Bandeau Présidentielle

La consultation chez le médecin bientôt à 25 euros ?

 |   |  514  mots
Un passage de la consultation un 25 euros reste néanmoins conditionné à un équilibre global financier pour toutes les mesures que comprendra le texte, explique l'Assurance maladie.
Un passage de la consultation un 25 euros reste néanmoins conditionné à un "équilibre global" financier pour toutes les mesures que comprendra le texte, explique l'Assurance maladie. (Crédits : REUTERS/Regis Duvignau)
Une hausse du prix de la consultation servira de base à la nouvelle séance de négociation prévue mercredi entre les syndicats de médecins libéraux et l'Assurance maladie autour de la future convention médicale.

L'Assurance maladie propose d'augmenter le prix de la consultation de base des médecins généralistes à 25 euros, contre 23 actuellement, pour un budget global compris entre 570 et 737 millions d'euros, selon les pistes détaillées dans un document consulté mardi par l'AFP.

Celui-ci servira de base à la nouvelle séance de négociation prévue mercredi entre les syndicats de médecins libéraux et l'Assurance maladie autour de la future convention médicale, texte qui régit pour cinq ans les relations entre les deux parties et fixe les honoraires des praticiens.

     | Lire Comment l'Assurance maladie veut économiser 3 milliards d'euros

Pour assurer le passage de la consultation à 25 euros, l'Assurance maladie propose deux pistes :

  • La moins onéreuse, privilégiée par l'Assurance maladie, consiste à mettre "en place une majoration (de deux euros, NDLR) qui permettra aux médecins généralistes de secteur 1 (pratiquant des tarifs sécu) et secteur 2 adhérant au CAS (contrat d'accès aux soins, qui permet d'encadrer les dépassements d'honoraires) de bénéficier, selon un calendrier à définir, d'une valeur de la consultation équivalente à celle des autres spécialistes" (25 euros). Au total, cette mesure coûterait 570 millions d'euros en "remboursable", l'Assurance maladie n'en remboursant qu'une partie.
  • L'autre solution consiste à supprimer une cotation de 2 euros (la MPC) dont profitent seulement les spécialistes (hors généralistes) pratiquant des tarifs sécu, leur consultation de base passant directement à 25 euros, comme pour les généralistes. Mais cela profiterait surtout aux spécialistes pratiquant des dépassements d'honoraires pour lesquels l'actuelle MPC ne s'applique pas, et qui verront donc leur consultation de base augmenter de deux euros, pour un budget global en remboursable de 737 millions d'euros, souligne l'Assurance maladie.

Tarif unique majorable pour les pathologies lourdes et les personnes âgées

Un passage de la consultation un 25 euros reste néanmoins conditionné à un "équilibre global" financier pour toutes les mesures que comprendra le texte, explique l'Assurance maladie. Elle rappelle ainsi d'emblée qu'il ne sera pas possible et de majorer le prix des rendez-vous médicaux chez le généraliste, et d'instaurer un "tarif sensiblement majoré pour les consultations longues et complexes", comme le réclament syndicats.

L'Assurance maladie propose toutefois des solutions en simplifiant les rémunérations forfaitaires annexes dont bénéficient les médecins traitants pour la prise en charge des personnes âgées ou de pathologies lourdes, notamment, en leur substituant "une rémunération unique dédiée". Elle tiendrait compte "du niveau de complexité de la prise en charge" et serait majorée selon l'âge, la pathologie, ou la précarité du patient, explique l'Assurance maladie. Ainsi, "une majoration serait appliquée" pour les médecins traitants ayant un taux de patients bénéficiant de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) supérieur à la moyenne nationale.

Concernant la prise en charge des enfants, elle propose par ailleurs de remplacer les 4 niveaux de consultation existants par trois niveaux plus élevés, de 25, 30 et 46 euros pour les généralistes et 28, 31 et 46 euros pour les pédiatres.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2016 à 9:18 :
emploi GARANTI A VIE, libre installation géogrtapjhique, des erevenus de l'ordre de 12 000 € net par mois et 2 000 € SUPPLEMENATIARES PAR MOIS AVEC LA CONSULTATION A 25 € sur la base de 1 000 consultations / mois ! ! !

qui dit mieux ??

qui va payer la note ?
a écrit le 02/06/2016 à 22:19 :
Pour tous ceux qui pensent que les médecins (ou les patrons) gagnent trop. Qu'est ce qui vous empêche de faire comme eux ? La France permet à ceux qui le veulent vraiment de poursuivre ces études. Alors avant d'envier les gens qui ont réussi c'est peut-être vous qu'il faut remettre en cause.
Réponse de le 03/06/2016 à 10:16 :
Pour tous ceux qui pensent que les médecins généralistes gagnent trop. Ne faites pas comme eux si vous n'avez pas de vocation. Ramené à 35h (avec les congés payés, primes, 13 ème mois, etc.) le revenu net mensuel d'un généraliste serait de 3180 € (bien sur c'est une moyenne). C'est inférieur au salaire moyen d'un cadre (4130 €).
Avec les années d'étude, les responsabilités, le stress, les gardes, le bashing médiatique, on ne peux pas dire que c'est un métier "enviable" comme beaucoup l'entendent. Mais ce métier on l'aime et on l'a choisi. C'est surtout en cela qu'on est des nantis. Pour autant doit-on payer le fait d'avoir une vocation avec le plus bas niveau de vie médical d'Europe (avec les Tchèques)? Non, que ceux qui pensent que l'on gagne trop ne fassent pas notre métier, ils seraient surpris et déçus.
a écrit le 02/06/2016 à 20:27 :
Et la prime annuelle de 9000 euros donné à tous les médecins généralistes,
ce n'était pas suffisant?
Désormais,c'est doliprane pour toutes les maladies et Zéro arret de travail
pour que le médecin touche sa prime en fin d'année.
Réponse de le 03/06/2016 à 8:25 :
La prime est la ROSP. Elle est payée en contrepartie d'objectifs à atteindre et demande un travail supplémentaire aux généralistes ou aux spécialistes y ayant droit. Ce n'est pas un complément d'honoraire. Elle n'est pas de 9000 euros mais a été de 6756 euros en moyenne en 2015. Elle n'est pas un bénéfice mais un "chiffre d'affaire". Après paiement des charges (aux alentours de 50%) il ne reste que 3200 euros par an de bénéfice. Personnellement refusant de rentrer dans le système ma ROSP a été de 82, 34 euros soit 40 euros annuels. Pour information, les consultations des généralistes sont bloqués depuis 6 ans et celles des spécialistes (pour lesquels rien n'est prévu) depuis 11 ans. Quelle profession a" bénéficié" d'un tel traitement enFrance?
a écrit le 02/06/2016 à 13:59 :
Je suis certes une patiente, mais aussi une cliente, dans le sens où je paie la consultation voire le déplacement.
=> Si le médecin (ou son secrétariat) prévoit des RV de 15 Mn alors qu'il en faudrait 20, ou s'il fait du surbooking, c'est son problème, pas le mien. Quand moi je donne un RV a un client, je respecte l'heure que JE lui ai proposée, ou l'avertis d'un éventuel retard. Je ne vous dis pas ma profession, mais mon temps est tout aussi précieux que celui de mon generaliste. Alors pas d'excuse bidon. Quand on a un bac+X, on devrait savoir gérer un planning a minima. J'ai sûrement beaucoup de qualités, mais la patience arrive dans mon cas en fin de peloton.
Réponse de le 03/06/2016 à 7:51 :
Le pb est que 10 à 15% des patients se foutent totalement des RDV avec donc 15% de perte de temps et de chiffre d'affaire. Accepteriez vous, sans dédommagement, de perdre 15% de CA ?
Et je ne parle pas des "patients" qui réservent 4 ou 5 RDV chez 4 ou 5 médecins pour avoir un panel de dates possibles. Et qui choisissent la date qui leur convient au dernier moment... sans avertir les 4 autres qu'ils vont avoir un lapin. Donc 4 consultations à la poubelle dans une situation démographique tendue... Quand on peut répercuter, comme tout business le manque à gagner du vol sur le prix que paye le client honnête ca n'es pas un problème, mais en médecine c'est interdit.
Réponse de le 03/06/2016 à 8:12 :
Dans votre profession il y a bien sur des urgences quotidiennes tant physiques avec déplacement d'une personne que téléphoniques qui viennent perturber votre planning. Dans votre profession il y a un taux d'absentéisme de 10% et de retard des "clients" de 10% aussi?
Réponse de le 03/06/2016 à 12:01 :
C'est à moi, cliente ponctuelle qui vient chez mon généraliste une fois par an, de "payer" par mon attente dans votre cabinet pour tous ceux qui vous plombent votre bénéfice par de l'absentéisme ou du retard aux rendez vous que vous nous avez vous même fixés, ou encore pour ceux qui font un arrêt cardiaque sous l'abri bus d'à côté et nécessitent non le Samu mais le Généraliste, ce qui doit arriver une fois tous les cent ans ? Quand aux "urgences" téléphoniques, votre dévouée secrétaire ne peux pas vous faire une fiche de rappel quand l'importun vous appelle sur le temps de plage des consultations, qui est connu de votre patientele et devrait être respecté ? C'est plus un problème d'organisation qu'autre chose. Non, je n'ai pas à supporter les conséquences de votre mauvaise organisation. Non, vous n'avez pas à accepter d'être dérangé à tout bout de champ pour rassurer le stressé ou le malade imaginaire dans la seconde. Autant je comprend une réelle urgence (très exceptionnelle), autant si vous n'êtes pas capable de gérer un planning ne donnez pas de rendez vous ce sera plus clair. Pour tout le monde. Mon generaliste, il respecte autant que faire se peut la ponctualité. Pour moi, outre sa compétence pro, c'est un critère de premier ordre.
a écrit le 02/06/2016 à 12:05 :
Pourquoi pas ? Mon médecin est disponible quand j'en ai (rarement) besoin, il se déplace quand il le faut, et me soigne en général efficacement, ce qui me permet de retourner bosser rapidement. Ce fait longtemps que la consultation de base c'est 23€. En comparaison, mon garagiste, le dépanneur ou le taxi c'est bien plus cher. Donc je suis pour. En ce qui concerne les moins chanceux, laCMU couvre la visite.
Si je devais avoir une attente supplémentaire, en échange, c'est qu'il respecte les rendez vous qu'il fixe. Son temps est précieux, certes, mais le mien l'est tout autant. Ce seul motif d'imponctualite m'a fait changer de toubib plusieurs fois. Respect, autant que faire se peut, des horaires des rendez vous fixés. C'est le minimum de la politesse et du respect du client.
Réponse de le 02/06/2016 à 13:12 :
Bonjour,
Vous n'êtes pas un client mais un patient...Les médecins soignent des êtres humains, pas des machines, il est impossible de savoir à l'avance combien de temps précisément va durer chaque consultation, nous faisons de notre mieux !
Merci
a écrit le 01/06/2016 à 23:05 :
augementation des infirmières , des aides soignante , des agents hospitalier la pression du travail personnel dans les cliniques privé
personne en parle !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 01/06/2016 à 22:45 :
une consultation a 25 euros , plus une prime a chaque consultation ils perçoivent d, autre revenus de la secu , forfait , prime d , objectif curieusement ils ne se plaignent pas
les mutuelles qui vont augementer
le patient qui va payée
Réponse de le 03/06/2016 à 8:31 :
Il n'y a de prime à chaque consultation que dans votre imagination. les autres revenus sont soit des forfaits pour des activités supplémentaires ( comme une demande d'ALD) soit la ROSP qui est une activité supplémentaire. Les médecins libéraux sont encore payés par les malades même si la Sécurité Sociale essaie de faire croire que les revenus supplémentaires forfaitisés représentent une part importante de leurs revenus. Ce n'est pas le cas. Le but de la Sécurité Sociale ( comme de Hollande) est de faire perdre leur indépendance aux médecins. De les fonctionnariser. Les malades n'y gagneront pas.
a écrit le 01/06/2016 à 21:27 :
Cela fait une augmentation de près de 10% ! Quelle profession a été augmenté d'autant cette année? aucune. A 20 consultations par jour à 23 euros et sur 20 jours ça fait du .... 9200 par mois et c'est un minimum, certains font 30 à 40 consultations par jour plus les suppléments pour les nourrissons etc .... Ils ne sont vraiment pas à plaindre ...un professeur d'université ou un ingénieur ne gagne pas autant...
Réponse de le 02/06/2016 à 14:07 :
sauf que malheureusement ton calcul est faux ... 9200 par mois oui si tu n'enleves pas les charges, les impots , le local ... sur une consultation a 23 euros il en reste tout au plus 10 euros dans la poche du medecin .
les medecins gagnent bien leurs vies car il travaillent 70h/semaine.
mets-les à 35 heures/semaine et tu verras qu'ils gagneront moins qu'un ingénieur ...
Réponse de le 02/06/2016 à 14:15 :
23€ dans la poche pour chaque consultation? Mais bien sûr! Il s'agit d'une profession libérale. Le médecin ne garde dans sa poche que 30% maximum dans sa poche. Ils ne sont pas à plaindre car ils gagnent plus que le salaire médian, mais gagner 4500€ par mois pour quelqu'un qui a fait 10ans d'études, c'est pas délirant non plus.
Réponse de le 02/06/2016 à 14:34 :
Une fois de plus ignorance de la différence entre chiffre d'affaire et bénéfice,
car c'est bien de cela qu'il s'agit : l'explosion des charges on en parle ??

On forme assez de médecins généralistes à l'heure actuelle alors pourquoi ne s'installent-t-ils pas puisque ce métier est si lucratif d'après vous ?
Réponse de le 03/06/2016 à 8:38 :
C'est une augmentation de 10% après 6 ans de blocage pour les généralistes. Et aucune augmentation pour les spécialistes bloqués depuis 11 ans. La convention est de 5 ans. S'il n'y a aucune revalorisation des spécialistes c'est 16 ans de blocage de consultation. Sans prime, sans échelon, sans ancienneté. Avec la flambée des charges c'est une baisse du revenu horaire constante depuis 30 ans compensée par une augmentation d'acitvité bien au delà de vos 35 heures ( vos RTT, congés payés, 13ème mois, primes diverses, ancienneté, changement d'echelon, avantages en nature etc). Quelle profession a été aussi peu augmentée en France que les médecins. Aucune. (25 euros la consultation c'est moins qu'une manucure ou un pédicure.)
a écrit le 01/06/2016 à 18:24 :
Depuis peu, je suis en Allemagne.

Vu le pouvoir d’achats des gens, passer la consultation à 25€ quand ils ont du mal à joindre les 2 bouts, ça ne va pas être facile. D’une part il faut avancer cette somme, et en plus la retenue passe à 2€ !

Merci les médecins pour votre contribution à l’appauvrissement de la population française.

Pourquoi je parle d’Allemagne ? Parce qu’ici, le tiers payant est généralisé ! Je suis allée chez l’ORL et le dentiste, je suis ressortie sans payer, etc ….

Certes, on paie une partie des médicaments mais c’est bien moins conséquent.

Les salaires de la classe moyenne ou plutôt des non-cadres n’augmentent pas, quel est l’objectif de votre métier aujourd’hui : s’enrichir ou soigner les gens ?
Réponse de le 03/06/2016 à 7:08 :
Ok Vache à lait, mais connaissez vous le prix d'une consult en Allemagne ? Probablement pas (et de toute facon, ca ne fonctionne pas comme en France, pas exactement une tarification à l'acte), alors je vais vous donner un autre chiffre :
Les médecins généralistes allemands gagnent en moyenne 4 fois le salaire moyen allemand.
Les médecins généralistes francais gagnent en moyenne 2,4 fois le salaire moyenne francais.
Chiffres de 2013.

Et autant dire que le salaire moyen allemand (je ne l'ai pas en tête, libre a vous d'aller chercher) est certainement meilleur que le francais.

Tiers payant, c'est une affaire de politique, et encore, on peut le pratiquer, et je ne connais pour l'instant aucun médecin qui refuse de le pratiquer (pour la part sécurité sociale, 2/3 de la consultation) à un patient qui le demande, à condition qu'il soit à jour dans sa sécurité sociale....
a écrit le 01/06/2016 à 16:23 :
En 1999 la consultation était à 15€.
Aujourd'hui à 23 et peut être bientôt à 25€.
Le problème est que les salaires des patients n'ont pas bougé.
La marge de 50% des foyers (revenus - dépenses) par mois est de 50€.
Ils sont confrontés a un choix : Aller chez un généraliste et avancer les fonds ou aller aux urgences ou l'on ne paie pas (mutuelle, tiers payant...).
le problème est que le cout des urgences (75€ à 300€) est très supérieur a celui du généraliste. Donc personne n'y gagne.

L'argumentaire des patients avec plusieurs pathologies n'est pas recevable pour augmenter encore le cout de la consultation.
Il faut alors différencier au niveau du tarif les consultations simples des consultations complexes.

Dans tous les cas il est illusoire que seuls les médecins échapperont à l'uberisation de la société.
Réponse de le 02/06/2016 à 14:21 :
Renseignez vous avant de jouer au mathématicien. Les médecins ne sont pas la cause des maux de la société.
La sécurité sociale rembourse la consultation et la mutuelle rembourse le complément!
La majorité des français cotisent bien plus qu'ils ne dépensent en matière de santé, et cela ne va pas dans la poche des médecins mais plutôt des ambulances remboursées, des médicaments aux tarifs ridiculement élevés...
Avancer 2€ de plus et se faire rembourser ces 2€ quelques jours plus tard, ne va pas augmenter le nombre de personnes en difficultés financières... Une augmentation de 2€ c'est même pas 7cts à économiser par jour pendant un mois...
a écrit le 01/06/2016 à 12:10 :
Tout ça pour dire que pour 9 ans d'études, pour les responsabilités , pour la complexité des consultations de personnes poly-pathologiques de plus en plus fréquentes car on les soigne de mieux en mieux sans pour autant pouvoir tout guérir ( quand le spécialiste ne gère qu'un organe), notre niveau actuel de rémunération , en regard des revenus moyens des généralistes en Europe, en regard des revenus des autres spécialités, est ridiculement bas. Et le rapport complexité/revenus explique complètement la désaffection pour la médecine générale, o combien passionnante, mais aussi o combien complexe et difficile.
Réponse de le 01/06/2016 à 15:42 :
C'est malheureusement une medicine socialiste qui est de plus en plus generalisee dans ce pays, donc avec un salaire de misere les medecins iront a l'etrange et les medecins des pays pauvres deviendront medecins en france
a écrit le 01/06/2016 à 10:15 :
mais il n'existera bientôt plus de généraliste! Pas une installation sur paris en 2015, et des départs massifs des générations post 68 à venir. Quand aux jeunes , ils recherchent avant tout un poste de médecin salarié avec la paye et les avantages qui vont avec. cette histoire de 25 euros ça fait sourire au regard de ce qui va arriver.
a écrit le 01/06/2016 à 9:22 :
Vous n'allez pas chez le médecin?
C'est en place depuis plus de trois mois!
Réponse de le 01/06/2016 à 11:52 :
Dans mon cabinet de 5 médecins généralistes, on est tous à 23 euros. Idem pour toutes les communes voisines. 25 euros c'est encore bien trop peu. Les gens qui réagissent sur internet sont jeunes. Une consultation avec un jeune dure effectivement en myenne 10 à 15 minutes. Mais ce que les jeunes ne voient pas, c'est que les personnes âgées, qui ne réagissent pas sur internet dans leur immense majorité, prennent de 15 à 45 minutes par consultation. Car ils accumulent les pathologies. Et donc je vais me faire leur messager, à ces patients de plus de 70 ans qui représentent 80% du temps que je consacré à mon métier : 23 ou 25 euros, c'est pour eux honteusement bas. Alors, quand vous réagissez parce que le temps que vous avez passé pour une angine est de 10 mn, en affirmant que l'on passe 10 mn par consultation, dites-vous bien que vous ne représentez qu'une toute petite part de nos consultations. Entre 10 mn (pour une angine ou gastro) et 35 mn pour une consultation à tiroirs avec une liasse de 7 prescriptions à la sortie (bon de transport, ordonnance de renouvellement réajuster, ordonnance pour les problèmes aigus, 2 lettres pour spécialistes, une ordonnance de biologie, une autre d'imagerie), ça fait une moyenne de 20 mn minimum par consultation. Alors par pitié réfléchissez 2 mn sur notre métier avant de nous lyncher parce que vous, vous avez passé 10 mn chez le médecin. Rememorez vous que la personne qui a passé 45 mn pour 23 euros à autre chose a faire, ou est tout simplement dans l'incapacité de donner son avis sur internet.
Merci de m'avoir lu.
Réponse de le 01/06/2016 à 18:14 :
@Emmanuel : Vous vous plaignez ? Mais c'est l'hôpital qui se moque de la charité !!! Il me semble que vous avez de quoi bien vivre non!!! Vous n'habitez certainement pas un HLM ou appartement type clapier Horriblement cher parce-que NOUS les jeunes, ne pouvons faire autrement et ce pour plusieurs raisons.

Soit nous n’avons pas de travail, soit nous en avons, mais mal payé.

Quand on a un emploi, on reçoit peu d’aides pour ne pas dire aucune !

Parce que nous n’avons pas les moyens, nous faisons régulièrement l’impasse sur quelque chose notamment sur notre santé, ne vous en déplaise.

Je vous rappelle que les loyers augmentent, toutes les factures augmentent, sauf le SMIC et les salaires.

Dire que seules les personnes aux pathologies lourdes ont autre chose à faire que de passer 45 min chez vous, et bien c’est pareil pour les jeunes qui perdent leur temps en déplacement, à attendre de pouvoir passer car vous nous faites endurer les 45 minutes des autres et ensuite pouvoir reprendre soit les recherches de travail soit le chemin du travail.

Réfléchissez un peu avant de parler.
Réponse de le 02/06/2016 à 9:14 :
@jennyfer: faîtes un petit effort , dîtes " medecins voyous!" . Les medecins ne sont en aucun cas responsables de la situation des jeunes aujourd hui : vous mélangez tout !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :