Législatives 2017 : chez La République en Marche, des nouveaux visages et des ratés

 |   |  889  mots
Soutien d'Emmanuel Macron - même s'il n'est pas très bon en maths - durant la campagne présidentielle, le mathématicien Cédric Villani déclarait en mars sur LCI que le président-élu incarnait une position pro-européenne à laquelle il était sensible.
Soutien d'Emmanuel Macron - "même s'il n'est pas très bon en maths" - durant la campagne présidentielle, le mathématicien Cédric Villani déclarait en mars sur LCI que le président-élu incarnait une position "pro-européenne" à laquelle il était sensible. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)
Le mathématicien Cédric Villani, le cofondateur d'Anticor Eric Halphen et l'entrepreneur lyonnais Bruno Bonnell, autant de belles prises pour la formation politique d'Emmanuel Macron en vue des législatives. Non sans quelques "flops", à l'image du président du RC Toulon Mourad Boudjellal, investi dans le Var... à son insu.

Devant quelques dizaines de journalistes, Richard Ferrand a présenté ce jeudi une première liste de 428 candidats de la majorité présidentielle en vue des élections législatives. Parmi eux, 24 députés sortants (dont François de Rugy et Christophe Castaner) et une majorité de personnes issues de la société civil, a souligné le secrétaire général de La République en Marche. Des médecins, des scientifiques, des avocats, des étudiants, entre autre, dont quelques figures connues du grand public.

Lire aussi : Législatives 2017 : La République en Marche présente ses premiers candidats, sans Valls

■ Cédric Villani (Essonne)

Mathématicien reconnu à l'échelle internationale, Cédric Villani a reçu en 2010 la médaille Fields, plus prestigieuse récompense dans son domaine, et dirige actuellement l'institut Henri Poincaré à Paris. Soutien d'Emmanuel Macron - "même s'il n'est pas très bon en maths" - durant la campagne présidentielle, Cédric Villani déclarait en mars sur LCI que le président-élu incarnait une position "pro-européenne" à laquelle il était sensible.

Le "génie des maths", qui souhaite voir disparaître "l'éternel clivage gauche/droite", a également mis l'accent ces dernières semaines sur la capacité de réconciliation de Macron. Investi dans la cinquième circonscription de l'Essonne, il représente le pendant "scientifique" des candidats de la société civile présentés par La République en Marche.

■ Eric Halphen (Calvados)

Juge d'instruction spécialisé dans la lutte contre la corruption, Eric Halphen est notamment connu pour son enquête sur les HLM de Paris, concernant des marchés publics truqués et des fausses factures entre des membres du RPR (ex-Les Républicains) et des prestataires du BTP.

Cette même enquête lui a permis d'ouvrir un autre dossier: l'affaire Tibéri. Comparée ces dernières semaines à l'affaire Fillon, celle-ci a permis de dévoiler la rétribution pour des tâches introuvables de la femme du maire RPR de Paris, Jean Tibéri.

Eric Halphen est également cofondateur de l'association Anticor. Une belle prise donc pour Emmanuel Macron, notamment dans son objectif de moraliser la vie politique.

■ Laurence Vichnievsky (Puy-de-Dôme)

Des Verts à La République en Marche en passant par... la liste Les Républicains de Laurent Wauquiez aux régionales de 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes. Le parcours politique sinueux de Laurence Vichnievsky se poursuit. Ancienne magistrate de la Cour d'appel de Paris, où elle a notamment instruit l'affaire Dumas et l'affaire Elf en compagnie d'Eva Joly, l'ancienne conseillère régionale EELV en PACA est investie dans la troisième circonscription du Puy-de-Dôme. Celle qui estimait en 2011 auprès de Libération que la transition vers la société écologique passait par "l'apurement de la dette", pourtant absente du programme d'Emmanuel Macron, a-t-elle enfin trouvé chaussure (politique) à son pied ?

■ Bruno Bonnell (Rhône)

Cofondateur de la société de jeux vidéo Infogrames, Bruno Bonnell travaille dans la robotique depuis 2007, année pendant laquelle il a fondée à Villeurbanne, près de Lyon, Robopolis, qui distribue notamment le robot aspirateur Roomba en France.

L'entrepreneur lyonnais a depuis multiplié les aventures, lançant notamment en 2013 le premier fonds d'investissement européen dédié à la robotique de service, Robolution Capital. En octobre de la même année, Arnaud Montebourg, à l'époque ministre du Redressement productif, le propulse chef de projet pour la robotique dans le cadre des 34 plans destinés à réindustrialiser la France. Arrivé par la suite au gouvernement en tant que ministre de l'Industrie, Emmanuel Macron "partage" d'ailleurs avec Bruno Bonnell  sa vision de la robotique, attestait fin juin 2015 Simon-Pierre Eury, commissaire régional au redressement productif en Rhône-Alpes. dans un interview accordée à Acteurs de l'économie.

Soutien revendiqué du nouveau président de la République dès septembre 2016, le référent départemental d'En Marche ! affrontera dans sa circonscription Najat Vallaud-Belkacem (PS), actuelle ministre de l'Education nationale qui n'a pas souhaité participer au mouvement du candidat défait à l'élection présidentielle Benoît Hamon.

Lire aussi : Bruno Bonnell, l'homme providentiel de la robotique, candidat En Marche dans le Rhône

Mourad Boudjellal ne sera pas candidat dans le Var

Dévoilée avec plus d'une heure de retard, la liste des candidats contient également des erreurs. Le président du Rugby Club Toulonnais (RCT) est indiqué comme candidat de la République en marche dans la première circonscription du Var. Bien qu'ayant défendu publiquement la candidature d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, le Toulonnais dément se présenter aux législatives dans le journal Var Matin.

"Je suis sensible à la proposition du président, mais ce n'est pas mon ambition", confie-t-il au journal local, avant d'opposer une fin de non-recevoir: "En ma qualité de président de club sportif, je ne peux pas être candidat aux législatives."

Contacté par Franceinfo, l'équipe de La République en Marche reconnaît un "mauvais copié-collé".

D'autres erreurs se sont glissées dans la liste. Elles concernent cette fois-ci des élus. Le député-maire PRG de Béthune, Stéphane de Saint-André, et le député-maire PS de Sarcelles, François Pupponi, ont tous deux démenti leur volonté de candidater sous la bannière REM.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2017 à 9:40 :
Antichor du neuf ? C'est du Taubira pur sucre, un vieux manteau socialo, haineux et partial. On recycle les vieilleries.
a écrit le 13/05/2017 à 9:03 :
Entre recyclage d'anciens de tous bords et incompétents, qui viennent tous pleurnicher pour conserver tous leurs avantages, et l'apparition de nouveaux dits de la société civile, qui ont pour seule qualification de lécher les bottes du nouveau roi républicain (voir dimanche soir au Louvre où EM se prenait pour le roi du monde), entre bagarres bien parties entre politicailleux incompatibles qui voudraient être ensemble, on se demande où se trouve un vrai projet pour reconstruire une France forte, avec une agriculture et une industrie faisant vivre des millions de Français, une dette décroissante, une éducation à reconstruire, ... Quand on prend un peu de recul par rapport à la médiatisation outrancière de la campagne présidentielle, et à ce qui semble s'annoncer pour les semaines à venir, il y a de quoi être inquiet.
a écrit le 12/05/2017 à 17:10 :
C'est la politique pour les nuls, majorité de people et de fonctionnaires.
on n'est pas sortie de l'auberge, pardon de la coupole.
Réponse de le 13/05/2017 à 15:01 :
mais non, pas la coupole, la rotonde, certes, c'est dans le même quartier...
J'attends avec impatience le maçon au pied du mur
a écrit le 12/05/2017 à 16:26 :
Beaucoup s'interrogent, sur le nom du premier ministre et des ministres qui vont être nommés. Voici quelques pistes: Collomb, Bayrou, Black M, Le Drian, Taubira, Debouzze, Valls, Raffarin, Noah, Tourraine, NKM, Platini, Ayrault, Fabius, Torreton, Duflot, Sapin, Orelsan, Fillipetti, Peillon, Pujadas, Hollande, Cosse, Attali, Haim, Bern, DSK, Royal, Plenel, Peillon, Placé, Sy, Le Roux, Cahuzac.
a écrit le 12/05/2017 à 14:12 :
Macron, en Marche, il n'y en a que pour eux, où sont passés les candidats de l'opposition, les Mélenchonistes qui voulaient tout casser, les FN, les rois de l'opposition, ont-ils déjà jeté l'éponge ?
a écrit le 12/05/2017 à 14:09 :
Je n’ai pas voté Macron mais entant que démocrate convaincu, j’accepte le résultat, et j’attends pour voir ce que va faire ce « nouveau patron ». Mais attention, comme déjà exprimé, la présence de nombreux représentants de la société civile ne garantit en rien l’efficacité. Il est sain de renouveler le paysage de nos élus, je suis le premier à le réclamer depuis longtemps. Ces nouveaux élus vont se trouver confronter à la machine administrative toujours très lourde. Un ministre, un député n’a pas de réel pouvoir, car le véritable pouvoir est chez les représentants de la haute administration. Tous les hauts fonctionnaires sont un peu trop soumis aux lois de la carrière. C’est à ce niveau qu’il faut réformer.
Et puis les nouveaux, vont vite s’apercevoir que l’emploi nécessite souvent de mettre beaucoup de parenthèses à la vie de famille. En seront-ils capables ? Nous sommes souvent critiques envers les élus, mais il faut reconnaître que le « métier » demande une grosse dose de disponibilité
a écrit le 12/05/2017 à 11:37 :
Macron est par définition le sujet de Hollande, la précipitation de Hollande, le condensé de Hollande .. Hollande, c' était non pas les corons mais les GOPE bruxelloises, Macron ce sont les GOPE bruxelloises et le sujet Macron s' est déjà fait tirer l' oreille hier, Juncker lui rappelant qui était le patron. Macron sera comme Hollande, soumis et suivra avec la même soumission cette politique qui a largement échoué.
https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/

Qui est Macron ..? Le produit de Hollande et de Jouyet.

Jeune et avenant, une tête bien faite, cursus parfait, bien conditionné sous la férule de Jouyet et d’Attali, faisant consensus chez les patrons des multinationales et de la finance mondiale, adoubé par les américains, les anglais et les allemands, inculte politiquement et donc facilement contrôlable, un tantinet imbu de sa personne, il est le candidat idéal pour ce coup de force. Sa feuille de route est rédigée : appliquer une politique européenne libérale et atlantiste en matérialisant une alliance gauche/droite, poursuivre la politique économique engagée et l’inscrire durablement dans l’avenir du pays en créant un grand parti démocrate et « progressiste », à l’issue des élections. Gageons qu’il n’ a pas fallu longtemps pour convaincre Macron.

Ce fut un peu plus difficile pour Hollande. Mais après l’avoir rassuré, Jouyet met Macron sur les rails très vite afin d’éviter qu’il ne soit contraint de se présenter à la primaire de la gauche. Il lui conseille de créer un mouvement plutôt qu’un parti car « compte tenu de l’ambiance, c’est préférable »…

https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/
Réponse de le 12/05/2017 à 12:40 :
Excellent les Gope bruxelloises et comme l' analyse ASSELINEAU l ' authentique fin limier du théâtre politique scénarisé de toujours car Macron est bien à la réflexion le simple exécutant de Bruxelles et sans vouloir vouloir paraitre réducteur, le premier ministre de Bruxelles, merci encore ..

https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon

L' UPR présente ses candidats partout aux législatives, j' en suis...
a écrit le 12/05/2017 à 11:14 :
La représentation nationale ressemblera déjà beaucoup plus au pays. J'espère que ceux qui seront élus arriveront à faire bouger les choses. En tout cas ça me fait un bien fou de voir que ce je croyais impossible dans notre pays est en route.
Réponse de le 12/05/2017 à 14:13 :
@nico: si Macron arrive à détruire la droite comme il a détruit la gauche (avec l'aide importante de Hollande il est vrai), que fera ce parti si ce n'est suivre les ordres du chef au risque de se voir exclus dans le cas contraire. Personnellement, tout ce qui est collectiviste m'est suspect et l'Histoire m'a jusqu'à présent donné raison. La véritable représentation, elle est forcément multipartite, avec un réelle opposition. Que vont d'ailleurs faire ces nouveaux venus qui n'ont aucune expérience, si ce n'est suivre le courant actuel qui veut que l'on soit présent à la cour du nouveau monarque. Je prédis des gueules de bois douloureuses pour beaucoup de naïfs :-)
a écrit le 12/05/2017 à 11:07 :
Qu'est-ce que va faire Cedric Villani dans cette galère ?
A mon humble avis, cet homme si brillant, de renommée internationale et dont les conférences sont passionnantes (euh, parfois, il faut suivre...) a beaucoup beaucoup mieux à apporter à la Science que de perdre son temps extrêmement précieux à se mélanger avec les "bœufs" de l'Assemblée ou du gouvernement.
Il sera probablement élu et son suppléant le remplacera.
Cordialement
a écrit le 12/05/2017 à 10:25 :
Quand on lit, on rigole en blague "des nouveaux visages et des ratés", est-ce pour la coupe de cheveux et les costards de Cédric ?
a écrit le 12/05/2017 à 10:06 :
a 82 ans; après avoir vue 11 présidents enfin une bouffée d’oxygène un président jeune et qui innove;j'etais lassé de voir une assemblée avec de vieux croutons qui dorment enfin mon rêve de la jeunesse et de la diversité avec des gens de tous les horizons,tout s'append sinon vous n'avez aucune chance de prospérer,et je pense que le monde entier regarde ce que fait macron soyez positif on en reparle dans un an alors là vous pourrait critiquer,moi j'ai exercer un métier a l'opposé de ce j'avais appris un patron m'a donné ma chance et je n'avais aucune expérience et j'ai réussi alors laissez la chance a ces nouveaux députés s'il sont élu soyez une france optimiste en a marre de ce defaitisme
Réponse de le 12/05/2017 à 10:14 :
Merci pour ces mots positifs... si tout le monde se posait ainsi... bonne journée !
a écrit le 12/05/2017 à 9:37 :
"Des médecins, des scientifiques, des avocats, des étudiants, entre autre"

Sans oublier , des journalistes ,DRH, sociologue,un ancien patron du RAID ,entrepreneurs ,directeur de ceci ou cela, haut fonctionnaire ,ouf, il y a un agriculteur qui est quand même président de la Celmar, la plus grande coopérative agricole de vaches limousines du département.

Comme dit un article de Libé ,la base sociale ( la fameuse société civile) de Macron est le bloc bourgeois, dont le cœur est composé des classes moyennes et supérieures à haut niveau d’éducation . Ce bloc est minoritaire et devra, pour devenir dominant, s’élargir en direction de groupes sociaux dont il faudra prendre en compte certaines attentes dans la définition des politiques publiques.

En attendant tout ces gens sont donc favorable à durcir la loi El Khomri cet été pour les salariés ,bon,c'est vrai qu'ils ne sont pas CSP+, ca aide.
Réponse de le 12/05/2017 à 9:55 :
@lachose: j'ai vu sur France24 un type qui expliquait qu'on lui demandait 20K euros pour sa candidature. Quelqu'un qui peut mettre 20K d'emblée, même s'il est éventuellement remboursé en cas de victoire, n'est pas monsieur tout le monde en France ! En ce sens, j'ai bien peur que Macron n'aborde même pas les problèmes sous-jacents de l'emploi et de la pauvreté rampante, parce que ce ne sera pas la préoccupation majeure de sa majorité pusique chacun défend avant tout ses propres intérêts. Après, les people qui veulent se faire de la pub dans les médias, c'est encore un autre problème pour lui, parce qu'il ne suffira pas de faire le beau, il faudra aussi afficher des résultats :-)
a écrit le 12/05/2017 à 9:27 :
pas trés democratique tout cela c'est comme avant la politique des copains et BAYROU CHANTRE DU POLITIQUEMENT CORRECT IL A BIEN MARCHANDE

ALORS QU'IL DISAIT N'AVOIR RIEN DEMANDE
a écrit le 12/05/2017 à 7:46 :
Je ne suis pas certain que ces petits nouveaux vont renverser la table.....ils vont se couler dans les habits de ceux qu'ils vont remplacer et ce sera à peu près tout. La nature humaine est ainsi faite....
a écrit le 12/05/2017 à 7:45 :
Je ne suis pas certain que ces petits nouveaux vont renverser la table.....ils vont se couler dans les habits de ceux qu'ils vont remplacer et ce sera à peu près tout. La nature humaine est ainsi faite....
a écrit le 12/05/2017 à 0:05 :
J'ai lu le livre de M.Villani, et je n'ai pas tout compris.. mais un peu de rigueur matheuse à l'assemblée ne peut nuire. Pas sur cependant que M.Villani apprécie la comptabilité..
a écrit le 11/05/2017 à 22:24 :
Il y a une crise fondamentale en France qui ne fait que s’aggraver, une crise politique, économique, sociale et morale. A mon avis, la France est en train de foncer vers le désastre. Si les Républicains et le Parti socialiste ont perdu, il y a eu des raisons : François Fillon aurait été élu, s’il n’y avait pas eu ces affaires. S’ils n’ont pas été élus, c’est parce que les Français n’admettent plus les politiques qui leur sont imposées. Les Français n’ont pas encore bien compris que l’origine de ces politiques est l’Union européenne, l’euro et l’OTAN. F. Asselienau a essayé de faire passer ce message, malheureusement les élections en France sont truquées. On l’a distingué en permanence dans tous les médias. Il y a eu de grands candidats et des petits. Les derniers ont tous fait 1% des voix, parce que pendant plusieurs semaines ils avaient eu droit à 0,9% du temps de parole. En revanche, les prétendus grands candidats ont eu accès à un très grand nombre d’heures et de couverture médiatique parfois dans un rapport de 1 à 100 du temps. La situation politique française est donc verrouillée. Les Français ont finalement choisi deux personnalités : Emmanuel Macron, parce que les médias n’ont pas arrêté de le promouvoir et Marine Le Pen, parce qu’elle est considérée comme le seul adversaire parmi les grands candidats.

Aujourd' hui Macron est élu avec 4,98 % d' adhésions à son programme en recyclant toutes les vieilles lunes que compte la sphère politique pour tenter une majorité à l' Assemblée.. Comment vouliez-vous constituer un attelage crédible en allant chercher ce qui a échoué à droite, à gauche, au centre, au ..bord ..?

“Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.”
Bossuet.

Essayer de se donner une aura en ..embauchant trois commis de la société civile est un peur fort de café!


https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10158684751285290&set=o.367713397611&type=3&theater
Réponse de le 12/05/2017 à 6:35 :
Non. Votre societe est malade de son systeme politique inadapte a votre epoque. La societe civile est a mettre dans le meme panier.
Tous ces gens se partagent le pouvoir et l'argent.
Les corporations, toutes celles qui ont entre les mains, pouvoir regalien et penal. Il faudrait refondre dans son integralite votre Constitution archaique. et limiter drastiquement les mandats..
Le cynisme regne en maitre. Etre pauvre, chomeur, signifie rejet.
Ouvrez-vos yeux. On tire a la kalach das les banlieues, on vole sur les Champs. Tout est foule du pied. Plus de respect, de civisme etc...
Votre derniere alternative est peut-etre dans les mains de votre nouveau President. Mais, 5 annees pour tout remettre sur les rails c'est impossible.
Réponse de le 12/05/2017 à 11:08 :
Merci "Upérisons la société" de nous faire une piqure de rappel.
De nous rappeler pourquoi les Français sont lassé de la politique.
Ils sont lassés de la politique parce que, et jusqu'à la nausée, les pontes "en place" ressassent les même âneries, comme "Fillon aurait été élu s'il n'y avais pas eu les affaires".
Comment peut-on nier à ce point les faits ?
En premier : la popularité de Fillon a commencée à chuter bien avant "les affaires", suite à la découverte de son programme.
En second : et c'est le plus grave, le plus pathétique, son attitude déplorable face aux accusations. C'est la posture la plus inadaptée de toutes les élection !
La population est profondément lassée du déni, de l'aveuglement, de l'indignité, de la critique anonyme qui ne propose rien d'autre que des ruines.
Il se passe quelque chose d'unique au monde sous vos yeux et vous n'êtes capable que de ...vomir vos rancœurs.
Je commence à me demander si la première erreur de Macron ce n'est pas de donner sa chance à un peuple incapable de s'élever.
a écrit le 11/05/2017 à 21:52 :
Au moment où, notamment, la complexité s'accélère et où les risques explosent dans tous les domaines, chacun doit se réjouir de cette opportunité de -peut-être- compter un tel profil au parlement.

Le background politique est assurément insuffisant, voire même inexistant, mais le métier de parlementaire ça s'apprend aussi, et le potentiel est là si on en juge par les actions auxquelles ce jeune aspirant parlementaire a participées, et les interventions qu'il a commises, ces dernières années.

Quelles que soient les opinions -républicaines- des uns et des autres, souhaitons-lui bon vent !
Souhaitons-nous d'avoir au parlement quelqu'un qui, dans de nombreux domaines, ne sera pas intimidé, aussi bien dans les travaux des commissions qu'en dehors -devant ses électeurs, par tel ou tel intérêt particulier qui cherche à noyer les choses pour pouvoir bénéficier d'une sorte de blanc-seing au détriment de l'intérêt général.
L'histoire, y compris la plus récente, ne manque pas d'exemples parfois dramatiques où, soit par incompétence soit par inconsistance, le parlement comme le gouvernement ont -laissé passer et- laissé faire des intérêts particuliers, sans doute en échange de la promesse qu'il n'y aura pas de scandale ni de cataclysmes. Malheureusement, parfois, on a eu l'un et l'autre.
Au-delà, comme d'autres profils singuliers l'ont fait dans d'autres domaines, avant lui, il fera à coup sûr croître l'acuité, les capacités et la vigilance de ses collègues parlementaires sur des sujets très actuels, pour le bon accomplissement de leurs missions dans un contexte de transformation rapide.

Vive la République !
a écrit le 11/05/2017 à 21:00 :
Je viens de lire en diagonale les investitures d'EM pour les législatives.

J'ai la sordide impression que Macron ne veut rien renouveler du tout puisqu'il ne présente pas de candidats dans des circo clés tenues par des ténors de LR ou du PS (El Khomri, Lemaire, Valls, Touraine, Gilles Boyer,...) . Il les épargne, en d'autres termes, il les laisse se faire élire.

De plus, on apprend que Bayrou vient de se faire cocufier...

Cette manière de faire de la politique est gerbante. J'ai gerbé la présidentielle, je sens que je vais repartir pour autre chose sur les législatives, je vais voter UPR.
Réponse de le 12/05/2017 à 11:21 :
Après vous être bien vidé, demandez-vous si vous êtes républicain.
Si pour vous, le résultat des urnes est respectable, ce que vous semblez contester. Dans ce cas, émigrez vers d'autres cieux ou vous serez sûr du résultat : je vous laisse choisir, vous avez l'embarra du choix, ce qui vient de se produire en France est par essence même, républicain, et unique au monde.
Citoyen Français signifie aussi respect de la loi et accord profond avec le système républicain. Si vous n'accordez pas à vos voisin le droit de ne pas penser comme vous, d'autres territoires vous attendent et vous pourrez faire de la délation, de la "persuasion", du "militantisme", d'une façon un peu plus coercitive qu'ici, pour votre plus grand bonheur.
Réponse de le 12/05/2017 à 11:21 :
P.Jeunet : Après vous être bien vidé, demandez-vous si vous êtes républicain.
Si pour vous, le résultat des urnes est respectable, ce que vous semblez contester. Dans ce cas, émigrez vers d'autres cieux ou vous serez sûr du résultat : je vous laisse choisir, vous avez l'embarra du choix, ce qui vient de se produire en France est par essence même, républicain, et unique au monde.
Citoyen Français signifie aussi respect de la loi et accord profond avec le système républicain. Si vous n'accordez pas à vos voisin le droit de ne pas penser comme vous, d'autres territoires vous attendent et vous pourrez faire de la délation, de la "persuasion", du "militantisme", d'une façon un peu plus coercitive qu'ici, pour votre plus grand bonheur.
Réponse de le 12/05/2017 à 13:38 :
@One
Eh bien, justement, nous etions dans le cas où nous savions le résultat bien à l'avance. Donc votre front républicain est vérolé et à revoir ...
Si vous n'avez pas d'esprit critique, bien à vous mais ne reprochez pas aux autres d'en avoir.
Parce que si vous ne voyez pas le nombre de chose à redire sur le déroulement de cette campagne, on ne peut plus rien pour vous.
a écrit le 11/05/2017 à 20:18 :
Rioufol semble avoir compris ..

"En rajeunissant la façade et en criant à la menace fasciste, la gauche éreintée a réussi l'exploit de se maintenir au pouvoir."

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/05/11/31001-20170511ARTFIG00297-ivan-rioufol-l-election-de-macron-farce-democratique.php
a écrit le 11/05/2017 à 20:10 :
Société civilE, d'accord, mais une majorité de personnes de droite. Notez, vu les quelques vraies actions de Macron, on s'en doutait bien... Sinon, vous l'aimez bien, votre macron...
a écrit le 11/05/2017 à 20:10 :
Ils veulent ubériser la société avec Macron ....?
Réponse de le 11/05/2017 à 20:31 :
Continuation de la privatisation, soit, l'anarchie, type us. Je ne suis pas franchement pour l'administration totale, mais pour l'éducation, la santé, et face aux patrons, sans l'état, ce serait une catastrophe. Et nous risquons d'y aller...
a écrit le 11/05/2017 à 19:39 :
Gaspard Gantzer, conseiller presse de Hollande et sans doute le metteur en scène du Pénélopegate est investi candidat En Marche. La boucle est bouclée et l'ascenseur renvoyé pour bons et loyaux services.
a écrit le 11/05/2017 à 19:37 :
Bon les gars vous allez nous faire un article sur chacun des candidats d'en marche sans rire ?

Vous ne voulez pas vous réserver pour ceux qui seront élus tout simplement et comem cela semble logique ?

Je lis les vos dépêches afp et il y a quand même plusieurs infos bien plus importantes hein, merci. Vous n'êtes pas un média de masse vous n'êtes pas obligé d'aller aussi loin dans la fabrique à opinion, c'est quand vous gardez vos distances, et vous savez très bien le faire, que vous êtes vraiment bons.
Réponse de le 12/05/2017 à 8:16 :
Il vaut mieux faire des articles sur eux maintenant. L'arithmétique électorale majoritaire étant ce qu'elle est, il ne suffit pas d'être en tête au premier tour pour gagner, et en plus une bonne implantation locale est nécessaire, la plupart de ces candidats pourraient bien finir au tapis. Pensons un peu en 1988 avec Mitterrand très bien réélu et à qui toutes les projections annonçaient une majorité parlementaire écrasante, il a dû se contenter d'une majorité relative et le 49-3 a dû être dégainé à 38 reprises pendant la législature... ce qui n'est plus possible maintenant grâce à la réforme constitutionnelle Sarkozy qui a drastiquement réduit les possibilités de recours au 49-3. La vie d'un exécutif sans majorité absolue ne sera pas facile et si le cas se présente il vaudra mieux chercher une grande coalition à l'allemande sur une base programmatique de compromis.
Réponse de le 12/05/2017 à 10:48 :
"Il vaut mieux faire des articles sur eux maintenant"

528 articles donc... Vous êtes sérieux de temps en temps ou bien c'est un naturel d'annoncer des inepties de ce genre ?

Ok vous êtes donc dans la logique qu'il est normal que la tribune fasse la promotion d'un parti politique. Désolé mais pour ma part ce n'est pas comme cela que je vois l'information et je comprends mieux aussi pourquoi vous n'arrêtez pas de surveiller ce que j'écris du coup, vous êtes policier de la pensée, nouveau job néolibéral.

"Tant que l'on a pas la liberté on cherche la puissance mais si on a la puissance alors on veut la suprématie." Nietzsche

Merci de réfléchir à cette phrase réellement, au lieu de résonner sans arrêt.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :