Fisc : les contribuables millionnaires de plus en plus nombreux en 2015

 |   |  346  mots
En 2015, le nombre de contribuables déclarant plus de 200.000 euros a atteint les 142.146 foyers fiscaux.
En 2015, le nombre de contribuables déclarant plus de 200.000 euros a atteint les 142.146 foyers fiscaux. (Crédits : Reuters)
Le nombre des contribuables français déclarant au fisc des revenus supérieurs à un million d'euros a augmenté de 11% entre 2014 et 2015, selon des chiffres communiqués par Bercy vendredi. Mais le nombre de foyers fiscaux déclarant plus de 200.000 euros a quant à lui chuté de 8% en 2014.

Le résultat de la vague de repentis? Ils étaient en tout cas 4.630 en 2014 contre 5.148 l'an dernier dans la tranche d'impôt sur le revenu dépassant le million d'euros, selon le ministère des Finances qui souligne toutefois que "la population des contribuables déclarant des revenus très élevés n'est pas stable dans le temps".

Lire aussiEvasion fiscale : les repentis rapporteraient plus de 2 milliards d'euros en 2016

La "forte volatilité" d'une année sur l'autre du nombre de foyers atteignant un tel niveau de revenus est liée à des événements exceptionnels générateurs de très hauts revenus, comme la cession d'une entreprise en cas de départ à la retraite. Une variabilité très importante d'une année à l'autre: les données montrent en effet qu'en 2014, les millionnaires étaient 30% moins nombreux à déclarer leur revenu qu'en 2013.

"Érosion" en 2014

Dans le détail, le nombre de contribuables déclarant plus de 200.000 euros a légèrement progressé (+0,6%) entre 2012 et 2015, passant de 141.164 à 142.146 foyers fiscaux, malgré une baisse temporaire en 2014. Sur un an, la chute est en effet significative, avec une baisse de 8% du nombre de foyers fiscaux déclarant plus de 200.000 euros en 2014. La même année, le nombre de foyers dont le revenu est compris entre 400.000 et 500.000 euros a chuté de 15%.

Ramené à une période plus longue, le nombre de foyers fiscaux déclarant plus de 100.000 euros de revenu fiscal de référence, qui croît chaque année depuis 2012, a lui progressé de 11% entre 2012 et 2015, passant de 650.494 à 722.168. Dans le même temps, l'impôt dû par ces contribuables est passé de 22,6 milliards d'euros à 26,3 milliards.

Après une très forte augmentation de la pression fiscale au début du quinquennat, les ménages ont bénéficié depuis 2014 de trois réductions successives de l'impôt sur le revenu, dont une dernière de deux milliards d'euros cette année.

Le ministre des Finances Michel Sapin a indiqué mercredi que le gouvernement n'avait pas l'intention de procéder à de nouvelles baisses d'impôts en faveur des ménages en 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2016 à 12:44 :
/// MORALE///ces chiffres prouves qu apres 2012 beaucoup d inpots ont ete soutrais en evastion ficale,? donc la surveillance des banques qui aident a ces evastions doit restez d atualite? avoir nomez un homme a bercy qui froder de cette maniere a bien enerver les francais sur le fais que les hommes politique ne sont pas assez surveille; d apres mr philippe pascot ecrivain 30% des elues en france aurais des cassier judiciaire, ils serais temps de purififier cette profesion d elues a vie? C EST LA SEULE PROFESSION OU ON NE DEMANDE PAS SIL ON EU DES PROBLEMES JUDICIAIRE ET QUI AURONT A GERER DE LARGENT PUBLIC DONC L ARGENT DE NOS IMPOTS???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :