Bandeau Présidentielle

Les Français aiment leur travail mais reconnaissent un "mal-être"

 |   |  539  mots
Une grande enquête menée par la CFDT montre que les Français aiment globalement leur travail. Pour autant, 36% des personnes déclarent avoir déjà fait un burn out dans leur carrière et 58% reconnaissent « avoir déjà pleuré à cause du travail ».
Une grande enquête menée par la CFDT montre que les Français aiment globalement leur travail. Pour autant, 36% des personnes déclarent avoir déjà fait un burn out dans leur carrière et 58% reconnaissent « avoir déjà pleuré à cause du travail ». (Crédits : DR)
Une très vaste enquête sur la réalité du travail, réalisée par la CFDT, montre que si les Français aiment leur travail, ils dénoncent tout de même le processus à l’œuvre "d'intensification" du travail et les lacunes dans le management.

Quelle est la réalité du « vécu » au travail ? Comment les Français jugent-ils les rapports avec leur hiérarchie, leur patron ? Quid de la charge de travail, des horaires, de la réalité du « mal-être » au travail... La CFDT a mené une gigantesque enquête intitulée « Parlons travail » à laquelle plus de 200.000 personnes ont répondu. Et le panel de répondants est extrêmement varié : certes un peu plus de la moitié sont des salariés en CDI, parmi les autres on retrouve des précaires, des indépendants, des chômeurs, des stagiaires, etc. Une enquête que Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT compte bien présenter ce 16 mars aux candidats à l'élection présidentielle qui vont venir passer un « grand oral » au siège parisien du syndicat.

77% des Français disent aimer leur travail mais...

Alors, que dit cette enquête extrêmement fouillée ? Déjà, signe encourageant, 77% des répondants disent aimer leur travail et 57% se disent fiers de ce qu'ils font. La fierté, l'épanouissement, le sentiment d'utilité, sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent. La convivialité est aussi un facteur très important. 71% des interrogés répondent avoir des amis parmi leurs collègues de travail et 67% affirment s'entraider entre collègues. Indéniablement les relations humaines sont un facteur très important avec 79% des répondants qui affirment qu'il suffit d'un collègue « sympa » pour rendre le travail agréable.

... 51% jugent la charge de travail excessive

Mais pas d'angélisme non plus. Les enquêtés sont aussi 51% à affirmer que leur charge de travail est excessive. 58% disent ne pas avoir le temps de faire leur travail correctement. Cette « intensification du travail », comme le remarque Laurent Berger, se traduit par des signes inquiétants, avec 36% des personnes qui déclarent avoir déjà fait un burn out dans leur carrière et 58% qui reconnaissent « avoir déjà pleuré à cause du travail ». C'est principalement le management et la gestion des entreprises qui sont montrés du doigt. 74% des répondants réclament plus d'autonomie et moins d'encadrement et 69% estiment qu'on leur fixe des « objectifs intenables ». Et encore 40% ont l'impression de passer plus de temps « à rendre des comptes qu'à travailler ». Indication inquiétante aussi, 51% des répondants disent ne pas pouvoir compter sur l'aide de leur supérieur... Ils sont encore 28% à qualifier leur responsable de « médiocre » ou de « zéro ».... Et 32% reconnaissent avoir déjà eu envie d'être physiquement violent envers leur supérieur. Résultat, lorsqu'ils ne sont pas d'accord avec ce que leurs imposent leurs chefs, ils sont alors « 88% à choisir « d'en faire le moins possible », 16% à freiner et 6% à tricher.

Dans le même ordre d'idée, les répondants voudraient pour 73% participer davantage aux décisions importantes qui affectent leur entreprise ou administration. Et ils sont aussi nombreux à estimer que dans leurs entreprises les salariés sont souvent plus lucides sur la réalité de l'entreprise que la plupart de ses dirigeants...

Bien entendu, cette enquête est riche de bien d'autres enseignements. Et pour faire « vivre » cette vaste étude, la CFDT a décidé de publier un « Manifeste pour le travail » contenant les principales propositions pour faire « changer » le travail.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2017 à 9:57 :
Croyez moi le management est souvent conscient des lacunes. après il y a deux problèmes:
-La technostructure qui fait ses carrières dans les grands groupes et qui ne s'occupe pas réllement de la boîte mais de se faire bien voir. Là il y aurait une necessité de revoir l'ordre juridique pour que ces gens aient une responsabilité sociale et environnementale.
-Le second problème réside dans la formation des équipes de management. Nommer quelqu'un en management est toujours un paris même si c'est un bon pratricien de son travail. De plus les managers doivent travailler en équipe et même d'excellents managers peuvent faire une équipe catastrophique. Etdans ce domaine les outils d'aide à la decision sont insuffisants.
a écrit le 16/03/2017 à 17:07 :
"C'est principalement le management et la gestion des entreprises qui sont montrés du doigt"

Je vois quel doigt.
a écrit le 16/03/2017 à 15:46 :
C'était avant la loi travail qu'approuve la CFDT, cette enquête ?
a écrit le 16/03/2017 à 15:31 :
Le néolibéralisme c'est l'individualisation des gains et la socialisation des pertes, le fait que les salariés travaillent toujours plus et dans des conditions toujours plus mauvaises fait partie de la socialisation des pertes, non contente d'avoir déjà pris tout notre pognon l'oligarchie s'attaque directement maintenant à notre santé. Demain ce sera nos enfants qui trinqueront directement, déjà que..., et après demain "Soleil Vert" pour tous.
Réponse de le 16/03/2017 à 18:18 :
Il est évident que vous n'avez pas envie de discuter, une énième fois, vous avez juste besoin d'expulser vos puissants ressentiments, avouez qu'il y a des forums plus adaptés que celui d'un site d'informations économiques non ?

Ah ben non c'est vrai vous n'avouez jamais même la main prit dans le pot de confiture.

Bien entendu je signale votre trollage.
Réponse de le 16/03/2017 à 20:14 :
@citoyen blasé: et une fois de plus un commentaire béotien ! As-tu seulement vu et compris le film "Solyent Green" qui traite de la rareté de l'alimentation et pas des problèmes au travail. Une fois de plus un commentaire histoire de commenter, sans maitriser son sujet, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 17/03/2017 à 9:09 :
Merci de me prouver régulièrement que j'ai bien raison de ne jamais lire vos commentaires, que ce n'est qu'une perte de temps.

Bien entendu je signale votre harcèlement/trollage, parce que moi je vous parle du livre d'abord et avant tout et je vois bien que vous ne l'avez pas lu.

Votre bêtise est franchement lourde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :