La France conclut 10 milliards d'euros d'accords avec l'Arabie saoudite

 |   |  917  mots
Manuel Valls a annoncé la conclusion de dix milliards d'euros d'accords entre la France et l'Arabie saoudite, et notamment la commande de 30 patrouilleurs rapides.
Manuel Valls a annoncé la conclusion de dix milliards d'euros d'accords entre la France et l'Arabie saoudite, et notamment la commande de 30 patrouilleurs rapides. (Crédits : HANDOUT)
Le Premier ministre Manuel Valls, en visite à Ryad, a annoncé la conclusion de 10 milliards d'euros d'accords, dans divers secteurs, avec l'Arabie saoudite. La France est déjà le troisième investisseur dans le royaume saoudien, avec lequel un "partenariat spécial" a été conclu lors du dernier sommet du Conseil de coopération du Golfe, le 5 mai dernier.

| Article publié à 13h39, mis à jour à 14h08, puis à 16h08.

La France et l'Arabie saoudite ont signé mardi des accords, des contrats et des lettres d'intention pour un montant potentiel de dix milliards d'euros en marge d'un forum d'affaires franco-saoudien à Ryad, a annoncé le Premier ministre Manuel Valls, en visite à Ryad depuis lundi. La France accueillera en mars la troisième session de la Commission conjointe France-Arabie Saoudite.

En mois de neuf mois, il s'agit de la troisième visite des plus hauts dirigeants français à Ryad. La plus récente a été effectuée par François Hollande, invité d'honneur lors du dernier sommet du Conseil de coopération du Golfe, où la France a conclu un "partenariat spécial" avec le royaume.

Ces accords concernent les secteurs de l'énergie, la santé, l'agro-alimentaire, le maritime, l'armement, les satellites et les infrastructures, ont indiqué les services du Premier ministre. Toutefois, très peu de contrats ont été signés.

Un fonds de soutien à l'investissement pour les PME françaises

L'un des accords signés mardi porte sur la création d'un fonds saoudien dédié à l'investissement dans de petites et moyennes entreprises françaises, notamment dans le numérique et les énergies renouvelables à hauteur de 2 milliards d'euros. En outre, la King Abdullah City for Atomic and Renewable Energy (K.A.CARE) et le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA) ont signé une lettre d'intention pour la coopération dans le secteur des énergies renouvelables.

Le Fonds public d'investissement saoudien est en cours de négociations finales pour apporter 3 milliards de dollars à la COFACE pour le financement des exportations. Enfin, Paris et Ryad sont en cours de discussions sur d'autres possibilités d'investissement pour le Royaume en France.

Dans le domaine des biotechs, un protocole d'accord a aussi été signé entre le Fonds souverain saoudien (Public Investment Fund) et le Laboratoire français du Fractionnement et des Biotechnologies (LFB) pour la création d'une usine de fractionnement de plasma en Arabie Saoudite, pour un montant de 900 millions d'euros. Enfin, dans le domaine de l'agroalimentaire, l'embargo qui touchait la viande bovine française a été levé et 37 sociétés françaises vont pouvoir de nouveau exporter vers l'Arabie Saoudite, précise Matignon.

La France mise sur le naval

Dans celui de l'armement, 30 patrouilleurs rapides français seront commandés d'ici à la fin de l'année par Ryad, ont encore indiqué les services du Premier ministre. Paris et Ryad ont convenu de la création d'un groupe de travail conjoint sur des projets navals. En outre, un accord de coopération a été signé entre la King Abdulaziz City for Science and Technology (KACST) et DCNS pour la création d'un centre de recherche navale. L'entourage du Premier ministre a fait par ailleurs état de l'ouverture de négociations exclusives dans le domaine des satellites de télécommunications et d'observation (plusieurs milliards d'euros).

| Lire Défense : les neuf dossiers en suspens entre la France et l'Arabie Saoudite

Des annonces ont également été faites dans les infrastructures, pour la gestion du réseau d'eau de Ryad (3 milliards d'euros), pour le métro de La Mecque (1 milliard), la distribution de l'énergie dans la nouvelle cité économique de Jeddah (1 milliard). S'agissant du métro, Alstom a été autorisé à ouvrir des négociations pour vendre du "matériel roulant" et du "système".

Dans le secteur de l'aviation, l'Arabie Saoudite et la France "se sont félicitées des discussions en cours entre Airbus et Saudia en vue de moderniser et d'étendre la flotte saoudienne grâce à un partenariat sur les programmes actuels et futurs d'Airbus", selon le communiqué final de la Commission conjointe France-Arabie Saoudite. Les deux pays sont également en discussion "en vue de mettre au point des projets industriels entre Airbus et des partenaires saoudiens dans le secteur des gros porteurs et d'autres programmes visant à renforcer la base industrielle de l'Arabie saoudite dans le domaine aérospatial".

Les droits de l'homme au second plan

Si la délégation française s'est montrée très discrète pendant son séjour à Ryad sur la question des droits de l'Homme -dans un pays qui a enregistré 134 exécutions depuis le début de l'année-, Manuel Valls a néanmoins déclaré mardi avoir fait "passer des messages" aux autorités saoudiennes. Estimant que la "relation de confiance" qui existe entre la France et le royaume n'empêchent pas de rappeler certains principes, le Premier ministre a notamment affirmé avoir lancé une "appel à la clémence" pour Ali al Nimr, jeune chiite condamné à mort pour avoir manifesté contre le régime quand il était encore mineur.

"Nous avons en effet abordé ces questions-là avec les autorités d'Arabie saoudite en faisant passer des messages que nous avons déjà eu l'occasion de transmettre par notre diplomatie, et notamment la position constante qui est celle de la France contre la peine de mort", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Répondant aux critiques de l'idylle économique franco-saoudienne par les organisations de défense des droits de l'Homme, il a ajouté:

"Nous défendons avec constance et cohérence des positions, qui font que nous sommes écoutés et respectés, parce que nous tenons le même langage. Cette force nous permet de traiter l'ensemble des sujets".

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2015 à 17:43 :
Quel cynisme !! Parler des droits humains ??? Qui osera donner des leçons a cette monarchie divine qui est une référence Onusienne parce que l’ambassadeur à Genève: Faisal Bin Hassan Trad a été choisi pour présider le panel du Conseil des Droits de l’Homme. En bref, l’Arabie saoudite devient l’arbitre pour décider des valeurs éthiques pouvant cautionner la présence de telle ou telle personne siégeant dans un comité à l’ONU. Les experts recommandés par l’Arabie saoudite seraient tenus de se prononcer sur toute la gamme des abus, y compris la violence contre les femmes, l’orientation sexuelle, les choix religieux, politiques, en bref tout ce que ce pays réprime systématiquement avec une barbarie unique parmi les États reconnus.… Force est de convenir que l’Arabie saoudite est un des grands clients de la France, des États-Unis et des marchands de canons et des constructeurs d’infrastructures. Les pétrodollars achètent-ils donc même un certificat de bonne conduite et de probité démocratique ? Sommes-nous gouvernés par des pleutres d’une lâcheté sans égale ? L’Arabie saoudite détient le record le plus déplorable concernant les droits humains sur la planète. Se basant sur la Charia la plus orthodoxe, les châtiments prévus sont à peu près identiques à ceux administrés par Daesh Ce n’est pas Monsieur Trad qui viendra défendre les femmes battues, violées, enterrées vives par Daesh et consorts, les blogueuses égyptiennes, les artistes syriens, les LGBT où que ce soit, les Yézidies, même les jeunes dans nos cités qui refusent les diktats des imams salafistes dans ces nouvelles mosquées financées par le Qatar
a écrit le 14/10/2015 à 12:12 :
La lune de miel franco-saoudienne éclipse les droits de l’homme!! La honte. Pourquoi LT en souligne quand il s'agit de la Chine mais c'est motus quand pour les dynasties arabes?
Par ailleurs, les contrats ne sont pas encore finalisés, nuance.
En fait ce serait 3.2 milliards et non 10 (Journal Télévisé A2 ) à venir et non signés.
Probablement de l'enfumage, ne pas oublier les régionales de Décembre 2015!
a écrit le 14/10/2015 à 9:17 :
Tiens donc , il n'est plus question ici de "violences aggravées" ?Une chemise de cadre sup arrachée , quel scandale inouïe pour le Tout-pourri du fric et du business apatride ! Mais les lapidations , décapitations au sabre , flagellation à mort et financement du terrorisme , broutilles du moment que l'on fait du fric , du moment aussi que les Saoud redeviennent fréquentables depuis qu'ils se sont associés au Likoud pour mettre le Proche-orient à feu et à sang .
Réponse de le 14/10/2015 à 15:40 :
@ vladd11 , sans oublier l' oncle Sam avec ses injection périmées qui ne fond pas mourir le condamné à la première ...la barbarie n' a pas de latitude !
a écrit le 14/10/2015 à 9:10 :
Non seulement il n y a pas eu grand chose à propos des droits de l homme mais le pire c est que Valls c est excusé devant le roi de l attitude des salariés d air france (sachant qu en Arabie Saoudite le dialogue social n existe pas et les cas d esclavages sont nombreux.)
a écrit le 14/10/2015 à 6:48 :
Euh! moi qui suis producteur de vin, j'ai rien signe avec l'arabie saoudite. Mes collegues, eleveurs de porcs en bretagne, pareil. rien de rien! pas meme un saucisson.
Pourquoi tant d'ostracisme? Monsieur le Premier, faites quelque chose!!! Nous aussi on en veut des milliards!
a écrit le 14/10/2015 à 2:31 :
Tous vos commentaires sur les droits de l'homme sont une franche rigolade merci pour ce bon moment!
Question: vous pensez aux droits de l'homme quand vous faites le plein d'essence ou allumez le gaz pour faire chauffer l'eau des pâtes? Oui? Non?
Alors arrêtez de critiquer vous êtes dans le même bateau que Sarkozy qui vend à Poutine et Valls qui vend à l'Arabie Saoudite!!
a écrit le 13/10/2015 à 22:28 :
Les Français sont habitués aux balivernes Vallssiennes, ce sont les mêmes en copié collé que les balivernnes Sarkoziennes ;
a écrit le 13/10/2015 à 21:37 :
Des effets d'annonce (à peine plus de 2 milliards confirmés). Et heureusement car pactiser avec le diable assure toujours un grand coup de boumerang dans la gueule.
a écrit le 13/10/2015 à 20:46 :
Vous repasserez pour les droit de l'homme ces dirigeants ne sont pas dignes de nous representer, un point c'est tout. Attention tout de meme entre les Chiites et les Suniites au retour de manivelle. L'égypte l'arabie saoudite et le Quatar, ne sont pas des démocraties........
a écrit le 13/10/2015 à 20:46 :
Tous ces commentaires sur les droits de l'homme ca me fait bien marrer.
a écrit le 13/10/2015 à 20:32 :
Notre "cher premier ministre" nous ment. La France n'a pas signé pour 10 milliards mais 3.4 milliards de contrat. Le reste est au conditionnel. Les bateaux sont les mêmes qu'au mois de juin. Bref Il nous démontre ses qualités de menteur. Ou sont passés les A330 MRTT, les hélicoptères et le reste? Du vent, du flan, des mensonges?
a écrit le 13/10/2015 à 20:17 :
@BONSOIR ; Une question pour M. VALLS au cours de vos discussion avez vous abordé les droits de l'homme si cher à la gauche .... ce jeune homme condamné à mort pour avoir manifesté ce ressortissent anglais condamné à 1000 coups de fouet ce qui est une condamnation à mort alors M. VALLS ET CES DROIST DE L HOMME ??????? Alors vous et vos amis FABIUS (ministre mais de quel pays au juste) et HOLLANDE arrêtez de critiquer BACHAR quand t on voit vos fréquentations il y a le quoi de se poser de sérieuses questions NON !!!!!!
a écrit le 13/10/2015 à 20:14 :
encore des contrats a la pelle que du baratin des commendes de navires de navires de guerre que nos chantiers navals ne pouront satisfaire pas de quoi pavoiser pour le pays des droits de l homme
a écrit le 13/10/2015 à 20:02 :
Voilà ce que devrait faire Bachar en Syrie, signés des contrats avec la France. Oublié la Démocratie, les droits de l'homme, etc, etc.
a écrit le 13/10/2015 à 19:54 :
M. Valls nous dit : "France-Arabie Saoudite : 10 milliards € de contrats ! Le Gouvernement mobilisé pour nos entreprises et l'emploi."

ajoutons "peut-être"...l'avenir dira si ces contrats déboucherons sur du concret, pour l'instant c'est du vent.

Sur la question des droits de l'homme il y a beaucoup de donneurs de leçon au PS...mais on ne les entends pas commenter cette visite. Même M. Lang était présent, tout un symbole !
a écrit le 13/10/2015 à 19:31 :
Bravo à notre Gouvernement et tant pis pour ceux qui nous brandissent les droits de l'homme car dans ce cas que dire de l'Egypte, du Qatar, de l'Indonésie, du Yémen et de quasiment toute l'Afrique, de la Chine, de la Russie, de l'Amérique du Nord et du Sud et bien d'autres encore ? Finalement, il resterait quels pays pour commercer ?
a écrit le 13/10/2015 à 18:37 :
L'Arabie Saoudite c'est Daech version étatique. Bravo.
a écrit le 13/10/2015 à 16:52 :
En contrepartie, l'Arabie Saoudite va investir 10 Milliards EUR en nouvelles mosquées en France. Comme cela tout le monde sera content.
a écrit le 13/10/2015 à 16:14 :
ca commence à être impressionnant le nombre de navires que l'on vend. Je ne suis pas un spécialiste de l'armement mais il ne me semble pas que c'était le cas par le passé. Au contraire, c'était plutôt de crise en crise pour les chantiers navals. Beau redressement, ça fait plaisir et j'ai l impression que c'est pas fini.
C'est assez cynique, mais c'est de la real politik comme on dit, il me semble que le gouvernement a joué un drôle de jeu plutôt habile, en rééquilibrant les relations par rapport aux Qataris. On joue les deux tableaux en titillant une sorte de jalousie. Vue la taille des économies, il est certain que le choix de l'Arabie est le meilleur, mais continuons à ne dédaigner aucun pétromilliard!
a écrit le 13/10/2015 à 15:56 :
Pourquoi mêler la morale aux affaires, pour ne pas perdre son âme.
Autant vendre des êtres humains, si cela peut rapporter. Et que ces gens ne nous bassine plus les oreilles avec les "droits de l'homme", volontairement en minuscule puisque c'est ce qu'ils en font et c'est ce qu'ils sont : des minus politiques.
a écrit le 13/10/2015 à 15:12 :
ça me rappelle les contrats de 10 milliards signés par Kadhafi lors de sa visite chez Sarko, une belle entourloupe devant un président et des ministres totalement aveuglés tant leur naïveté était sidérante. Ces gens sont plus malins que nos politicards et connaissent les ficelles pour les mettre facilement dans leurs poches. Mais bon, devant les médias ça envoie.....!
a écrit le 13/10/2015 à 14:42 :
lettres d'intention ... et si on parlait des chèques encaissés !
a écrit le 13/10/2015 à 14:36 :
Monsieur Valls se la joue multicarte efficace. J'ai des doutes sur la suite de ces annonces. Pour le reste, je n'ai pas compris en quoi ce pays islamiste très riche est moralement plus recommandable que l'étaient la Syrie de Bachar, la Libye de Khadafi ou l'Irak de Saddam. Lamentable comme toujours....
Réponse de le 13/10/2015 à 15:30 :
pourquoi méler la morale aux affaires : si on ne veut pas vendre on va crever !!!
a écrit le 13/10/2015 à 14:30 :
Que disait de Villiers déjà...?
a écrit le 13/10/2015 à 14:28 :
Et pendant ce temps la au Yémen les gentils saoudiens commettent des crimes de guerre a tour de bras dans l’indifférence la plus totale.

http://www.lefigaro.fr/international/2015/10/13/01003-20151013ARTFIG00176-au-yemen-des-crimes-de-guerre-dans-l-indifference.php

Mais continuons a faire confiance a notre bienveillant Manuel Valls, il sait ce qu'il fait ...
a écrit le 13/10/2015 à 14:08 :
Ces contrats ou projets sont excellents pour l'industrie française .pour Air France il suffit de rappeler que les personnes qui commettent un délit sont des délinquants
a écrit le 13/10/2015 à 14:00 :
Signer des accords et recevoir des lettres d'intention ,n'ont jamais créer un contrat d'achat ferme ...une preuve parmi d'autres, les bonnes intentions de l'Inde pour les Rafales ..présentées comme un contrat...qui au final n'est toujours pas confirmé ....ca news ressemble plus, à de la com. franco/française...en période préélectorale

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :