La CSG est "un bon impôt" pour Gérald Darmanin

 |   |  559  mots
Gérald Darmanin a indiqué qu'il n'y aura pas d'augmentation d'impôts pour les plus faibles.
Gérald Darmanin a indiqué qu'il "n'y aura pas d'augmentation d'impôts pour les plus faibles". (Crédits : Pascal Rossignol)
Sur le plateau de CNews ce jeudi matin, Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics a précisé ses priorités à Bercy.

Les ministres des Finances passent, les problèmes restent. Interrogé sur le plateau de CNews quelques heures avant le premier conseil des ministres qui fixera le cap à tenir pendant le quinquennat, Gérald Darmanin, le nouveau ministre de l'Action et des Comptes publics a livré quelques informations sur ses priorités à Bercy.

"La situation est compliquée. On a beaucoup de dépenses publiques et il y a un gros déficit. On doit rassurer nos partenaires européens, et protéger les plus faibles en relançant notre économie ", a-t-il déclaré.

En comparaison, résoudre la conjecture de Hodge, un problème arithmétique toujours non résolu, paraît être un jeu d'enfant. Rappelons que, selon la loi de Finances 2017, le déficit public devrait s'élever à 2,8% du PIB cette année, permettant à la France de sortir de la procédure pour déficit excessif dans laquelle elle se trouve depuis 2009.

Dans ce contexte "compliqué", donc, Gérald Darmanin a indiqué qu'il "n'y aura pas d'augmentation d'impôts pour les plus faibles" mais a refusé de s'engager sur d'éventuelles baisses. " Ce ne doit pas être la purge mais on va essayer d'être non démagogue sur la baisse des impôts ", a-t-il poursuivi.

Sans surprise, il a précisé que le prélèvement à la source "ne se fera pas" s'il se révèle être une " source de complexité pour les entreprises ". Le patronat s'y oppose catégoriquement. Un audit sera bientôt réalisé. Cette mesure, qui devrait entrée en vigueur en 2018 et pour lequel le gouvernement précédent a déjà dépensé 160 millions d'euros, pourrait-être reportée d'un an, et modifiée en profondeur.

La CSG, un "bon impôt"

Interrogé sur le futur de la CSG, qu'Emmanuel Macron a prévu d'augmenter pour financer l'allègement du coût du travail, Gérald Darmanin a estimé qu'il s'agissait d'un "bon impôt" car "il est proportionnel ". "Dans le projet du président de la République, il permet un meilleur pouvoir d'achat pour les salariés car il permet de supprimer un certain nombre de cotisations", a-t-il expliqué, omettant de rappeler que Bruno Le Maire prévoyait, en cas de victoire à la primaire de la droite et du centre et à l'élection présidentielle, de la baisser.

Par ailleurs, "les retraités seront protégés" de cette hausse de la CSG, conformément au souhait du candidat Macron. Pour mémoire, la Contribution sociale généralisée (CSG) a été créée en 1990 par Michel Rocard alors à Matignon pour financer la sécurité sociale. Elle s'applique aux salaires, aux revenus du patrimoine (intérêts, dividendes, loyers perçus, etc.) et aux revenus dits « de remplacement » (allocations type chômage, etc.). Fixé initialement à 1%, son taux s'élève désormais à 7,5%. Elle rapporte environ 75 milliards d'euros par an à la Sécurité sociale.

Celui qui "espère" pouvoir dans le gouvernement "incarner le gaullisme social" soucieux "du respect des grands comptes publics et en même temps de la protection des plus faibles", s'est aussi dit "très heureux de mettre en place la suppression de la taxe d'habitation", sans préciser comment l'Etat compte financer les compensations promises aux communes par Emmanuel Macron et dont le montant avait été estimé à 10 milliards d'euros pendant la campagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2017 à 1:10 :
Ils ont réussi à faire croire que seuls les riches retraités : 14000 eur/ Mois, subiront une baisse de retraite de 1.75%. Il s'agit de 1166eur/ Mois : 14000 eur/AN !!!! Rappelons aussi pour l'an prochain " Le Loyer Fiscal de Solidarité " : L.F.S, infligé aux propriétaires occupant de " leur " logement.
a écrit le 19/05/2017 à 23:54 :
si le plafond et de 20000£uros:12= 1666 :2 pour un couple cela fait 833 euros pars personne donc cela ne toucheras pas grand monde car le but est aussi de faire paye moins les pauvres. le plafond devrais etre a 2 fois le smic pour etres corect pour la taxes imobiliere?ET faire paye les grosses retraites 1.7% ce n est que justice pars rapport aux prives qui on eux toute leurs vie des petit salaires dans le prive???
a écrit le 19/05/2017 à 12:27 :
Les vieux pardon les seniors ont votes pour Macron et ont portes au pouvoir chirac Sarkozy et Hollande la CSG va leur faire comprendre qui ils sont Il faudra bien un jour interdire le vote apres 60 ans
a écrit le 19/05/2017 à 10:06 :
Il y a encore quelques semaines, Darmanin comme Lemaire rejettaient l'idée d'augmenter la CSG.

Comment accorder deux grammes de crédits à des gens qui ont la résilience morale et intellectuelle d'une limace?

Et on peut malheureusement en dire autant de la plupart des ministres issus de la politique qui se parjurent à une vitesse affolante.

Qui peut croire que le premier ministre qui a voté contre les lois de transparence de la vie politique, contre la loi de transition énergétique et contre la loi biodiversité, va sincèrement porter et mettre en œuvre la loi de moralisation de la vie publique et soutenir Mr Hulot dans son action écologique?

Qui peut croire que Mr Darmanin, soutien de la manif pour tous, croyant de la théorie des genres et islamophobe patenté peut travailler en bonne intelligence avec un M Bayrou?

Ce gouvernement est un patchwork de positions irréconciliables. On comprend mieux la nécessité vitale pour M Macron de bétonner la communication présidentielle et gouvernementale. Cela peut donner une illusion d'efficacité sur le court terme mais la vérité finira par éclater.

On voit déjà comment, sur NDLL, le gouvernement en est à temporiser et nommer un médiateur (comme si le dossier n'avait pas déjà été exploré 100 fois). Il faut éviter à tout prix la démission de Mr Hulot avant les législatives.

Idem sur la loi travail. Si le premier ministre en est à appeler les syndicats pour les assurer qu'il veut dialoguer et le faire savoir publiquement, c'est qu'en réalité la chose ne va pas de soit.
Réponse de le 19/05/2017 à 12:15 :
@Sauf que: le vent soufflait d'une autre direction la semaine dernière. Ces gens n'ont pas de convictions, mais uniquement des intérêts personnels de carrière. C'est la nature humaine et cela ne me surprend pas. Il faudrait toutefois que les bisounours endormis par notamment le bac +2, merci Jospin, commencent à réaliser qu'on les enfume en permanence. Le bac +2 au rabais n'est pas un hasard, c'est une stratégie pour rabaisser le niveau intellectuel des gens en leur laissant croire qu'ils sont intelligents puisque titulaires du bac. Le problème est que ce bac ne vaut rien et qu'en plus d''être manipulés, ils ne trouvent pas non plus de travail :-)
a écrit le 19/05/2017 à 9:59 :
CSG va augmenter pour les retraités et c est eux qui d après un sondage ont voté en majorité pour Macron !!!!ils sont maso ou ils n ont rien compris !! c est à mourir de rire
Réponse de le 19/05/2017 à 12:02 :
Effectivement, il faut être maso pour voter pour un candidat qui va réduire le montant de votre pension. ET bien oui je suis maso
Retraité, j'ai voté Macron aux 2 tours de la présidentielle. Ce n'est pas que je sois d'accord avec toutes les mesures de son programme mais le sens de son projet est intéressant. On verra plus tard si cette nouvelle approche est plus efficace que la politique de ses prédécesseurs de gauche et de droite
Pour revenir à l'augmentation de la CSG, ma pension va diminuer. Mais je trouve que cette mesure a du sens. Face à la raréfaction du travail et à ses nouvelles formes (Auto-entrepreneur, Uberisation), sans compter le problème des travailleurs détachés, il faut reconnaitre que les recettes de cotisations sociales baissent. Supprimer ces cotisations sociales et les remplacer par une augmentation de la CSG va permettre une augmentation du salaire net des actifs. ET la base de calcul de cette nouvelle recette s'est élargi: Actifs, retraités, finance. Tout cela me parait plus juste.
Il me parait normal que nous prenions tous notre part dans la résolution du problème de la France
Réponse de le 19/05/2017 à 17:21 :
Bonjour @Gerard71
Et merci pour votre intervention, enfin quelqu'un qui ne rejette pas sur les autres les efforts à faire pour le redressement du Pays.
J'étais franchement très réservé à propos d'EM, mais je constate que les mesures annoncées touchent toutes les catégories de personnes, est-ce que ce n'est pas ça la solution ?
De voir que tous ceux qui s'opposent habituellement entre eux, selon les clivages traditionnels, font front commun contre lui me conforte dans mon opinion.
Réponse de le 19/05/2017 à 18:21 :
gerard 71 trouvez vous juste que le retraité qui perçoit 1300 euros perde 20 euros et que le cadre qui perçoit 4000 euros gagne 60 euros ?
Réponse de le 22/05/2017 à 17:04 :
Geraaaarrrd.
Vous avez tout bien compris et que chemise ouverte et cheveux aux vent vous appeliez de vos vœux une augmentation de 25% de la CSG ( 1point 7 et non 1,7%) laisse pantois. En plus si vous croyez que cela va sortir le pays du marasme vous vous trompez et vous en sortirez plus pauvre. Maintenant que vous préfériez être fiscalement euthanasié dans un pays non certainement "redressé" à l'issue plutôt que "vivant" dans un pays moyennement riche c'est faire preuve d'une abnégation que seuls des martyrs peuvent transcender. Faites vos calculs et vous verrez que cela ne profitera pleinement en grande partie qu'aux salaires très confortables.
a écrit le 19/05/2017 à 9:40 :
Décidément , les classes moyennes n'ont rien a gagner avec les élections , quelque soit le parti les recettes sont toujours les mêmes !
a écrit le 19/05/2017 à 7:44 :
Macron, c'est du pure jus socialiste. Des taxes, impôts comme d'habitude. Les socialistes ne sont pas faignants avec l'argent des autres.
a écrit le 18/05/2017 à 23:52 :
augmentation des impôts sous Hollande; augmentation de la CSG sous Macron ils n'ont que cela en tête , oui je suis retraité et je trouve cela scandaleux ajoutons la suppression de la demi-part aux veufs et veuves ect...profondément injuste.
a écrit le 18/05/2017 à 23:18 :
Les français ont ce qu'ils méritent. Ils ont élu Macron sur une illusion et vont s'apercevoir que c'est du Hollande bis (ce qui est assez logique puisqu'il était son conseiller puis ministre du budget). Aucune réforme structurelle ne sera faite qui permette de réduire les dépenses d'un état qui pompe les richesses du pays. Nous sommes le pays où les prélèvements de l'état est le plus important du monde et nous allons encore creuser l'écart avec les autres pays qui eux continuent de réduire leurs dépenses. Les entreprises françaises les plus taxées au monde n'auront toujours que le choix de s'implanter ailleurs ou de mourir...Mais allez expliquer cela à un énarque !
Réponse de le 19/05/2017 à 15:17 :
Je suis entièrement d'accord. Pour moi la réduction des dépenses publiques est très faisable mais cela veut dire supprimer les postes des énarques qui dirigent la plupart de ces structures !
Je suis partisan de supprimer les départements, de revenir aux régions historiques d'avant mais avec une VRAIE décentralisation ! Formation de gouvernements régionaux afin d'avoir un seul pilote dans l'avion et non (15 ou 30 selon les régions !), disposant d'un budget décentralisé, tout le budget qu'ont les régions chez nos voisins (cela fait un budget 20 fois plus important qu'aujourd'hui !).
Suppression aussi des innombrables services déconcentrés de l'Etat ! Ce sont eux qui nous coûtent très chers, or ils sont la duplication des services régionaux ou départementaux des Collectivités Locales ! Idiot ! De plus ces services permettent aux énarques qui dirigent les ministères de diriger aussi le local car ces services sont rattachés aux ministères directement ! Ils empêchent les CL de fonctionner normalement.
Enfin je suis républicain. Je veux supprimer le système monarchique de Napoléon des préfets et sous-préfets, fait au départ pour surveiller tout le monde. En République tout responsable d'Etat est élu ! Je veux donc que les "nouveaux préfets" soient élus et ne servent qu'à diriger les forces de l'ordre, et non codiriger les régions et les départements (comme les Shériff élus aux USA).
La république est plus simple et moins coûteuse. De ces structures supprimées, des postes doivent être remis du côté de la Santé et de la Justice en priorité (en péril tous les 2). On voit où le système de l'ENA nous a conduit, à une super centralisation invraisemblable et à la prise de pouvoir directe ou indirecte d'une caste. Suppression de l'ENA !
a écrit le 18/05/2017 à 22:37 :
la CSG devient un impot ! C EST NOUVEAU a quoi sert il ,, ? pour quel privilege alors!
a écrit le 18/05/2017 à 20:33 :
c'est pas bien de mentir comme ca!
la csg sur les revenus du patrimoine est deja a 15.5% ( et pas 7.5% !!!) .... donc il va l'augmenter en s'interrogeant pourquoi plus personne n'investit dans les boites ( oui pour l'immobilier, la solution est finalement bcp plus simple)
Réponse de le 19/05/2017 à 15:08 :
Bonjour,
La CSG a 15,5% ??? Ouvrez un moteur de recherche et revoyez la composition des prélèvements sociaux mon cher.

Tous sur le forum pestent après cette augmentation de fiscalité, sans qu'un seul mettent en avant les mécanismes de compensation ciblés (baissent des charges sur les salaires, suppression taxe d'habitation...).
Il y a là une légère redistribution / mise à contribution de certaines catégories de personnes. Donc effectivement, 60 % des retraités sont impactés, ceux qui perçoivent des prestations sociales aussi, les épargnants ....

Mais tous ne pourront y trouver leur compte, cela n'est pas possible.
Là, pour le coup, j'attend de voir, mais cela ne me semble pas si idiot que cela.
a écrit le 18/05/2017 à 19:36 :
C'est faux. Ces la T.V.A qui est l'impôt le plus juste en France!
a écrit le 18/05/2017 à 18:00 :
Les politiques sont responsables de cette dette et déficit public commençant par les faire contribuer .
Encore un président sans idée qui prône la taxation.
La rue parlera !!!!!!!
a écrit le 18/05/2017 à 17:46 :
Raz le bol de tous ces énergumènes de tout poils qui n'ont fait qu'enfoncer la France depuis des années parce que cela ne leur coûte rien pour eux !( les impôts )
Avec quelle facilité et désinvolture ils dépensent l'argent du contribuable sans leur demander leur avis.Où la dépense se fait sans savoir si c'est utile et nécessaire, sans contrôle ou s'il y en a on s'assoit dessus !
Hollande a augmenté les impôts de plus de 30 Milliards, pour financer son programme politique, les caisses étaient vides mais cela n' avait pas d'importance
,il fallait toujours dépenser plus d'argent qu'on avait pas !
Il n'y a point de secret, augmentation des dépenses=augmentation des impôts !!!!!!
a écrit le 18/05/2017 à 17:38 :
En 1997 , le niveau de CSG que devait payer les salariés était de 3.7 % aujourd'hui, le niveau de prélèvements est de 15.5 % avant la réforme Macron qui portera le taux supporté par les salariés et les retraités à 17.2 % . Ce jeune ministre devrait savoir que les retraités et les cadres moyens vont être très pénalisés. EX une retraite à 1800 euros par mois (ce n'est pas Crésus) , le montant de la CSG annuel à payer en plus sera de 367.20 euros. Ensuite, cette CSG ne sera pas déductible de l'IR. donc double peine, vous payez un impôt sur une somme que vous n'avez jamais reçue. Est-ce constitutionnel ? Cette réforme pour payer une assurance universelle qui sera beaucoup moins avantageuse pour les assurés. Monsieur Damartin ignore peut-être que le niveau de prélèvements atteint des sommets, que l'état ponctionne 58 % de la richesse nationale. Il est vrai que ce ministre quant il était LR, il y a 4 Jours , défendait une baisse de 10 % de l'IR et était contre une hausse de la CSG , lui préférant une hausse de 1% de la TVA, impôt sur la consommation qui ne s'attaque pas aux salaires et taxe les produits importés.
a écrit le 18/05/2017 à 17:32 :
ÊTES-VOUS À LA HAUTEUR MONSIEUR DARMANIN IL SUFFIT D'AVOIR LE COURAGE DE RÉFORMER !!! C'EST À DIRE DE TAPER LÀ OÙ ÇA FAIT MAL SUR LES PRIVILÈGES ET AVANTAGES DE LA FONCTION PUBLIQUE ET TERRITORIALE POUR RÉDUIRE LE DÉFICIT DE NOTRE PAYS !!! ALIGNEMENT DES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES SUR LE PRIVÉ, RÉDUCTION DU SUR EFFECTIFS DES FONCTIONNAIRES, SUPPRESSION DE LA SEMAINE DES 32H DE TRAVAIL AVEC AUGMENTATION SUR LES 39H EN MOYENNE COMME DANS LE PRIVÉ, ÉDUCATION NATIONALE MISE EN CONCURRENCE ENTRE ÉCOLE ET VIRER LES ENSEIGNANTS PUBLICS FEIGNANTS, 3 JOURS DE CARENCE COMME DANS LE PRIVÉ, METTRE FIN AUX SYNDICALISMES PROFESSIONNELS DE FAISEUR DE GRÈVES, PRIVATISATION DE TOUTES LES ENTREPRISES PUBLICS TYPE RATP SNCF EDF... BLOCAGE DES RÉMUNÉRATIONS DES FONCTIONNAIRES POUR FAIBLE PRODUCTIVITÉ ET SUR ENDETTEMENT DE L'ÉTAT (LES CAISSES SONT VIDES) CONTRÔLE DE L'ABSENTÉISME, OBLIGATION D'OBJECTIFS, RÉSULTATS, ETC, ETC, ETC, LES ÉCONOMIES SONT POSSIBLES SUFFIT D'AVOIR LE COURAGE DE METTRE FIN À CETTE MONARCHIE D'ÉTAT ET À CETTE CASTE DE VASSAUX FONCTIONNAIRES AVEC DES STATUTS D'UN AUTRE TEMPS !!! MONSIEUR VOUS ÊTES QU'UN OPPORTUNISTE VOUS NE FEREZ PAS GRAND CHOSE DANS VOTRE MINISTÈRE COMME VOS PRÉDÉCESSEUR VOUS CHOISIREZ LA FACILITÉ "TAPER ET CONTINUER À REFORMER SUR LE PRIVÉ" TELLEMENT PLUS FACILE.
a écrit le 18/05/2017 à 17:22 :
Les Français ont assez joué.
Ils doivent passer à la caisse sans plus attendre.
Espérons une hausse de CSG significative couplée à 5 points de TVA, plus de 4 points de CRDS, plus ...
Réponse de le 18/05/2017 à 18:23 :
le programme de Fillon était bien pire.les français ne s'en sortent pas si mal avec "en marche"..les français ne sont pas contre les hausses d'impots s'ils voient qu'ils peuvent bénéficier de plus de services.le chacun pour soi c'est terminé!
a écrit le 18/05/2017 à 17:20 :
La CSG n'est pas un bon impôts car elle frappe des couches sociales précaires de façon injuste .
Réponse de le 18/05/2017 à 20:31 :
Les petites retraites ont un taux entre 3 et 4 % je sais que je vais payer les 1,75 % ....cet impot rapporte en cas de + value, il est vrai lorsque l'on ne peut rien déduire, frais de notaire, de justice, de remise en état, je conseille ce gouvernement de faire payer les BIC sur le chiffre d'a ffaire, comme çà tous ruiné en un an. Ce qui me choque on parle sans cesse de hausse d'impôt mais jamais de réduire le train de vie des représentants de cette république
Réponse de le 19/05/2017 à 9:58 :
C'est pour cela qu'il faut respecter l'équité par une allocation universelle récupérée par l'impot sur le revenu. C'est tout un ensemble décrit dans la note n°6 du CAE.
a écrit le 18/05/2017 à 17:08 :
Entre l'augmentation de la CSG.... ou de la TVA (proposition FILLON) on en revient au même ! (CQFD)
a écrit le 18/05/2017 à 17:08 :
Marre de payer des impots et maintenant une csg augmentée et de constater que rien n'est fait pour vraiment réduire les dépenses publiques
a écrit le 18/05/2017 à 16:54 :
Mr Darmanin est un bon fantaisiste à défaut d'être un bon connaissseur des comptes publics . confondre le produit de l'impôt sur le revenu (75 milliards d'euro ) avec celui de la CSG avant relèvement prévu ( soit plus de 92 milliards d'euro ) est plus qu'inquiétant compte de sa responsabilité ministérielle . il ne sait peut être pas encore que tous les retraités "protégés" paieront plein pot la hausse de plus de 25% du taux de CSG actuel de 6,6% (passage de 6,6% à 8,3% ) pour un revenu fiscal mensuel de 1200 euro par mois (pour une part fiscale ) .
cette belle augmentation de ce bon impôt qu'est la CSG rapporterait la bagatelle de 20 milliards d'euro par an ; un sacré filon qui tombe à pic au vu de du dérapage passé et à venir des dépenses publiques . Ce chiffre n'a jamais été dévoilé par Mr Macron , il a préféré parler d'une hausse de 1,7 point de la CSG , qui pour une majorité de français n'a pas été perçue à sa juste réalité financière .c'était d'ailleurs le but recherché .
heureusement Mr Eric Woeurt (ancien ministre du Budget )du parti LR a publiquement validé la somme des 20 milliards , et les candidats LR aux législatives sauront sans doute en détailler les conséquences pour leurs électeurs bénéficiaires .
Mais n'anticipons pas le cours des choses , Mr Darmanin et Mr Lemaire ne sont pas assurés de leur maintien au Gouvernement après les législatives .
a écrit le 18/05/2017 à 16:54 :
C'est effectivement un bon impot parce qu'il permet de réduire les prélèvements sur les entreprises, donc de réduire le cout du travail. Mais il y a beaucoup mieux, c'est l'impot sur la consommation d'énergie. Voir la note n°6 du CAE. Mais pour le comprendre il faut utiliser un raisonnement dit "du double dividende" non accessible aux esprits cartésiens des Français. Chaque impot a une particularité; la TVA sociale sur les produits agricoles favoriserait les agriculteurs, l'impot sur l'énergie favoriserait le climat et la transition énergétique, etc...
a écrit le 18/05/2017 à 15:36 :
Votre article est imprécis 60% des retraités 'riches' à partir de 1200 e par mois verront leur CSG augmenté ...à droite ils défendaient l'inverse et maintenant pour soit disant l'intérêt de la France ces ex élus de droite prônent le contraire ...des opportunistes !
a écrit le 18/05/2017 à 15:14 :
On ne sait toujours pas comment il va financer la suppression de la taxe d'habitation; la réforme sur le droit du travail en septembre seulement, etc. On est toujours dans le flou artistique et c'est après les élections que les gens sauront, mais il sera alors trop tard et il ne restera plus aux gogos qu'à porter la pancarte "je suis un con, j'ai voté Macron" :-)
Réponse de le 18/05/2017 à 16:33 :
Sur un quinquennat la dépense publique augmente naturellement de 180 milliards environ. Macron a annoncé 60 d'économie. Donc reste 120. Dont les 10 nécessaires pour la taxe d'habitation ou le plan de 50 milliards d'investissement. Voilà voilà

Patrick si vous avez la martingale pour faire une réforme du marché du travail mis en application avant septembre, faut donner votre recette et vous présentez :-)
Réponse de le 18/05/2017 à 18:21 :
@pas compliqué: la martingale, c'est de redonner aux gens leurs libertés et de mettre tout le monde sur un plan d'égalité de façon que les gros ne puissent pas empêcher les petits de travailler. Rendre les libertés en réduisant le millefeuille de lois et règlements notamment. Je suis moi-même chef d'entreprise et mon crédo est de ne jamais mentir ou essayer d'enfumer les clients, loin donc de la politique puisqu'en plus je crois ce que je dis. On va attendre un peu pour voir les 60 milliards d'économie, et il resterait 120 milliards (selon toi), c'est-à-dire une paille, n'est-ce pas, qui seront probablement levés par des taxes et impôts qui ne disent pas leur nom :-)
Réponse de le 18/05/2017 à 18:26 :
@pas compliqué:mais alors il nous reste 120 milliards a nous partager pour cette année?Excellente nouvelle!
a écrit le 18/05/2017 à 14:43 :
Tous les impots sont bons à prendre quand on ne les paie pas tout simplement
Réponse de le 18/05/2017 à 17:18 :
IMPÔT vient de IMPOSTEUR ! (d’où le tréma sur le ô... faute de "S")
Réponse de le 18/05/2017 à 17:21 :
IMPÔT vient de IMPOSTEUR ! (d’où le tréma sur le ô... faute de "S")
Réponse de le 18/05/2017 à 23:56 :
wikipedia: Impôt, du latin impositum (« ce qui est imposé »), participe passé neutre substantivé de imponere qui donne imposer.
a écrit le 18/05/2017 à 14:41 :
Un bon impôt est un imposable...mdrrrrrrrr
a écrit le 18/05/2017 à 14:26 :
Ben voyons ! Comme elle n'est que partiellement déductible des revenus en augmentant la CGS, on augmente l'impôt; alors que les cotisations sur les salaires sont, elles totalement déductibles.
Ce sont des escrocs intellectuelles.
Pourriez-vous rappeler à vos lecteurs, que ce n'est qu'un Gouvernement de transition. Nous verrons après les législatives qui aura la majorité, si majorité il y a la Chambre des Dép(i)tés, et pour quelle tendance politique.
a écrit le 18/05/2017 à 13:51 :
On en a marre des impots a quand une baisse des cette suradministration et donc une baisse dimpots!!!
Réponse de le 18/05/2017 à 14:09 :
Plus simplement, si l'on arrivait à empêcher les 85 milliards (estimation) d'évation fiscale annuelle, on pourrait baisser les impôts de ceux qui les paient, sans toucher à nos conquis sociaux...
Réponse de le 18/05/2017 à 15:52 :
@BORNY

Desole mais , quand l'etat ponctionne 57 % du pib et n'assure meme pas la securite dans les banlieues ou une simple paire de lunettes ,il s'agit d'un exil fiscal pas d'une evasion
Réponse de le 19/05/2017 à 9:46 :
@Borny : Vous faites partie de tous ces français naïfs qui espèrent encore que les impôts vont baisser un jour ...
Regardez comment sont gérées nos finances publiques : le surcroît de rentrées fiscales ne sert que rarement à réduire l'endettement, mais essentiellement à trouver de nouvelles pistes de dépenses ...
Alors croire que la lutte contre l'évasion fiscale va améliorer votre quotidien, c'est juste de la naïveté puissance 10 ...
A moins que ce ne soit le résultat du lavage de cerveau orchestré par M. Mélenchon ...
a écrit le 18/05/2017 à 13:33 :
la CSG est un bon impôt, mais la TVA sociale en est un meilleur encore, car elle fait participer la consommation de biens importés à la protection sociale.
Réponse de le 18/05/2017 à 16:42 :
J'aime bien la participation des biens importés , ils sont sympas lol! Qui la paye cette taxe les biens importés ou le consommateur???
Et pitié arrêter d'appeler cela la TVA "sociale", la TVA c'est de la TVA c'est tout on n'est pas obligé de se faire manger le cerveau par les politiques.

Perso je n'ai pas de religion, il y a des avantages et des inconvénients pour les 2 et qui sait on aura peut être un peu des deux...l'important étant de financer les dépenses sociales autrement que intégralement par la fiche de paie.
Ceci dit la CSG ça fait râler les "gros" retraités, ce n'est pas pour me déplaire à chaque fois que je regarde combien je leur file pour leur retraite.
Réponse de le 18/05/2017 à 16:50 :
C'est une fausse idée reçue. Sur le produit importé, c'est toujours le consommateur final donc français qui paie la TVA supplémentaire. Le fabricant de ce produit dans un pays étranger n'est absolument pas impacté par cette hausse de TVA. Et il ne faut pas oublier qu'en France et pas seulement de nombreux produits ne sont plus fabriqués et que nous sommes donc captifs de cette production étrangère qui n'entre pas en concurrence avec des produits français.
Réponse de le 18/05/2017 à 21:22 :
@tous : la TVA sociale est souvent qualifiée de protectionnisme légal. Elle n'est pas "sociale" parce que c'est une mesure sociale mais parce qu'on peut l'utiliser pour financer la protection sociale à la place des cotisations sociales. Elle incite le consommateur-effectivement payeur in fine- de réorienter sa consommation vers des productions nationales (dont le prix hors TVA peut baisser en raison de moindres coûts salariaux et le prix TTC, de ce fait, de rester constant voire de diminuer un peu) et de devenir plus compétitif à l'export (les exportations se font hors TVA donc les prix à l'export des productions nationales diminuent en raison de la baisse des coûts salariaux). Pour un pays à la compétitivité trop basse, c'est quasiment la seule alternative à la baisse des salaires directs.
Réponse de le 19/05/2017 à 0:10 :
Une hausse de TVA c'est une hausse de TVA, vous pouvez l'habiller comme vous voulez et accepter de vous faire enfumer par nos technocrates.

Au fait taux TVA en Allemagne? 19%....Comme chacun le sait, ils ont une balance commerciale horrible...En Suisse? 8%....no comment

En plus dans votre démonstration vous augmentez la TVA pour tout le monde mais ne baisser pas les cotis salariés, mais patronales. Bon courage pour aller vendre ça...
Heureusement qu il n 'y a pas que la TVA comme outil d'une politique de l'offre...
Réponse de le 19/05/2017 à 14:09 :
@@bruno : les 19% allemands comprennent 3% de TVA sociale que la grande coalition CDU/SPD a mis en place dès 2005 à l'arrivée de Merkel avec les résultats que l'on sait : redressement de la compétitivité, amélioration du solde extérieur. Et si on utilise le produit de la TVA sociale pour baisser les cotisations salariés, c'est un coup pour rien puisqu'on ne baisse pas le coût salarial employeur et ça ne permet en rien de gagner en compétitivité. La TVA sociale utilisée pour réduire les cotisations patronales (utilisée avec succès en Europe du Nord et en Allemagne) est la seule alternative à la baisse des salaires directs qui a été appliquée en Espagne, avec succès également, pour relancer la machine économique. Toutes deux sont d'ailleurs une forme de dévaluation intérieure.
a écrit le 18/05/2017 à 13:19 :
les retraités et les propriétaires immobiliers sont les electeurs qui vont payer la facture du gouvernement MACRON, il prend le problème à l'envers, il y a urgence à reduire les déficits par des réformes structurelles, attendons sa remise à plat du code du travail mais il oublie la grande reforme de l'etat et des collectivités territoriales sans cette réforme essentielle on ne pourra combler nos déficits. Restons viligeants
Réponse de le 18/05/2017 à 15:33 :
Non il n'y a pas QUE les retraités ou les petits bailleurs qui paient la CSG (à taux réduits parfois d'ailleurs): les salariés sont tous concernés eux aussi, et pas avec le dos de la petite cuiller. Plus d'impôt, plus de CSG, ça fait aussi pour ceux qui vont bosser encore moins de pouvoir d'achat. Que le salaire soit petit, au Smic à temps partiel, ou plus gros, le salarié paie le taux de CSG le plus élevé déjà.
Ceux qui ont voté pour Macron ne devraient pas pleurnicher : il l'avait clairement énoncé dans ses promesses. Nous y voilà.
Réponse de le 18/05/2017 à 16:52 :
@carlier, c'est juste, il manque la grande redéfinition du périmètre de l'action publique.Je ne sais pas si entre le code du travail, la formation, le chômage et la retraite il y a la place...A tout le moins et selon les législatives, il serait utile de lancer une énorme réflexion transpartisane et acter quelques décisions à temps de déploiement très long ( type remettre à plat le statut de fonctionnaire)
Pour les collectivités, ça vient de bouger, je ne sais pas si c'est opportun de tout chambouler à nouveau, en tout cas d un mouvement venant d'en haut (même si ce serait bien entendu utile).

@ben non, les salariés doivent être gagnants car la hausse de la CSG est plus que compensée pour eux par l'augmentation de leur net (selon les projections ça fait un treizième mois pour un salarié au SMIC, pas dégueu). Si on ajoute la suppression de la taxe d'habitation, la classe moyenne devrait pour une fois s'y retrouver.
Réponse de le 20/05/2017 à 12:59 :
Réponse de Ben Non
Attendons de voir....LORSQUE un ministre de Hollande déclare le retraité, un bol de soupe et un yaourt ? Les médias ont assez rapporté les dires de diverses personnes en disant que les jeunes avaient du mal à joindre les deux bouts, que les retraités avaient un abattement pour frais professionnels, et d'autres réductions. Lorsque l'on voit que depuis dix ans je paie un impôts de 13,27 % sur ma mutuelle santé qui plus on est agé plus on paie sans compté que nous sommes 10 millions de personnes qui ont de l'arthrose que pour me soigner c'est à mes frais ???
a écrit le 18/05/2017 à 13:18 :
Si mon commentaire intéresse quelqu'un, je lui conseille de lire la page 12 de la note n°6 du conseil d'analyse économique.
Réponse de le 18/05/2017 à 16:56 :
La conclusion, celle qui parle de l'énergie ? Je vais lire.
a écrit le 18/05/2017 à 13:13 :
Un impot sur la consommation d'énergie est encore un meilleur impot pour financer les charges sociales, et permettrait d'améliorer la productivité des entreprises et de réduire le chomage. C'est trop compliqué à comprendre pour les Français; les Allemands et les Suédois l'ont compris. Et ils en profitent. Pauvre France!
a écrit le 18/05/2017 à 12:59 :
Avec une dette supérieure à 2000 milliards d'euros L'impôt à la source équivaut à abandonner une créance sur les contribuables de plus de 70 milliards d'euros qui vient de fait en diminution de cette dette . Les génies initiateurs du prélèvement à la source ne l'ont pas compris.
a écrit le 18/05/2017 à 12:03 :
Pourquoi la France refuse t-elle d'adopter le prelevement a la source ? Certes l'approche des technocrates style sapin y est pour quelque chose. Cela permet au salarie d'etre debarrasse de cette corvee. Si le prelevement est trop eleve, le fisc restitue le trop percu. Tous les pays developpes ont cette solution qui permet de degager des synergies dans l'administration. On depense 10 millions d'Euros (excusez du peu) pour remettre aux calendes cette mesure phare ! Comme disent certains, "on marche sur la tete".
Réponse de le 18/05/2017 à 13:32 :
"Cela permet au salarie d'etre debarrasse de cette corvee. "Ben non, il faudra toujours remplir une déclaration. Et comme, contrairement à la CSG qui est individuelle et à taux plat, l'IRPP est très progressif et relatif au foyer fiscal, par principe personne ne sera prélevé au bon taux et beaucoup seront finalement imposés à un taux assez différent de celui auquel ils auront été prélevés, induisant des régularisations potentiellement importantes dans les 2 sens en fin d'année. Je vois déjà la tête de celui qui aura été prélevé à 0% pendant une année parce que l'année précédente ses revenus étaient plus faibles, et qui, tout en se croyant "débarrassé de la corvée" et croyant le salaire perçu net d'impôt, devra régulariser d'un seul coup 2 à 3000€ d'impôt.
Réponse de le 18/05/2017 à 17:29 :
@bruno_bd Vous faites une erreur. Le taux de prélèvement n'est pas fixé sur l'année précédente mais sur l'année en cours, ce qui permet de l'adapter en fonction des revenus. Ainsi quelqu'un qui n'est pas imposé l'année précédent car au chômage, peut s'il retrouve un emploi payer immédiatement ses impôts en fonction de son nouveau salaire annuel estimé et fixer un taux de prélèvement. C'est un système très souple, fonctionnant en temps réel qui permet de supprimer le problème de payer ses impôts sur le revenu avec un an de retard surtout quand on a une baisse de revenu (chômage, départ à la retraite etc) Il y a également pour un couple la possibilité d'individualiser le taux de prélèvement en fonction du salaire. Le prélèvement à la source représente encore un de ces freins idéologiques dont souffre la France. Dans d'autres pays cela ne pose aucun problème.
Réponse de le 18/05/2017 à 21:35 :
@laustralien : ben non, c'est impossible, puisque les revenus de l'année n, en particulier les revenus non salariaux, servant à la détermination de l'impôt dû au titre de l'année n ne peuvent pas être connus avant la fin de l'année n. Il y a donc FORCEMENT un différé sur l'adaptation du taux. Exemple : considérons un salarié qui travaille normalement les 4 premiers mois de l'année et qui démissionne le 1er mai sans retrouver d'emploi avant la fin de l'année. il aura été prélevé à la source sur ses 4 mois de salaires et ne paiera plus d'impôt le reste de l'année, mais avec une telle structure de revenu il ne devrait certainement pas du tout être imposé pour l'année. On ne lui remboursera le trop-perçu qu'une fois que sa déclaration de revenus de l'année en question aura été exploitée c'est à dire en juillet-août de l'année suivante... C'est pour ça que c'est la déclaration de 2017 qui servira à établir le taux qui sera communiqué aux employeurs pour prélever à la source sur les salaires de 2018....Et c'est pour ça que même avec un prélèvement à la source, ce qui restera ne sera en aucun cas un "reste à dépenser" pour la plupart des contribuables. Ce ne serait à peu près vrai qu'avec une imposition individuelle 'et non par foyer fiscal) avec un impôt à taux plat ou à tout le moins beaucoup moins progressif style CSG.
a écrit le 18/05/2017 à 11:55 :
Comme LE MAIRES il etait contre avanT !!!!!!!

ILS sont surtout opportunistes J'espere que les electeurs vont se rappeler
Réponse de le 18/05/2017 à 13:39 :
t inquiéte mon gars j oublierai pas quand je pense que lemaire faisait campagne pour primaires de droite pour baisser la csg chercher erreur bande de menteur

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :