Fraude fiscale : les redressements ont atteint un montant record en 2015

 |   |  258  mots
Dans son discours, le ministre des Finances en a profité pour tacler la majorité précédente avançant que la lutte contre la fraude ne représentait que 16 milliards par an en moyenne durant la présidence de Nicolas Sarkozy.
Dans son discours, le ministre des Finances en a profité pour tacler la majorité précédente avançant que la lutte contre la fraude ne représentait "que 16 milliards par an en moyenne" durant la présidence de Nicolas Sarkozy. (Crédits : © Mariana Bazo / Reuters)
Le montant des redressements fiscaux a porté sur 21,2 milliards d'euros, selon Bercy. Et les sommes encaissées ont grimpé à 12,2 milliards d'euros. Même si c'est un record, pas de quoi pavoiser selon certains spécialistes qui estiment que le manque à gagner se situe entre... 60 et 80 milliards d'euros!

"En 2015, la lutte contre la fraude fiscale a conduit à un montant de redressements notifiés, en droits et pénalités, de 21,2 milliards d'euros contre 19,3 milliards d'euros en 2014, a annoncé Michel Sapin, jeudi 3 mars.

Et l'impôt dont les redressements ont le plus augmenté (+1 milliard d'euros en un an) est celui sur les sociétés.

Bercy assure que ses contrôles fiscaux sont de plus en plus efficaces

Dans son discours, le ministre des Finances en a profité pour tacler la majorité précédente, avançant que la lutte contre la fraude ne représentait "que 16 milliards par an en moyenne" durant la présidence de Nicolas Sarkozy.

Pourtant, selon le ministère des Finances, le nombre de contrôles fiscaux en 2015 a diminué, passant de 51.740 à 50.168 opérations. Bercy se targue ainsi de contrôles "mieux ciblés, orientés vers les manquements les plus importants".

"Peut mieux faire", dit la Cour des comptes

Concernant les sommes encaissées, Bercy ne parle pas de record mais évoque 12,2 milliards d'euros encaissés en 2015, contre 10,4 milliards précédemment, alors que le coût annuel de la fraude fiscale en général, selon certaines estimations, pourrait atteindre 60 milliards à 80 milliards d'euros, rappelle l'AFP.

En février, la Cour des comptes demandait des efforts supplémentaires au gouvernement pour mieux lutter contre la fraude fiscale. Elle réclame plus de moyens pour notamment augmenter le taux de recouvrement des créances fiscales, jugé très faible. Elle considérait toutefois que la coordination des administrations est "en progrès"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2016 à 3:48 :
Et allez ZOUUUU ! ÇA RECOMMENCE ? VOETRE PITOYABLE CENSURE
DÉGUISÉE QUI CONSISTE À LAISSER "POURRIR" UN TEXTE "en attente de"
C'EST LAMENTABLE ET DE PLUS, VOUS VOUS DÉCONSIDÉREZ
EN PROCÉDANT DE CETTE MANIÈRE AUSSI LÂCJE QUE CONTRE PRODUCTIVE ? Certaines vérités doivent être dites sous peine de finir par vivre DANS UN ÉTAT TOTALITAIRE ? C'EST EN MARCHE ! VOUS ASSUMEZ ÇA ? VRAIMENT ?
Que Dieu ait pitié de vous ET DE LA FRANCE !
a écrit le 04/03/2016 à 16:11 :
Trop d'impôts, de taxes et autres joyeusetés fiscales engendrent la fraude...pas besoin de sortir de l'ena pour comprendre cela.
a écrit le 04/03/2016 à 12:40 :
Sapin crois au père noël pour le déficit en France ils est à la bris qu'elle économiste ce sapin mieux que (dsk )et ils a fait faillite Jacques cœur va revenir??????
a écrit le 04/03/2016 à 12:22 :
C'est difficile à comprendre , car tous ces gains rentrent dans le budget de la France et avec le mattracage d'impôts sur les français le déficit continu de grossir
De qui se moque t'on ?
Réponse de le 04/03/2016 à 21:40 :
Ils n'est pas dit que cette fiscalité rentrait dans les comptes de l'état... Vous croyez que l'argent détournée tel que bigmalion vient d'où à l'origine? Et soyez assurez que tous ces heut politiciens se graisse la patte tant qu'ils sont au pouvoir....
a écrit le 04/03/2016 à 7:36 :
La France a une fiscalité disproportionnée et injuste qui fait fuir les créateurs de richesses et d'emplois. Cette fiscalité est en partie responsable du chomage chronique. Faut-il se rejouir du renforcement de l'inquisition fiscale ? Dans une économie ouverte, cela devient intenable et produit encore plus de délocalisations et de chomage. Mais cela fait plaisir à ceux qui ne peuvent fuir.
a écrit le 04/03/2016 à 4:19 :
Les retraite sont sauve le sapin de Noël merci pour les revalorisation menteur ?
a écrit le 04/03/2016 à 1:14 :
La fraude fiscale on s'en fout : les 21.2 milliards servent à augmenter toujours plus les dépenses publiques les plus élevées au monde en % du P.I.B. Si la fraude récupérée était intégralement restituée aux contribuables, ou affecté aux retraites du régime général, ce serait intéressant. Là !! rien à cirer !
a écrit le 03/03/2016 à 21:21 :
Pauvre B Zorro! Il vit dans le déni dès lors que les coupables se nomment Cahuzac, Thévenoud, Fabius, etc....
a écrit le 03/03/2016 à 20:07 :
Merci aux USA hyper capitalistes !! C'est eux qui mènent cette opération en réalité ! La France en récupère les miettes...
a écrit le 03/03/2016 à 19:13 :
record à relativiser , on est encore loin du compte et n'oublions pas un ancien ministre du budget de ce gouvernement un certain cahuzac l'exemple venant d'en haut ; encore un effort m.sapin, remplissez les caisses, les citoyens contribuables vous paient pour ça aussi
a écrit le 03/03/2016 à 16:25 :
Merci pour cette information capitale car montrant pourquoi notre gouvernement est taxé de gauche par les 95 % de médias appartenant aux 7 milliardaires: Contrairement à Sarkozy Hollande essaye de faire payer ceux qui défiscalisent grossièrement à savoir ceux qui n'ont pas les moyens de se payer un ancien haut fonctionnaire de Berçy pour les conseiller.

Maintenant quelle gloire le gouvernement peut retirer de ne s'attaquer qu'aux moins riches ? Qu'aux idiots utiles du système capitaliste en sommes.

Comme vous dites c'est 80 milliards d'euros chaque année qui nous passent sous le nez, tandis que nos actionnaires milliardaires, qui ne payent pas d'impôts là où pourtant ils font en grande partie leur fortune, nous imposent un remboursement de "la crise de la dette" que l'on pourtant encore du mal à définir de 45 milliards annuels on peut mathématiquement estimer le coût que représentent les plus riches à 125 milliards d'euros par an !

Ne pourrait on pas facilement relancer la croissance économique et sociale très facilement avec une telle somme ?

On comprend finalement pourquoi ce génie de Frédéric Lordon est hait par les riches et conspué par les médias quand il nous propose de nous débarrasser des riches, au final ils ne nous rapporteraient pas certes mais avant tout ils éviteraient de nous coûter les yeux de la tête.

"A 75 % les riches partiront ?" http://blog.mondediplo.net/2012-03-16-A-75-les-riches-partiront

Mais pour cela il est évident qu'il faut se débarrasser de tout ces partis politiques, du front national au front de gauche, bien trop compromis avec la classe dirigeante, jamais ils n'auraient le courage de mordre la main qui les nourri.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :