Loi Travail : Hollande promet "des améliorations" afin "d'avancer"

 |   |  539  mots
François Hollande a défendu un texte offrant sécurité et souplesse dans un monde qui change pour donner de la visibilité aux entreprises, notamment aux PME, et des garanties, des protections, aux salariés.
François Hollande a défendu un texte offrant "sécurité et souplesse dans un monde qui change pour donner de la visibilité aux entreprises, notamment aux PME, et des garanties, des protections, aux salariés". (Crédits : REUTERS/Christophe Ena/Pool)
Le chef de l'Etat a défendu le projet de loi défendu par la ministre du Travail Myriam El Khomri. Il a estimé "légitimes" les interrogations sur le texte. Le Premier ministre, Manuel Valls, va organiser des discussions avec les partenaires sociaux et les parlementaires.

Pour François Hollande, "rien ne serait pire que l'immobilisme" dans le combat contre le chômage. Alors que la présentation du texte de la loi Travail au conseil des ministres a été reportée de 15 jours -il sera examiné le 24 mars-, le président de la République a jugé nécessaire d'aller de l'avant, estimant toutefois "légitimes" les interrogations sur le projet de réforme du Code du travail.

"Il y aura des informations qui seront données, des améliorations qui seront apportées et une conclusion qui forcément devra amener les uns et les autres à prendre leurs responsabilités c'est-à-dire à faire en sorte que nous puissions avancer", a souligné le président devant la presse lors d'un déplacement dans l'entreprise Showroom Privé, à Saint-Denis, au nord de Paris.

Le chef de l'Etat a défendu un texte offrant "sécurité et souplesse dans un monde qui change pour donner de la visibilité aux entreprises, notamment aux PME, et des garanties, des protections, aux salariés". Il a, au passage, apporté son soutien à la ministre du Travail, Myriam El Khomri, en première ligne pour défendre le texte et qui a été hospitalisée mardi pour des examens après ce qui a d'abord été présenté comme "un petit malaise" mais qui est en fait un "accident domestique".

Réflexions avec les partenaires sociaux et séminaire du groupe PS

En annonçant le report de la loi Travail lundi, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré qu'il recevrait dans une semaine l'ensemble des partenaires sociaux afin de mener une réflexion sur le projet. Le chef du gouvernement a également déclaré mardi qu'il accéderait à la demande d'un "séminaire" du groupe socialiste à l'Assemblée dans le but de "travailler ensemble à une feuille de route". Il s'est aussi dit ouvert au débat sur le barème des indemnités prud'homales que le gouvernement veut fixer dans la future loi réformant le Code du travail.

Dans la matinée, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a invité lors d'une conférence de presse sur la mise en œuvre de la loi Macron à dépasser la "guerre de position" par le "débat" et par la "transparence", faisant référence au projet de loi porté par Myriam El Khomri.

Forte opposition

Si le projet de loi Travail a été salué par le Medef, il a a scandalisé une partie de la gauche et les syndicats, y compris réformistes. Le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif et la définition des motifs de licenciement économique sont notamment l'objet de crispations.

L'opposition au projet a pris plusieurs formes, allant d'une tribune incendiaire signée par des figures de gauche dont la maire de Lille et ancienne ministre du Travail Martine Aubry jusqu'à une pétition en ligne rassemblant plus de 840.000 signataires. Plusieurs organisations de jeunesse dont le premier syndicat étudiant, l'Unef, ont appelé à une journée d'action le 9 mars dans toute la France, avec un rassemblement place de la République à Paris, pour réclamer le retrait du projet.

>> Aller plus loin De quoi la loi El Khomri est-elle l'enjeu ?

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2016 à 4:36 :
Mais qu'ont-ils tous à pointer l'index pour donner du poids
à leurs discours ! ils s'adressent à qui en tonitruant de la
sorte, nous apostrophant, pour nous culpabiliser mais
rien n'y fait. N'acceptant aucune critique, se croyant
maîtriser un jeu de dupes, ils font "pitié" dans leurs
costumes ! Ils se donnent en spectacle, c'est tout !
mais en vaut-il la chandelle ? Saturation, goutte qui
fait déborder le vase, le train déraille...voilà ce que
nous constatons.....et si nous nous mettions à devenir
aussi colèreux qu'eux, nous les "sans dents", nous
serions piégés, notre dignité est une arme bien plus
efficace....préservons la !
a écrit le 02/03/2016 à 22:49 :
juste cela
il et con ou quoi il croit au pére noel avec le MEDEF
ancien patron
a écrit le 02/03/2016 à 12:19 :
Au point où il en est, une promesse de plus n'engage que ceux qui y croient :-)
a écrit le 02/03/2016 à 11:21 :
prochaine etape baisse des pensions cnav
a écrit le 02/03/2016 à 10:13 :
toutes ces promesses font monter une grande colere
a écrit le 02/03/2016 à 9:31 :
Hollande c'est la sagesse!il est la pour apaiser la société et essayer de trouver une synthèse pour l'intéret du peuple.
Bravo!
Réponse de le 02/03/2016 à 15:24 :
Il est perdu, il ne sait plus où il est ni où il va.
a écrit le 02/03/2016 à 9:05 :
Loi Travail : Hollande promet "des améliorations" afin "d'avancer"

en effet avancer à reculons tel le crabe -)

Nous le constatons, Hollande est un clone Sarkozy, Vallas Ayrault sont des clones de Fillon Raffarin,

il en reste et restera qu'ils cassé, massacré la France.
a écrit le 02/03/2016 à 9:04 :
j'ai encore peur de l'entendre parler " d'avancer " c'est ce qu'il nous avait promis en 2012 , et comme depuis il n'a pas cessé de reculer , ou va-il envoyer La France ?
a écrit le 02/03/2016 à 6:00 :
40 milliards pour les entreprises et on ne demande pas de compte...!
Avec une gestion pareille, je commence à comprendre le déficit de la France (et probablement, voir certainement, la mauvaise gestion d'un grand nombre d'entreprises...
C'est un état de fait ...! :(((
Réponse de le 02/03/2016 à 6:50 :
Les 40 milliards sont juste un remboursement des nouveaux prélèvements de Hollande !!!!

Vous oubliez juste qu'on n'est plus en URSS avec des frontières fermes et que pour créer des emplois en France c'est tres cher et tres compliqué
Je crois deviner que vous vivez au PS ou dans une structure lunaire du même genre LOL !
Réponse de le 02/03/2016 à 7:41 :
120 milliards d'augmentation de charges sur les entreprises durant le quinquennat d'hollande donc les économies de charge à hauteur de 40 milliards sont une goutte d'eau!
a écrit le 02/03/2016 à 2:10 :
A croire qu'ils veulent que le fn gagne... Il semble que nous vivions la crise ultime.
a écrit le 02/03/2016 à 0:58 :
Depuis 2012, la France a détruit plus de 40,000 emplois. Pendant la même période, l'Allemagne en a créé 718,000 ... et l'Angleterre 1,2 millions ! Comment peut-on croire que les solutions puissent venir de la CGT ? Seuls contre tous, la gauche française aurait raison contre le monde entier ? Il est tant de sortir de ces rêves improductifs !
Réponse de le 02/03/2016 à 2:16 :
Bravo pour votre propagande : 1/3 des salariés allemands sont à mi-temps. 1/5 ... en dessous. Et leur retraite sera nulle. Coté GB, les contrats zéro heure, ça vous parle..?? Et, pour avoir VECU en GB, je peux vous confirmer qu'il est OBLIGATOIRE d'avoir 3 "jobs" pour s'en sortir à peu près. Par contre, ils ont la chance inouie d'avoir 1/4 pub pour des crédits à la télé... Et leur retraite est du casino car fonction de la santé des "fonds de pension". Soit, nulle aussi.
Réponse de le 02/03/2016 à 10:41 :
:::/// M r T P E:///::APAUVRIR ET DEFAIRE LE SOCIAL N EST PAS HUMAIN? DES MILLIONS DE FOYES DANS CES PAYS SOUFRENT DE CETTE POLITIQUE TROP LIBERALE AU NON DE L EMPLOIES A TOUS PRIX? SE SONT DES PAYS RICHE ? QUAND LEURS PEUPLES QUI CREES LES RICHESSES VONT IL EN VIVRE?LE MOT PARTAGE SI VOUS NE LE CONNAISEZ PAS ACHETAIS UN DICTIONNAIRE???
a écrit le 01/03/2016 à 23:03 :
La CGT, l'UNEF et les fascistes staliniens ont-ils remplacé le parlement français ?
Vive la dictature sociale les services PUBLICS grandeurs de la France et tuons les entreprises !!
Réponse de le 02/03/2016 à 2:17 :
Alors pourquoi t'as quitté les us, cowboys..??
a écrit le 01/03/2016 à 22:43 :
Hollande est contre l'immobilisme. Il est au bord du gouffre et veut faire un pas en avant pour ne pas être immobile !!! Je ne comprends toujours pas en quoi le fait de plafonner les indemnités pour des licenciements ABUSIFS créera plus de travail. Je ne vois pas pourquoi le plafonnement des heures sup à 10% créera des emplois. Si les patrons n'engagent pas avec des heures sup à 25%, pourquoi le feront ils avec des heures sup payées moins cheres (à 10%) ? Cette loi n'est la que pour satisfaire le MEDEF, vous savez ce syndicat qui n'a comme ambition que de précariser les salariés pour pouvoir se verser un peu plus de dividendes.
a écrit le 01/03/2016 à 19:44 :
Peut-être que notre Président a prévu sur le "malaise domestique" un texte dans la Loi TRAVAIL. Il est formidable.
a écrit le 01/03/2016 à 19:40 :
Il n a rien changé depuis 3 ans et demi et maintenant il vient nous dire que rien n'est pire que l immobilisme

Il est bon pour le Panthéon des vendeurs de foire
a écrit le 01/03/2016 à 19:25 :
Je ne vais pas me prononcer sur cette soi disant nouvelle loi car rien ne dit qu'elle a arrivera au bout, mais plus sur ces cafouillages permanents qui montrent une mandature à bout de souffle. Je ne me réjouis pas bien au contraire car les trois premières années d'une gouvernance économiques catastrophiques se retrouvent dans deux chiffres, déjà bien malmenés par la gouvernance précédente de M. Sarkozy, les 6 millions de chômeurs et les 2000 milliards de dette. Le problème qui va se poser, les futurs prétendants sont tous des anciens de ce déclin économique, notre pays serait il frappé de l'incompétence politique? Qui peut croire que les leaders!!! de gauche comme de droite en passant par les extrêmes FN et Front de Gauche ou par les nébuleuses dont les leaders sont en général d'anciens refoulés du PS ou de l'UMP/LR tel que UDI,MODEM, UPR, NPA, nos clowns Verts et autres inutilités de notre représentation politique pourra d'un côté ressouder les citoyens et de l'autre gouverner uniquement et exclusivement pour sauver économiquement cette France qu'ils ont défigurée.
Réponse de le 01/03/2016 à 21:32 :
Le gouvernement est a l'image du peuple ... Et vis versa.
Réponse de le 01/03/2016 à 23:44 :
@ Réponse de Fred plomb : Tiens, un Troll...
a écrit le 01/03/2016 à 19:08 :
Hollande connaît la solution (note n°6 du conseil d'analyse économique). Pourquoi ne l'applique t il pas?
a écrit le 01/03/2016 à 18:27 :
Courage, fuyons !!!!!!
Réponse de le 01/03/2016 à 19:10 :
Le courage, ce n'est pas de fuir... Mais de réfléchir et d'affronter !
a écrit le 01/03/2016 à 17:19 :
Avancer, mais vers où ? Le sait-il seulement ?
a écrit le 01/03/2016 à 17:01 :
Amélioration .... tu parles , Hollande va lâcher du lest et donner de nouveaux avantages sociaux qui au bout du compte vont être financés par la dette.
Un nouveau coup dur pour les contribuables et pour la croissance économique.
Réponse de le 01/03/2016 à 17:55 :
L'écrasante majorité des contribuables sont des travailleurs qui n'ont pas forcément envie d'être taillables et corvéables à merci pour leur patron.
a écrit le 01/03/2016 à 16:57 :
Capitulation! On va retirer tout ce qui faisait de ce projet une vraie réforme et on laissera quelques miettes comme le compte-temps ou la médecine du travail et en nommant cela la grande réforme du quinquennat! Pauvre ministre du travail qui doit assumer cette reculade alors qu'elle avait même parlé dun49/3! La débandade !!!
a écrit le 01/03/2016 à 16:56 :
Tous mes souhaits de bon rétablissement a la ministre de l'emploi.

Elle a teste son texte de loi, elle en a fait un malaise.

Je doute qu'on la revoit un jour en politique, elle a malgré elle démontré que son corps n'approuvait pas ses idées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :