Luc Chatel prend la tête du conseil national des Républicains

 |   |  252  mots
L'ex-ministre Luc Chatel, préféré à Michèle Alliot-Marie, succède à Jean-Pierre Raffarin.
L'ex-ministre Luc Chatel, préféré à Michèle Alliot-Marie, succède à Jean-Pierre Raffarin. (Crédits : reuters.com)
L'ancien ministre de l'Education Luc Chatel a été élu samedi président du Conseil national du parti Les Républicains (LR), succédant à Jean-Pierre Raffarin, élu en 2007.

Luc Chatel, soutenu par l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, a recueilli 55,3% des suffrages du parlement du parti réuni ce week-end porte de Versailles à Paris, contre 44,7% à Michelle Alliot-Marie, qui avait annoncé sa candidature surprise au début du mois.

Un total de 980 militants ont participé au scrutin, alors que la direction du Parti comptait sur la présence de quelque 2.000 conseillers nationaux.

Projet du parti présenté dimanche, voté par les militants en avril

Le point d'orgue du week-end sera le discours de clôture de Nicolas Sarkozy dimanche dans lequel l'ancien chef de l'Etat entend développer un projet qui sera débattu dans les instances du parti puis, a-t-il annoncé samedi, soumis au vote des militants en avril.

"Je présenterai demain un texte qui m'engagera, parce qu'un président élu est un président qui s'engage", a-t-il dit, en indiquant qu'il traiterait de thèmes comme la place qu'il faut accorder à la Nation.

"Il est venu le temps de dire qui nous sommes, ce que nous voulons. Aucun sujet ne doit être tabou", a poursuivi Nicolas Sarkozy. "Il faut clarifier notre philosophie politique et préciser nos orientations", a-t-il ajouté à l'adresse d'un parti dont l'unité est mise à mal par la perspective des primaires pour la présidentielle de 2017 à l'automne.

Ses principaux rivaux pour l'exercice, François Fillon, Bruno Le Maire et le maire de Bordeaux Alain Juppé, qui caracole en tête dans les sondages, ne seront pas là dimanche pour l'écouter.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2016 à 10:47 :
Cela ne donne pas envie de voter pour 2017.
a écrit le 15/02/2016 à 10:26 :
Prochain gouvernement pour l'alternance: Sarkozy premier ministre , Châtel à l'éducation , MAM à l'armée , le rouquin à l'intérieur ,Coppé aux affaires stranges ...etc que du beau monde renouvelé quoi.
a écrit le 14/02/2016 à 12:12 :
Mettre à la tête du CNR (qui n'a rien à voir avec le Conseil National de la Résistance), un individu qui ne sait pas résoudre un problème de math de CM2, ce n'est pas une garantie de sérieux... des nouveaux Bygmalions en vue?

D'un autre côté Mme Alliot Marie n'était pas forcément plus crédible.

C'est tout le problème de la politique française. Les menus ne sont même plus alléchant sur le papier et franchement immangeables quand ils sont enfin servis.
a écrit le 14/02/2016 à 10:18 :
La photo dit tout sur nos politiques en France. Ils parlent beaucoup, promettent beaucoup et ...........restent les bras croisés à attendre la prochaine élection !
a écrit le 13/02/2016 à 19:17 :
Tout le monde veut virer Hollande et maintenant, nous retrouvons les memes que durant les 4 années de presidence de Sarkozy. Je pense les extremes vont encore gagner des voix. Luc Chatel, Eric Worth..... on se croirait revenu en 2008. Sarko a annoncé qu'il avait changé? alors une nouvelle equipe alors et pas celle de bras cassés que nous avons eu pendant 4 ans. Il va redistribuer les postes aux anciens amis. Le seul parti qui propose un vrai changement .... suivez mon regard. A combien le pourcentage de Marine Le Pen en 2017? La classe politique ne peut décidément pas se régénérer seule. Il va falloir l'aider.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :