Gouvernement Philippe : "Où est la mer ? ", s'interroge le monde maritime

 |   |  406  mots
La mer et la pêche ne figurent, pour l'instant, dans les prérogatives d'aucun ministère du gouvernement Philippe.
La mer et la pêche ne figurent, pour l'instant, dans les prérogatives d'aucun ministère du gouvernement Philippe. (Crédits : reuters.com)
Une fois la composition du nouveau gouvernement dévoilée, les professionnels de la mer et de la pêche se sont inquiétés de l'absence de leur secteur dans les différents ministères annoncés.

Après la frustration chez les professionnels du logement, secteur qui n'a plus de ministère dédié, c'est au tour des acteurs du monde maritime de faire part de leur déception à la suite de l'annonce de la composition du gouvernement d'Edouard Philippe..

> Lire aussi: Les visages du gouvernement composé par Emmanuel Macron

En effet, les mots "mer" et "pêche" ont disparu des différentes attributions ministérielles, et ne se retrouvent donc ni dans le ministère de la Transition écologique, dirigé par Nicolas Hulot, ni dans celui aux Transports, à la charge d'Elisabeth Borne, ni dans celui de l'Agriculture, avec Jacques Mézard à sa tête. Interrogé sur le sujet ce jeudi 18 mai, sur France Info, ce dernier a déclaré "ne pas savoir" si la pêche était de son ressort... Le poste d'Alain Vidalies, nommé en 2014 secrétaire d'Etat en charge des Transports de la Mer et de la Pêche, n'a donc pas été remplacé.

Les réactions à ce flou n'ont donc pas tardé auprès des représentants du monde maritime, au niveau associatif comme professionnel. "Nouveau gouvernement: où est la mer et son économie?" s'interroge le Cluster maritime français (CMF).

 "La mer tombe à l'eau"

"Pour les acteurs de l'économie maritime, le moins que l'on puisse dire est que le premier sentiment qui domine est la déception", résume dans un communiqué Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du CMF, qui rassemble près de 350 entreprises du monde maritime.

Le nouveau gouvernement "ne comprend aucun ministre ou secrétaire d'État en charge des questions maritimes et de la pêche. La mer n'apparaît dans aucune attribution ministérielle!" se désole également sur sa page Internet Alain Cadec, président de la commission Pêche du Parlement européen. "C'est un signal désastreux envoyé à un secteur dynamique et pourvoyeur d'emplois: la mer tombe à l'eau !"

"La bonne connaissance des enjeux maritimes par le Premier ministre (député-maire du Havre, ndlr) et par son équipe, aurait pu laisser envisager une identification plus forte des enjeux portés par les industries maritimes", note de son côté le Gican, (Groupement des Industries de Construction) pour qui "la mer représente une ressource inédite de croissance".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2017 à 20:41 :
On file la mer et la pêche au préfet des TAAF, et tout va bien.
a écrit le 18/05/2017 à 19:16 :
C'est en effet très mauvais signe, au mieux c'est de l'ignorance au pire c'est du mépris.
Réponse de le 18/05/2017 à 19:55 :
la nomination des secrétaires d'état est incomplète. Après la définition des périmètres de chaque ministère, sera procédé après les législatives à la nomination de secrétaires d'état : mer, logement-construction, formation prof, etc...
Réponse de le 19/05/2017 à 9:08 :
Cela reste quand même franchement maladroit quand on sait que Macron a parler de la Guyane comme d'une ïle, on peut se poser des questions.
Réponse de le 19/05/2017 à 12:37 :
@bertrand: tout à fait. Le gouvernement réduit est déjà de 22 personnes au lieu de 15 annoncées, et l'armée mexicaine va suivre. Non, non, on ne vous a pas menti, c'est pas dans l'esprit politique :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :