Électricité : la consommation française a augmenté en 2015

 |   |  237  mots
Si une hausse de 2% sur un an a été enregistrée en juillet en raison de la canicule, le mois de décembre, particulièrement doux, a vu la consommation baisser de 10%.
Si une hausse de 2% sur un an a été enregistrée en juillet en raison de la canicule, le mois de décembre, particulièrement doux, a vu la consommation baisser de 10%. (Crédits : reuters.com)
La progression, de 2,2%, se révèle toutefois plus modeste (0,5%) si corrigée des aléas climatiques.

Un été particulièrement chaud et un contexte économique plus favorable: ce sont les deux éléments à l'origine de la progression de la consommation française d'électricité enregistrée en 2015. De 2,2%, elle a en effet été tirée par l'utilisation accrue de climatiseurs ainsi que par une industrie plus gourmande en courant, selon le bilan annuel publié mercredi par le Réseau de l'intelligence électrique (RTE).

De fortes variations

La consommation électrique annuelle est ressortie à 475,4 térawattheures (TWh) l'an dernier, contre 465,1 TWh en 2014, a précisé dans un communiqué la filiale autonome d'EDF qui gère le réseau national de lignes à haute tension. Elle a toutefois connu de fortes variations, avec une hausse de 2% sur un an en juillet en raison de la canicule et une baisse de 10% en décembre, un mois particulièrement doux qui a diminué le recours au chauffage.

Corrigée des aléas climatiques, la consommation a enregistré une hausse plus modeste de 0,5% grâce notamment à la croissance observée dans les industries automobiles et métallurgique.

Les énergies renouvelables en progression

Concernant la production d'électricité, elle a progressé de 1,1% à 546 TWh en 2015, avec une part des énergies renouvelables (hydraulique exclue) continuant à progresser.

La production d'énergie éolienne a bondi de 23% à 21,1 TWh grâce à une augmentation d'environ 10% du parc, à 10.312 mégawatts (MW). Celle d'origine solaire a augmenté de 25% à 7,4 TWh, avec un parc de 6.191 MW, en hausse de 895 MW.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2016 à 13:59 :
Comme le dit Azza, hausse de la démographie mais aussi explosion de ventes des climatiseurs qui l'été en pleine canicule tournent à fond, sans parler des congélateurs et-c... ce qui serait bien surtout c'est de connaître la consommation des entreprises en électricité et sa progression, cela permettrait ainsi de la rapporter à l'activité économique et non à la seule consommation des ménages qui avec la multiplication des objets électriques ne peut qu'augmenter.
a écrit le 04/02/2016 à 7:20 :
Je suis étonné que l'on ne parle pas de la démographie comme une des causes de la hausse de la consommation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :