La durée hebdomadaire habituelle du travail atteint 39,3 heures

 |   |  963  mots
la durée effective du travail atteint 39,3 heures hebdomadaires dans le secteur marchand et 1.686 heures annuellement. Nettement plus que les différentes durées légales...
la durée effective du travail atteint 39,3 heures hebdomadaires dans le secteur marchand et 1.686 heures annuellement. Nettement plus que les différentes durées légales... (Crédits : Monster)
Loin des idées reçues, une étude du ministère du Travail apporte des précisons très utiles sur la réalité de la durée du travail en France. Un salarié à temps complet travaille habituellement 1.686 heures par an et 39,3 heures hebdomadaires.

La durée du travail en France ! Voilà un sujet qui soulève bien des polémiques et qui occupe une grande part du débat public, notamment depuis le vote de la première loi Aubry en 1998 sur les 35 heures hebdomadaires. Actuellement encore, alors que s'ouvre la campagne électorale, plusieurs candidats évoquent « l'étau des 35 heures » où l'idée de « remettre la France au travail » ou de « laisser les entreprises fixer la durée du travail ». Souvent, on entend tout et n'importe quoi. Il faut dire que la durée du travail répond à de nombreuses définitions : durée légale, collective, moyenne effective, rémunérée... Et selon la définition retenue, la durée hebdomadaire du travail varie de 35 heures à plus de 40 heures ! Bien entendu, chacun retient la définition qu'il lui convient le plus pour étayer sa démonstration.

C'est dans ce contexte d'approximation que la Dares (la direction des statistiques du ministère du travail) vient de publier une étude sur les principaux indicateurs en matière de durée du travail qui remet bien les choses en perspectives grâce à ses très pertinentes précisions.

Un horaire collectif hebdomadaire de 35,6 heures...

Tout d'abord, si l'on se concentre sur la durée collective hebdomadaire, ce qui correspond à l'horaire collectif de travail commun à un groupe de salariés (service, atelier, etc.), il apparaît que, fin 2015, cet horaire collectif s'établissait à 35,6 heures par semaine dans les établissements de dix salariés et plus et à 36,2 heures (données de fin 2014) dans ceux de moins de dix salariés où les heures supplémentaires structurelles ne sont pas rares.

Si cette fois on se concentre sur la durée individuelle du travail d'un salarié, on peut alors parler de « durée habituelle hebdomadaire » qui s'applique à une semaine normale sans événements exceptionnels (jours fériés, congés, etc.) et inclut toutes les heures habituellement effectuées.

... mais une durée individuelle hebdomadaire de 39,3 heures

D'après l'enquête emploi Insee, citée par la Dares, cette durée habituelle atteint 39,3 heures par semaine en 2015 pour les salariés à temps complet des entreprises du secteur marchand non agricole et 39,1 heures pour l'ensemble des salariés à temps complet, soit 4,4 heures de plus que la durée collective. Comment expliquer cette différence ? Lors du passage aux 35 heures, beaucoup d'entreprise ont choisi de conserver un horaire hebdomadaire de travail supérieur en accordant aux salariés des jours de congé supplémentaires (les fameuses RTT). Ces RTT ont contribué à limiter la durée collective hebdomadaire à la différence de la durée habituelle hebdomadaire qui ne prend pas en compte les jours de congés ou de RTT. On le voit, la définition donnée à la durée du travail est extrêmement importante pour bien cerner la question.

Par ailleurs, certains salariés qui relèvent d'un régime de forfait en jours déclarent des durées habituelles hebdomadaires supérieures aux autres et il y a aussi les salariés qui effectuent à titre individuel des heures supplémentaires régulières.

La durée annuelle effective atteint 1.686 heures... loin des 1.607 heures légales

Quant à une autre définition possible, la durée annuelle effective, elle inclut toutes les heures travaillées dans l'emploi principal lors d'une semaine de référence, y compris les heures supplémentaires rémunérées ou non, et exclut les heures non travaillées pour cause de congés payés, de jours fériés, maladie, formation, etc. Cette durée annuelle pour les salariés à temps complet atteint 1.686 heures en 2015 pour les entreprises du secteur marchand non agricole et 1.652 heures pour l'ensemble des secteurs.. Soit une durée nettement supérieure à l'équivalent annuel de la durée légale (1.607 heures). Au-delà des variations conjoncturelles dues à la situation économique, le développement depuis 2003 de nombreuses mesures visant à allonger le temps de travail annuel explique ce décalage : augmentation des contingents d'heures supplémentaires, diminution de leur coût, dispositifs de rachat de jours de RTT par les entreprises, etc.

Les cadres effectuent 42,2 heures hebdomadaires

Mais la durée du travail varie aussi selon les actifs. Ainsi, en 2015, au sein des salariés, les cadres à temps complet déclarent en moyenne les durées les plus longues, tant annuelles (1.814 heures) qu'hebdomadaires (42,2 heures) et quotidiennes (8,6 heures). Les ouvriers, eux, déclarent respectivement 1.627 heures, 37,7 heures et 7,6 heures.

Quant aux salariés à temps partiel, ils déclarent une durée annuelle de 976 heures et une durée hebdomadaire de 23,3 heures.

Par secteur, les salariés à temps complet du secteur privé travaillent en moyenne 1.688 heures et 215 jours par an et ceux du public 1.590 heures et 199 jours.

48% des salariés ont effectué au moins une heure supplémentaire rémunérée

La Dares s'est aussi penchée sur la réalité des heures supplémentaires, une pratique très largement utilisée. De fait, 48% des salariés à temps complet des entreprises de plus de dix salariés du secteur privé ont effectué au moins une heure supplémentaire rémunérée. Et, en moyenne, on dénombre 50 heures supplémentaires par salarié à temps complet... Quant à la proportion de salariés à temps partiel qui ont effectué des heures complémentaires, elle atteint 35%.

Le recours aux heures supplémentaire est surtout l'apanage des petites entreprises entre 10 et 20 salariés où 68% des salariés effectuent des "heures sup", pour la bonne raison que ces entreprises n'ont pas baissé leur durée du travail aux 35 heures légales. Elles effectuent donc de façon structurelle des heures supplémentaires (notamment dans le secteur de la construction). Ainsi, on y dénombre en moyenne 171 heures supplémentaires contre 54 heures dans les entreprises de 500 salariés ou plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2016 à 8:34 :
les chiffres , et ...leur interpretation , c'est très interessant ; je les ai lus aussi , et j'y ait trouvé les information suivantes : les privés et les agents de l'etat ( fonctionnaires ), travaillent le meme nombre d'heures , en moyenne ( 39,1 h./ semaine , hors enseignants ) ; par contre il y a une difference au niveau du nombre de jours travaillés : 215 contre 199 ; ce qui en annuel fait 1688 heures ( privé ) et 1590 ( fonction publique ), donc une difference de 90 heures ( ou +/- 2 semaines de travail ). Il serait interessant de calculer ...ce que celà fait , en nombre de postes ...et peut etre trouverait on , que , avec 4,5millions de fonctionnaires , ( 5,45 moins les enseignants ) , ces 90 heures representent , annuellement , 405 millions d'heures de travail...ce qui fait l'equivalent d'environ ...250.000 postes .Je comprend que l'on " evite " d'en parler ... .
a écrit le 24/12/2016 à 4:23 :
Quelle etude pipo !
Faire une moyenne entre d'un coté les artisans, professions libérales et autres commerçants et de l'autre les glandeurs type fonctionnaire !
Alors voila un exemple de calcul: Employés EDF: 32h, commercant: 46h. Moyenne 39h.
Moralité: Les fonctionnaire travaillent trop !

VIVE LA GAUCHE !
a écrit le 23/12/2016 à 17:50 :
bravo:enfin une étude et un article sérieux qui démolissent les tristes thèses Fillonistes.les français ont la meilleure productivité du monde et ils travaillent énormément,ce sont des gens formidables,la droite doit cesser ses mensonges.avec la droite vous aurez plus de prélèvements(tva) et moins de droits(sécu),m'étonnerait que ça soit très vendeur pour les élections.Fillon,excellent candidat......pour aider la gauche
Réponse de le 24/12/2016 à 8:37 :
et bien voilà ...l'information bien " orientée " c'a frappe les esprits , la preuve.
a écrit le 23/12/2016 à 16:42 :
Fillon est conscient que les salariès du privé travaille beaucoup et ne peut admettre qu'une minorité d'assistés 5,6 millions de fonctionnaires fassent des semaines de 28h ou 32h idem pour les entreprises publics type sncf ratp edf... trés inégaliataire avec le secteur marchand comme pour les retraites spécifiques. Il est urgent de remmettre au travail ces feignants et de REFORMER la fonction publique !!!
Réponse de le 24/12/2016 à 8:21 :
la maladie a fait son oeuvre. Votre cerveau doit être à l'envers. Vous faites partie de cette race d'individu qui pense que sans vous la terre ne tourne plus. Vous avez surement du travailler des journées de 36 heures vu votre analyse rudimentaire.
a écrit le 23/12/2016 à 16:35 :
Dans les autres pays ils font peut être plus d'heures, mais travaillent-ils autant intensément que nous ? Le Japon qui détient à le plus d'écart avec la france, est le pays où le travail est le moins intense et les horaires les plus chargées, je me suis baladé sur un blog, voilà ce qu'on peut lire : "vers 10h, on m'a demandé de faire semblant de bossrt que de de vraiment bosser....." et des faits de ce genre y'en a encore plein youtube...
Réponse de le 23/12/2016 à 19:02 :
Si on calcule le PIB par ACTIF (source : banque mondiale) on obtient :
France 80.1, Allemagne 79.7, Japon 63 ( en k$).
L'important dans le travail, c'est la QUALITE.
Réponse de le 24/12/2016 à 8:42 :
à la lecture de votre commentaire , bien documenté par votre " balade sur un blog " , et aussi de la réponse que vous fait ...UN PHYSICIEN ...et sa " balade sur le net " , on va finir par se demander pourquoi , finalement , la France n'a pas une économie aussi florissante que ...l'Allemagne et le Japon ...!
Réponse de le 24/12/2016 à 10:59 :
Parait qu'ils bossent de 7 à 22h du lundi au dimanche avec 2 semaines de vacances par an, leur démographie chute, ils n'ont pas de temps de loisirs, le mec comme la plupart des autres francais parlant du japon sur internet disent tous avoir des difficultés a avoir du temps libre et des amis.
Si être florissant c'est être seul à ne faire qu'acte de présence au boulot et dormir, je préfére encore la Grèce !
a écrit le 23/12/2016 à 12:13 :
quand Mr Chanu fera t-il une étude exhaustive du temps de travail dans les administrations publiques et entreprises publiques ?
avec en prime, une comparaison avec nos voisins allemands, italiens ,espagnols et britanniques ?
merci d'avance de ne pas laisser la seule impression négative de moyenne de 1590 heures sur 199 jours travaillés .
a écrit le 23/12/2016 à 10:41 :
du coup on comprend mieux pour qui roule fillon ; on voit bien que les 35h ne sont pas une limite infranchissable ,les détracteurs sont ceux qui veulent rendre leurs salariés un peu plus esclaves en les payant moins pour plus de travail
a écrit le 23/12/2016 à 10:39 :
Dans mon secteur, j'ai aidé pendant longtemps les cadres d'un grand nombre de boites à faire des plannings de travail, la plupart prévoyaient des charges de travail de 45h semaine. Mais les salariés faisaient selon les boites officiellement autour de 37h/s.
La vérité c'est qu'on pourra bien donner autant de chiffres qu'on veut, il y'a énormément de gens non cadre qui font beaucoup d'heures supp non payées non prises en compte pour terminer leur charge de travail ou qui bacle leur travail pour y arriver, qui font l'objet de milliers de litiges chaque année.
Perso, la plupart des fois en rentrant de RTT, je me retrouvai avec une montagne de boulot urgent, je devais bosser tous les midis et en plus de 18-20h pendant 2 semaines et en charge normale je devais encore bosser pendant le gros de mes pauses de 12h, dans les services où j'étais presque tous bossait comme ça, pas trop le choix, parceque si vous ne faite pas votre volume de travail vous êtes viré...
Dans la dernière boite où j'étais, par contre c'était 35h obligatoire badgées, impossible de déborder pour y arriver et la charge de boulot était toujours aussi énorme (y'aurait pas eu de rtt, ça aurait été faisable...) j'ai échoué, les autres avant moi l'avait aussi au dire des gentils réflexions du manager, parait que la personne qui m'a succédé est en échec aussi, dans ce service de 6pers, il y'en a que 2 qui ont réussis à rester.
Moi ça ne m'étonne pas qu'il y'ait une montée des burn out, les 35h appliqués tel qu'elle, ça aboutit à faire un sprint sur un parcours de marathon avec un gars derrière en voiture qui vous menace de vous écrasez si vous vous arrêtez, autant revenir officiellement aux 40h, au moins ça obligerait la minorité des collègues qui n'aident pas dans un service à fournir une aide supplémentaire juste par le jeu des horaires.
Les 35h en France c'est un mythe, quel est le pourcentage d'employés qui les font vraiment ? ça ne doit pas être énorme, je bosse dans des services de 10 personnes en général, il n'y en a jamais que 2 qui les font vraiment. Et y'a aussi une chose, certaines personne pensent qu'elles le font, puis quand vous discutez avec elle, vous disent qu'elles bossent 20-30min en plus chaque jour, mais 20min par jour ça revient à faire 1h40 d'heures supp par semaine et 30min => 2h30 par semaine, personne ne fait exactement 35h, payées oui, travaillées non. Le mythe du français fainéant devrait être revu à l'étranger, on travaille intensément, en général sans compter nos heures et en essayant de faire le boulot de la meilleur façon pour qu'il ne soit pas délocalisé, effectivement ça aboutit souvent à des conflits sociaux et du ralage, mais c'est explicable.
a écrit le 23/12/2016 à 10:05 :
6 millions de fonctionnaires à 32h hebdomadaire de travail voir 32h mensuel dans les collectivités territoriales. Un absentéisme élevés et culturel pris comme un jour de repos. Des congés au-dessus du légal... Il serait temps de réduire les effectifs de la fonction publique dont cette minorité ruine notre pays ainsi que de remettre au travail ces assistés !!!
a écrit le 22/12/2016 à 22:44 :
Du coup, le programme de Fillon est totalement a la ramasse. Avec lui, les français ne vont pas travailler plus mais surtout perdre de l'argent.
a écrit le 22/12/2016 à 18:57 :
C'est rassurant de voir que l'on peut s'appuyer sur des chiffres. Je tire cependant de ceux-là la conclusion inverse de cet article. Si la majorité de la population ne travaille pas 35 heures (car il n’a bien sûr échappé à personne qu’il s’agissait de moyennes et non de valeurs réelles), il n'y a pas lieu de conserver cette limite abstraite et qui ne concerne qu'une minorité de personnes.

Quand il est question de remettre la France au travail ou de l'étau des 35 heures, malgré ce qu’insinue l’auteur de cet article, ce n'est pas la situation de la France qui est déterminante, mais la situation de la France par rapport aux autres. Or même en étant bien supérieure à la durée légale, la durée réelle du travail en France est inférieure à celle des autres pays comparables (la moyenne de l'union européenne est au-dessus de 40 heures il me semble, et en Allemagne notamment, la population travaille exactement une heure de plus qu’en France toutes les semaines). La suppression des 35 heures fera mécaniquement remonter la durée réelle du travail en France, et cela rendra la France plus compétitive, en plus d’établir davantage d’égalité entre deux personnes travaillant l’une comme l’autre.
Je regrette aussi que l’article n’aborde pas les 35 heures dans la fonction publique. La fonction publique hospitalière est notamment un scandale, vu que certains travailleurs de cette fonction publique sont payés une somme dérisoire comparé à leur charge de travail (mais pas tous : il y a des gens en hôpital qui travaillent 35 heures, et qui sont donc payés normalement, il ne faut pas généraliser). Les surchargés de travail de la fonction publique hospitalière ne peuvent pas travailler 35 heures, pour ne pas interrompre leur service, mais leur employeur ne peut pas compenser la surcharge de travail qu’il leur impose, comme il est pourtant sensé le faire. Pour l’anecdote, même en comptant la partie de la fonction publique hospitalière qui travaille énormément, on constate que quand on fait une moyenne du temps de travail entre public et privé, elle est inférieure à celle avec le privé seul. C’est troublant quand on pense à l’immense majorité de la fonction publique.
Peut-être que les quelques personnes qui travaillent 35 heures par semaine et qui refusent que ça change auront grâce à cette étude davantage conscience qu'elles ne font que défendre leur intérêt particulier, vu le peu de signification des 35 heures pour la majorité de la population : à part pour les heures supplémentaires, la durée légale ne veut rien dire, et les heures supplémentaires ça se remplace par autre chose quand on décide de les effacer de l’équation, comme c'est le cas en Allemagne (encore !). Cela dit la proportion des Français travaillant la durée légale est minoritaire depuis que les 35 heures existent donc je ne suis pas persuadé que le rapport de cette année ait un si gros impact que ça, hélas. Il remet certes les choses en perspective, mais je ne connais aucun salarié qui ignore combien de temps il travaille en une semaine, et qui soit donc parfaitement conscient de s’il travaille 35 heures ou plus.
Réponse de le 23/12/2016 à 8:37 :
Dans les autres pays, il y a beaucoup plus de temps partiel qu'en France. La vérité est qu'en France les gens qui travaillent, travaillent au moins autant qu'ailleurs par contre il y a plus de gens en âge de travailler qui ne travaillent pas du tout. Ce qui compte c'est le coût horaire du travail et il est probable que pour les emplois faiblement qualifiés il faille baisser ce coût en subventionnant pour créer des emplois. Le revenu de base peut aider soit à baisser le coût du travail faiblement qualifié soit à accroître le temps partiel. Ce qui est vrai par contre, c'est que la notion de durée légale hebdomadaire n'a plus un grand intérêt. Il vaut mieux débattre du salaire horaire et de la façon de compter les heures quand on est au forfait, indépendant ou en télétravail.
a écrit le 22/12/2016 à 17:07 :
On marche sur la tête dans ce pays ; il n' y a pas de travail, et on bosse de plus en plus.

Au fait : mon pote en Allemagne , il quitte son boulot tous les soirs à 16h45 !
Et quand j'ai bossé là-bas ( 2010), à 17h tout le monde était dehors ....

Cherchez l'erreur!
Réponse de le 22/12/2016 à 21:49 :
Votre pote en Allemagne, il commence sa journée à quelle heure (probablement avant 8h) et il arrête combien de temps à midi (probablement 1/2h) ?
Réponse de le 23/12/2016 à 6:45 :
Mais les Allemands commencent leur journée à 7h-7h30
Réponse de le 23/12/2016 à 9:44 :
Votre pote en Allemagne il commence à quelle heure le matin? Je connais plein de boîtes en Allemagne où ce n'est pas un problème de joindre un interlocuteur à 8 heures du matin, même dans les administrations, ce qui est rarissime en France.
Réponse de le 23/12/2016 à 10:00 :
C'est parceque pendant longtemps la plupart des commerces fermaient à 18h et c'est compliqué de faire quoi que ce soit quand tout est fermé.
Les horaires sont restées ainsi, car comme en France c'est dur de perdre ses habitudes.
Réponse de le 23/12/2016 à 10:29 :
C'est vrai mais le matin les Allemands sont au boulot à 7h30 et ils ont beaucoup moins de jours de congés que les Français.
Réponse de le 23/12/2016 à 10:49 :
L'erreur est américaine.
Dans les années 50 les américains ont voulus faire de l'allemagne de l'oeust une vitirne et l'on donc aidée à accumuler du capital. (Par ex j'ai faillit travailler dans une usine qui obtenait des surprix car localisée à Berlin.)
Les allemands ont donc bénéficié de cela et de la légende sur la qualité allemande qui faisait partie du plan.
On en se bat pas à armes égales avec ces gens et en plus de cela l'erreur à fait qu'ils se croient bons.

Deuxième facteur comme le pays est en regression démographique il n'a pratiquement pas de chômage (La croissance du chomage francais étant due à une croissance de la population active supérieure à celle de l'emploi) . D'ou les allemands peuvent se permettre des comportements d'enfants gâtés et se plaindre que leurs efforts ne sont pas reconnus puisque personne n'est là pour prendre leur place. (Contrairement à la France)
Réponse de le 23/12/2016 à 12:27 :
Non, non, les allemands n'ont pas moins de congés que les français, encore une légende. En Allemagne tout le monde ou presque, cadres compris, pointent dans les entreprises, ceci conduit à une identification réelle des heures supplémentaires qui sont payées et/ou récupérées en congés. Exemple: un cadre français prend l'avion à 19h et arrive sur son lieu de mission à 23h, cela ne lui rapporte rien, le même cadre allemand gagnera au moins 4h sup si ce n'est plus ou voyagera aux heures de bureau.
Certes ils commencent en général plus tôt le matin, disons vers 8h mais à 17h il n'y a plus personne. Quant au déjeuner, ils déjeunent comme tout le monde, un peu plus rapidement qu'en France, mais c'est plutôt culturel.
Arrêtez les mythologies, les Français travaillent autant que les Allemands et sont moins bien payés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :