JO Paris 2024 : les sportifs étrangers soutiennent le projet parisien

 |   |  559  mots
Dan Carter, l'international néo-zélandais de rugby fait des nombreux athlètes étrangers qui soutiennent la candidature de Paris pour l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'été en 2024.
Dan Carter, l'international néo-zélandais de rugby fait des nombreux athlètes étrangers qui soutiennent la candidature de Paris pour l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'été en 2024. (Crédits : � Reuters Staff / Reuters)
Quelques jours avant l'oral de Lausanne, qui s'est déroulé mardi, Paris 2024 a reçu le soutien de 100 athlètes internationaux engagés en faveur de la candidature française pour les Jeux de 2024.

C'est un soutien poids, et venu à point nommé, dont a bénéficié le comité d'organisation de Paris 2024. En effet, quelques jours avant l'oral organisé mardi à Lausanne devant les membres du Comité international olympique (CIO), plus d'une centaine athlètes étrangers originaires des cinq continents se sont engagés à soutenir la capitale dans la compétition qui l'oppose à Los Angeles.

" Leur engagement aux côtés de nombreux champions français illustre un projet ouvert sur le monde ", indique le comité Paris 2024 coprésidé par Tony Estanguet et Bernard Lapasset.

De Nadal à Carter en passant par Kipketer

Parmi ces athlètes étrangers on trouve notamment  l'espagnol Rafael Nadal, double champion olympique de tennis, la roumaine Ana Maria Popescu, championne olympique d'escrime, la colombienne  Mariana Pajon, double championne olympique de BMX , le néo-zélandais  Dan Carter, double vainqueur de la Coupe du monde, (Rugby - Nouvelle Zélande), la bahreïnienne Ruth Jebet, championne olympique du 3000 mètres steeple, l'Ivoirien  Cheick Cissé, champion olympique de Taekwondo, la jamaïquaine  Elaine Thompson, double championne olympique du 100 mètres, le britannique  Gordon Reid, champion paralympique de tennis en fauteuil, le danois  Mikkel Hansen, champion olympique de handball et son compatriote Wilson Kipketer, double médaillé olympique d'athlétisme.

Cet appui est important. En 2005, Paris s'était fait coiffée au poteau par Londres, notamment parce que la capitale britannique avait su faire entendre la voix des sportifs du monde entier.

Des actions à Rio de Janeiro

Comment ce soutien se concrétise-t-il ? Plusieurs athlètes ont ainsi mené des actions spécifiques pour promouvoir la candidature de la capitale française. Ainsi, lors des Jeux de Rio 2016, Rai, champion du monde de football, ancien capitaine mythique du Paris Saint Germain a mené plusieurs actions sociales dans les quartiers défavorisés de Rio de Janeiro. Lors des derniers internationaux de France de tennis, Gustavo Kuerten, triple vainqueur de Roland Garros, a célébré les 20 ans de son 1er titre sur la terre battue parisienne en invitant le public à soutenir Paris 2024.  Sergio Parisse, le capitaine de l'équipe d'Italie de rugby, capitaine du Stade français a présenté le Stade Jean Bouin, le site qui accueillera le tournoi de rugby à 7, aux membres de la Commission d'Evaluation du CIO en mai. Tegla Loroupe, ancienne recordwoman du marathon et en charge de l'équipe olympique des réfugiés lors des Jeux de Rio 2016, a parrainé la journée sportive proposée aux réfugiés par Paris 2024 lors de la Journée Mondiale des réfugiés.

 " Au total, le palmarès des athlètes de renommée internationale engagés avec Paris 2024 représente 105 médailles olympiques et paralympiques, dont 32 titres de champions olympiques et paralympiques ", indique le Comité Paris 2024.

Los Angeles n'est pas en reste

Bien évidemment, Los Angeles est également soutenu par le monde du sport, mais essentiellement par des athlètes américains. A Lausanne, les multiples champions olympiques Allyson Felix et Michael Johnson faisaient partie de la délégation californienne. Déjà, la National Collegiate Athletic Association (NCAA), la fédération des athlètes américains a officiellement son soutien à sa candidature, tout comme la plupart des autres fédérations professionnelles comme la Major League Baseball, la Major League Soccer, la National Football League, la National Basketball Association et la Women's National Basketball Association.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2017 à 16:44 :
La France doit payer pour tous les sportifs étrangers car c'est le pays de Monet.
Solidarité.
a écrit le 03/08/2017 à 16:38 :
La France doit payer pour tous les sportifs étrangers car c'est le pays de Monet.
Solidarité.
a écrit le 17/07/2017 à 13:29 :
Tu m'étonnes, comme c'est pas leur pays qui va payer la note ...
a écrit le 15/07/2017 à 20:52 :
Le chant des âmes désolées.

C'est la fable
née comme un
oiseau dans la
fleur des pensées,
comme la neige
qui revient en
donnant le
destin.

Francesco Sinibaldi
a écrit le 15/07/2017 à 10:27 :
En tant que sportif (amateur) je soutiens la candidature de L.A .
Évidement que les sportifs étranger soutiennent cet candidature, en même temps sur 2 villes pour 2 dates, ils se risquent pas trop.Et puis, c'est la perspective de gagner de l'argent pour eux même sans endetter leur propre pays.
Je suis contre car c'est moi avec les autres citoyens français qui vais devoir payer la grosse facture alors que la dette de la France s’élève déjà à 2200 milliards .
a écrit le 14/07/2017 à 18:50 :
normal, c'est leur fond de commerce ; parmis eux combien sont domiciliés dans des paradis fiscaux ?
a écrit le 14/07/2017 à 12:02 :
Ah bon , c'était cela la pétition qu'on m'a demandé de signer.....

PARIS 2024 = gouffre à sous pour les copains...
a écrit le 14/07/2017 à 10:37 :
C'est à mon avis une erreur de demander les JO.
C'est une vaste opération de com qui coûte chère et ne sert à rien.Les citoyens veulent qu'on utilise leur argent autrement,pour ameliorer les transports ,investir dans l'énergie verte mais pas dans ce cirque d'auto promotion politique.
Les hambourgeois ont voté contre les JO,a quand un référendum pour demander l'avis des parisiens et des français qui vont payer??
Réponse de le 14/07/2017 à 13:43 :
Les Français veulent mieux vivre.
Tout simplement, la couleur, noire, rouge ou verte, ne les intéresse pas.
L'avis des Banlieusard est primordiale: ce sont eux qui galèrent pendant que Boboplage faignante.
"La France aux français, Paris aux Parisien, chacun chez soi, chacun pour soi", principe bobo à vomir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :