La France salue la visite de Barack Obama à Cuba

 |   |  316  mots
La visite du président américain Barack Obama à Cuba, constitue la première d'un président américain depuis 88 ans.
La visite du président américain Barack Obama à Cuba, constitue la première d'un président américain depuis 88 ans. (Crédits : ENRIQUE DE LA OSA)
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault a rappelé son souhait d'inscrire la France dans ce nouveau chapitre de l'histoire de l'île.

Jean-Marc Ayrault a salué dimanche la visite du président américain Barack Obama à Cuba, la première d'un président américain depuis 88 ans, et réitéré le souhait de la France de s'inscrire dans cette "nouvelle étape" de l'histoire de l'île:

"La France s'inscrit totalement dans cette démarche, qui consiste à arrêter les sanctions avec Cuba pour construire une nouvelle étape qui redonne de l'espoir au peuple cubain"

Visite officielle à Nantes

Le ministre français des Affaires étrangères s'exprimait en marge de sa première visite officielle à Nantes depuis son retour au gouvernement. Cette ville, dont il fut maire entre 1989 et 2012, accueillait la première Journée internationale de la Francophonie délocalisée hors de Paris.

Le chef de la diplomatie française accompagnait Michaëlle Jean, qui a succédé à Abdou Diouf à la tête de l'Organisation internationale de la Francophonie.

"Il ne s'agit pas d'imposer un modèle au peuple cubain mais d'avoir des rapports pacifiés, responsables et respectueux", a poursuivi Jean-Marc Ayrault.

"C'était aussi le sens de la visite qu'avait faite le président François Hollande et c'est pourquoi nous voulons participer à cette nouvelle étape de l'histoire de Cuba", a-t-il poursuivi. "On peut avoir des désaccords mais on ne peut pas ostraciser un pays comme ça."

Un monde "plus durable et plus équitable"

Jean-Marc Ayrault a par ailleurs exhorté les pays francophones à oeuvrer "pour un monde plus durable et plus équitable", alors qu'il visitait le mémorial de l'abolition de l'esclavage commémorant le commerce triangulaire des esclaves entre le XVe et le XIXe siècle. Un monument qu'il avait inauguré en 2012 quand il était encore maire de la ville.

"La francophonie, c'est la langue, c'est la culture mais ce sont aussi des valeurs universelles", a-t-il insisté.

"Un monde plus durable, un monde plus équitable, fait partie des valeurs de la francophonie."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2016 à 16:54 :
C'est le rapport de notre président aux ordres, dominants dominés. Pitoyable....
a écrit le 21/03/2016 à 16:29 :
Plus équitable ? Comment peut-on sortir une telle horreur ? Quelle honte !
Si c'était vrai, on n'aurait pas laissé tomber la Palestine et mourir les survivants de ce pays (sans compter les millions de réfugiés à qui on a volé leurs terres et leurs maisons) et on aurait décrété le blocus total d'Israël !
Et Cuba dont toute la partie orientale est d'origine française, pourquoi l'avoir laissé tomber en aidant le blocus des USA, au lieu de multiplier les échanges avec ce pays et l'aider à s'en sortir économiquement et politiquement ? L'historie de la France d'Amérique on la met à la poubelle ?
En résumé, la réalité c'est la non existence de la France, avec sa politique très alignée sur celle des extrémistes US, digne héritière des empires coloniaux dont on n'a pas fini de panser les plaies qu'ils ont ouvertes (pour le Moyen-Orient création de pseudos Etats en Irak, en Syrie, la Palestine totalement en cage ... je ne parle même pas des autres régions du monde .. autant de Moyen-Orients prêts à exploser ..).
a écrit le 21/03/2016 à 12:16 :
Pendant 50 ans ,Cuba c'était les méchants avec lesquels il ne fallait pas commercer.
Les US se dépêchent de donner des amendes à ceux qui l'ont fait comme la BNP puis décident que maintenant cuba est fréquentable et Obama se pointe avec des chefs d'entreprise pour faire du business.C'est comme ça les arrange. Avant c'était pas bien mais c'est quoi qui a changé ,????
a écrit le 21/03/2016 à 11:19 :
Je dirais plutôt que Ayrault remercie Obama d'autoriser la France à faire à nouveau du commerce avec Cuba :-)
a écrit le 21/03/2016 à 10:44 :
Ah oui et qu'en disent les cubains ? Ont ils vraiment envie de revenir au bon vieux temps de Batista, période durant laquelle la prégre américaine, avec la bénédiction du gouvernement américain , traitait la population cubaine comme des esclaves ? Avec le débarquement d'AirNb dans l'île, l'investissement américains d'hôtels de luxe, alors que la population vit encore au marché noir, est soumise à des tickets de rationnement consécutifs à cette politique de blocus imposée, contrairement aux règles internationales par les États Unis. Pour avoir vécu au sein de familles cubaines, la haine des américains n'est pas près de disparaître !
a écrit le 21/03/2016 à 9:43 :
@ BONJOUR : Que ce passe t il? Nous n'entendons plus notre Président Normal est il malade ? ou a t il enfin compris que les français(es) ne veulent plus de lui vu sa politique catastrophique , à tous points de vue, qu'il a mené pendant ces QAUTRES ANS !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :