET LA DEONTOLOGIE DU TRAVAIL ????
a écrit le 01/06/2016 à 0:10 :
Il est tout à fait possible d'être bourgeois et de gauche : Il suffit d'être fier et heureux de payer ses impôts. Et ne pas chercher à "optimiser", ce qui de toute façon ne change plus grand-chose au train de vie à ce niveau de fortune.

M. MACRON doit appliquer cette conduite, et la présenter aux français. Alors, tout ira bien pour lui.
Réponse de le 01/06/2016 à 8:42 :
avez-vous déjà réfléchis à ce que vous dîtes : tous ces milliards qui sont partis à la poubelle : en 50 ans : toujours plus de pauvres, de chomeurs !!!!!
a écrit le 31/05/2016 à 22:06 :
La différence 1.4 millions et 1.2 millions pour l'evaluation de la maison du Touquet n'est pas suffisante pour expliquer un rattrapage de 10 000 d'impot ISF ....Il y a un écart bien plus important quelque part, et "écart important" est facilement assimilable à sous estimation volontaire et donc mauvaise foi !!! Mais pour un ministre de l'Economie, on essaye d'être discret.
Réponse de le 01/06/2016 à 7:05 :
@labo : Macron est victime de l impôt le plus stupide : Si pour 1.400 000 euros mr Macron aurait du payer 3218euros /an et donc après rattrapage sur 3 ans en gros 10 000 euros . Si mr Macron n était pas marié et avait pris comme exemple FH et ségolène Royale avec biens séparés il aurait été epargné jusqu à 2 600 000 euros . Autre stupidité , l administration fiscale a considéré que la propriété du Touquet était soustimée ( 1,4 ou lieu de 1.2) , soit une difference de 15 % , ils sont "forts" aux impôts !! Au passage si mr Macron vend sa résidence secondaire du touquet 1.4 il sera taxé de PV et surtaxe PV et son capital n est plus de 1.4 mais plus proche de 1.2 voir en dessous .L ISF est aussi dans ce cas un impôt sur l impôt . On voit dans l exemple Macron toute la perversité de cet impôt qui repose sur l "autodélation" ( l administration a TOUS les élements patrimoniaux à sa disposition) et n allez pas conclure que je suis pour la suppression de cet impôt : puisque les français sont majoritairement pour le maintien il faut l étendre ( à partir de 500/600?) , le rendre progressif en tenant compte du quotient familial) , creer une niche fiscale si investissement PME mais surtout le supprimer si nous sommes les seuls en europe à le conserver.
a écrit le 31/05/2016 à 21:06 :
Honte à lui ! Ce matin dans le parisien beaucoup était déjà déçu par sa non envie d'y aller (aux présidentielles), ses hésitations etc...Attali ou Collomb commence déjà à le lâcher. Entre ses déclarations à l'emporte pièce (pourtant je suis de droite) qui dérange dans son camp, plus la mauvaise séquence du tshirt (à tort ou à raison, mais le fait est que la séquence était très mauvaise) et là le ponpon l'isf. Oui je connais des gens qui ont sous estimés leur isf, ça peut arriver, on est d'accord et c'est moins grave que cahuzac et thévenoud. Simplement les chefs d'entreprises ne sont pas ministre, quand on veut être candidat, surtout dans sa posture (hollande avait moins d'ennemis à gauche que lui) faut faire super gaffe. Bref il s'est fait avoir comme un bleu ,sans doute par un pote de valls qui sait (carnouvas, ou da silva ?, sapin ou le drian ?!)
En tout cas ce qui est sûr c'est que la fusée MACRON explose en vol ce soir. Tous les médias type bfm business ou challeange qui le portaient aux nues et nous le vendait chaque jour en seront pour leurs frais : macron ne sera pas candidat en 2017 ni en 2022. Il retournera aux oubliettes comme d'autres comme léotard ou michel noir, tapie naguère promis à un bel avenir et qui ont disparu de la circulation. Les bobos ne veulent pas de valls, ne veulent plus de hollande, ils n'ont plus qu'à voter Juppé car je ne vois plus qui à gauche pourra satisfaire cet électorat influant car riche. Ce soir à droite on boit du petit lait, Hollande et macron sont morts, ils seront obligé d'appeller à voter pour Juppé contre MARINE LE PEN, comme en 2002 ! Je me marre, je surkiffe !
Réponse de le 31/05/2016 à 23:52 :
Pour Hollande, vous allez vite en besogne...
2017 devrait je l'espère, me permettre de vous lancer : vous surkifiez ? Et bien dansez maintenant...
a écrit le 31/05/2016 à 21:02 :
Le pire, c'est qu'il est certainement "aisé" ou "très aisé", mais pas "riche à millions", comme il le dit lui-même. Le fait qu'il ait "oublié" d'évaluer à son juste prix son patrimoine (oh, le vilain qui n'a pas bonne conscience !) ne doit pas cacher le fait que l'ISF empêche surtout l'accumulation de capital par ceux qui ne sont pas nés dans une famille riche. Encore un indice de la panne de l'ascenseur social...et de la mauvaise foi des politiques. Thévenoud et Macron même combat : Ils étaient à Bercy tous les deux n'est-ce pas ? Enfin, quand ils sont rattrapés par leurs lâcheté, on ne va pas pleurer...
Réponse de le 01/06/2016 à 8:41 :
Selon Ricardo et Marx, l'accumulation primitive de capital est un préalable à l'investissement donc au développement économique. L'empêcher c'est détruire les chances économiques d'un pays. Il ne faut pas chercher plus loin l'extrême faiblesse du capital français qui fait par exemple que 60.% du CAC 40 est aux mains de capitaux étrangers, et que, quand pour des raisons par exemple de succession une grosse PME ou une ETI doit être cédée, elle ne trouve que rarement d'autre issue que de se vendre à un groupe étranger faute d'investisseurs français assez riches. L'ISF est un véritable Hara-Kiri économique.
Réponse de le 03/06/2016 à 18:37 :
De toute façon,quand on est ministre,on doit savoir compter(Cahuzac,Thévenoud,j'en passe et des meilleurs)
a écrit le 31/05/2016 à 20:14 :
Grosso modo, avec 150000€ de patrimoine net de dettes on intégre les 15/20 % des français les plus aisés...c'est peu...
Ce petit monsieur voudrait représenter les 80% restant avec 10x plus...le sens de la nation sans doute...ou l'art mal pratiqué pour le coup de prendre les gens pour des idiots...

a écrit le 31/05/2016 à 20:05 :
"Les yeux dans les yeux" je n'ai pas sous-estimé mon patrimoine.!
a écrit le 31/05/2016 à 19:56 :
Tiens tiens! Un ministre du budget qui triche sur ses impots! Il y en a d'autres? Un Président par exemple qui ne paye pas l'ISF! C'est bien pour cela qu'il demande l'aumône aux contribuables !
Réponse de le 01/06/2016 à 21:22 :
Il est ministre de l'économie, pas du budget (c'est Eckert sous la tutelle de Sapin).
a écrit le 31/05/2016 à 19:55 :
Quelle basse besogne peut justifier d'un salaire annuel de 2,4 millions?
Réponse de le 31/05/2016 à 23:07 :
Un cros pantouflage de quelque mois...sans avoir abandonné me statut de haut fonctionnaire
La basse besogne c est entremetteur entre multinationnales entant que super salarie d une banque d,affaire
Macron a dit lui meme que tous les banquiers d affaires sont des menteurs
Bref......ce n est pas lui qui sauvera le,France
Son modèle, c est uber......le pire du capitalisme
Réponse de le 01/06/2016 à 18:17 :
Donner des coups de pieds dans un ballon par exemple ! ! !
a écrit le 31/05/2016 à 19:41 :
On comprend pourquoi il est contre l'ISF!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :