JO 2024 : Paris décroche enfin l'or

 |   |  874  mots
Les Jeux olympiques d'été se dérouleront du 2 au 18 août 2024, à Paris. Dans la foulée, du 4 au 15 septembre, seront organisés les Jeux paralympiques.
Les Jeux olympiques d'été se dérouleront du 2 au 18 août 2024, à Paris. Dans la foulée, du 4 au 15 septembre, seront organisés les Jeux paralympiques. (Crédits : REUTERS/Guadalupe Pardo)
Sans surprise, compte tenu de l'accord passé entre Paris, Los Angeles et le Comité international olympique (CIO), c'est la capitale française qui a été désignée ville-hôte des Jeux olympiques d'été en 2024. Ils se dérouleront du 2 au 18 août 2024. Dans la foulée, du 4 au 15 septembre seront organisés les Jeux paralympiques.

Article publié à 09H10 et actualisé à 20H40

Ce 13 septembre à Lima, au Pérou, lors de la 130ème session du Comité international olympique (CIO), Paris a  été désignée ville-hôte des Jeux olympiques d'été en 2024. Le vote a eu lieu vers 20h00 heure française. Ces jeux se dérouleront du 2 au 18 août 2024. Quelques jours plus tard, du 4 au 15 septembre seront organisés les Jeux paralympiques.

Les réactions officielles se sont multipliées. « C'est une immense fierté de faire gagner la France et de ramener les Jeux à Paris après un siècle d'attente. C'est un moment historique pour le sport français et pour notre pays. Cette victoire, c'est l'aboutissement d'une campagne incroyable au cours de laquelle nous aurons su associer tout ce que la France a de meilleur. L'Olympisme a changé ma vie et la perspective d'organiser les Jeux dans sept ans en France est un immense bonheur que j'ai envie de partager avec tous ceux qui, depuis plus de trois ans, ont contribué à construire un succès qui marquera nos vies », a commenté Tony Estanguet, le co-président du Comité Paris 2024.

Bernard Lapasset, l'autre co-président du Comité Paris 2024 est sur la même longueur d'ondes. « Cette victoire est la victoire de toute la France. C'est un immense bonheur et un grand honneur d'avoir pu porter cette candidature en tant que co-Président du Comité de candidature. J'ai eu la chance dans ma vie et dans ma carrière de vivre de grands moments de sport. Le 13 septembre 2017 est une date qui entre dans l'histoire du sport français. Les Jeux sont de retour à Paris, cent ans après, et c'est une formidable nouvelle pour la France et l'ensemble du mouvement sportif ! ».

Au gouvernement, la satisfaction est également de mise. « D'abord comme sportive puis comme ministre, j'ai suivi pas à pas la construction de cette belle candidature. Un projet collectif, intelligent, tourné vers l'avenir et vers les attentes des Français. Organiser les Jeux en France est une grande chance, mais aussi une grande responsabilité. Nous sommes d'ores et déjà au travail pour préparer des Jeux inoubliables, qui bénéficieront à Paris, à la Seine-Saint-Denis, mais aussi à tout le territoire », a déclaré Laura Flessel, la ministre des Sports.

Los Angeles également victorieuse

En vertu de l'accord passé récemment entre Paris, Los Angeles et le CIO, la mégapole organisera les Jeux en 2028. A la différence de certaines désignations - celle de Rio est dans le collimateur -, le risque de corruption est donc nul. Ce sera la troisième fois que Paris accueillera les Jeux. La flamme olympique y est déjà passée en 1900 et en 1924.

Tout le monde est content. Cent ans après avoir organisé les Jeux, Paris peut enfin goûter au fruit de la victoire. Les échecs subis face à Barcelone en 1992, Pékin en 2008 et Londres en 2012 sont effacés. Los Angeles, qui a présenté un dossier technique plus faible que celui de Paris, est également ravie. Elle dispose d'un peu plus de temps pour mettre ses infrastructures, notamment de transport, au niveau. Elle a obtenu du CIO une petite rallonge budgétaire supplémentaire, comparable à celle offerte à chaque ville-hôte lors de leur désignation.

Inflation au CIO

Rappelons en effet que Pékin a obtenu du CIO 1,25 milliard de dollars en 2008, Londres 1,37 milliard et Rio de Janeiro 1,53 milliard. Paris devrait à ce titre toucher 1,7 milliard de dollars et Los Angeles entre 1,8 et 2 milliards de dollars.

Pour le Comité de candidature coprésidé par Tony Estanguet et Bernard Lapasset, l'aventure débutée en 2013 se termine en apothéose. "Après l'échec face à Londres, peu de personnes nous soutenaient ", explique-t-on en interne. Comment Paris a fait la différence ?  "Publiée en 2015, l'étude d'opportunités a mis tout le monde d'accord : le mouvement sportif, les politiques, le monde économique. Ses résultats ont démontré que Paris avait la capacité de présenter une candidature exceptionnelle", poursuit-on en interne.

Paris est prête

Ses atouts  ? C'est le mouvement sportif qui a pris les rênes, laissant les politiques et leurs dissensions dans l'ombre. Il est plus facile de se ranger derrière Tony Estanguet que derrière Bertrand Delanoë...

Sur le plan technique, Paris était également largement devant sa rivale californienne. Quand la capitale française annonçait que 95% de ses équipements étaient déjà existants, Los Angeles revenait sur l'emplacement de certains sites de compétitions....  Paris n'a que quelques chantiers à mener : la construction d'un centre aquatique et du village olympique, la dépollution de la Seine.

Rondement et bien menée, cette campagne victorieuse est pleine de promesses. Sur le plan économique, des milliers d'emplois sont attendus. Une augmentation de l'activité en Île-de-France est également anticipée. Espérons, comme l'assure le Comité de candidature, que les dérives budgétaires seront évitées. Sur le plan politique, cette désignation est également une bonne nouvelle. Accueillir les Jeux est un excellent remède contre le french bashing. Le gouvernement l'a bien compris. La Mairie de Paris également. Dès ce soir, le parvis du Trocadéro sera pavoisé des anneaux olympiques. Vendredi, un grand concert populaire sera organisé devant l'Hôtel de Ville.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/09/2017 à 5:18 :
C'est bizarre le Hulot ne moufte pas devant la plus grosse pollution prévue pour 2024 ! Il est vrai que le plus gros pollueur de tous les temps , qui petit journaliste ,pour gagner des millions , anima Ushuaïa se prétend écolo maintenant surement pour expier !! , et sa meilleure trouvaille pour améliorer l"atmosphère c"est de taxer les possesseurs de diesel qui non pas les moyens de renouveler leur moyen de transport pendant que lui se balade dans son hélico !!
a écrit le 14/09/2017 à 21:32 :
Si la France ne peut pas faire les JO, alors quels pays peuvent le faire ? Dans le monde la France est un pays très riche.Si certains râlent qu'ils sachent que la France a largement les moyens, ensuite si vous n'avez pas assez d'argent c'est que l'on ne souhaite pas vous en donner plus. Les JO ne seront en effet pas attribuer au Cambodge ou au Vietnam..
a écrit le 14/09/2017 à 19:19 :
"Panen et cirsences" disait jadis un empereur romain : donnez leur du pain et des jeux, et ils oublieront le reste. Distrayons les afin qu'ils oublient où est la véritable urgence. In tempo veritas.

a écrit le 14/09/2017 à 15:55 :
Avant l'attribution se faisant en payant les membres du CIO et après il y avait un vote.
Aujourd'hui l'attribution se fait en s'arrangeant entre petit copain.
Qu'est- ce qu'y est mieux???
Ce qui n'a pas changé, c'est que c'est toujours une histoire de gros sous et se sont toujours les mêmes qui payent.
a écrit le 14/09/2017 à 13:16 :
@Ca va les grincheux ? 13/09/2017 17:46
Les grincheux vont très bien, merci.
Dans une ville chargée d'histoire comme Paris si vous aimez la Tour Eiffel (la vue fantastique et la technologie du support exceptées), la Pyramide du Louvre, l'opéra Bastille vs le Palais Garnier (Bastille est une étable, mais dans le genre, il y a mieux au Met à New York mais à NYK, c'est admissible puisque c'est une ville "neuve") , la raffinerie de Beaubourg en plein quartier du Marais (je ne juge pas le contenu), la bibliothèque Mitterand (je ne juge pas le contenu), les colonnes de Buren, les tours de la Défense et Montparnasse (nécessaires pour le boulot mais on aurait pu les construire ailleurs), la grande roue de la Concorde, l'arche de la défense....., c'est une question de goût qui ne se discute pas.
Je suis persuadé qu'une des prochaines étapes sera de dénaturer l'esplanade de Notre-Dame de Paris....
Cordialement
Réponse de le 14/09/2017 à 14:59 :
Effectivement, si vous en êtes encore à rejetter le modernisme à ce point, les JO ne sauront vous séduire....
Allez vivre à Venise
a écrit le 14/09/2017 à 13:02 :
Le titre de cet article est exactement formattée à la sauce communication du CIO :
Dans le passé plutôt lointain, les villes se bagarraient pour obtenir les Jeux, situation qui s'est complètement retournée : plus personne ne se bouscule au portillon. La double attribution Paris-Los Angeles est la preuve de cette crise. D'ailleurs, ce qui n'est pas adapté au PR-show de Lima est la série de très mauvaises nouvelles collant aux JO : en particulier, au Brésil les procureurs visent de nombreuses personnalités du comité, dont Carlos Nuzman qui aurait favorisé Scotchi 2013, Rio 2016 et Tokio 2020 par l'achat de voix. Par ailleurs, le dopage, n'est pas combattu énergiquement dans les faits, mais essentiellement dans la communication, en raison de la conséquence néfaste sur les affaires : depuis 2013, à l'arrivée du Président Bach, les droits de retransmission TV ont rapporté plus de 10 milliards de Dollars. Raison pour laquelle il parle de situation winwin avec Paris et Los Angelès pour défendre le pactole qui profite au CIO et non aux villes organisatrices comme ce fut le cas à Athènes, Londres ou Rio qui paient toujours encore les infrastructures hypercoûteuses de plusieurs milliards. D'ailleurs, il aurait été intéressant d'entendre Monsieur Hulot à ce sujet, car des mouvements ant-olympiques se forment à Pyeongchang (2018) und Los Angeles pour protester contre la gabégie publique et le bétonnage environnemental au seul profit du comité olympique qui ne songe qu'à sa poule aux œufs d'or.
a écrit le 14/09/2017 à 12:58 :
Le titre de cet article est exactement formattée à la seule communication que comprend le CIO
Dans le passé plutôt lointain, les villes se bagarraient pour obtenir les Jeux, situation qui s'est complètement retournée : plus personne ne se bouscule au portillon. La double attribution Paris-Los Angeles est la preuve de cette crise. D'ailleurs, ce qui n'est pas adapté au PR-show de Lima est la série de très mauvaises nouvelles collant ux JO : au Brésil les procureurs visent de nombreuses personnalités du comité, dont Carlos Nuzman qui aurait favorisé Scotchi 2013, Rio 2016 et Tokio 2020 par l'achat de voix. Par ailleurs, le dopage, n'est pas combattu énergiquement dans les faits, mais essentiellement dans la communication, en raison de la conséquence néfaste sur les affaires : depuis 2013, à l'arrivée du Président Bach, les droits de retransmission TV ont rapporté plus de 10 milliards de Dollars. Raison pour laquelle il parle de situation winwin avec Pris et Los Angelès pour défendre le pactole qui profite au CIO et non aux villes organisatrices comme ce fut le cas à Athènes, Londres ou Rio qui paient toujours encore les infrastructures hypercoûteuses de plusieurs milliards. D'ailleurs, il aurait été intéressant d'entendre Monsieur Hulot à ce sujet, car des mouvements ant-olympiques se forment à Pyeongchang (2018) und Los Angeles pour protester contre la gabégie publique et le bétonnage environnemental au seul profit du comité olympique
a écrit le 14/09/2017 à 12:54 :
Certaines personnes vivent dans le déni,mais la France est un pays RICHE qui peut se permettre d'investir sur les JO pour en toucher les dividendes.N'oublions pas que les JO a PARIS c'est 100000 emplois crées sur 3 ans d'après les experts,des emplois qui profiteront a la jeunesse du 93 .Soyons positifs pour une fois dans ce pays!
Réponse de le 14/09/2017 à 13:32 :
@ élu ps: les experts se trompent très souvent, ils sont grassement payés, mais ne paient pas hélas le résultat de leurs élucubrations. On le voit tous les jours
Réponse de le 14/09/2017 à 16:29 :
La france est encore une pays riche (certes notre declin fait qu on risque de plus le rester encore tres longtemps) mais est ce une raison pour jeter l argent par les fenetres ?

Les JO c est de la gabegie a l etat pur, c est pas pour rien qu a part paris il n y avait aucune autre ville candidate. Quant aux 100 000 emplois, ils valent ce que valent les promesses de gattaz.

Avant les JO tout le monde macon, pendant les JO tout le monde serveur. Apres les JO tout le monde chomeur !
Réponse de le 14/09/2017 à 19:28 :
On est riche lorsque l'on a pas de déficit et que l'on ne finance pas beaucoup trop de choses à crédit. Ces opérations (les JO) se sont toutes soldées à une exception près par des budgets provisionnels multipliés par 3 en moyenne et parfois des structures neuves pourtant abandonnées après les jeux... Mais avec Jupiter nous allons atteindre des sommets, nous ne sommes plus à quelques milliards près. On supprimera quelques piécettes aux subsides des manants pour faire équilibrer les comptes si besoin...
a écrit le 14/09/2017 à 10:43 :
C'est bizarre le Hulot ne moufte pas devant la plus grosse pollution prévue pour 2024 ! Il est vrai que le plus gros pollueur de tous les temps , qui petit journaliste ,pour gagner des millions , anima Ushuaïa se prétend écolo maintenant surement pour expier !! , et sa meilleure trouvaille pour améliorer l"atmosphère c"est de taxer les possesseurs de diesel qui non pas les moyens de renouveler leur moyen de transport pendant que lui se balade dans son hélico !!
a écrit le 14/09/2017 à 10:34 :
Notre Président déclare ce sont les J.O de tous les français. Non, non. Ce sont les J.O des Parisiens et qu'ils paierons avec leurs impôts fonciers. Aux J.O de Grenoble en 1968
les grenoblois ont payer pendant 30 ans.
Réponse de le 14/09/2017 à 16:22 :
C est peut être les JO de paris mais c est vous et nous qui allons payer !!faites confiance au président
a écrit le 14/09/2017 à 10:34 :
JO ou comment une idée utopiste devoyée par une maffia est devenue un racket
legalisé.....
a écrit le 14/09/2017 à 10:15 :
Tous les JO, tous, ont explosé le budget prévisionnel, en moyenne de 160 % . Ce qui nous fait pour Paris avec un budget de 6,6 Md (pour le moment), soit 18 Md en 2024 !
http://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/2017/07/31/paris-va-organiser-les-jo-2024-la-suite-va-vous-deprimer.html .Cocorico !
a écrit le 14/09/2017 à 9:36 :
quelle comédie dans ces informations trop ciblées!! comment détourner l attention des gens du plus préoccupant
a écrit le 14/09/2017 à 9:28 :
Oh quel évènement dont j'en n'ai rien à cirer.
a écrit le 14/09/2017 à 9:24 :
.... et les impôts qui vont avec !
a écrit le 14/09/2017 à 7:50 :
victoire par défaut ! défaite pour les contribuables et pollution pour la capitale
a écrit le 14/09/2017 à 5:55 :
Pourquoi n'y a t-il pas eu de consultation du public, parisien entre autre?
a écrit le 14/09/2017 à 4:11 :
c'est facile de remporter les jeux quand on est le seul candidat, pas de quoi pavoiser ! je sais au moins que ma télé va rester éteinte à partir de maintenant parce que ce n'est que dans 7 ans mais on est déjà gavés.
a écrit le 14/09/2017 à 0:39 :
Paris a obtenu les jeux car elle était la seule ville à concourir après le retrait de Boston, Hambourg, Budapest et Rome, quel exploit! Ils nous ont refilé la patate chaude.
a écrit le 13/09/2017 à 22:43 :
"La décision de tenir les JO est la plus couteuse et risquée financièrement des mégaprojets". C'est surprenant, tout le monde a passé sous silence cette étude.

https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2804554
a écrit le 13/09/2017 à 18:39 :
Les yeux olympiques et ses esprits sont plutot une affaire economique des elus et leurs entreprises associees, les atlethes (semi) professionelles inclus.
a écrit le 13/09/2017 à 18:30 :
salaires et retraites bloqués , hausse de la CSG et là par miracle on trouve des milliards pour financer l'égo des élus porteurs du projet et enrichir des affairistes cupides
a écrit le 13/09/2017 à 17:46 :
16 post, 3 positifs, le reste critique/aigri.
Peyo n'a mis qu'un schtroumpf grincheux, c'était marrant.
Mais là, tout les schtroumpfs grincheux qui parlent entre eux en s'autocongratulant de leurs critiques infinies, c'est pas drôle, c'est pitoyable et ridicule.
Vive Paris 2024, Paris centre du monde pendant 15 jours.
Et les grincheux, souvenez vous que tout Paris était opposé à la Tour Eiffel à sa construction, à la Pyramide du Louvre etc...
Réponse de le 13/09/2017 à 18:53 :
Si on regarde ce qu'il est advenu des constructions érigées dans les villes qui ont accueillies les JO on peut avoir des craintes non? Et en même temps on peut être admiratif de nos sportifs 😁
Réponse de le 13/09/2017 à 18:53 :
Merci!
Réponse de le 13/09/2017 à 20:39 :
Grincher n'est pas top, mais s'extasier pour un truc médiatique dans 7 ans c'est du neu-neu voir du gâtisme.
On verra bien dans 7 ans, c'est très loin à l’échelle humaine.
Réponse de le 13/09/2017 à 22:22 :
Certes, mais la tour Eiffel a été inaugurée il y a 128 ans, les JO ne sont prévus que pour durer 15 jours (fois 2), et il n'en restera rien ensuite, sauf les dettes.
Réponse de le 13/09/2017 à 22:24 :
Certes, mais la tour Eiffel a été inaugurée il y a 128 ans, les JO ne sont prévus que pour durer 15 jours (fois 2), et il n'en restera rien ensuite, sauf les dettes.
Réponse de le 14/09/2017 à 6:42 :
......l'admirable béatitude du pigeon : une curiosité de la nature !!!
a écrit le 13/09/2017 à 17:30 :
Bonjour vos impots locaux parisiens et banlieusards . Très très heureux de ne plus etre parisien . Souvenez vous de Montréal qui n'a pas fini de payer ses JO !
Réponse de le 14/09/2017 à 4:06 :
pensez vous réellement qu'il n'y aura que les parisiens et banlieusards pour payer les dégâts ? toute la France paiera pour les débordements de dépenses.
a écrit le 13/09/2017 à 15:59 :
en 2024 la france sera comme le grece. c est la raison pour laquelle les autres pays se sont retitres
a écrit le 13/09/2017 à 15:50 :
Soyons sérieux ..reste à vérifier en temps dû ..si c'est de l'or ou de l'argent...
a écrit le 13/09/2017 à 15:13 :
Et maintenant les dépenses commencent bien avant la fête!
a écrit le 13/09/2017 à 12:20 :
La France qui gagne, ça va en faire râler plus d'un...en France. J'ai envie dire comme d'hab... on est médaille d'or en autodénigrement. Oubliez le french bashing, c'est le self bashing notre problème.
Réponse de le 13/09/2017 à 14:15 :
@Top a écrit le 13/09/2017 à 12:20
Je ne fais pas du "French bashing" mais je paie des impôts. Etant donné que nous ne sommes pas capables de voter un budget à l'équilibre depuis 1974, j'espère que notre budget sera enfin à l'équilibre et sera utilisé pour financer des choses utiles régaliennes et non pas les JO, l'égo de madame Hidalgo et son éventuelle candidature à une élection présidentielle.
Quant aux gains indirects, calculés sur un bord de table, induits par un tel événement, je veux voir. Les coûts, on les évalue aujourd'hui et ils vont exploser, comme d'habitude.
Cordialement
Réponse de le 13/09/2017 à 14:40 :
c est vrai quoi, on a gagne !! Bon on etait les seuls a les vouloir ces JO (les autres pays ont renonce sous la pression de leurs con-tribuables) et LA a bien negocie pour faire payer le CIO en echange des JO 4 ans plus tard (ou le CIO avait personne).

Cocorico, le contribuable francais va payer un max pour qu Hidalgo puisse parader a la TV.

A votre avis, le budget de JO va etre depasse de combien ? 100 % ? 200 % ?
Réponse de le 13/09/2017 à 16:58 :
On parie combien que Hidalgo ne sera plus maire en 2024 et encore moins présidente? On verra pour le budget, mais de ce que j en lis on construit pas d éléphant blanc, mais du durable en Seine st Denis ou à Marseilles essentiellement. Ça va donner un coup de boost aussi au Grand Paris (transport, business). Venez pas me dire qu on pourrait faire pareil sans les JO: batignolles prevu pour les JO 2008, toujours pas fini parce que pas les jo...
Réponse de le 14/09/2017 à 6:43 :
.... en taxes diverses aussi on est médaille d'or !
a écrit le 13/09/2017 à 12:12 :
Ce sera la goutte d'eau qui fera déborder le vase et mettra la France officiellement en faillite. Je ne suis pas certain d'ailleurs que Los Angeles acceptera les Jeux de 2028. A suivre :-)
Réponse de le 13/09/2017 à 13:05 :
Pauvre Patrick!savez vous que d'après les économistes c'est 1.2 % de croissance gagnée sur trois ans grace aux JO?
Réponse de le 13/09/2017 à 14:37 :
Et les JO ca ne guerit pas le sida pendant qu on y est ?
+1.2 % du PIB c est beaucoup trop.
En plus c est facile de gonfler le PIB en faisant des travaux inutiles aujourd hui qui seront garant d une bonne recession demain qaund il faudra payer la facture. demandez aux grecs ou à rio

Il faut voir les chose en face: les JO ca coute cher et ca rapporte rien (enfin au pays organisateur, au CIO c est autre chose car celui ci se met dans la poche l argent des sponsors et se debrouille pour ne pas payer d impots)
Réponse de le 13/09/2017 à 15:37 :
reponse A ELU PS
la croissance payee par les impots n'est pas de la croissance mais du gaspillage
Réponse de le 13/09/2017 à 17:57 :
@ élu ps: tu nous cites sans doute les économistes du PS dont on connaît les performances et la fiabilité. Je epnse que Hildago et ses complices devraient être tenus responsables financièrement et si, comme je le prévois, ces JO sont un gouffre qu'on leur prenne tous leurs avoirs, assorti d'une peine de prison incompressible pour haute trahison :-)
a écrit le 13/09/2017 à 11:31 :
pas plus rentable que les intermittants du spectable et desapprouve par 70% DES FRANCAIS
a écrit le 13/09/2017 à 11:30 :
Boycottons cette manifestation nous n'avons pas été consulté et mis devant le fait accomplis de la diva parisienne....
a écrit le 13/09/2017 à 11:09 :
"Tout le monde est content": non, pas les contribuables qui une fois de plus paieront pour la mégalomanie de quelques-uns, l'esbroufe, et 2 semaines de société du spectacle. Ne laissant que les problèmes de sécurité, logement, circulation, salubrité et déchets, ... aux Français de base.
a écrit le 13/09/2017 à 11:05 :
JO 2024 : Paris décroche enfin l'or et le contribuable la note
Réponse de le 14/09/2017 à 6:47 :
... deux ou trois petits attentats pour illuminer la fète et Hidalgo pourra recevoir sa médaille du Mérite !
a écrit le 13/09/2017 à 10:33 :
"Oh regardez là bas !"

Ah la société du Spectacle...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :