L'Unedic ne table que sur 25.000 chômeurs de moins cette année

 |   |  324  mots
L'Unédic, qui gère l'assurance chômage, prévoit une diminution de 25.000 chômeurs en 2016, puis encore de 26.000 en 2017.
L'Unédic, qui gère l'assurance chômage, prévoit une diminution de 25.000 chômeurs en 2016, puis encore de 26.000 en 2017. (Crédits : reuters.com)
Les comptes de l'assurance chômage devraient enregistrer cette année un déficit de 4,2 milliards d'euros, plus fort qu'initialement escompté. En 2017, ce déficit s'améliorerait légèrement, à 3,6 milliards d'euros, et la dette culminerait à un record de 33,6 milliards d'euros (contre 25,8 milliards d'euros actuellement).

Voilà de nouvelles données qui vont intéresser les négociateurs de la future convention d'assurance chômage qui se retrouveront le 8 mars pour une nouvelle séance. L'Unédic, qui gère l'assurance chômage, prévoit une diminution de 25.000 chômeurs en 2016, une "légère baisse" liée essentiellement au plan massif de 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs annoncé par François Hollande, selon les prévisions financières de l'organisme publiées ce mardi 23 février .

Seulement 25.000 demandeurs d'emploi en moins en 2016

Ces prévisions sont nettement moins optimistes que les précédentes, qui tablaient en octobre, pourtant avant l'annonce du plan Hollande, sur une baisse de 51.000 demandeurs d'emploi en catégorie A (sans activité) en 2016.

 L'entrée en formation fait basculer les inscrits dans la catégorie D de Pôle emploi, nettement moins commentée chaque mois que la catégorie A. Ils ne sont alors plus considérés comme chômeurs car pas disponibles immédiatement.

Mais selon l'Unédic, en 2017, cette baisse serait "en partie atténuée par le retour en catégorie A des demandeurs d'emploi entrés en formation en 2016". L'organisme table tout de même encore sur 26.000 chômeurs de moins en 2017.

Le nombre de demandeurs d'emploi incluant ceux exerçant une activité réduite continuerait en revanche d'augmenter, de 26.000 en 2016, et de 10.000 en 2017.

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) passerait, lui, de 10,2% fin 2015 à 10,1% fin 2016, et à 9,9% fin 2017.

Le déficit du régime s'élèverait à 4,2 milliards d'euros en 2016

Ces prévisions plus pessimistes, conséquences notamment d'une révision à la baisse des prévisions de croissance (1,4% au lieu de 1,5%), devraient entraîner en 2016  un déficit de 4,2 milliards d'euros pour le régime, nettement plus fort qu'escompté (3,6 milliards). En 2017, ce déficit s'améliorerait légèrement, à 3,6 milliards, et la dette culminerait à un record de 33,6 milliards (25,8 actuellement).

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2016 à 5:20 :
Les chômeur sons pas responsable du déficit les retraitées non plus et pour tant pas des revalirisation des puis 45 mois c est débiles ?
a écrit le 24/02/2016 à 21:52 :
Je me sent plus chômeur que français... (qq millions de gens connaissent réellement mon quotidien)
a écrit le 24/02/2016 à 12:50 :
Malgré le bidouillage du gouvernement, c'est pas glorieux.On peut espérer que ces chiffres seront insuffisants pour Hollande et qu'il ne se représente pas.
a écrit le 24/02/2016 à 11:35 :
Avec au moins 100000 inscrit en plus, ca fait juste un ration d'au moins 75000 en plus...
a écrit le 24/02/2016 à 10:34 :
sur le site de la Tribune depuis des annees il y a un m r qui vous donne une solution pour finance les droits sociaux, // M R GEGE//, CEST DE TAXE UN POURCENTAGE DE LA RENTABLITE DE L ERNERGIE PRODUITE EN FRANCE ? JE TROUVE L IDEE EXELENTE POURQUOI PERSONNE NE L ECOUTE???
Réponse de le 24/02/2016 à 11:20 :
@verité: parceque l essence est deja taxée à 62% ..vous voulez plus?
Réponse de le 24/02/2016 à 11:40 :
C'est bien vous avez à moitié trouver la touche Maj... Mais bon si vous gagner moins par jour que ce que vous devez payer pour aller au travail, vous croyez vraiment que c'est la solution? vous faite seulement 50 km, ça vous coute 5 euros d'essence/diesel, a cela vous ajoutez le prix d'achat et d'entretien... En gros vous proposez d'augmenter encore ce coût et donc à tous ceux qui veulent bosser de réfléchir et d'abandonner l'idée? Vous êtes fou...
Réponse de le 24/02/2016 à 21:59 :
=> Ma dernière facture EDF : 2/3 conso 1/3 abonnement & taxes
a écrit le 24/02/2016 à 10:12 :
Et encore la prévision de croissance de 1,4 % n'est pas acquise, compte tenu des incertitudes actuelles dans le monde. Ce qui signifie que hors bidouillages des statistiques, le niveau de chômage dans ce Pays va malheureusement rester stable.
Réponse de le 24/02/2016 à 11:43 :
Lors des 25 dernières années aucune prévision ne s'est réalisé alors pourquoi voulez vous que ça change? La politique du tout pour les patrons des 20 dernières années ne va pas aller dans le sens du travail en France,; mais bien dans la délocalisation massive et du chômage record...
a écrit le 23/02/2016 à 19:31 :
Les comptes du régime de base du privé sont équilibrés. Ils sont plombés par les transferts liés au déficit des intermittents (qui devraient être pris par le ministère de la Culture), de l'intérim et des régimes spéciaux (les IEG ont une convention qui les dispense de cotisation _dans les grandes lignes_.
De plus, on "donne "10% de nos fonds , soit 3,3 milliards annuel, pour financer la politique publique de l'emploi _ Polemploi_ , ce qui est une charge indue. 25000 chômeurs en moins : je n'y crois pas (sauf si on prend des contrats bidon...
Réponse de le 24/02/2016 à 11:45 :
Vous avez raison allignons le régime du privé sur celui du publique... On ne prend en compte seulement les six derniers moins, et on ne prend plus en compte les primes (bien évidement la majorité de vos salaires seront comme dans le publique fait d'au moins 33% de primes...)
Réponse de le 24/02/2016 à 14:44 :
Bien sûr ! Ça me permettrait de prendre temps partiel ou réduit jusqu'à 6 mois de la retraite, d'avoir en plus le supplément familial et des primes diverses et variées pendant toute mon activité, voir un CE attractif voir gratuit et un chauffage casi gratuit si je bosse à EDF par exemple, ou des trains ou des billets d'avion pour toute la smala si je bosse à la SNCF ou AF, et de savourer mes six derniers mois d'activité en appréciant la promotion qui se déclenche précisément à ce moment là pour me consoler d'avoir à travailler ces six derniers mois à temps plein (35 heures s'entend). Voir à pratiquer le fini/parti. Quelle horreur !
Réponse de le 24/02/2016 à 17:36 :
Ben moi je les ai pas. Je bosse dans le privé et quand je vois que certains ont un emploi assure toute la vie et au moins 33% de prime, ca fait bien réfléchir. Ils en bénéficient pendant 30 ans actif, de leurs prime s , alors ils vont pas pleurer parce que le calcul retrait prend pas la prime en compte. Ils devrait cotiser au chômage, au moins, parce que ils ont l'emploi à vie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :