Bandeau Présidentielle

Le niveau de vie médian atteint 1.679 euros mensuels

 |   |  805  mots
57,9% des Français métropolitains sont propriétaires de leur résidence principale au 1er janvier 2016 alors que 39,7% en sont locataires.
57,9% des Français métropolitains sont propriétaires de leur résidence principale au 1er janvier 2016 alors que 39,7% en sont locataires. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)
Comme chaque année, l'Insee publie son "portrait social de la France". Une mine de données sur le travail, le revenu, la consommation ou le logement des Français. Ainsi, le revenu disponible médian atteint 1.679 euros nets mensuels.

C'est une véritable mine ! Chaque année, l'Insee publie " France, portrait social ", un ouvrage qui concentre tout ce que l'on veut savoir sur le marché du travail, les revenus, les dépenses, la consommation ou le logement des Français. S'ajoutent à cela des coups de projecteurs, sur tel ou tel sujet, différents d'une année sur l'autre.

Le cru 2016 met ainsi en exergue des dossiers consacrés à la situation des jeunes en France, les réformes des prestations et prélèvements intervenues en 2015 qui ont permis de réduire légèrement les inégalités et l'espérance de vie pour les générations nées entre 1960 et 1990. Sur les revenus et le marché du travail, voici les principaux points saillants de la livraison 2016.

Le revenu salarial net : 20.670 euros annuels en moyenne

En 2014, le revenu salarial net moyen de l'ensemble de la population salariée s'établit à 20.670 euros annuels. Les 10% de salariés les moins bien rémunérés en 2014 perçoivent moins de 2.430 euros, les 10% les mieux rémunérés plus de 36.720 euros, soit 15,1 fois plus.  Le revenu salarial moyen des hommes s'élevait à 23.400 euros et celui des femmes à 17.820.
Le revenu salarial moyen atteint 20.150 euros pour les personnes travaillant principalement dans le secteur privé et les entreprises publiques, contre 22.440 euros dans la fonction publique.

En euros constants, entre 1995 et 2009, le revenu moyen de l'ensemble des salariés a augmenté de 0,7 % par an. Il diminue ensuite de 2009 à 2013 de 0,3 % par an en moyenne. Après quatre années de baisse, le revenu salarial moyen augmente entre 2013 et 2014 (+ 1,1 %).

La population active : 28,7 millions de personnes

En 2015, la population active (nombre de personnes en emploi ou au chômage) était estimée à 28,7 millions, dont 14,9 millions d'hommes et 13,8 millions de femmes. Le taux d'activité des personnes âgées de 15 à 64 ans a ainsi progressé de 0,1 point par rapport à 2014 pour s'établir à 71,5%,. C'est la quatrième année qu'il progresse mais moins fortement. Une augmentation due à la hausse du taux d'activité des "séniors" en raison principalement, selon l'Insee, des réformes récentes des retraites.

La durée du travail à temps plein: 40,5 heures

En 2015, selon l'Insee, la durée hebdomadaire moyenne du travail déclarée par les personnes de 15 ans ou plus ayant un emploi est de 37,3 heures : 40,5 heures pour celles à temps complet et 22,9 heures pour celles à temps partiel. La durée de travail hebdomadaire moyenne est largement supérieure chez les indépendants: 53,9 heures pour les agriculteurs et 47,5 heures pour les artisans, commerçants et chefs d'entreprise. La durée habituelle hebdomadaire est de 36,1 heures pour l'ensemble des salariés, soit 39,1 heures pour ceux à temps complet (du fait des heures supplémentaires) et 23,3 heures pour ceux à temps partiel.

Un niveau de vie médian de 1.679 euros mensuels

En 2014, la moitié des personnes ont un niveau de vie inférieur à 20.150 euros en France métropolitaine. Soit un niveau de vie médian (50% au-dessus et 50% au-dessous) de 1.679 euros par mois, en progression, en euros constants, de 0,2% par rapport à 2013. Le niveau de vie correspond au revenu disponible qui comprend les revenus fiscaux déclarés à l'administration ainsi que les revenus financiers non déclarés (produit d'assurance-vie, livrets exonérés), les prestations sociales, etc. Le tout net des principaux impôts directs (IR, taxe d'habitation, CSG, CRDS, etc.). Les 10% des personnes les plus aisées ont un niveau de vie supérieur à 37.260 euros, soit 3,5 fois plus que les 10% les plus pauvres.

Le taux de pauvreté : 14,1 % de la population

En 2014, 8,8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté monétaire fixé à 60% du niveau de vie médian. En 2014, ce seuil s'établissait à 1.008 euros par mois. Et la moitié des personnes pauvres avaient un niveau de vie inférieur à 805 euros mensuels. Le taux de pauvreté s'élève ainsi à 14,1% de la population quasiment inchangé depuis 2013 (14,0%).

Le coût de la protection sociale : 737 milliards d'euros!

En 2014, les dépenses de l'ensemble des régimes de protection sociale s'élèvent à 737 milliards d'euros, dont 690 milliards consacrés aux prestations de protection sociale (soit 32,2% du PIB). Les prestations de protection sociale (maladie, vieillesse...) sur le long terme ralentissent en volume : leur croissance à prix constants est passée de 3,3 % entre 1981 et 1992 à 2,5%entre 1992 et 2003 puis à 2,2 % entre 2003 et 2014. Elles restent néanmoins plus dynamiques que le PIB.

Le logement : 57,9% de propriétaires

Au 1er janvier 2016, on compte 35,4 millions de logements en France, soit 0,9% de plus qu'en 2015. Le parc de logements est essentiellement composé de résidences principales (82,4 %). Le poids des résidences secondaires et des résidences occasionnelles est en légère diminution depuis une dizaine d'années mais à tendance à se stabiliser (9,9% en 2000 et 9,4% en 2014). En revanche, le nombre des logements vacants remonte légèrement (6,9% en 2009 et 8,3% en 2016). Par ailleurs, 57,9% des Français métropolitains sont propriétaires de leur résidence principale alors que 39,7% en sont locataires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2016 à 6:22 :
les rentiers de la republique, qui passent leur temps a manifester et a demander une reduction des inegalites, gagnent 10% de plus que leurs esclaves corveables a loisirs!!!!
dans un grand cadre de justice sociale il faut voter un impot forfaitaire de 10% sur les salaires des fonctionnaires, et confisquer les 30 milliards de la formation qu'ils se foureent dans les fouilles
Réponse de le 24/11/2016 à 10:14 :
Y a pas d heure pour l outrance 6h22 le commentaire... J espère que les vilains ne vs empechent pas de dormir...
a écrit le 23/11/2016 à 20:57 :
"En euros constants, ... le revenu moyen de l'ensemble des salariés ... a diminue de 2009 à 2013 de 0,3 % par an en moyenne". Oh tiens, qui etait premier ministre ?
a écrit le 23/11/2016 à 20:33 :
Le SMIC en Portugal: €530,00 brute/mois
Réponse de le 24/11/2016 à 9:18 :
brut et non brute; c'est important de bien écrire le français, Pauvre Français
a écrit le 23/11/2016 à 17:58 :
Protection sociale 737 milliards ?
Oui. Dont 200 milliards pour des gens qui nous compissent, nous conchient ! et nous crachent dessus :
Bravo la gauche-droite légaliste !

Ciao-Ciao .
Réponse de le 24/11/2016 à 8:39 :
Il y aurait effectivement BEAUCOUP a récupérer dans cette rubrique dont une bonne part de fraude et une autre de justice élémentaire , L'AME par exemple constituant une discrimination et une insulte a la justice et a l'égalité !
a écrit le 23/11/2016 à 16:44 :
"qui ont permis de réduire légèrement les inégalités et l'espérance de vie pour les générations nées entre 1960 et 1990".

Faut dire que ceux nés entre 45 ( voir 42 pour certains historiens) et 1955 n'ont pas laissé grand-chose aux suivantes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :