Fusillade à Orly : l'enquête avance

 |   |  712  mots
L'aéroport d'Orly-Sud a été évacué ce samedi matin après qu'un homme ayant dérobé une arme à un militaire ait été abattu. Le trafic a repris dans l'après-midi.
L'aéroport d'Orly-Sud a été évacué ce samedi matin après qu'un homme ayant dérobé une arme à un militaire ait été abattu. Le trafic a repris dans l'après-midi. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Un homme, un Français de 39 ans, a été abattu samedi matin par les forces de sécurité à l'aéroport d'Orly-Sud après avoir dérobé une arme à un militaire de l'opération Sentinelle. Près de 3.000 personnes ont été évacuées du terminal sud. Son identité est désormais connue. Le Parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête pour connaître ses motivations.

Ce samedi, un homme, un Français de 39 ans, a été abattu par les forces de sécurité dans le hall 1 de l'aéroport d'Orly-Sud après avoir tenté de dérober une arme à un militaire de l'opération Sentinelle.  Deux versions des faits circulent. Selon le gouvernement, l'homme n'est pas parvenu à s'emparer du fusil d'assaut Famas que la militaire portait en bandoulière. Mais, d'après une source proche de l'enquête, il a bien réussi, après avoir braqué la militaire, à se saisir du Famas avant d'être immédiatement abattu. Dans la soirée, l'identité de l'assaillant a été dévoilée. Il s'appelait Ziyed Ben Belgacem.

Des premiers éléments divulgués

Selon les premiers éléments de l'enquête, il est né le 14 février 1978 et a des attaches dans le Val-d'Oise. L'homme n'était pas fiché "S" (sûreté de l'Etat), mais fiché "J" (justice) au Fichier des personnes recherchées (FPR) en raison de son placement sous contrôle judiciaire dans une affaire de vol à main armée. Il faisait l'objet d'une interdiction de quitter le territoire.

Son casier judiciaire comporte "neuf mentions" pour des faits de droit commun, dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. "On notera plus particulièrement une condamnation à cinq ans d'emprisonnement pour des faits de vol avec arme, une condamnation à trois ans d'emprisonnement pour des faits de trafic de stupéfiants et une condamnation à cinq ans d'emprisonnement également pour des faits de trafic de stupéfiants", a détaillé le procureur de Paris, François Molins, lors d'une conférence de presse organisée dans la soirée de samedi.

A la suite de l'incident à l'aéroport, près de 3.000 personnes ont été évacuées du terminal sud.  Ensuite, ce sont les deux terminaux, ouest et sud, qui ont été fermés dans matinée. Un temps interrompu, le trafic aérien a repris progressivement.  Le terminal Orly Ouest a réouvert à la mi-journée. Celui d'Orly Sud a repris une activité normale vers 15H00 environ.

Aucun explosif n'a été trouvé

Une opération de déminage a été déclenchée dans la matinée. Aucun explosif n'a été trouvé.

"On faisait la queue pour l'enregistrement sur le vol en direction de Tel Aviv quand on a entendu trois ou quatre coups de feu à proximité. L'ensemble de l'aéroport a été évacué", a déclaré à l'AFP Franck Lecam, 54 ans, qui se trouvait samedi matin à Orly-Sud.

"On est tous devant l'aéroport à environ 200 m. Il y a des policiers, des secours, des militaires partout qui courent dans tous les sens. Un homme de la sécurité nous a dit que ça s'était passé porte 37-38, sur les vols de la Turkish Airlines", a ajouté ce témoin.

Un lien avec la fusillade de Garges lès Gonesses

Plus tôt ce samedi, à 6h55, une fusillade a éclaté à Garges-lès-Gonesse près de Stains après que trois policiers aient tenté de contrôler un véhicule. Le conducteur a sorti une arme, avant de tirer sur les policiers. Selon le ministère de l'Intérieur, il s'agit du même homme, Ziyed Ben Belgacem, qui a été ensuite attaquée la militaire à Orly-sud.

L'une des policières a été légèrement blessée. L'homme aurait ensuite pris la fuite, à bord d'une Clio, qu'il aurait abandonné dans le Val de Marne. Puis, l'individu aurait volé un autre véhicule, retrouvé sur le parking de l'aéroport d'Orly.  Selon Bruno Le Roux, l'assaillant d'Orly avait été "repéré quelques minutes plus tôt à Vitry-sur-Seine pour un car jacking", un vol de voiture à la tire.

Matignon annonce l'ouverture d'une enquête

La section antiterroriste du parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête. "L'enquête conduite par la section antiterroriste du parquet de Paris permettra de déterminer le profil et les motivations de cet individu et de reconstituer son parcours. L'ensemble des dispositifs mis en place pour faire face aux velléités d'action violente sur notre sol ont été activés, impliquant toutes les forces de sécurité et de secours ainsi que les opérateurs de transport", précise Matignon dans un communiqué.

Plus d'informations à suivre. Article actualisé en continu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2017 à 9:31 :
L'avantage du terrorisme actuel c'est que le moindre fait divers peut se transformer en acte terroriste via les médias sans que l'on ne sache pourquoi.

Pitoyable dérive médiatique sous l'influence du milieu politico affairiste et bizarrement cela tombe pendant la manifestation de mélenchon.

Tandis que celle de fillon a été couverte en prime time par tous les médias de masse, durant celle de mélenchon, que je n'aime pas plus que ça hein, on a parlé de ce minable fait divers d'un énième gars qui pète les plombs et que les médias et lui même ont intérêt à faire passer pour du terrorisme.

Au secours.
a écrit le 19/03/2017 à 10:01 :
J'aurai bien aimé un tweet pour savoir l'avis très avisé de @ Donald .
a écrit le 19/03/2017 à 9:59 :
J'aurai bien aimé un tweet pour savoir l'avis très avisé de @ Donald .
a écrit le 19/03/2017 à 8:42 :
Le nom du français, agresseur tué à Orly révélé à la T.V est: Zyad Ben Belgacem.
Réponse de le 19/03/2017 à 17:54 :
Et né en 1978 soit juste deux ans après cela .

Décret du 29 avril 1976
Le regroupement familial fut rendu légal, et institutionnalisé, par le président Valéry Giscard d'Estaing, son premier ministre Jacques Chirac et le ministre du Travail Michel Durafour.
Le texte veut, pour des raisons humanitaires, rapprocher les familles séparées des deux côtés de la Méditerranée. Il est également soutenu par un certain nombre de chefs d'entreprises français qui souhaitent comme Francis Bouygues, dont le personnel est constitué alors de 80 % d'immigrés, une « intégration » des travailleurs algériens et marocains avec leurs familles.
Et oui, c'est la droite française , Ça fait mal, hein.
a écrit le 19/03/2017 à 8:11 :
C'est la faillite de notre système judiciaire. Ce brave Mr était multirécidiviste ,mais on a trouvé quand même le moyen de le mettre mis en liberté surveillée...alors qu'il aurait du rester en prison !!!!!Le n'importe quoi continue !!!!
Réponse de le 19/03/2017 à 9:51 :
Système judiciaire trop occupé à se faire Fillon. On peut pas tout faire à la fois, balader l'opinion pour empêcher l'alternance et terroriser les terroristes.
a écrit le 19/03/2017 à 7:43 :
C'est un français, mais on ne dit pas son nom pourquoi? Il y a une censure?
Réponse de le 19/03/2017 à 9:40 :
C'est écrit
Ziyed Ben Belgacem
Réponse de le 19/03/2017 à 9:53 :
Ce qui est sûr c'est qu'il ne s'appelle pas Jean-Christophe Dupont...
Réponse de le 19/03/2017 à 20:58 :
Juste parce que dévoiler son nom aurait fait parler les média que de terrorisme (ce qu'ils ont d'ailleurs fait une fois connu) alors que cette affaire n'est pas du tout de cet ordre. C'est un pommé radicalisé qui à forcé un contrôle de police et qui lorsqu'il a vu la patrouille à du prendre peur car il ne savait pas que la patrouille ne le connaissait pas... Il a paniqué. Les pires dans ces affaires sont la nullité de la société à rendre une vie normal à un détenu et surtout que la famille ne fasse rien pour le réinsérer et l'aider... Comment pourrais je laisser mon frère détenir une arme, parler mal d'aide sociale dont il vie et le laisser chercher un moyen de détruire la société dont il parle? Que font les famille de ces personnes? Elles ne change pas du jour au lendemain !!!
a écrit le 19/03/2017 à 7:31 :
On ne peut pas organiser les Jeux Olympiques en France, c'est une question de responsabilité envers les pays étrangers participants. La France est un pays islamisé que l'on ne veut pas reconnaître dans lequel nous sommes pas en sécurité comme on le constate encore une fois. D'ailleurs l'Etat d'Urgence ne peut être que maintenu pour des années.
a écrit le 18/03/2017 à 20:01 :
Nous sommes à la vieille du premier tout des élections présidentielles. Il serait bien de connaître le nom de ce francais, que les électeurs puissent se faire une idée. Non!
Réponse de le 19/03/2017 à 7:49 :
son nom a été donné, et on ne peut pas dire qu'il sonne bien français ...
Réponse de le 19/03/2017 à 11:02 :
c'est le même nom que la ministre marocaine !!
a écrit le 18/03/2017 à 19:26 :
l'enquete se poursuit
tous les manifestants de la manif pour tous sont suspectes ' en toute impartialite du parquet', vu que ca devient dur de faire parler de fillon, ses costumes n'interessant a priori personne
les autres, ca va, y aune election dans un mois, pas question pour la gauche de stigmatiser, comme elle dit si bien
a écrit le 18/03/2017 à 18:55 :
Si vous étiez recherché par la justice, interdits de quitter le territoire et que vous ayez en plus tiré le jour même sur un policier et car-jacké un véhicule, est ce que vous iriez vous cacher dans un aéroport?

Dans le genre fliqué, avec des caméras partout, des centaines de paires d'yeux à la recherche du moindre comportement suspect, avec des contrôles de papiers tous les 100 m et des patrouilles en arme, c'est bien le dernier endroit ou quelqu'un de sensé irait se planquer.

Idem pour l'agression. Les sangles de FAMAS ont un système de dégrafage rapide qui fait qu'il n'est pas si facile de l'arracher à quelqu'un. L'agresseur n'avait aucune chance de s'en tirer contre une patrouille de cette façon.

Ceci rappelle, cet attentat au musée du Louvre ou un autre paumé avait attaqué en plein air 3 parachutistes avec une machette.

Etrange comportement.
Réponse de le 18/03/2017 à 19:29 :
ha parce que pour vous c'est normal que qqun se fasse exploser au milieu d'une foule?
c'est un comportement qui n' a rien d'etrange? he ben vous ne savez pas bien ce que c'est quu'un lavage de cerveau a priori..... (et je ne parle pas des petits plus qu'on peut distribuer pour faciliter l'effort)
Réponse de le 18/03/2017 à 20:40 :
Vous avez vu une bombe où dans les deux affaires citées?

Soyez sérieux, quand vous voulez faire un carnage et que vous n'avez qu'un couteau ou un pistolet à grenaille, vous attaquez d'abord des civils sans défense dans une foule, pas des militaires en arme.
Ce qui me laisse à croire que la volonté de commettre un attentat n'est pas réelle pour ce qui est d'Orly, et qu'il s'agit plus d'un acte de déséquilibré pour le Louvre.
a écrit le 18/03/2017 à 17:50 :
Comme par hasard, on parle de lever l'état d'urgence et hop!! Voici que l'on nous propose un nouveau feuilleton pour reporter le dénouement, cela sent le scénario interne pour mieux nous manipuler!
a écrit le 18/03/2017 à 17:49 :
Bon, maintenant il suffit visiblement de ne pas classer et ficher "S" ceux qui sont identifiés comme "radicalisés" et le tour est joué... Il paraît que certains se font offrir des costumes, mais d'autres mériteraient vraiment de se les faire tailler...
a écrit le 18/03/2017 à 17:42 :
Ils sont tous Français, cela ne veut donc plus rien dire ! Mais bon, je ne vais pas risquer les foudres des socialistes en insistant sur le sujet :-)
Réponse de le 18/03/2017 à 18:21 :
Oui , mais la presse comme les autres médiats sont sous contrôle pour ne pas énerver c'est brave gens de province et les pays d'origines qui pourraient être cités . Même les mots sont calibrés pour ces évènements, ce la fait maintenant parti du paysage juridique imposé .
a écrit le 18/03/2017 à 17:20 :
© Contact News/Belgique – 18/03/2017

Le ''Français'' #Ziyed Ben #Belgacem, abattu ce matin à #Orly
a écrit le 18/03/2017 à 17:16 :
Mr Urvoas voulait arrêter l'état d’urgence....ah nos gentils idéologues ! Encore une autre forme d'extrémisme !
Réponse de le 18/03/2017 à 17:38 :
Vous pouvez nous expliquer en quoi l'état d'urgence a contribué à la mise hors d'état de nuire de cet individu?

Plus généralement, pouvez vous nous justifier par des résultats, l'utilité de la prolongation de l'état d'urgence depuis 15 mois?
Réponse de le 18/03/2017 à 19:02 :
@la belle affaire.

Votre aveuglement est là...le terroriste a été neutralisé !
c'est ce demande les Français !
Réponse de le 19/03/2017 à 10:24 :
Les soldats étaient là en raison de l’application de Vigipirate, pas de l'état d'urgence.

Pire, l'état d'urgence a totalement foiré dans l'affaire puisque le criminel avait été perquisitionné dans le cadre juridique de l'état d'urgence et rien n'avait été trouvé.
a écrit le 18/03/2017 à 15:49 :
Cet acte de violence extrème montre bien que la politique de sécurisation des lieux publics, de aéroports, des lieux publics comme les administrations, les ministères ou encore les eglises, les mosquees, les temples ou les gares SNCF. Oui l'action des militaires de l'opération Sentinelle est capitale et particulièrement nécessaire encore aujourd'hui. Donc bravo aux militaires de l'action Sentinelle pour la sécurité des Français et contre les actes de malveillance, les actes terroristes ou autres. Oui cet action ne pouvait se terminer qu'ainsi par la mort de l'assaillant et par une action des militaires qui ont ordre d'agir en cas d'attaque. Bravo aux jeunes de l'action et de la mission Sentinnelle pour leur acte courageux et pour leur sang froid face à ses menaces à répétition. Leur actions est particulièrement capitale et nécessaire dans notre monde ou le terrorisme tente de faire force et de nous diviser face au responsabilités de la Republique. Bravo encore aux hommes et aux femmes de Sentinelle. L'état d'urgence sera bien reconduit jusqu'au 15 juillet, un jou après notre chère fête nationale et son defilé traditionnel sur les Champs Elysées.
Réponse de le 18/03/2017 à 17:57 :
L’état d'urgence n'est que la conséquence de notre politique qui devient la cause de notre mise sous surveillance!
a écrit le 18/03/2017 à 15:45 :
Un déséquilibré certainement comme d'habitude....en attendant nous n'aurons pas à régler des frais de justice, ensuite de prison et forcément de psychiatre.....nous allons voir la famille venir pleurer à la télé en disant "c'était un bon fils....un super frère"...et crier au meurtre!...une marche blanche en perspective...?
a écrit le 18/03/2017 à 15:39 :
Je suis sidéré devant l'attitude des médias français, sans doute due à celle de l'AFP qui n'a pas donné le nom de l'assaillant (contrairement à certains médias étrangers), certainement pour éviter "tout amalgame". Les français ne sont pas stupides et ont tout de suite compris. Cela ne fait que renforcer l'idée que les médias essayent de nous manipuler et ce faisant ils obtiennent l'effet exactement inverse, celui de se déconsidérer et de donner libre cours aux extrèmes.
a écrit le 18/03/2017 à 15:30 :
Adieu le tourisme ! Ca tourne en boucle sur tout les sites ! Opération réussit.
a écrit le 18/03/2017 à 14:50 :
un "français" disent-ils. On aimerait connaître ses origines. En attendant il semble urgent de monter dans l'arsenal législatif :
-déchéance de la nationalité française, quand il y a double nationalité de tous les fichés S pour radicalisation islamiste,
-expulsion vers le pays de leur autre natinalité
-enfermement sine die des fichés S pour radicalisation islamiste qui ne peuvent être expulsés dans un Guantanamo à la française (la Guyane, par exemple Cayenne, paraît tout indiquée pour l'accueillir).
Réponse de le 18/03/2017 à 18:04 :
© Contact News/Belgique – 18/03/2017

Le ''Français'' #Ziyed Ben #Belgacem, abattu ce matin à #Orly
Réponse de le 18/03/2017 à 18:39 :
- Et pourquoi on doit être votre poubelle ???
- Quand aux terroristes qui ne sont pas de double nationalité : eux ils ont le droit de tout ce qu'ils veulent, sous un couvert juridique de ne pas faire d'apatride ?
Réponse de le 18/03/2017 à 19:13 :
Enfermement sine die pour .... j'adore ce type de commentaire sans aucune réflexion du coût à moins que vous soyez d'accord pour payer un impôt spécial sinon il n' y aura pas d'enferment automatique.
Déchéance de nationalité ok et après????
Expulsion vers le pays de leur nationalité facile à écrire plus difficile à réaliser car il faut l'accord du pays d'origine et croyez moi ce n'est pas une mince affaire.
Français pas d'origine cela change quoi?
Enfin la médiocrité en pensant un Guantanamo en Guyane mais peut-être étant la couleur de nos compatriotes guyanais vous ne les considérez pas comme des français. J'oubliais vous avez parlé de souche mais au fait c'est quoi pour vous la souche par rapport à la nationalité.
Un commentaire sans aucune réflexion et tellement médiocre un peu raciste même pour un département FRANCAIS?????
Réponse de le 18/03/2017 à 20:13 :
@lesguyanaisenpensentquoi
ceux qui n'ont pas la double nationalité n'ont pas le droit de tout faire puisque c'est à eux qu'est destiné le Guantanamo de Cayenne. Ou n'importe où d'autre le plus loin possible de la métropole, dont il soit quasi impossible de s'évader.
Réponse de le 18/03/2017 à 20:27 :
@presàpayer :de toutes façons, des impôts on en paie déjà pas mal, ce n'est pas le fait de coffrer définitivement les quelques milliers de fichiers S pour radicalisation islamiste qu'on n'aura pas pu expulser vers leurs pays d'origine qui y changera grand chose, ça coûtera toujours bien moins cher qu'Ecomouv ou le vaccin de la grippe A; Quant à la Guyane, non, la raison n'est pas la couleur de peau de ses habitants mais l'intérêt d'une terre française très éloignée de la métropole d'où, si l'on y conçoit bien le camp, il est quasiment impossible de s'en évader. Mais on peut aussi réfléchir à une solution à Saint Pierre et Miquelon, où le peu de population est bien blanche, elle.
a écrit le 18/03/2017 à 14:24 :
Je ne comprends pas pourquoi je dois aller lire le Daily Telegraph pour en savoir immédiatement plus sur ce qui c'est passé au lieu de lire les journeaux dans ma langue...
a écrit le 18/03/2017 à 13:56 :
Et, comme d'habitude, personne n'osera envoyer la facture à l'otan.
Réponse de le 18/03/2017 à 20:28 :
Gné ?
a écrit le 18/03/2017 à 13:45 :
Un fracois ? On demande à voir ....
Réponse de le 18/03/2017 à 19:48 :
Là, moi, je dis : chapeau. Chapeau ré éte mieux, mais néanmoins bravo pour cette démonstration de nullité ultime. Certes, malgré ma possession de la liste des communes françaises, ma base de données ne m'a pas ressorti où se trouvait la charmante localité de Fraque, mais vu les fusions actuelles, elle a dû être crée depuis moins de trois mois. Pico. C'est Australien, ça non..?? Sinon, il existe des cours de français pas trop onéreux et même gratuits pour les migrants de niveau bac +7. Qui seront payés au SMIC, bien sûr. Je vous les recommande...
a écrit le 18/03/2017 à 12:25 :
Du moment que "les conditions sont réunies" pour une levée de l'état d'urgence, tout va bien... Nos dirigeants n'en manquent pas une !
Réponse de le 18/03/2017 à 15:34 :
C'est sur, mais au moins en voilà un qui ne sera pas libéré dans 3 jours... ou même tout de suite, pour une faute de frappe dans le rapport... Vous comprenez, la protection des libertés, c'est capital !!!!
Réponse de le 18/03/2017 à 20:34 :
La dernière fois que la levée de l'état d'urgence avait été évoquée par es autorités, on a eu juste après Nice et Saint Etienne du Rouvray. Il faut se résoudre à ce que l'état d'urgence devienne un état permanent, et surtout prévoir un ou des étages supplémentaires de renforcement de la sécurité en cas de nécessité.
a écrit le 18/03/2017 à 12:00 :
Il n'y a pas qu'à Orly sud qu'il faut lancer une opération déminage !
a écrit le 18/03/2017 à 11:50 :
Et dire que certains gauchos ( dans le monde des bisounours ) demandaient d'arrêter Vigipirate....!
a écrit le 18/03/2017 à 11:16 :
il avait voulu faire peter les plombes
Réponse de le 18/03/2017 à 11:51 :
encore bravo a Bruno Le Roux qui a su gérer parfaitement la situation
a écrit le 18/03/2017 à 11:08 :
L'homme a été abattu, cela évitera un procès long et coûteux.
Réponse de le 18/03/2017 à 13:24 :
d'obtenir de précieux renseignements qui pourraient faciliter le démentiellement d'un réseau ou prévenir d'autre risques.
?
a écrit le 18/03/2017 à 10:20 :
je me suis échappé belle j aurais voulu prendre un avion pour Tel Aviv

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :