Le Charles-de-Gaulle lance ses premières frappes en Syrie

 |   |  774  mots
L'armée française va disposer dans la région des 26 chasseurs embarqués sur le porte-avions - 18 Rafale et huit Super Etendard - en plus des 12 appareils stationnés aux Emirats arabes unis (six Rafale) et en Jordanie (six Mirage 2000).
L'armée française va disposer dans la région des 26 chasseurs embarqués sur le porte-avions - 18 Rafale et huit Super Etendard - en plus des 12 appareils stationnés aux Emirats arabes unis (six Rafale) et en Jordanie (six Mirage 2000). (Crédits : Reuters)
Le porte-avions français Charles-de-Gaulle, déployé en Méditerranée orientale, a engagé lundi ses chasseurs contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait annoncé ces frappes aériennes dimanche.

Le gouvernement français avait prévenu. Avec l'arrivée du porte-avions Charles-de-Gaulle en Méditerranée, la France se dote d'une nouvelle force de frappe aérienne qu'elle mettrait en oeuvre dès lundi 23 novembre pour frapper les positions de l'Etat islamique en Syrie. C'est chose faite. Le Charles-de-Gaulle a lancé ses premières frappes en territoire syrien.

L'arrivée du porte-avion permet à la France d'amplifier et compléter l'action de sa flotte aérienne basée aux Emirats Arabes Unis et en Jordanie. Celle-ci est triplée puisqu'elle passe de 12 chasseurs à 38 appareils.

Six avions ont mené le raid

Mené par six avions de chasse, le raid a détruit un site actif occupé par des combattants terroristes à Raqqah, a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué publié en début de soirée. A partir de la Base aérienne projetée (BAP) en Jordanie, deux Mirage 2000 de l'armée de l'air ont été engagés dans la mission. Simultanément depuis le porte-avions Charles-de-Gaulle, les quatre Rafale de la marine nationale les ont rejoints au-dessus de la Syrie pour mener un raid contre un site préalablement identifié situé à Raqqah.

Les équipages ont frappé "plusieurs infrastructures dont un centre de commandement, une zone de stockage de véhicules et des ateliers de maintenance", a précisé le ministère. "Les cibles visées ont été détruites", a assuré le communiqué

Riposte après les attentats de Paris

La France a décidé d'intensifier ses frappes contre Daech après les attentats qui ont ensanglanté Paris le soir du 13 novembre et qui ont tué 130 personnes et blessé 350 autres.

Le but : "anéantir l'Etat islamique totalement". Mossoul, lieu de décision politique de Daech, et Raqqah doivent être "frappées" tout comme l'ensemble des lieux "de décisions et d'entrainement" ainsi que les ressources pétrolières du groupe terroriste. Il faut "frapper Daech globalement", a martelé Jean-Yves Le Drian sur Europe 1 dimanche.

"C'est la première fois que nous sommes confrontés à une ennemi à deux têtes. L'Etat islamique, c'est d'abord cet Etat apocalyptique, terroriste, en construction, avec une armée, qui perçoit un impôt, une administration, qui veut étendre son territoire. Et il y a d'autre part un mouvement terroriste international, émanation de l'Etat islamique, et qui veut frapper le monde occidental. Il y a deux dimensions et donc deux guerres différentes dans une seule guerre. Il y a la guerre de l'ombre. Il faut traquer les terroristes. Et en même temps, il faut frapper au cœur, dans le champs de bataille, au Levant, pour anéantir cet Etat. C'est une guerre hybride mondiale".

Jean-Yves le Drian le rappelle, d'ailleurs :

"Ce n'est pas uniquement la France qui est visée. Il y a eu des attentats en Egypte, en Tunisie, en Russie, en Arabie, avec pour origine Daech."

"Parler avec les services de renseignements de la Syrie n'est pas à l'ordre du jour", assure le ministre. "La position des Russes a bougé. On ne l'a pas totalement mise en valeur. Ils ont été violemment frappés par Daech. En outre, les Russes s'aperçoivent qu'il y a beaucoup de russophones parmi les terroristes. Enfin, ils se sont rendus compte que l'armée de Bachar Al-Assad est devenue très faible et moins en mesure de protéger leurs intérêts, le port de Tartous notamment. Désormais, la Russie frappe de manière très significative les positions de Daech", détaille Jean-Yves Le Drian.

"Une victoire passe par une présence au sol"

Comment va désormais s'organiser l'action française ? "Il faut du temps, des frappes, et des troupes au sol. Une victoire passe nécessairement par une présence au sol. Cela peut être les Kurdes, l'armée syrienne libre", détaille le ministre. Et des Français ? "On a pas envisagé cette hypothèse pour l'instant", indique le ministre.

L'armée française va disposer dans la région des 26 chasseurs embarqués sur le porte-avions - 18 Rafale et huit Super Etendard - en plus des 12 appareils stationnés aux Emirats arabes unis (six Rafale) et en Jordanie (six Mirage 2000).

Jean-Yves Le Drian s'est félicité "des modifications très sensibles des règles d'engagement, en particulier de l'armée de l'Air américaine" contre les "champs pétrolifères et les pôles d'approvisionnement pétrolier en Irak et en Syrie". "Aujourd'hui la multiplication des actions va considérablement limiter cette capacité", a-t-il souligné, alors que les avions de chasse américains ont commencé à bombarder des camions-citernes transportant du pétrole dans les fiefs de l'EI.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2015 à 7:44 :
Dans les années 70, il n'y avait pratiquement pas de musulmans en France (ils sont 8 à 10 millions aujourd'hui), pratiquement pas de chomage, de pauvres et de dette. Les Français vivaient en sécurité dans leur pays (ce qui est tout à fait normal). Quels partis politiques ont dirigé la France depuis 40 ans ? Quelles ont été leurs décisions ? Pourquoi ont-ils pris ces décisions ? Ce sont eux les premiers responsables de la situation actuelle de la France.
a écrit le 24/11/2015 à 17:13 :
Une quarantaine de chasseurs bombardiers, ne sont pas suffisants. Il faudrait utiliser des bombardiers lourds. Je suppose que la France doit en avoir.....
a écrit le 24/11/2015 à 14:35 :
Est-ce les Egyptiens qui ont fait arrêter les combats en Irlande durant la guerre civile et religieuse? Alors qu'allons nous faire à vouloir séparer Sunnites et Chiites? D'ailleurs pourquoi n'envoyons nous pas un contingent au Yémen ou là encore on devrait être présent puisque les ordres pour détruire Charlie en venaient (question à approfondir...)? En Syrie, il y a au moins quatre combats en un. Bachar contre les rebelles, Bachar contre Daesh, les Kurdes contre Daesh, les turcs contre les Kurdes. Et nous, là dedans, on veut faire quoi? On saupoudre, un peu contre l'un ,un peu contre l'autre. Que l'on aille se mêler dans les affaires de nos anciennes colonies africaines-avec quel succès d'ailleurs, vu l'attentat au Radisson) passe encore.... mais l'intervention "réussie" en Libye n'a pas suffi à nous faire comprendre qu'il y a avant tout les problèmes français internes à régler. Notre engagement en Syrie nous met dans la même position que les USA après leur décision d'intervenir en Irak et en Afghanistan: un bourbier dont ils ne sont jamais sortis.
a écrit le 24/11/2015 à 13:39 :
l'action diplomatique tous azimuts de notre président ne connaîtra qu'un accueil poli et chargé de compassion .
- Cameron , service minimum avec ouverture à l'armée de l'air de sa base de Chypre.
- Merkel qui a placé Hollande sur écoute ne fera rien car la loi depuis 1945 interdit l'engagement de troupes offensives .Elle servira volontiers une tasse de thé !
-Obama ne veut surtout pas un nouvel engagement militaire et est déconcerté par le retournement pro russe de Hollande qui hier encore soldait les bateaux de Poutine à l'Egypte . C'est du lèse OTAN dont la subtilité échappe à toute logique américaine ... Obama promettra la poursuite de son action en Syrie et versera une larme sur les malheurs de la France .
- Poutine se frotte les mains . Il a mis Hollande en déséquilibre et offre une coopération opérationnelle , l'échanges d'informations , une disposition à œuvrer à une solution politique un jour meilleur . Sous cape tout ce cinéma est pour lui le moyen de faire oublier l'Ukraine et s'évaporer les sanctions qui pénalisent la Russie mais aussi l'Europe et la France en premier . Au diable la Crimée !
En résumé il ne se passera rien de plus qu'aujourd'hui contre Daèche et en particulier aucune coalition n'engagera d'action au sol . La France n'a pas un sou pour s'engager dans quoi que se soit ; c'est l'autre réalité . On fêtera tout ça dans un œcuménisme de façade à la COP21 où les promesses pour la fin du siècle n'engeront que le vent de l'Histoire .
a écrit le 24/11/2015 à 10:20 :
La relation de la France aux musulmans est unique en Europe. Souvenons-nous de Sétif : 103 français tués, 6000 musulmans tués en représailles. Rakka = Setif? Même nombre d'habitants. La victoire contre le terrorisme, qu'il soit anarchiste, bolchevique, djihadiste, est un leurre. La victoire consiste à changer le terreau de la révolte désespérée qui s'exprime par le terrorisme. L'idéologie n'est que prétexte.
a écrit le 24/11/2015 à 5:03 :
Même si c'est frappes atteignent leur but, leur efficacité est en relation avec le nombre d'individus éliminés. Pour cela, j'espère que les renseignements sont fiables.
Pour ce qui est d'une opération au sol, les Émirats arabes unis et l'Arabie Saoudite doivent former le contingent au sol. Il faut mettre ces deux pays devant leur duplicité.
Taper sur les chiites au Yémen ça ils savent faire, mais taper sur des salafistes que le Wahabisme a engendré ils sont aux abonnés absents.
Enfin l' Europe doit s'organiser tant sur le plan de la police que de l'armée. Il est anormal que seuls la France et le Royaume unis possèdent une armée à peu près capable de remplir son rôle. Il est grand temps de construire en commun.
Les frappes françaises dérangeront momentanément, l'ennemi, mais ce dernier se réorganisera. Un seul porte avion ne peut rester indéfiniment sur place.
L'Etat n'a jamais entrepris les réformes de fond mais simplement sape les budgets des non syndiqués: Police armée. La population à accepte de tels agissements et maintenant nous allons payer le prix fort de notre faiblesse, sans pour autant que les réformes de fond soient entreprises. Pire on profite de l état d'urgence et de la crise pour remettre à plus tard les réformes. Il est grand temps d'exprimer clairement les choix auxquels nous sommes confrontés. Moins de social pour financer la sécurité ! En attendant que l'on libéralisé un peu la société.
Réponse de le 24/11/2015 à 21:55 :
quel commentaire de réac de droite!!aucun rapport entre la défense et la libéralisation du pays.
je pense plutôt que le pays devrait,culturellement,prévenir.la prévention avant l'action,en dernier ressort.
une vraie défense européenne est depuis longtemps une utopie.pourquoi?chaque pays de l'union est incapable de bonne coopération militaire,car les opinions publiques se foutent de la défense.certains francais vont découvrir que nous disposons d'un outil aéronaval de premier plan,hélas il est unique.
a écrit le 24/11/2015 à 0:30 :
C'est marrant de voire les militants d’extrême droite et d’extrême gauche glorifier les bombardements russes et critiquer les frappes françaises.
Ils sont incohérents jusqu'au bout !
a écrit le 23/11/2015 à 18:50 :
Clair que pour que les us bombardent du pétrole, ils doivent se sentir vachement coupables d'avoir provoqué la situation actuelle... COMMENT peut-on encore laisser faire l'otan..?? Et, en plus, faire PARTIE de cette bêtise dangereuse.
Réponse de le 24/11/2015 à 11:49 :
"se sentir coupable" quelle naïveté...
on est dans le buziness.
a écrit le 23/11/2015 à 17:02 :
Anéantir avec des bombardements même massifs, et faire comme les US, on a déjà vu ce que ça donnait. Le problème il est surtout chez nous et en Europe, même si les affaiblir sur place est une composante. Sans l'appui de complicités ou de bienveillance, les terroristes ne pourraient pas faire grand-chose. Luttons contre celles-là (mosquées salafistes, trafics de drogue et d'armes.. ) me paraîtrait plus efficace.
Réponse de le 24/11/2015 à 22:02 :
et oui,hélas ces bombardement de précision ne serviront pas à grand chose,si à entrainer nos pilotes de Rafale et de Mirage,et faire du "combat proven".Mais il est évident que ce ne sera jamais suffisant.
le volet préventif est un total échec de nos pouvoirs politiques,incapables ou ,peut être dépassés.
Alors qu'il aurait été judicieux de mener qques arrestations avant de devoir subir ces actes barbares.on aurait pu éviter ce qui n'est pas encore le pire...et si demain ces "agités" s'en prenaient à l'une de nos nombreuses centrales nucléaires?à suivre...
a écrit le 23/11/2015 à 16:33 :
"anéantir totalement" pfff, quel slogan, future déception à la clé. La stratégie globale, c'est quoi ? Boum boum ? Peut-être un peu de nuances, de stratégie organisée, de machiavélisme (et d'analyse du phénomène, pour bien lutter voire essayer d'imaginer le vaincre, il faut bien connaitre les tenants aboutissants).
Réponse de le 24/11/2015 à 11:52 :
d'accord avec vous et c'est une évidence.
mais cela est malheureusement bien moins "video-ludique" et passe donc moins bien à la grande mess du jt de 20h.
a écrit le 23/11/2015 à 15:32 :
Remember ... Dien-Bien-Phu, l'ndochine, l'Algérie... et tant d'autres encore depuis la guerre des Gaules. La france va une nouvelle fois se prendre une fabuleuse raclée et criera alors à la nécessité d'une "solidarité" malsaine.Quand la grenouille se prend pour le boeuf ... La grenouille finit toujours écrasée et a perdu d'avance.
Réponse de le 24/11/2015 à 3:55 :
Ca c'est sur qu'avec votre confiance dans notre armee , la Fance va aller loin ! Nous avons vu ce qu'a fait votre bien pensance !
Ensuite Dien bien phu et l'Algerie, c'est une autre guerre, a des milliers de kilometres avec des moyens differents a une periode dans un contexte de l'histoire differente !
Et ISIS c'est le boeuf ou la grenouille ? La guepe plutot
a écrit le 23/11/2015 à 15:28 :
Cette fois, Rambo va éliminer 100 chameaux, 50 tentes et 10 syriens multibrassards.

Ça va coûter cher mais sur le plan de la communication, on sera au top. Et c'est le plus important alors vivons ensemble, ceinturés d'explosifs ou pas.

Recrutons des agents d'ambiance dans les rues pour rassurer le citoyen. Et qu'ils soient formés à demander poliment aux terroristes de déposer les armes s'ils les sortent et à abandonner le diesel s'ils circulent dans Paris en voiture.
Réponse de le 24/11/2015 à 11:54 :
;)
a écrit le 23/11/2015 à 14:30 :
Qui va payer l'intervention du CdG,et son cortège d'obus et autres munitions??
Le CdG remplace un porte avions Us
Est-ce une mission déléguée par l'ONU ??
En ce cas Elle doit nous indemniser
Sinon ,l'imposable FRANC va encore cotisé!!!!
STOP à la gabegie financière,notre république est suffisamment branlante pour faire désormais ,de vrais calculs et comptes financiers.
Réponse de le 24/11/2015 à 22:09 :
Encore et toujhours ces bons francais râleurs,spécialistes du "french bashing"
on fait quoi?pour économiser qques euros,on reste les bras croisés,comme le reste de l'Europe?
la France a un outil aéronaval de premier plan dont on peut être fiers.et oui les Rafale et autres SEM vont coûter,mais ne payez vous pas des assurances,ne servnat la plupart du temps à rien?
Alors acceptez que notre assurance-vie nationale nous coûte un peu!
Réponse de le 24/11/2015 à 22:16 :
une pensée pour les victimes du bataclan et des terrasses.
merci
a écrit le 23/11/2015 à 14:14 :
"Anéantie totalement" est un pléonasme (anéantir = réduire à néant, à rien).
L'ENArque qui a rédigé le communiqué de l'Elysée était plus matheux que lettré.
a écrit le 23/11/2015 à 11:37 :
Nous avons un grand guerrier comme président!!! Mais il oublie une chose les bombes ne servent à rien, comme en 14 et en 40 ou au Vietnam il suffit de s'enterrer dans uns abri souterrain pendant les frappes et l'avion passée reprendre ses activités terroriste. Le CdG n'y changera donc rien. Quelque part on nous ment pour enterrer le pacte de stabilité.
Réponse de le 23/11/2015 à 18:11 :
Je crois hélas que c'est pire. Les terroristes ont probablement leurs abris, mais en tout cas les populations civiles n'en ont pas. Donc les civils meurent, et c'est la meilleure façon de créer davantage de terroristes. Je veux bien concevoir qu'il soit justifié d'agir en Syrie, mais les bombardements n'ont jamais rien résolu, ils ont plutôt aggravé les choses.

Je suis bien plus choqué par l'ignorance des bases du conflit asymétrique des gens de l'Elysée que par leurs fautes de Français. Trop jeunes pour avoir connu l'Algérie et l'Indochine, et pas motivés pour ouvrir un livre d'histoire, ces gens considèrent que la Guerre n'a pas évolué depuis la deuxième guerre mondiale et qu'il suffit de mettre des tanks et des porte-avions pour être assuré de la victoire. C'est déjà heureux qu'aucun de ces brillants tacticiens n'ait proposé d'utiliser l'arme nucléaire. Mais faites donc taire ces vendeurs et ces énarques, laissez faire leur travail aux saint-cyriens et aux polytechniciens !
Réponse de le 23/11/2015 à 19:11 :
En parlant de Saint-Cyr, j'y étais encore la semaine dernière. Coté ouest. Et les avis sont que les drones des us n'ont fait qu'exacerber la haine de l'ensemble du monde musulman. Lorsque l'on sait QU'EN PLUS, les responsables de cet état religieux se sont rencontrés dans les camps de prisonniers us sur place... Un cowboys est très bon pour faire un hamburger. Mais il est clair qu'il aurait dû passer par Saint-Cyr pour apprendre à rechercher la PAIX. Lisez le livret militaire us, PUIS le livret militaire des soldats Français, vous serez SURPRIS des différences d'objectif...
a écrit le 23/11/2015 à 11:17 :
Du pipeau comme toujours avec ces politicards français, Poutine fait le job depuis plus d'un mois quand depuis un an la coalition frappe le sable .
a écrit le 23/11/2015 à 11:11 :
Personne n'est dupe de la stratégie de Hollande vise les élections régionales , ce n'est pas par quelques bombes dans le désert que l'on va sauvé nos jeunes des terroristes . Il voudrait faire oublier tous ses échecs depuis 2012 et maintenant le pays s'enfonce dans une guerre de religion qui n'est pas la notre .
a écrit le 23/11/2015 à 10:48 :
Parce que vous croyez que c'est avec des rafales que l'on va "anéantir" daesh" Les bombardiers Sukkois eux emménent a chaque voyages 8 tonnes de bombes, cherchez l'erreur....
Réponse de le 23/11/2015 à 18:45 :
Oui quelle erreur d'utiliser des "bombardiers" Soukhoï... Puisque le Rafale peut emporter 9,5 tonnes de bombes ..... (plus 6,5 tonnes de carburant en externe).
a écrit le 23/11/2015 à 10:20 :
hybride ou hydrique?
a écrit le 23/11/2015 à 9:27 :
quelle l vision stratégique pour la politique a venir ? la cop 21 ext ....
a écrit le 23/11/2015 à 8:53 :
''pour aneantir totalement daech'' il faut du gros, du tres gros.... s il le menacait
gravement, l etat d israel n hesiterait pas.....
je suppose que dans les soutes du cdg il y a quelques '' A'' ....si ca ne tenait qu a moi
je n hesiterais pas.
je mesure pleinement la gravite de mes propos mais daech constitue un danger mortel pour tout le sud de l europe....
Réponse de le 23/11/2015 à 12:51 :
Le problème est que l'Etat Islamique, pourtant tout proche géographiquement, se garde bien de menacer Israël...
Quant à l'usage de l'armement nucléaire en Syrie, je n'ose y penser, le cancer EI ne représentant qu'une fraction infime de la population qu'il tient uniquement par la terreur. Contre l'EI la seule solution reste le chirurgical.
Réponse de le 24/11/2015 à 22:16 :
Effectivement,les Rafale et SEM du porte avons ont une capacité nucléaire,avec des missiles ASMPA,mais il est évident que l'engagement d'armes nucléaires de destruction massive,sont soumises à un strict emploi,de riposte,face à une attaque nucléaire du territoire(principe de la doctrine de dissuasion) mais ce pourrait être une possibilité,si toute cette doctrine était remise à plat.
Mais c'est illusoire.
a écrit le 22/11/2015 à 22:47 :
@BONSOIR : tout cela c'est du vent et des dépenses totalement inutiles seul les RUSSES et les AMERICAINS ONT L'ARMEMENT NECESSAIRE pour mener à bien un bombardement massif genre tapis de bombes seule une action au sol pourra anéantir DAECH il faut des troupes au sol pour soutenir l'armée syrienne et les résistants KURDES . Une question j'ai eu ouï dire qu'une bombe française n'ayant pas exploser était au main des terroristes qu'en est il?
a écrit le 22/11/2015 à 18:16 :
nous devons nous soumettre
Réponse de le 22/11/2015 à 23:32 :
@ MAMADOU BONSOIR : ET SE SOUMETTRE A QUI ,,,,
a écrit le 22/11/2015 à 15:44 :
C'est plutôt sur la seine qu'il faudrait le poster. Les terroristes sont français et attaquent les français....
Réponse de le 23/11/2015 à 15:10 :
@Nathan: euh, les terroristes ont des papiers d'identité français, mais leurs noms révèlent leur origine réelle !!
Réponse de le 23/11/2015 à 15:37 :
Comme en Grèce, cher patrickb... Le nom révèle l'origine réelle de l'immigré... qui ne mérite d'ailleurs pas de vivre en Grèce. Mais a-t-il encore le choix, cet immigré en Grèce ? Peut-il encore rentrer dans son pays d'origine qu'il a probablement fui (escroquerie, fraude fiscale, criminalité... ?)sans se faire jeter illico en taule ? Allez savoir ...
a écrit le 22/11/2015 à 15:29 :
J'espère que les ennemis ne le coulent pas...! c'est le seul que nous avons.......
Réponse de le 24/11/2015 à 22:22 :
AH ah vraiment très drôle!!
En attendant,les décideurs politiques sont seuls responsables de la non décision de construire un ptit frère au CDG,tonton à l'époque de la construction,et le nain de jardin,qui avait promis un PA2.
Mais les médias francais et l'opinion publique ont fait une telle mauvaise presse à cet outil de projection de puissance,de premier plan,que l'on a aujourd'hui ce que l'on mérite:un seul porte avions,qui,comme tout matériel passe par des temps d'indisponibilités(entretien,réparation,mise à niveau)
tant pis pour cette pauvre Europe,incapable d'avoir une défense de premier plan.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :