Hulot : "Il faut remettre Trump dans le jeu" sur l'accord climat

 |   |  494  mots
A propos du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, Dans un entretien à Ouest-France, Nicolas Hulot rappelle qu'il n'jamais été convaincu par l'utilité du projet. Maintenant, le dossier est dans les mains des médiateurs (...) La décision se fera de façon impartiale.
A propos du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, Dans un entretien à Ouest-France, Nicolas Hulot rappelle qu'il "n'jamais été convaincu par l'utilité du projet. Maintenant, le dossier est dans les mains des médiateurs (...) La décision se fera de façon impartiale". (Crédits : POOL)
Dans une interview à Ouest-France, le ministre de la transition écologique ne désespère par que Trump "revienne dans le jeu des discussions" sur l'accord de Paris sur le climat. Emmanuel Macron songe qu'un tel "retour" est aussi possible.

Nicolas Hulot, en "colère" depuis la décision de Donald Trump de dénoncer l'accord de Paris sur le climat, juge cependant "pertinent" de tenter de remettre le président américain "dans le jeu" des discussions, comme le président Emmanuel Macron s'y emploie.

"J'ai un sentiment de colère froide vis-à-vis de cette décision" de retrait américain, reconnaît le ministre de la Transition écologique et solidaire dans une interview à Ouest-France paru dimanche.

"Je sais ce qu'elle implique pour ceux qui subissent les conséquences du changement climatique. Ce message qui leur est envoyé est un immense bras d'honneur", dit-il.

"Une fois qu'on a dit ça, je partage avec Emmanuel Macron une réalité : si l'on ne discute qu'avec les gens avec lesquels on est d'accord, les choses n'avancent pas", estime le ministre, assis à quelques mètres du locataire de la Maison Blanche lors du défilé du 14-juillet.

"J'étais un peu surpris au début que le président l'invite. De façon un peu primaire, j'avais plutôt envie de l'écarter; mais c'est beaucoup plus pertinent de le remettre dans le jeu", ajoute-t-il, se disant quoi qu'il en soit "confiant" pour la suite du combat climatique, une "dynamique irréversible".

Ce possible "retour" des Etats-Unis, semble confirmé par Emmanuel Macron lui-même: "Donald Trump va essayer de trouver une solution dans les prochains mois" pour un éventuel retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris sur le climat, a assuré le président de la République dans le Journal du dimanche.

Pas convaincu sur le projet Notre-dame-des-Landes

Interrogé sur le sort du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, il rappelle qu'il n'a "jamais été convaincu par l'utilité du projet. Maintenant, le dossier est dans les mains des médiateurs (...) La décision se fera de façon impartiale".

Pour lui, "il y a des besoins avérés pour absorber le trafic mais on a été au plus facile, tout n'a pas été étudié. C'est l'héritage d'une décision prise il y a 30 ans. On s'est dit : il y a des champs de libres, allez hop on bétonne tout ça. Ce sont des logiques dépassées", souligne-t-il.

Pour raisons financières, "le président nous a demandé de suspendre tous les grands chantiers pour les évaluer dans le détail", observe-t-il aussi.

Fermeture des réacteurs nucléaires

Sur la fermeture de réacteurs nucléaires, "j'ai juste rappelé que, pour appliquer la loi (de transition énergétique votée en 2015, ndlr), certains scénarios prévoient qu'on en ferme 17, voire plus. (...) Je m'étonne que l'on semble découvrir aujourd'hui ce que cela implique vraiment!"

Interrogé sur sa relation avec Emmanuel Macron, "je me sens soutenu, compris", répond M. Hulot, qui ajoute: "Sur un plan personnel, j'ose espérer que je ne change pas. Je dis les choses de la même manière" qu'avant d'entrer au gouvernement.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2017 à 18:51 :
Les Écolos ou les Écologisme soit-disant Vert, or il ne sont pas vert mais Rouge, alors peut-on faire confiance à ses vert-marron...! Donc cela n'ait qu'une vaste escroquerie Mondial, c'est la Théorie du Réchauffement Climatique.? Après le scandale du Climategate révélant l'ampleur de la fraude Scientifique autour de la publication d'article pro-réchauffement, l'impitoyable chasse aux sorcières réservée aux dissidents, après l'utilisation par le GIEC de Propagande de Greenpeace comme matériel scientifique, après avoir lancé des dizaines de Prévisions Absurdes et stupide, Il n'existe aucun exemple de Théorie aussi discréditée et controversée..!! Or la malhonnêteté et les scandale relatifs à la propagande du Réchauffement Climatique, n'ont pas cependant entaché son pouvoir de séduction auprès des Médias et des grands de ce monde en fait des Naïfs potentielle..???
a écrit le 18/07/2017 à 12:57 :
Que le petit hulot s'occupe de ses fesses !
a écrit le 18/07/2017 à 10:52 :
Décryptage : sans lui pas d'argent ni de puissance pour les nains agités
a écrit le 18/07/2017 à 10:51 :
Trump a raison, n'en déplaise à cet écolo pollueur en chef de pacotille.
a écrit le 17/07/2017 à 21:15 :
Il enfonce des portes ouvertes en disant qu'il faut que les plus grands pays doivent participer. Il est certain que chacun va privilégier ses propres intérêts et que certains pays signent sans même avoir l'intention de respecter les règles :-)
a écrit le 17/07/2017 à 17:46 :
@Trump a eu raison a écrit le 16/07/2017 à 23:23
Vous avez raison, l'accord n'est pas financé et la plus grosse contribution viendrait des EU.
J'ai lu (pas certain que cela soit vrai) des chiffres de USD 100 Mlds/an pendant 5 ans.
L'accord a été signé en 2015. Qu'est-ce qui a été fait depuis cette date ?
Quelle est la valeur de l'opinion de Hulot ?
Cordialement
a écrit le 17/07/2017 à 12:29 :
A court terme, le président Trump n’a aucun intérêt à abandonner le gaz de schiste vu les sommes astronomiques qui ont été investies dans le secteur et cela a toujours été le fond de commerce des Républicains. Se sont ils trop précipités, au risque de créer une bulle spéculative, en tous cas la dégringolade du prix du baril n'a pas aidé vu que le seuil de rentabilité est aux environs de 52 $. Le territoire est vaste mais certains États rencontrent des problèmes d’eau et ils ne vont pas la polluer pour produire du pétrole plus cher que par les Emirats ou le Venezuela.
Une diversification leur permettant de contourner le problème de seuil rentabilité du pétrole de schiste et justement ils prévoient d’investir plus de 180 milliards dans la production de styrène, produit à base de pétrole. Peut être feront ils des concessions sur le charbon, qui est lui-même rendu moins rentable par le gaz de schiste ?

En termes croissance et de création d’emplois c’est le secteur du solaire qui est actuellement porteur et cela devrait continuer étant donné la baisse des prix des équipements. Idem dans l’éolien. (World Recherches Institute - mai 2017). Une majorité d’États Américains a décidé ne va pas se priver de cette source de croissance et de production décarbonée d’électricité. Tant mieux, ça fait travailler EDF EN et Engie.

Je crois qu’il ne faut pas trop s’inquiéter des USA, mais plutôt de ce qui se passe en France. Il est plus facile et moins coûteux de fermer une mine de charbon ou une exploitation pétrolière, qu’une centrale atomique. Que ce soit NH, Jean-Bernard Lévy, E. Philippe, ou le Pape en personne, le problème demeure, les centrales vieillissent et il faudra choisir entre payer plus cher pour la maintenance et la sécurité, ou en arrêter. Il serait dommage que Nicolas Hulot perde du temps et "se grille" avec cette histoire de nucléaire. Qu'il laisse donc la responsabilité de trouver la solution à ceux qui ont engendré le problème.
a écrit le 17/07/2017 à 11:46 :
Hulot pollués c est pour les fins dès moi est pour une bonne retraite .! Ils vas augmente les impôts alors que la France est fauché plus de revalorisation des retraite en plus la csg macron c est de la précarité avenirs en plus des voleur politique est les français ont votez pour ca ? Ils vons payées chères
a écrit le 17/07/2017 à 11:10 :
Monsieur Trump
a écrit le 17/07/2017 à 11:10 :
Votre commentaire
a écrit le 17/07/2017 à 10:36 :
Quiet hulos, pas la peine de rajouter to petit grain de sel médiatique, on a compris!!!!!
a écrit le 17/07/2017 à 9:52 :
est il vraiment compétent pour etre crédible ??? d apres certaines revues scientifiques NON
a écrit le 17/07/2017 à 9:18 :
Pour ma part, je pense qu'il faut mettre hors-circuit de farfelu de Hulot!
Réponse de le 18/07/2017 à 12:59 :
Je pense tout comme vous ! Ras la casquette de ces écolos
a écrit le 17/07/2017 à 8:40 :
Revenez Mr Trump car c est vous qui allez payer la plus grande part pour ce machin !!!si Trump revient dans cet accord creux il est cuit dans son pays !!!en ce qui nous concerne on voit par la voix de Mr Hulot la revanche punitive de l écologie :taxes et augmentation des prix de l énergie !!!!on va accepter cela ??
a écrit le 17/07/2017 à 8:17 :
Quelles sont les competences de ce mr hulot en matiere d'ecologie ?
Comprend tjrs pas comment votre micron a engage ce bateleur de television ?
Réponse de le 17/07/2017 à 11:03 :
Si on se réfère à Wikipédia, aucune étude après le secondaire, que des petits boulots.
a écrit le 17/07/2017 à 1:04 :
Houlot macron ils sonts la pour augmenté les impôts houlot ecolo pollueur richissime macro très gazole attention cinq ans c est long leS pauvre ouvriers aux secours des riche et retraitees aux secours des actiffes pas mâle la politique votez macron c est votez la misère
a écrit le 16/07/2017 à 23:23 :
Pour celles et ceux qui auront fait l'effort de lire l'accord de Paris, vous aurez pu constater qu'il est creux, non financé et surtout, qu'il plombera l'occident face à l'orient.
C'est du suicide.
Trump a eu raison de ne pas tomber dans le piège.
Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire, mais au contraire, il faut le faire de manière réaliste, réfléchie, concertée et financée en arrêtant avec les annonces foireuses et les théories fumeuses dont Nicolas Hulot est spécialiste.
Son annonce de fermeture de 17 centrales nucléaires est irréfléchie, précipitée, non financée, etc. ... Une politique énergétique ne s'improvise pas !
Je ne suis pas un pro-nucléaire, ni un anti d'ailleurs, je trouve que ces questions importantes mériteraient mieux que des annonces qui ne pourront jamais être mises en oeuvre.
En quelques semaines seulement, Nicolas Hulot a réussi à perdre tout crédit. Un sacré exploit...
a écrit le 16/07/2017 à 20:55 :
Il est temps que M Hulot remonte sur son vélo et se sauve en pédalant car en ce moment il mange un chapeau une fois par semaine ..
Réponse de le 17/07/2017 à 0:23 :
A part critiquer, tu fais quoi de bien dans ta vie ?
a écrit le 16/07/2017 à 19:58 :
Trump veut mettre à genoux l'Arabie Saoudite et d'une manière générale , tous les pays soutenant le terrorisme islamique. Le gaz de schiste est de nouveau compétitif, son coût d'exploitation est passé de 80 dollars à 40. Les pays du golf ont tenté d'asphyxier les producteurs US en inondant le monde de pétrole, c'est raté. Les USA vont continuer à faire pression sur les prix pendant des années, ce qui enlèvera les moyens financiers du Qatar Iran et autres pays de la région.
Le climat n'est pas l'objectif prioritaire, Trump dans son dernier discours de Varsovie à incité les pays occidentaux à ne pas baisser la garde, le message n'a apparemment pas encore été reçu par Monsieur Hulot.
a écrit le 16/07/2017 à 19:43 :
C EST DUR DE FAIRE ADMETTRE UNE FICALITE ECOLOGIQUE POUR LES GENS SIMPLES MAIS IL NE RESTE PAS MONS VRAIS QU IL FAUT FAIRE PAYEZ LES POLLUEURS POUR INVESTIR DANS D AUTRE ENERGIE? MAIS POUR MOI JE PENSE QUE LE KEROSENE DES GROS AVIONS ET LE DIESEL DES GROS BATEAUX POLLUES PLUS QUE LES SIMPLES GENS DANS LEURS VIES DE TOUT LES JOURS ET ON N EN PARLE PAS ASSEZ???
Réponse de le 17/07/2017 à 9:26 :
...........et les éruptions volcaniques sous-marines réchauffent sérieusement les mers et océans!
a écrit le 16/07/2017 à 18:32 :
hulot??? une fois il ne veut pas recevoir trump, le lendemain il veut discuter avec ce renégat, mais il a reçu l'ordre de jupiter de se conformer à la bien séance?, quelle girouette cet administrateur à dividendes de firmes à base de produits chimiques????
a écrit le 16/07/2017 à 18:31 :
hulot??? une fois il ne veut pas recevoir trump, le lendemain il veut discuter avec ce renégat, mais il a reçu l'ordre de jupiter de se conformer à la bien séance?, quelle girouette cet administrateur à dividendes de firmes à base de produits chimiques????
a écrit le 16/07/2017 à 15:42 :
Le roi des taxes sous prétexte de climat logement,carburant,électricité, gaz,eau etc, etc, et toujours plus de pollution vue la surpopulation et la vente de notre model de vie occidental à toute la planète...
a écrit le 16/07/2017 à 15:33 :
De manière un peu primaire, comme il le dit lui même Mr Hulot fait un calcul sur un coin de table pour déterminer combien de centrales fermer pour respecter les 50% d'électricité nucléaire dans la production totale et les 35% de renouvelable: outre que çela suppose donc 15% de combustible fossil, ce dont personne ne parle et ce qui voudrait dire plus d'émission de co2 qu'actuellement, çela ne prend pas en compte l'éventuelle hausse de la consommation (voiture électrique, chauffage par pompe à chaleur, hausse de la population). Bref à force d'être primaire, on en vient à être secondaire dans la réflexion.
a écrit le 16/07/2017 à 14:08 :
M. Hulot ferait mieux de se remettre dans le jeu concernant la législation des pertubateurs endocriniens. Même là il a abandonné en rase campagne face à l'Allemagne.
Réponse de le 17/07/2017 à 10:41 :
ABSOLUMENT et en perdant toute crédibilité t'en soit -il qu'il n'en ait eu une. Maintenant que faire de ce clown?
a écrit le 16/07/2017 à 13:34 :
Autrement dit, les accords de Paris ne sont rien si les Américains n'y adhèrent pas. Chacun a ses lobbys: chez nous ce sont les écolos soutenus par une fiscalité galopante, chez eux ce sont les pétroliers qui ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont assis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :