La NSA pratiquait aussi l'espionnage économique massif de son "allié" français

 |   |  511  mots
Jamais la preuve d'un espionnage économique massif de la France, orchestré au plus haut niveau de l'Etat américain, n'avait été établie aussi clairement, estime Libération.
"Jamais la preuve d'un espionnage économique massif de la France, orchestré au plus haut niveau de l'Etat américain, n'avait été établie aussi clairement", estime Libération. (Crédits : REUTERS)
Pierre Moscovici et François Baroin, quand ils étaient ministres de l'Économie, mais aussi des centaines d'entreprises françaises ont été écoutés par les services secrets américains, selon plusieurs documents obtenus par Wikileaks et rendus publics lundi soir par Libération et Médiapart.

Bercy sur écoute. Le système mis en place par les États-Unis a permis de collecter des renseignements au plus haut niveau de l'État sur les affaires économiques. Outre les présidents de la République, dont l'on sait depuis peu qu'ils ont été écoutés, Pierre Moscovici (2012-2014) et François Baroin (2011-2012), à l'époque où ils étaient ministres de l'Économie, ont également été visés, selon plusieurs documents obtenus par Wikileaks et rendus publics lundi 29 juin au soir par Libération et Médiapart.

"Jamais la preuve d'un espionnage économique massif de la France, orchestré au plus haut niveau de l'Etat américain, n'avait été établie aussi clairement", estime Libération.

Des fonctionnaires ont également été ciblés par la National Security Agency, notamment un haut responsable du Trésor chargé de la politique commerciale, précisent les deux médias. Surtout, ils publient une note secrète, partagée par les États-Unis avec leurs alliés australien, canadien, britannique et néo-zélandais, qui requiert une information quasiment systématique sur les contrats à l'export.

Les entreprises françaises scrutées et pillées

L'agence de renseignement américaine avait ciblé "une centaines d'entreprises hexagonales, dont la quasi-totalité de celles cotées au CAC 40", assure Libération. Cet espionnage a pu "aller du simple vol des plans d'étude au pillage de données technologiques confidentielles", mais ce sont surtout "les renseignements sur les appels d'offre impliquant des entreprises américaines" qui intéressait la NSA.

Selon les fac-similés publiés par les sites d'information, l'objet de cet espionnage était de "rapporter toute proposition de contrats français ou d'études de faisabilité et de négociations imminents concernant des ventes ou des investissements internationaux dans des projets d'envergure ou des systèmes d'intérêt significatif pour le pays étranger hôte, ou 200 millions de dollars ou davantage en ventes et ou en services, comprenant le financement d'informations ou de projets de haut intérêt".

Les deux médias n'apportent cependant pas de preuve des conséquences de ces écoutes sur des contrats commerciaux ou des négociations qui ont pu se dérouler. Seul Médiapart propose de "revisiter" des "récits de contrats commerciaux perdus par les entreprises françaises".

Les États-Unis espionnent pour "comprendre les systèmes économiques"

Après la publication de ces information, la Direction nationale du renseignement américain (DNI) a indiqué la doctrine des États-Unis, décrite dans une déclaration de septembre 2013 :

Ces derniers "n'utilisent pas leur capacités de renseignement pour voler les secrets commerciaux de compagnies étrangères pour le compte de compagnies américaines", afin d'améliorer la "compétitivité" ou la "rentabilité" de celles-ci.

Les efforts du renseignement américain pour "comprendre les systèmes économiques, les politiques économiques et surveiller les activités économiques anormales" permettent aux dirigeants politiques américains de "prendre des décisions informées dans le meilleur intérêt de notre sécurité nationale", écrivait alors James Clapper, directeur de la DNI.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2015 à 11:01 :
Et quand les renseignements arrivent trop tard on s'arrange pour sortir un "buy american act". Déjà oublié le "fabuleux" contrat des avions ravitailleurs d'Airbus?
a écrit le 30/06/2015 à 21:18 :
C'est normal, notre bon Maître a tous les droits et comme depuis 10 ans, les dirigeants du protectorat français se complaisent dans cette situation, cela ne risque pas de changer .
L'oeil du Maître est là, et c'est pour notre bien .
a écrit le 30/06/2015 à 18:17 :
Vu les résultats de nos ministres je pense qu'ils ont dues bien se marrer !!!
Réponse de le 30/06/2015 à 21:24 :
Pourquoi ? Les derniers contrats à l'export vous ont échappé ? C'est peut-être Sarko qui était à la manœuvre ?
En tout les cas grâce à son manque de savoir vivre, à part les annonces bidons il n'a pas fait preuve d'efficacité y compris pour les élections présidentielles
a écrit le 30/06/2015 à 18:03 :
il ne faut pas se leurrer, la volonté hégémonique des USA implique qu'ils fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour garder leur leadership dans le monde, dans tous les domaines..En situation dominante, ils s'allient avec les uns ou les autres, dès lors que ces derniers servent leurs intérêts. Le pragmatisme leur collent à la peau et la finalité dans tout ce qu'ils entreprennent, c'est d'imposer leur suprématie. c'est aussi bête que ça.
a écrit le 30/06/2015 à 17:15 :
Monsieur le Président votre attitude est écoeurante, comment osez vous ramper devant les U.S.A de cette manière vous n'avez aucun respect des sans dents ; cela nous le savions déjà mais le plus grave vous n'avez même pas le respect de notre pays au cas où ne vous en souviendrez pas il s''AGIT DE LA FRANCE !!!! pour faire plaisir à votre Maître vous n'auriez pas hésitez à entraîner la FRANCE dans une guerre pour sauvegarder les intêrets stratégiques des U.S.A en Ukraine ENCORE UNE CHOSE LES CHANTIERS NAVALS... sud coréens ont renoncé à acheter les chantiers navals de SAINT NAZAIRE oui vous savez ou la FRANCE devant construire les bateaux russes combien de chômeurs ! et en plus??? les russes vont et obtiendront le remboursement des deux bateaux non livrés plus divers frais à chiffrer contrairement en la parole de la FRANCE. Votre bilan : chômage qui explose insécurité, misère, insécurité depuis combien de temps les pensions les salaires n'ont pas augmentés. En 2012 vous nous avez volé nos voix rendez les nos et partez !
Réponse de le 30/06/2015 à 18:03 :
Tous commentaires excessifs va à l'encontre de ce que vous voulez dire. Aucune commande de bateaux construits à St Nazaire n'auraient pu être obtenues sans une aide (officiellement des crédits) de ce gouvernement. Ces chantiers étaient et sont encore en majeur parties privés. Sans la prise du gouvernement d'un pourcentage du capital du chantier, il serait FERME aujourd'hui !! et oui. Quand aux grandes oreilles américaines (c'est ainsi qu'elles sont appelées par les industriels) ce n'est pas une exclusivité des USA. Mais ça, c'est une autre histoire. Pour votre information, le réseau des ambassades françaises est un des plus grand au monde. A bon entendeur salut.
a écrit le 30/06/2015 à 16:23 :
Ce qui m'étonne c'est qu'il y a encore quelqu'un qui s'étonne. Ayant travaillé dans l’industrie de défense, nous étions mis en garde OFFICIELLEMENT par les services concernés que nous "pouvions" être écouté ou lu (fax, mail ou SMS) Alors pas d'hypocrisie, messieurs les politiques !!! Les industriels rigoles en entendant tous ces commentaires offusqués.
Réponse de le 30/06/2015 à 16:55 :
et vous communiquiez comment entre vous si vous pouviez être écoutés ou lus? par pigeon voyageur???
Réponse de le 30/06/2015 à 17:52 :
Non, l'industrie à bien évoluée depuis la guerre de 14 (je ne suis pas si vieux). Nous avions des PC avec des clefs de cryptages et les communications par téléphones mobiles étaient évitées sauf en cas de nécessité absolues et dans ce cas (durant les négociations) se faisaient par téléphones cryptés.
a écrit le 30/06/2015 à 15:02 :
Cela fait des annees que tout le monde sait que la NSA sert des interets politiques et economiques US...
a écrit le 30/06/2015 à 14:40 :
Si Wikileaks arrivait à nous envoyer une rafale de documents prouvant que le renseignement américain utilise " leurs capacités de renseignement pour voler les secrets commerciaux de compagnies étrangères pour le compte de compagnies américaines" cela pourrait devenir assez drôle!!!
a écrit le 30/06/2015 à 14:37 :
Devinez ce qu'aurait fait un de Gaulle ans un cas pareil??? Il aurait probablement arrêté le TAFTA et renvoyé l'ambassadeur des usa sur le champ!!!
Réponse de le 30/06/2015 à 16:44 :
Vous parlez de de Gaulle, @Ramollo, celui la même qui voulait vendre la France aux anglais avec les accords de Concarneau ? Celui que les américains ont propulsé comme faux chef militaire ? Celui qu'ils ont remis en place sur un coup d'état pour boucler la décolonisation qu'ils ont imposée au monde et que les socialistes qui l'avait faite n'arrivaient pas à défaire ? Allons ce de Gaulle là était le premier complice des américains qu'il a laissés traîner des années sur notre sol afin qu'ils puissent y vendre leurs produits dont nous n'arrivons toujours pas aujourd'hui à nous décoller. Un peu de lucidité.
Réponse de le 30/06/2015 à 21:27 :
Je pense que vous falsifiez l'histoire . Les Américains ont tout fait pendant l guerre pour écarter de Gaulle (Girault...) . A la libération, de Gaulle et le CNR ont empéché que la France soit un protectorat ( monnaie...) . De Gaulle a mis fin à la présence militaire US (+ la Chine, le Vietnam, Israël...) . Avec lui, on était loin de la soumission actuelle (depuis 10 ans ) .
Réponse de le 30/06/2015 à 21:34 :
@Corso
Désolé, ma réponse précédente était destinée à Corso .
a écrit le 30/06/2015 à 13:58 :
Méfie toi de tes amis dieux te garde de tes ennemis
La France a le meilleur ami du monde et Sarko Hollande leur lèche le dessous des semelles
a écrit le 30/06/2015 à 13:06 :
Vraiment vraiment incroyable! réintégrer l'Otan, s'exécuter comme faire valoir en Libye, et toujours être "écouté" espionné serait plus approprié. Les américains n'ont pas besoin de porte flingue comme nos présidents Sarkosy et autres. Simplement ils sont grands et supérieurs. Vive la NSA.
Réponse de le 30/06/2015 à 17:18 :
VIVE LA FRANCE VIVE LA REPUBLIQUE FRANCAISE LES KOLLOBOS AUX P......X comme en 1945
a écrit le 30/06/2015 à 12:07 :
Ah ils sont chouettes tous ces néolibéraux adeptes d'une " concurrence libre et non faussée "
Réponse de le 30/06/2015 à 17:35 :
Pourquoi Neo ? savez vous la difference entre un liberal et un neoliberal ? simplement une petite jalousie du monde libre
a écrit le 30/06/2015 à 10:36 :
Et on veux nous faire signe un traité avec les EU !!!!! Commençons par demander une enquête Européenne sur ces agissements . Aucune concession aux Britanniques, comme cela ils quittes UE. Et commençons à construire une vraie Europe( mêmes règles pour tous le monde, plus de petits arrangements)
Réponse de le 30/06/2015 à 12:18 :
S'ils veulent des infos, ils les auront de toutes façon. Alors qu'on leur en donne plein, des infos et surtout contradictoires, qu'on les noie, via internet de fausses voire vraies infos tout azimut (ce qu'on fait peut être déjà...). A bon entendeur.
a écrit le 30/06/2015 à 9:56 :
Sachant que les services secrets français coopèrent étroitement avec leurs homologues américains, il faut bien constater que désormais une part non négligeable, peut-être majeure, de la structure étatique française s'est mise au service d'intérêts étrangers.
a écrit le 30/06/2015 à 9:44 :
Chut ! changeons de sujet pour ne pas taquiner nos "alliés" et amis américains.
a écrit le 30/06/2015 à 9:42 :
quelle surprise, hein?
a écrit le 30/06/2015 à 9:40 :
Art. L. 811-1-1 – La politique publique de renseignement concourt à la stratégie de sécurité nationale et à la défense et à la promotion des intérêts fondamentaux de la Nation. Elle relève de la compétence exclusive de l’État.
Réponse de le 30/06/2015 à 13:45 :
L'article de loi est donc bien respecté : n'oublions pas que nous ne sommes qu'une colonie des us.
a écrit le 30/06/2015 à 9:31 :
Si les USA ont tirés quelque chose des écoutes de Baroin et de Moscovici, qu'ils nous en fassent ici car en France, nous n'avons pas compris ce qu'ils fichaient au poste de ministre ! Pour justifier ces écoutes, Obama va nous envoyer Collin Powell et ces fioles de verre ?
a écrit le 30/06/2015 à 9:11 :
Et il faudrait signer TAFTA avec des voleurs, des menteurs, des pollueurs, des usuriers ?L'Europe doit prendre ses distances avec les Anglo saxons (US GB Canada Australie), comme nous le faisons avec la Russie de Poutine. Nous avons suffisamment de choses à faire en Europe que nous pouvons nous passer de ces gens là. A commencer par définir un système économique respectueux de la nature, produire et consommer sur place, réduire le poids des transports, s'engager durablement dans les énergies renouvelables....
Réponse de le 30/06/2015 à 14:48 :
Petit remarque: lorsqu'on prend nos distances avec la Russie on fait le jeu des américains!
a écrit le 30/06/2015 à 9:07 :
Il faut que le patron du MEDEF français exige que le quai d orsay exige des excuses pour cet acte inqualifiable qui a détruit des milliers d emplois .
a écrit le 30/06/2015 à 8:50 :
Comme d'habitude on découvre l'eau chaude et e fil à couper le beurre. Ce n'est pas un scoop, ça fait des lustres que ça marche comme ça. Tout le monde espionne tout le monde avec plus ou moins de moyens et de qualité. A part nos dirigeants et "Plenel de médiapart" qui ont l'air de tomber de l'armoire et qui s'aperçoivent que tout le monde n'est ni beau, ni gentil. Et effectivement l'utilisation de l'imparfait est idiote puisque ça va continuer, le présent serait de mise, surtout quand on voit la réaction d'Obama.
a écrit le 30/06/2015 à 8:23 :
Vous n'avez rien compris : ce n'est pas de l'espionnage, mais du renseignement dans le cadre de la guerre contre le terrorisme. Donc c'est normal.
a écrit le 30/06/2015 à 8:15 :
L'imparfait est utilisé pour décrire une action passée et révolue. Mais c'est toujours le cas : la NSA pratique l'espionnage économique massif des entreprises françaises, comme des allemandes, des anglaises, des italiennes, etc.... La France est un allié de deuxième ordre des américains et un formidable réservoir de techniques et de savoirs... En tant que journaliste, il faudrait que vous arretiez d'utiliser la langue de bois et le politiquement correct !
Réponse de le 30/06/2015 à 9:13 :
et vous croyez que les services francais ne font pas de meme ?
il n y a quelques annnes des francais a des poste bien places dans des entreprises US (dont texas instrument) ont ete pris la main dans le sac
Réponse de le 30/06/2015 à 9:49 :
Votre discours n'aboutit à rien de concret, il accuse les vrais amis de la France de trahison, sans la moindre preuve, basé seulement sur des dénonciations d'un Australien qui vit caché dans une ambassade de l'Equateur en Europe. Réfléchissez mieux avant d'accuser les grands États-Unis de l'Amérique, les Protecteurs du monde libre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :