Loi Travail : la garantie jeunes entre en vigueur le 1er janvier

 |   |  284  mots
La garantie jeune est issue de l'article 46 de la loi El Khomri.
La garantie jeune est issue de l'article 46 de la "loi El Khomri". (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
La garantie jeunes, mesure de la loi Travail, va entrer en vigueur le 1er janvier 2017. Elle pourrait concerner jusqu'à 150.000 personnes en difficulté professionnelle.

Certains peuvent le voir comme une maigre compensation à d'autres mesures de la loi Travail... La garantie jeunes, destinées aux 16-25 ans se trouvant confrontés à un risque d'exclusion professionnelle va être mise en place dès le 1er janvier 2017. Le décret d'application de la mesure, provenant de l'article 46 de la loi, vient d'être publié au Journal Officiel.

Cette garantie jeunes, désormais inscrite dans le code du travail, permet un accompagnement renforcé des jeune vers l'emploi pendant un an, avec une allocation mensuelle pouvant aller jusqu'à 471 euros. Pour rappel, les moins de 25 ans n'ont le droit au revenu minimum de solidarité active (RSA) que sous certaines conditions. Cette garantie jeune sera proposée à tous les jeunes de 16-25 ans n'étant ni en emploi, ni en formation, ni à l'école.

Une enveloppe de 500 millions d'euros

Ce dispositif avait été lancé il y a trois ans à titre expérimental, puis progressivement étendu jusqu'à 91 départements fin 2016. Une évaluation publiée fin novembre a conclu qu'il avait des "effets positifs" sur l'emploi des jeunes et avait su atteindre le public visé, les plus précaires.

Ainsi, quatorze mois après l'entrée en garantie jeunes, 40,4% des jeunes dans les territoires pilotes avaient un emploi (dont 20,5% un emploi durable) contre 34,1% (15,9%) des jeunes éligibles mais résidant dans des territoires où elle n'était pas expérimentée, selon le comité scientifique d'évaluation, soutenu par la Dares, service du ministère du Travail.

Environ 500 millions d'euros seront consacrés à la garantie jeunes en 2017, 240 millions d'euros pour l'accompagnement et 258 millions pour l'allocation. Les bénéficiaires pourraient atteindre les 150.000, selon le ministère du Travail. A fin octobre 2016, on comptait 84.000 bénéficiaires.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2016 à 15:25 :
AVANT DE LA CRITIQUE CETTE LOIE RENSEIGNIER VOUS SI ELLE EST UTILE OU PAS? MOI JE DIT QUE DE LAISSER DES JEUNES SANS EMPLOI E S ET SANS ARGENT C EST PIRE???
a écrit le 28/12/2016 à 18:19 :
Pfff-_- Encore un truc complètement grotesque, qui va encore une peu plus enfoncer les citoyens de ce pays (et là en l'occurrence les plus jeunes!) dans l'assistanat et la "déresponsabilisation", et qui, relevons-le quand même, n'aura comme seul bénéfice que le "placement" d'environ 6% de jeunes en plus (qu'auparavant), mais qui va tout de même coûter quelques 500 millions d'euros aux contribuables!!!!-_- (et pour les jeunes qui ne trouveront pas plus de boulot, la satisfaction de toucher l'équivalent d'un Rsa!...Suuuuper!..de quoi payer leur facture de téléphone et leurs sorties pendant qu'ils végéteront jusqu'à plus de 30 piges chez papa-maman!!!!é_è)
Pour un pays déjà en faillite, c'est un bel exemple de gestion avisée et responsable!!!!^^ N'aurait-il pas été plus souhaitable de tout simplement investir dans l'emploi pour trouver du taf à tous ces gamins?!
Décidément, nous sommes vraiment gouvernés par une oligarchie constituée d'incompétents depuis maintenant plus de 40ans (droite centre ou gauche, aucune différence!..de toutes façons ils magouillent tous ensembles-_-), et les conséquences désastreuses de ce grand amateurisme (et de l'arrivisme de tous ces politiciens qui se sont tous plus que copieusement servis au passage) se font à présent ressentir par absolument toutes les classes sociales...-_-
Il devient urgent de sortir de ce système établi, sans quoi nous allons très bientôt rejoindre la Grèce!!!! ;-)
a écrit le 28/12/2016 à 11:00 :
La loi qui a éliminé Hollande de 2017, mais ce n'est pas ça qui empêchera son successeur d'obéir stupidement aux injonctions de l'UE.
Réponse de le 29/12/2016 à 20:12 :
Pire encore il ne supprimera pas cette loi aussi nul qu'impopulaire... Il fera comme les autres 5 ans de siestes au mieux, 5 ans de détournement fiscal au pire, mais rien pour les citoyens Français...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :