Industrie : les investissements dans le rouge en 2015

 |   |  229  mots
Le secteur manufacturier français est en panne de croissance en ce début d'année 2016, expliquait Markit.
"Le secteur manufacturier français est en panne de croissance en ce début d'année 2016", expliquait Markit. (Crédits : © Ina Fassbender / Reuters)
Les investissements ont baissé de 2 points, plombés par l'agroalimentaire notamment, d'après des statistiques de l'Insee. Les industriels sont toutefois optimistes pour cette année.

Après une hausse de 3 points en 2014, les investissements des chefs d'entreprises du secteur industriel français ont baissé de 2 points en valeur en 2015, a annoncé l'Insee mardi 9 février. Une mauvaise nouvelle alors que l'investissement dans l'industrie représente environ un quart de l'investissement productif en France, rappelle Reuters.

En 2015, l'investissement dans les industries a notamment été plombé par l'agroalimentaire (-7 points). Également, le secteur de la fabrication des biens d'équipement est morose également (-3 points). L'évolution de 2015 a été constamment revue à la baisse depuis le printemps dernier, où les industriels s'attendaient à une progression de 7% sur l'année.

Un regain d'optimisme plus fort que d'habitude

Néanmoins, les chefs d'entreprises abordent le début de l'année 2016 avec plus d'optimisme. Ils estiment que leurs investissements devraient augmenter de 7% en 2016 Ils ont ainsi rehaussé de 4 points leur première estimation, alors que l'Institut national de la statistiques et des études économiques dit constater habituellement à cette période de l'année un regain d'optimiste de 3,5 points en moyenne depuis 2004. On retrouve cette révision à la hausse dans l'industrie des biens d'équipements (+9 points) et celle des matériels de transport (+6 points).

Cet optimisme tranche toutefois avec le début d'année morose de l'industrie manufacturière. "Le secteur manufacturier français est en panne de croissance en ce début d'année 2016", explique Jack Kennedy, économiste chez Markit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2016 à 16:14 :
Ce qui est extraordinaire, c'est que les médias et les économistes de "bazar" ne donnent jamais le taux d'investissement... C'est pourtant facile, il suffit d'aller sur le site de l'Insee et de consulter le taux d'investissement des entreprises non financières... Et oh horreur pour les déclinistes de tous poils et autres prophètes de malheurs, style Figaro, le Point ou Valeurs actuelles (sic)... Le taux d'investissement en France est l'un des plus élevés de l'UE, avec 23,1%, contre une moyenne UE de 21,7% ( un peu plus en 2015, autour de 22%)... Mais chut, surtout n'en parlez pas !!! C'est tellement mieux de dire que tout va mal !!!!
a écrit le 09/02/2016 à 12:37 :
Concernant l'économiste de chez Markit, je suppose que cet homme s'appuie sur l'indice PMI , cet indice étant certainement biaisé par les attentats .
a écrit le 09/02/2016 à 11:58 :
la france met dehors les capitalistes negriers, mais veut de l'industrie intensive en capital!!!!!
brillantissime!
pour le reste on ne voit pas pq les investissements vont repartir en 2016, veille d'une annee electorale!
vu ce qui s'est passe la derniere fois, je pense meme que les entreprises ont arrete leurs investissements 2 ans avant, question de visibilite!
c'est les bons fruits juteux de la politique ayrault aka ' business friendly a la francaise'....
a écrit le 09/02/2016 à 11:49 :
L'actionnaire milliardaire, ce parasite de l'économie.
Réponse de le 09/02/2016 à 13:25 :
"parasite de l'économie".

C'est pour cela que le Medef avait crée un conseil des tiques pardon d'ethique.
a écrit le 09/02/2016 à 11:33 :
Au printemps 2015, les industriels attendaient +7% et on a fait -2%, soit un écart de 9%.
Comment croire leurs prévisions 2016 ?
Cordialement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :