Emploi : une hausse des actifs moins soutenue que prévu

 |   |  544  mots
En 2070, la population active pourrait s'établir à 32,1 millions contre 29,5 millions d’actifs au sens du Bureau international du travail.
En 2070, la population active pourrait s'établir à 32,1 millions contre 29,5 millions d’actifs au sens du Bureau international du travail. (Crédits : <small>DR</small>)
La population active pourrait augmenter de 2,5 millions de personnes dans les 50 prochaines années selon les dernières projections de l'Insee. Mais le rythme d'évolution pourrait être moins soutenu à partir de 2040 en raison du vieillissement de la population.

La population active(*) pourrait continuer de croître mais à un rythme moins soutenu dans les 50 prochaines années. Le nombre d'actifs atteindrait 31,1 millions en 2040 puis 32,1 millions en 2070, contre 29,5 millions en 2015 selon des projections publiées par l'institut national de statistiques ce mercredi 10 mai.

Un ralentissement du rythme de croissance de la population active

D'après les statisticiens de l'Insee, le nombre d'actifs s'est accru en moyenne de 152.000 personnes par an. Selon le scénario central calculé par les experts, la population active pourrait augmenter à un rythme moyen annuel de 45.000 actifs supplémentaires d'ici 2070. La population active serait ainsi en hausse de 2,5 millions d'actifs sur l'ensemble de la période 2015-2070.

Un fléchissement lié au vieillissement de la population

Ce ralentissement du nombre de personnes en âge de travailler "provient du vieillissement de la population qui entraîne une baisse du taux d'activité globale". Dans le même temps, la part des 55 ans ou plus dans la population active, actuellement de 15,7%, pourrait atteindre 22,7% des actifs en 2070 comme l'illustre le graphique ci-dessous.

Cette hausse de la part des plus de 55 ans dans la population active s'explique notamment par l'amélioration de l'espérance de vie prévue dans les années à venir. Par ailleurs, l'organisme public explique que :

"De plus, l'empreinte des chocs démographiques passés (Seconde guerre mondiale et baby-boom) ayant disparu, les personnes qui seront âgées de 70 ans ou plus en 2070 appartiennent à des générations plus nombreuses que celles âgées de 70 ans ou plus aujourd'hui."

Un impact important des réformes des retraites

La hausse de la part des plus de 55 ans dans la population active et la hausse du taux d'activité des plus âgés s'expliquent enfin par les différentes réformes des retraites intervenues depuis 2003 comme le souligne les spécialistes de l'Insee.

"Celles (NDLR : les réformes des retraites) de 2003 et 2014 ont des effets potentiellement importants, mais qui ne seront complètement observables que dans la durée. La réforme de 2010-2011 (relèvement de 60 à 62 ans de l'âge d'ouverture des droits et relèvement parallèle de l'annulation de la décote) a eu des effets plus immédiats, de même que l'assouplissement des conditions d'accès au dispositif 'carrières longues' de 2012."

Le recul de l'âge de départ à la retraite, l'allongement de la durée de cotisation et le vieillissement de la population pourraient fortement influencer le rapport entre actifs et inactifs dans les décennies à venir. "Du fait de la croissance de la population âgée, il n'y aurait plus que 1,4 actif pour un inactif de 60 ans ou plus en 2070, contre 1,9 en 2015".

(*) La population active au sens du Bureau International du Travail (BIT) regroupe les actifs occupés et les chômeurs. La population active occupée (les personnes occupant un emploi) comprend les personnes de 15 ans ou plus, ayant travaillé (ne serait-ce qu'une heure) au cours d'une semaine de référence, ainsi que les personnes pourvues d'un emploi, mais qui en sont temporairement absentes. La population au chômage regroupe les personnes qui n'ont pas travaillé au cours de la semaine de référence, qui sont disponibles et à la recherche active d'un emploi (ou ont trouvé un emploi qui débute dans les trois mois).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2017 à 16:11 :
"il n'y aurait plus que 1,4 actif pour un inactif de 60 ans ou plus en 2070"

Et combien de robot ?
Réponse de le 11/05/2017 à 17:50 :
@lachose: une péripatéticienne robotisée pour la retraite, même DSK en rêve :-)
a écrit le 11/05/2017 à 14:06 :
La baisse de population est une bonne nouvelle pour notre avenir sur Terre. Il est vrai qu'une bonne nouvelle pour la planète est rarement une bonne nouvelle économique et vice versa d'ailleurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :