Nathalie Kosciusko-Morizet : "Il faut supprimer le statut de fonctionnaire"

 |   |  941  mots
NKM: "Je propose que l'on sorte du statut de fonctionnaire comme cela a été fait en Italie. Je propose de limiter le statut de la fonction publique à quelques fonctions régaliennes, la magistrature par exemple".
NKM: "Je propose que l'on sorte du statut de fonctionnaire comme cela a été fait en Italie. Je propose de limiter le statut de la fonction publique à quelques fonctions régaliennes, la magistrature par exemple". (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
La présidente du groupe du parti "Les Républicains" au Conseil de Paris expose ses projets de réforme du droit du travail. Elle veut supprimer la durée légale du travail, se prononce pour une dégressivité "contrôlée" des allocations chômage. Surtout, elle estime que le statut des fonctionnaires n'est plus une nécessité.

La Tribune. En cette fin de quinquennat, François Hollande dit vouloir réformer jusqu'au bout et l'opposition avance des propositions pour l'après 2017 si elle revient aux affaires. Quel regard portez-vous sur cette situation?

Nathalie Kosciusko-Morizet. La gauche fait des discours, et la droite, des promesses. La bonne nouvelle, c'est que les discours d'une certaine gauche convergent avec les promesses de la droite. C'est nouveau et c'est une situation porteuse d'espérance. Mais il faut de l'action.

Convergences? vous pensez à quoi?

Par exemple sur l'assurance chômage, plusieurs, à gauche, évoquent la nécessité d'une dégressivité des allocations. Je suis pour. Mais la dégressivité automatique ne tient pas compte du fait qu'il y a des secteurs plus difficiles que d'autres pour retrouver du travail. Elle est aveugle. Je propose donc de la mixer avec une dégressivité en fonction du nombre d'offres valables d'emploi refusées, et ce dès la première offre. C'est plus juste et plus efficace.

Mais en situation de chômage de masse, vous croyez que la dégressivité est vraiment utile?

- La dégressivité seule ne résoudra rien, pas même le déficit de l'assurance chômage. Elle n'a de sens que dans le cadre d'une série de mesures pour la création d'emplois privés. Regardez les statistiques de Standard & Poor's, dans le secteur privé, entre la mi-2013 et la mi-2015, la France a créé 57.000 emplois,  alors que l'Allemagne en a créé près de 500.000 et l'Espagne 650.000. La France doit réformer son marché du travail. Il faut supprimer toute référence à une durée légale unique du travail en deçà du plafond européen de 48h et laisser les branches ou entreprises négocier leurs propres règles. Il faut aussi développer toutes les nouvelles formes de travail et créer un statut général du travailleur indépendant.

Les politiques ont toujours des idées pour le secteur privé, mais quid de l'État employeur?

La politique passe beaucoup de temps à agiter des mesures pour le secteur privé. On gagnerait à réformer une fois pour toutes, puis cesser d'y toucher, et en revanche s'occuper de donner l'exemple dans la fonction publique ! L'État est le premier employeur, et c'est de notre responsabilité directe. Il faut prendre exemple sur l'Italie et sortir du statut de fonctionnaire généralisé. Je propose de limiter le statut de la fonction publique à quelques fonctions régaliennes, la magistrature par exemple. La plupart des métiers exercés actuellement pourraient très bien relever du droit du travail classique. On pourrait imaginer que tous les fonctionnaires actuels gardent leur statut, mais que dans de nombreux secteurs les nouveaux embauchés soient régis par le droit privé. Expliquez-moi pourquoi, par exemple, un informaticien de maintenance devrait absolument être fonctionnaire ? Le passage sous droit privé aurait plusieurs avantages: cela faciliterait la gestion des corps de l'État qui est un vrai casse-tête, croyez-moi, j'ai été ministre de l'Équipement, l'Environnement, les Transports, le Logement avec plus de 60.000 fonctionnaires à gérer. On pourrait aussi instituer une vraie politique de ressources humaines et les allers/retours public-privé permettraient une respiration. Je sais de quoi je parle, j'ai démissionné de la fonction publique.

Alors on supprime aussi les concours d'accès?

Le concours n'est pas forcément antinomique avec le contrat privé. Mais il faut relativiser le côté démocratique du concours. Avec le chômage de masse, des gens surdiplômés passent des concours de la fonction publique d'un niveau inférieur et barrent ainsi la route à ceux qui postulent à leur vrai niveau.

Que pensez-vous du futur projet de loi sur le travail porté par Myriam El Khomri?

Je trouve qu'il y'a des choses intéressantes. Mais j'attends de voir le texte final pour juger de son ambition. Nous avons été souvent déçus! De ce que l'on sait à ce stade, j'ai deux réserves. Par exemple, sur le referendum d'entreprise. On croit comprendre que son initiative serait réservée aux syndicats minoritaires pour qu'ils puissent faire valider un accord. Moi je veux aussi que l'employeur puisse recourir à ce referendum en cas de blocage syndical sur un projet d'accord. Sur l'idée d'un contrat de travail "à l'espagnol", fixant les causes économiques qui pourraient conduire à rompre le contrat en cas, par exemple, de baisse prolongée du chiffres d'affaires, je suis sceptique car je crains un nid à contentieux. Je préfèrerais qu'on assouplisse les critères de licenciement et, surtout, que l'on négocie au niveau des branches les indemnités de licenciement via l'instauration d'un barème. Je suis également favorable à l'instauration d'un barème pour les indemnités prud'homales.

On ne connaît pas encore précisément le texte, mais craignez- vous que des choses n'y figurent pas?

Oui, j'ai l'impression que l'on a complètement oublié la question des seuils sociaux que la loi Rebsamen n'a pas vraiment réglés. Je veux aussi que l'on mène une réforme sur les syndicats car ils vont avoir davantage de responsabilités si l'on encourage la négociation d'entreprise. Je souhaite supprimer les délégués syndicaux permanents qui sont à temps plein dédiés au syndicalisme dans les entreprises de moins de 500 salariés et je propose de fixer une durée maximale du mandat syndical pour éviter d'avoir des syndicalistes à vie. Mais, surtout, je milite pour le développement du syndicalisme de services. Qu'ils puissent proposer des mutuelles, les services d'un avocat, etc. Cela sera une incitation à se syndiquer et créera une communauté autour du travail.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2016 à 20:56 :
Dans tes bons et mauvais moments
a écrit le 13/03/2016 à 20:55 :
Je t'aime Nath.
a écrit le 22/02/2016 à 14:31 :
Parlez nous aussi du bilan de l'Ecomouv. Contrat signé, avant de quiter le pouvoir, dans le dos d'honnetes fonctionnaires? Exemple de générosité pour le privé (et fiasco pour le public contribuable français). Autostrada (avec luxprofit actionnaire?) semblent avoir touché un gros lot (en Italie, au luxembourg etc?)...
a écrit le 22/02/2016 à 11:23 :
Super !!
Alors la majorité des députés "fonctionnaires" ,de droite comme de gauche, qui sont élus et réélus, n'auront plus la garantie en cas de non réélection, de garder leur emploi ...?
Ils ne seront plus les véritables décideurs ?
Cela est-il simplement imaginable ?
Commençons par là, les changements arriveront ensuite d'eux-mêmes avec des élus majoritairement de la société civile
a écrit le 22/02/2016 à 9:46 :
De quoi ils parlent tous ? "assouplir les critères de licenciement et, surtout, que l'on négocie au niveau des branches les indemnités de licenciement via l'instauration d'un barème. Je suis également favorable à l'instauration d'un barème pour les indemnités prud'homales." A quoi servent les conventions collectives à la base ? Bon nombre de petites structure jusqu'à la PME de 40 personnes n'appliquent que partiellement ou pas du tout, déjà, la convention collective à laquelle elle est rattachée. Et aucun syndicat ne dénonce la chose. A croire que ces heures passées qui ont été nécessaires à construire des textes pour protéger à la base des intérêts salariaux et patronaux aussi, n'était que pour la prose, ou la bouffe?????
Mesdames et messieurs les politiques, occupez vous vraiment à ce que vous devez faire : les grandes lignes de l'économie et de la politique de ce pays. Ça suffit avec vos discours MARKETING, raz le bol ! vous minez chaque jour un peu plus le moral de ceux qui y croient encore : à relever ce pays. J'ai 59 ans je suis une femme, avec une carrière qui ne devrait pas me causer de soucis pour trouver une activité : j'ai un peu plus d'un an de chômage. Le Blabla n'a jamais donné de vrai solution ?
a écrit le 21/02/2016 à 18:38 :
il conviendrait avant tout de s'occuper des politiques 400 députes 200 sénateurs 40 conseils généraux non cumul réel des mandats 20 ministres et un seul premier ministre par mandature ramenée à quatre ans un seul mandat de président de la république retraite à 65 ans pour tous les politiques
pour les fonctionnaires faire des contrats cdd de trois ans renouvenable soit 6 ans puis renouvenable deux fois six ans puis renouvenable douze ans fin de carrière cela permettrait en cours de mettre fin si nécessaire
pour les fonctionnaire qui partent à 50 ans organiser leur fin de carrière jusqu'à 63 ans en leur donnant des fonctions adaptées en pénébilité et en heures de travail
a écrit le 21/02/2016 à 11:47 :
On l'aime bien, NKM, mais elle a pété un câble : une des forces de la France, c'est ses fonctionnaires, qui sont pour la plupart compétents, honnêtes et travailleurs. Ce qui est loin d'être le cas partout ailleurs.
Si la fonction publique coûte trop cher, c'est parce que les politiciens s'en servent pour faire de la démagogie, en créant, par exemple, des sinécures qui détruisent les emplois productifs. Et n'ont pas le courage, ou la force, ou la compétence, de la réformer.
a écrit le 21/02/2016 à 3:54 :
NKM parle comme une fonctionnaire : "Il faut, y'a qu'à,y'a qu'on..."
Comme conseil pour cette bourgeoise intello, les voyages forment
la jeunesse.....après elle comprendra que la vie n'est pas un long
fleuve tranquille et qu'elle ne se limite pas qu'à un rétrécissement
d'une conscience parisienne. Qu'est-ce que l'on peut entendre
encore de plus méprisant ? on comprends qu'elle ne fait que
reprendre ce que Mr Sarko disait déjà et a tenté de faire sans
succés.
Réponse de le 21/02/2016 à 11:49 :
"rétrécissement d'une conscience parisienne" : bravo, Mamie Blue ! Bien envoyé !
a écrit le 20/02/2016 à 17:01 :
Je propose à NKM de supprimer les avantages exorbitants des élus notamment en ce qui concerne leur système de retraite et les avantages liés à vie pour les anciens ministres tels que voiture de fonction avec chauffeur, bureau avec secrétaire etc, et ce même lorsqu'ils n'ont plus aucune activité politique.
a écrit le 20/02/2016 à 12:57 :
JE SUIS CONTENT DE VOIR QUE LE PROBLEMES DES FONCTIONNAIRES ET DES DROIT DE DEFENCE DES TRAVAILLEURS RESTE UN SUJET CHAUD ET BRULENT? POUR L INSTANT M E.. N K M A DES REPONSSES A CES QUESTIONS ? J ESPERES POUR ELLES QU ELLES LIE LES DEBATS PATIONNENT DES SUJETS DE SOCIETE SUR LE SITE DE LA TRIBUNE? MOI EN TOUS CAS JE M Y USSE LES YEUX? ET JE ME REGALE C EST INTELECTUELLEMENT PATIONNENT???
a écrit le 20/02/2016 à 10:59 :
Il y a longtemps que la Suisse a aligné le statut des fonctionnaires sur ceux du privé. Par exemple, on peut y faire un licenciement économique à la poste ou à l'école en cas de baisse de l'activité locale.
Mais c'est bien connu de la gauche française, la Suisse est un mauvais exemple, avec ses 4% de chômage et ses salaires élevés qui attirent les frontaliers.
Réponse de le 21/02/2016 à 11:26 :
Dans notre pays se sera un mix qui sera fait. Ils aligneront tous les status vers le bas. Exemple:Les fonctionnaire calculeront leur retraite sur les 25 dernières années comme la plupart demande; mais dans le calcul du privé on ne prendra plus en compte leur primes...)
Pour info, dans mon entourage comme dans les votre, il y a des salariés du privé comme du publique, pourtant j'ai pas souvenir qu'ils aient à poste équivalent une différence de retraite... Alors soit dans le privé ils sont surpayés, soit dans le publique ils sont sous payés et compensés par des primes...
a écrit le 19/02/2016 à 17:26 :
OUI , dans un pays où il y a 6 millions de chômeurs , un emploi à vie c'est vraiment un super privilège , surtout avec un changement d'échelon automatique (donc une hausse) tous les 3 ans et une hausse à chaque enfant , en plus des alloc
Réponse de le 21/02/2016 à 11:27 :
Vous devriez dire cela aux 40 000 militaires virez en moins de 10 ans...
Réponse de le 08/08/2016 à 7:23 :
OUi nous avons une hausse tous les 3 ans de 1 point qui équivaut à 4.65 € brut par mois, oui nous avons une compensation pour un enfant elle est de 2.29€ brut par mois, et 73 € euros brut pour 2. Nos primes ne comptent pas pour la retraite, je bosse dans une maison de retraite publique autrement dit celle qui récupère toutes les personnes âgées qui ne peuvent pas ce la payer avec leur retraite de misère. s'il n'y a plus de fonctionnaire, il n'y a plus de service public ! ces personnes la seront donc à la charge de qui ? des familles ! N'oubliez pas que les fonctionnaires c'est surtout des soignants (infirmière, aide soignant médecin hospitaliers) la police, les pompiers pro et les militaires (doivent dit devenir privé et ne répondre à nos appels que s'ils décident que c'est rentable?) le problème n'est ni le privé ni le public nous sommes majoritairement de petits salaires. il serait peut être plus intéressant de supprimer ce qui pompe vraiment notre argent, ! et au passage les fonctionnaires ne peuvent pas partir avec des parachute doré sauf s'ils sont dans les ministères !
a écrit le 19/02/2016 à 15:56 :
Ouh là là, ça va coûter super cher si le statut des fonctionaires est supprimé, il faudra payer le vrai prix de leur silence, enfin je parle des catégorie A+ et même certain A qui voient tout et se taisent... pour l'instant.
a écrit le 19/02/2016 à 15:49 :
"je propose de fixer une durée maximale du mandat syndical pour éviter d'avoir des syndicalistes à vie. "

c'est marrant je ferais bien pareil avec les politiciens.
a écrit le 19/02/2016 à 15:06 :
NKM parle vrai. En dehors de la police de la justice, du fisc et de l'armée il ne devrait pas y avoir de fonctionnaire. Pourquoi un prof estrat-il fonctionnaire? Pourquoi un infirmier hospitalier est-il fonctionnaire? Ils ne concourent en rien au fonctionnement de l’État.Ils relèvent du droit privé.
Par ailleurs, la suppression des régimes spéciaux ferait réaliser de l'ordre de 4 milliards d'euros d'économie à l'état. Pour qu'il y ait un service public, il faut 2 conditions: Il faut un service et un public. Faire circuler un train avec 10 personnes à bord est un non sens.
Mais il y a aussi d'autres économies à faire sur le personnel politique: statut exorbitant du droit commun avec cumul de retraite, haut fonctionnaire, ministre, président, etc.
Bref il y a pour au moins 50 ans de boulot pour remettre la France dans le sens de la marche.
Réponse de le 08/08/2016 à 7:34 :
Si les infirmières, médecins Hospitalier, ash etc. étaient privés ils bosseraient dans des cliniques et hôpitaux privé, avec des soins hors de prix, avec des fermeture de pôle à heures fixes etc. Je pense que lorsque vous avez une urgence vous vous rendez dans le premier hôpital public que vous avez près de chez vous ! les infirmières bossent comme des dingues à 2 pour un pôle de 20 à 25 lits, elles sont épuisées mais elles continuent de bosser; quant aux reste, arrêtez de déballer ce que vous lisez ! renseignez vous auprès des gens qui vous entourent pour savoir si leur retraite sera mirobolante !! ne vous inquiétez plus, puisque la réforme de 2010 est en train de supprimer tout cela pour faire une retraite unique avec le privé ! arrêtez de taper sur les fonctionnaires, la majorité d'entre n'ont que des petits salaires ! si vous voulez taper sur quelqu'un taper sur les gros patrons du privé qui s'en mettent pleins les poches au détriment de leurs employés, tapez sur des élus qui bénéficient de bcp d'avantage à nos frais (et ils ne sont pas fonctionnaires !!!) alors qu'ils devraient être un exemple
a écrit le 19/02/2016 à 12:47 :
Il faut surtout limiter à très peu de monde les Hauts Fonctionnaires : Corps des Mines, Corps de PontsdesEaux&Forêt etc

qui sont un vrai boulet pour le pays.

Ce sont les "amoureux du beau papier" qui pourrissent la vie des entreprises.
a écrit le 19/02/2016 à 10:59 :
Certes, on comprend ça ; mais, à l'opposé, on ne comprend que trop la marchandisation compétitive du salariat privé. Après la loi El Komri en cours, la droite n'aura plus qu'à ubériser toutes les tâches et remplacer la salariat par le "tâcheronnage".
a écrit le 19/02/2016 à 10:50 :
je lis beaucoup de commentaires non pas directement liés à l'article mais sur la personne même de NKM
cette dame est élue si elle ne vous convient pas allez voter
elle a pris des risques
voilà ce qui manque à la France initiatives et risque !
n'est ce pas normal que celui qui a des idées qui fait avancer le débat qui s'investit dans son activité soit considéré en priorité ?
a écrit le 19/02/2016 à 10:23 :
Ce statut de fonctionnaires est une injure permanente à la notion que les Français sont tous égaux; Non les fonctionnaires ont des droits, et pas seulement de sécurité de l'emploi, que les autres n'ont pas : retraite, préfon, prêts, avantages et promos gardés quand ces messieurs se présentent aux élections, etc
a écrit le 19/02/2016 à 9:02 :
Qu'ils commencent par reformer leurs train de vie , ensuite on pourra discuter .
a écrit le 18/02/2016 à 21:47 :
L’État avec 10% de chômage a bien du mal a trouver des enseignants. Comme tous les postes ne sont pas pourvus, il recrute des contractuels et ne les envoie jamais dans les classes des enfants de nos dirigeants.
Dans les écoles de leurs enfants ils aiment avoir des fonctionnaires agrégés et expérimentés... dans celles des pauvres ils laissent les conséquences de leur irresponsabilité.

Si l'Etat enlève la sécurité de l'emploi, il va falloir qu'il augmente sérieusement les salaires!

N'importe quel idiot sait que la fonction publique paye nettement moins bien ses cadres que le privé, mais qu'en contrepartie il y a un statut favorable.

Dans l'éducation NKM pourrait commencer par supprimer le recrutement sur concours et le statut assimilé fonctionnaires des enseignants du privé. Il serait bien de "laisser les directeurs d'établissements agir en manager", je suis certain du désastre, mais ça sera pour leurs gosses!

NKM ira faire le bilan elle même!
Réponse de le 19/02/2016 à 16:47 :
Je ne peux qu'approuver.
a écrit le 18/02/2016 à 20:12 :
Il faut juste lui rappeler qu'elle vit grâce à l'argent public
infirmier,travaillant en 3/8,je ne pense pas voler l'argent du contribuable
a écrit le 18/02/2016 à 18:11 :
Qu'elle commence par s'occuper de la légion d'usines à gaz qui plombent la fonction publique, et mécaniquement nous aurons besoin de moins de fonctionnaires pour les faire tourner.
a écrit le 18/02/2016 à 17:30 :
aligner la fiction publique publique et le privé sur les retraites serait déjà pas mal !
Réponse de le 19/02/2016 à 9:00 :
Et pourquoi pas l'inverse
Réponse de le 19/02/2016 à 11:30 :
Je suis fonctionnaire et je suis d'accord avec mr pmxr j'aimerais bien que ma retraite soit calculer comme dans le privé. Mais comme une bonne part de mon salaire est composé de prime (non prise en compte dans le calcul de ma retraite), si on nous aligne, les impôts devront être augmenter pour comblé la hausse que ma retraite aura droit si on nous aligne...
a écrit le 18/02/2016 à 15:05 :
Mme Kosciusko-Morizet emploie des mots qui fâchent, pour exprimer des idées qui sont à visiter. Cependant, nous ne pouvons rectifier à la hâte et dans la précipitation le travail qui aurait dû être mené par vingt année d'immobilisme. Il y a du courage à la réforme et du suicide à un sursaut brutal. Ou alors il faut passer à une autre gouvernance qui sollicite la voie référendaire applicable pour tous "les états" dans l'état. Les garde-fous existent, ils sont déjà employés dans d'autres démocraties ; plus ouvertes que la notre.
a écrit le 18/02/2016 à 13:34 :
@racinecarree 18/02/2016 12:15
J'adhère complètement à ce que vous avez écrit et je vous remercie.
Ceci étant écrit, il y a probablement trop de fonctionnaires car il y a trop d'organismes, d'étages, de missions, de doublons, etc.. comme au sein de très grandes sociétés privées d'ailleurs.
Cordialement
a écrit le 18/02/2016 à 13:27 :
Quand la gauche fait une politique de droite, la droite n'a d'autre choix que de pratiquer la surenchère.
a écrit le 18/02/2016 à 12:59 :
Oui elle a raison, sauf dans ses priorités..il faut supprimer les Hauts Fonctionnaires en premier pour donner l'exemple. Et tout les élus se devront d'être bénévole.
Apres on verra pour le reste.
A au fait pourquoi que les Magistrats doivent rester fonctionnaires??peut être pour mieux les manipuler et on file la police et gendarmerie au privé....
Pauvre dinde cet NKM no komment madame, taisez vous par pitié!!!la politique est assez minable n'en rajoutez plus...
Réponse de le 19/02/2016 à 13:27 :
Haha... Voila merci monsieur.

Mais il ne s'assumeront jamais comme fonctionnaire! :)

Mais malheureusement c'est leurs bute de privatiser tout les services. Surement pour rendre service a des "amis" qui leurs ont permis d'être élus... Bonjour magouille et compagnie. Et il y arrive, l'école publique n'est plus que l'ombre d'elle même. Les direction départemental sont évincé de plus en plus par les bureau d'étude privé, au détriment de l'écologie...
a écrit le 18/02/2016 à 8:49 :
Dans ce cas il faut fermer l'ENA.
a écrit le 18/02/2016 à 8:37 :
Voilà la priorité des élus!
Fraude fiscale peste noire de notre économie!
La fraude fiscale c'est 80 milliards d'€, dénoncée par le syndicat Solidaires-Finances publiques des fonctionnaires de Bercy.
Le service de la dette c'est 50 milliards d'€
Sans la fraude la dette de la France serait remboursée.
La somme 130 milliards d'€ qui fait défaut aux caisses de l’état, c'est le salaire annuel de 10 millions de Français.
Avec cette somme l'état pourrait baisser les impôts des entreprises qui embaucheraient.
Avec cette somme l'état pourrait baisser les impôts des particuliers qui consommeraient.
Nous voyons bien que sans la fraude il n'y aurait plus de dettes.
Sans les dettes il y aurait de la croissance
Il n'y aurait plus de chômage.
Sans chômage la protection sociale serait abondée.
Il n'y aurait plus de problème des retraites, de la sécurité sociale.
Sans la fraude la France serait donc en bonne santé.

La fraude attaque la souveraineté de l’état, elle détruit la démocratie.
Il faut traquer la fraude comme le terrorisme !
Réponse de le 18/02/2016 à 10:24 :
magnifique raisonnement,en france il faut faire la guerre aux fraudeurs, faire payer leurs due aux voyou fraudeur et meme les punir severement, ,? LE GOUVERNEMENT QUI FERAS CELA SERAS ELUE FACILEMENT ?DITE LE A VOS CANDIDATS???
a écrit le 17/02/2016 à 22:28 :
Elle gagne presque 10.000€ par mois grâce au cumul des mandats
et elle veut supprimer les fonctionnaires qui ne sont pas les mieux payés...
no comment !
a écrit le 17/02/2016 à 21:31 :
Peut-être que cette dame devrait se renseigner: il y a déjà bien longtemps que les nouveaux employés des communautés territoriales sont régis par le droit privé. Mairies, comme la plupart des services publics n'embauchent plus que des employés relevant du droit privé...avec des différences, dans les salaires, dans les statuts, dans les quelques avantages (tickets restaurant, RTT, comité d'entreprise, heures de nuit...). Dans ma collectivité territoriale, les personnes effectuant le même travail que moi sont aux 35 heures, avec un salaire de 2200 euros net, et moi-même, relevant du droit privé: 1250 euros net. Et nous n'avons aucune possibilité de présenter les concours administratifs. Je conclurai en lui disant, si je puis me permettre, qu'elle ait la décence de se taire.
Réponse de le 18/02/2016 à 17:05 :
La décence n'est point qu'elle se taise, elle a parfaitement le droit d'exprimer ce qu'elle pense. Je prends votre cas , vous dites oeuvrer pour 1250 € alors que les personnes embauchées avant vous sont payées 2200 €. Et il s'agit d'une collectivité territoriale, super les esprits citoyens des élus syndicaux et des générations de politiques qui ont oeuvrés pour un tel massacre social et ce aux 4 coins du pays. Les concours administratifs sont loin d'être ce qu'il y a de mieux, un système à abandonner le plus vite possible dans la majorité des utilisations actuelles. Par ailleurs les écarts des salaires doivent être révisés, à la baisse à compter 2000 € et augmentés pour les plus bas. Idem pour les retraites.
a écrit le 17/02/2016 à 20:04 :
Le statut de fonctionnaire est comme celui de la noblesse. Il faut revenir d'urgence à la loi le chapelier de 1791. Un seul statut de travail égal pour tous : le CDI
Réponse de le 18/02/2016 à 21:50 :
Vous allez faire hurler le medef!
a écrit le 17/02/2016 à 19:10 :
Suppression du statut des fonctionnaires :
YAKA !!! et comment procède-t-on s'il vous plait ???
Réponse de le 20/02/2016 à 18:32 :
@BONSOIR : Mme MACHIN a tout a fait raison au sujet des fonctionnaires mais dans le même temps il faut se débarrasser par n'importe quelle manière des politicards comme elle qui vivent sur notre dos ! anciens président, anciens premiers sinistres politicards de tous poils dehors en 1789 nous avons fait la révolution marre d'entretenir les nobles et le clergé maintenant marre d'entretenir les politicards et tous les affameurs !
Réponse de le 20/02/2016 à 19:08 :
mare des fonctionnaires de droit divin avec droits d'héritage et de copinage à la clé !
quant aux élus une division de leur nombre par 6 serait la bienvenue !
nb les revenus élevé de ces gens là étaient fait pour qu'ils ne soient pas tentés par la corruption
a écrit le 17/02/2016 à 19:07 :
ah ah ah ...elle ferait une bonne recrue pour le PS ...elle à l'art de proposer des choses irréalistes ...
et si on commençait déjà par supprimer leur SUPER-STATUT aux ENARQUES ...!
virables sans parachute ...celà pourrait les inciter à faire attention? non ?
a écrit le 17/02/2016 à 18:50 :
Elle a une bonne idée. Mais pour commencer qu'on supprime le statut de politiciens et que leur salaire soit payé par les cotisations de leurs partis quelque soit leur poste.
a écrit le 17/02/2016 à 13:58 :
Qu'en pense la droite ?


Une jeune femme, technicienne, spécialisée dans le contrôle laitier, de 27 ans est décédée après avoir été poussée dans un étang ce mercredi matin dans une exploitation laitière de Mayran, près du village des Farguettes, à 20 kilomètres à l'ouest de Rodez (Aveyron), révèle RTL. Stéphane Le Foll a assuré quelques heures après le drame qu'elle n'avait pas été tuée durant un «contrôle» mais lors d'«une démarche de conseil».Le Foll a dénoncé «un événement grave» et précisé que ce n'était «pas le chef de l'exploitation» qui était «l'auteur du crime». En effet, d'après Centre Presse Aveyron, c'est le frère de l'exploitant, âgé de 47 ans, qui aurait poussé la jeune femme dans un étang vers 7h30 ce matin. Il a été placé en garde à vue.
Après être tombée en arrêt cardio-respiratoire, l'inspectrice est décédée vers 9 heures ce matin. Une enquête a été ouverte pour rechercher les causes de la mort, révèle une source gendarmerie, parlant parlant de suspicion d'homicide.
Réponse de le 17/02/2016 à 19:09 :
quel rapport avec l'article ?
Réponse de le 18/02/2016 à 0:10 :
De l'art de l'amalgame. Les non dits sont mal entendus . Cette tentative d'utilisation d'un fait sordide est minable.
a écrit le 17/02/2016 à 13:57 :
Elle a fait polytechnique dans le but d'être haut-fonctionnaire et elle a eu des bons postes. Elle s'est lancée dans la politique et a été élue députée, à ce titre NKM va bénéficier d'un régime de retraite très ... spécial.
Elle a démissionné de la fonction publique, mais nul doute qu'elle va se présenter aux primaires (qu'elle va perdre et elle le sait ) pour ensuite se prononcer en faveur de Juppé en échange d'un futur porte-feuille ministériel.
NKM n'aime pas les petits fonctionnaires par contre elle a prévue d'être payée par le contribuable à vie.
a écrit le 17/02/2016 à 13:36 :
excellente idée
est ce juste de garder à vie un employé bon ou mauvais ?
l'état vit à crédit mais doit garder sa masse salariale ? c'est une gestion désastreuse surtout à une époque où tout change à des vitesses folles
que voulons nous ? nous adapter ou décliner ?
Réponse de le 17/02/2016 à 16:53 :
Jaloux va !! Vous auriez aimer être fonctionnaire hein !? C'est pas beau la jalousie ah ah ah.
Réponse de le 19/02/2016 à 17:52 :
Depuis quand avez vous discuté avec un fonctionnaire ?
Car si vous l'aviez fait vous sauriez que les postes ne sont pas reconduits lors d'un départ, que les fusions entre service permettent de diminuer les effectifs en automatisant bien des service. C'est bien ce qui se fait ds le privé, n'est ce pas.
Savez vous que certaines branches d'activités ont été revendues à des entreprises privés ?
Vous aimez peut-être taper sur les agents de l'état et ensuite regréter que vos factures augmentent lorsqu'elles sont privatisées ?
Qu'est ce qui vous pose problème exactement, le fait d'avoir peur de perdre votre travail chaque jour ou celui de n'avoir pas osé faire un concours pour rentrer ds la fonction publique ?
Ou vous préférez votre salaire plus élévé ds le privé à même niveau d'étude ?
Réponse de le 19/02/2016 à 17:52 :
Depuis quand avez vous discuté avec un fonctionnaire ?
Car si vous l'aviez fait vous sauriez que les postes ne sont pas reconduits lors d'un départ, que les fusions entre service permettent de diminuer les effectifs en automatisant bien des service. C'est bien ce qui se fait ds le privé, n'est ce pas.
Savez vous que certaines branches d'activités ont été revendues à des entreprises privés ?
Vous aimez peut-être taper sur les agents de l'état et ensuite regréter que vos factures augmentent lorsqu'elles sont privatisées ?
Qu'est ce qui vous pose problème exactement, le fait d'avoir peur de perdre votre travail chaque jour ou celui de n'avoir pas osé faire un concours pour rentrer ds la fonction publique ?
Ou vous préférez votre salaire plus élévé ds le privé à même niveau d'étude ?
a écrit le 17/02/2016 à 13:24 :
Bon courage, et pendant que vous y êtes, il faut aussi revoir le statut des élus et diminuer
le nombre de députés qui sont 576 alors que 400 suffirait. Idem pour le conseil économique et sociale dont l'utilité n'est pas avérée. Parlons aussi du Sénat que de Gaulle voulait supprimer tant cette chambre ne sert à rien. Les doublons aussi d'élus dans les départements et les régions. Vous avez du boulot si vous souhaitez réformer un pays endormi qui marche à la morphine des droits sociaux.
a écrit le 17/02/2016 à 13:07 :
Etre fonctionnaire est un droit constitutionnel, article 6 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et repris dans notre constitution actuelle de 1958 « il s’agit de garantir l’égal accès à tous les citoyens ». Le principe du concours est le mérite pour les fonctionnaires tandis que celui de l’élection est le suffrage universel pour les élus à la majorité des électeurs votants.
De quel droit s’arroge une élue pour contredire un principe constitutionnel ?
Compte-tenu de la hiérarchie des normes juridiques, les fonctionnaires ont plus de légitimité que les élus car ils représentent réellement l’égalité d’accès dans la sphère publique.
Donc basta la rigolote, va voir ailleurs.
Les fonctionnaires veulent supprimer le statut des élus.
Réponse de le 17/02/2016 à 15:22 :
Ah oui. Et d'ailleurs l'emploi à vie des fonctionnaires devrait être considéré comme un Droit Fondamental Constitutionnel et Inaliénable.
Non mais...
Réponse de le 17/02/2016 à 15:53 :
la constitution , ça se change ! Hollande s'acharne à le faire depuis des mois ! la preuve c'est qu'il y a plein de pays qui ont aboli ce statut de privilégié
La Suisse , l'Allemagne par exemple et ils ne s'en portent pas plus mal , au contraire
Réponse de le 17/02/2016 à 19:13 :
je serais quand meme surpris que , dans la constitution française , il soit
fait mention de 5 millions de fonctionnaires ( ( et des poussières meme ).
Réponse de le 18/02/2016 à 0:13 :
Réponse à Romany. C'est vrai que les policiers, les enseignants, les infirmières, sont de véritables privilégiés. C'est bien connu !
Réponse de le 18/02/2016 à 8:00 :
Les arguments « clichés » » évoqués (c’est mieux dans les autres pays, il y a trop de fonctionnaires) ne tiennent pas la route et pour cause :
- Les autres pays cités n’ont pas la même activité publique et ont donc moins de fonctionnaires (par exemple l’armée de l’Allemagne avec ses fausses mitrailleuses sur véhicule en bois….)
- Le nombre de fonctionnaires est proportionnel à la population et au niveau d’activité et de service public, il faut donc comparaître l’ensemble : on ne va pas par exemple trouver anormal qu’il y a moins de personnels chez Google que chez Renault.
Bref, si on veut moins de fonctionnaires, il faut commencer par dire quelles activités, quels services publics les français veulent-ils se passer définitivement, car il ne s’agit pas de privatiser le service, la facture resterait la même, si ce n’est plus, pour le contribuable.
a écrit le 17/02/2016 à 13:05 :
ça ne mange pas de pain (à part celui des fonctionnaires concernés..) de proposer ce genre de mesure à la veille d'échéances électorales. Une façon de faire le buzz et de gagner qq points pour la primaire des LR.
Considérant que cela porterait sur les nouveaux entrants, l'extinction de fonctionnaires statutaires (dinosaures?) mettrait quelques décennies à se réaliser.
Donc petite annonce, beaucoup d'effet (c'est ce que l'on appelle la démagogie).
Un programme plus sérieux à proposer pour 2017? On a connu NKM plus inspirée...
a écrit le 17/02/2016 à 12:59 :
Voilà une excellente idée, on pourrait créer une médecine du travail dans l'administration où on peut passer 40 ans sans examen médical, des chèques-vacances, des tickets-restaurant, pourquoi pas un treizième mois ? Surtout on pourrait faire confiance à l'initiative et à la compétence au lieu de contraindre un agent public à ne faire que ce qui est expressément prévu dans les textes, même si c'est idiot dans un cas particulier.
Réponse de le 17/02/2016 à 19:19 :
mais ? vous ne savez pas que beaucoup d'administrations et de structures publique ont LEUR PROPRE service de mutuelle , et leurs propres services medicaux ? renseignez vous .
a écrit le 17/02/2016 à 12:57 :
Les délégués syndicaux dans les entreprises de moins de 500 salariés ont 15 heures de délégation par mois pour représenter les salariés !
Elle vie sur quelle planète NKM ?
Réponse de le 17/02/2016 à 15:49 :
ces 15 h par mois sont tout à fait théoriques , car dès que l'entreprise a des difficultés , la délégation devient permanente ! pour avoir bien subi la chose, je vous assure qu'il y a des milliers d'entreprises où les délégués restent cloués dans leur local et n'ont pas endossé leur costume de travailleur pendant des années , avec la bénédiction de l'inspecteur du travail , et ces gens sont impossibles à virer ! d'ailleurs , ceux qui l'ont bien compris : regarder à la TV , quand on interroge un délégué , il s'appelle souvent mohamed ou mourad : emplois à vie garantis
a écrit le 17/02/2016 à 12:15 :
Il semble être une tradition française de simplement parler sans fin sur les problèmes sans jamais apporter des solutions. Un vrai politicien pourrait réellement essayer de faire quelque chose au lieu de simplement en parler.
a écrit le 17/02/2016 à 11:42 :
supprimez le statut de fonctionnaire et la croissance tirée par la consommation s'effondre.idem avec l'immobilier!absurde de vouloir rayer 5 millions de consommateurs d'un trait de plume!
a écrit le 17/02/2016 à 11:38 :
Oui, j'ai l'impression que l'on a complètement oublié la question des seuils sociaux que la loi Rebsamen n'a pas vraiment réglés.

Il me semble que "réglés" employé avec l'auxiliaire avoir devrait s'accorder avec le complément d'objet direct.
La question ( féminin singulier) ... n'a pas vraiment réglÉE.
Mais je peux me tromper...
a écrit le 17/02/2016 à 11:11 :
Pourquoi pas ? Est elle prête à augmenter leur salaire de 30 à 50%?
Et à leur accorder (comme aux présentateurs de télé ) des indemnités de licenciement de plusieurs dizaines ou centaines de milliers d'euros ?
Sinon elle ne trouvera plus personne...!
a écrit le 17/02/2016 à 11:10 :
la route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions !

NKM femme d'un des plus gros patron est une de ses " bonnes " intentions qui coûte elle-meme très cher au con-tribuable que nous sommes !

alors mme NKM quand est-ce que vous abandonnez votre statut de retraitée pour avoir exercé votre fonction ministérielle de façon très courte ( par rapport aux contribuables eux qui travaillent plus de quarante ans pour avoir une retraite de misère ??? )

c'est certains que les politique de tous bords ne vont pas prendre la trique pour se faire battre et supprimer leurs privilèges indescents

alors au lieu de monter les classes sociales les unes contre les autres !!!
commencez mme NKM par passer le karcher dans la classe politique dont vous faites partie et qui profitez de l'argent du contribuable !

c'est drôle quand on veut affamer les français comme on nous cite des pays comme l'Espagne , l'Italie , etc ... des pays où les contribuables sont moins taxés mais mais mais .... où le système social est quasi nul !

alors on ne peut pas tout avoir ! le beurre et l'argent du beurre !

il faut savoir si on veut un pays géré à l'américaine mais payé à la française !!!

l'un ne va pas avec l'autre !
a écrit le 17/02/2016 à 11:06 :
Je trouve qu'elle a de bonnes idées
Réponse de le 17/02/2016 à 12:09 :
Il a de bonnes idées... Mais il faudrait aller plus loin.
Ok pour limiter les mandats syndicaux pour ne pas avoir des syndicalistes à vie, comme elle le propose. Mais limitons aussi la durée et le nombre des mandats électifs, pour ne pas avoir des politicards à vie.
a écrit le 17/02/2016 à 10:47 :
Toujours le pavé dans la mare pour nous faire dévorer...mais c'est qu'elle cogite dur après la réforme de l'orthographe, la petite ! ça s'ennuie un peu dans les Ministères sans doute? Va falloir inventer un nouveau jeu, de qu'est ce qu'on sort du chapeau, ça nous ferait des vacances ! fonctionnaires ou pas !
Réponse de le 18/02/2016 à 0:19 :
Vous faites une confusion entre NKM, qui n'est pas ministre, et NVB, qui n'est pas LR. CQFD
a écrit le 17/02/2016 à 9:52 :
ce n'est pas que le statut des fonctionnaires qu'il faut supprimer, ce sont carrément les fonctionnaires ...
Réponse de le 17/02/2016 à 10:43 :
Oui privatisons à bloc pour enrichir les actionnaires....
Réponse de le 17/02/2016 à 14:27 :
Ah bon, papaoute, vous proposez de nous tuer ??

Choquant des propos pareils! Je croyais que les appels à la violence et l'incitation au meurtre (supprimer des gens = tuer des gens) était formellement interdit sur ce genre de plateforme.

Profs, infirmiers... vous n'auriez pas été ni n'iriez pas bien loin sans eux. Eh oui, ce sont des fonctionnaires.
a écrit le 17/02/2016 à 9:39 :
D'abord supprimer les priviléges de nos politiques et de la haute administration qui sont devenues une noblesse et une caste intouchable qui détruit la France. Exemple des anciens ministres , présidents et hauts fonctionnaires qui sont tjrs à la charge de l'état ou de l'impunité des décideurs qui ruinent une entreprise et qui partent avec un bonus comme Mme Lauvergeon !
a écrit le 17/02/2016 à 9:30 :
Les fonctionnaires ont plus de pouvoir que les élus. Rien ne changera. L'état va à la faillite. Ensuite se sera la guerre au couteau pour garder ses rentes publiques. Les pauvres chômeurs du privé ( forcément ) seront les premières victimes. L'état socialiste UMPS vit ses dernières années mais le pays finira à genoux.
a écrit le 17/02/2016 à 9:25 :
Qu'elle arrête la surenchère elle est complètement ridicule avec ses propos. Qu'elle s'occupe de ses boucles de cheveux dont elle adore parler.
a écrit le 17/02/2016 à 9:24 :
Et sinon, supprimer une partie de l'armée de 600 000 élus que compte la France pour 66 millions d'habitants, et réformer le statut et les avantages des autres? Ah non, on me souffle dans l'oreillette que la droite et NKM ne sont pas pour les "réformes courageuses" quand elles les concernent, seulement pour les autres, les petits payés au SMIC ou presque.
a écrit le 17/02/2016 à 9:14 :
NKM dit : "On pourrait aussi instituer une vraie politique de ressources humaines et les allers/retours public-privé permettraient une respiration. Je sais de quoi je parle, j'ai démissionné de la fonction publique."

En quoi le vécu et les choix d'une personnes sont-ils un argument et une vérité universelle? On est proche de la discussion de comptoir.
Et si on fragilisait le statut des politiciens et des élus de la même manière? Après tout...
a écrit le 17/02/2016 à 9:10 :
Ah ,c'est embêtant de devoir faire face à des gens qu'on ne peut forcer ou manipuler... Derrière ces belles paroles, elle oublie de dire qu'en échange il va falloir d'une part revaloriser sérieusement les rémunérations et d'autre part, l’État ne devient plus un État de droit, ni une République (enfin pour ceux qui croyait que nous sommes en République). La force d'une administration indépendante du pouvoir politique est de pouvoir justement être un contre pouvoir : il suffit de voir les dérives des personnes politiques en tout genre qui sont promptes à se passer de la justice pour se faire justice eux même et entretenir la magouille aux dépends des citoyens... Diviser pour mieux régner, une vieille méthode qui a ses limites madame NKM... il faut changer de disque : si vous êtes honnête et que vous n'avez rien à vous reprocher, vous et vos amis politiques, pourquoi remettre en cause les fonctionnaires ?
Réponse de le 21/02/2016 à 21:05 :
r si c'est mieux de ne pas avoir de services publics expliquez- moi pourquoi les anglais viennent se faire soigner en France. Sans l'éducation nationale combien de parents auraient les moyens d'envoyer leurs enfants en école privée, sans hôpitaux publics combien de personnes se soigneraient, on pourrait continuer, la liste est longue des services rendus par le service public. Le service public a été instauré pour l'accès à tous à l'égalité .En plus si vous pensez que les entreprises privées qui ne cherchent que la rentabilité iront par exemple dépanner les villages éloignées lors des tempêtes par exemple, elles attendront comme nos voisins qui n'ont pas de services publics, au lieu de toujours vous attaquer aux fonctionnaires, réfléchissez aux conséquences privé=services plus coûteux et souvent moins bien servis, tous les services publics qui ont été livrés au privé cela a été des coûts plus élevés, la saur facture le prix de l'eau beaucoup plus cher que celui pratiqué par un service municipal des eaux ,j'espère pour mes petits enfants qu'ils continueront à bénéficier des services publics. Beaucoup de pays nous envient nos services publics, il n'y a que les français pour le critiquer. Nos hôpitaux disposent de toutes les dernières techniques et de professeurs renommés. Réfléchissez et vous verrez que les fonctionnaires tant décriés sont très utiles à tous . Prenez vous en plutôt à ceux qui ont des millions cachés dans les paradis fiscaux .
a écrit le 17/02/2016 à 8:36 :
Je deteste le terme "supprimer le statut de..."

Je suis pour la création d'un statut UNIQUE valable pour TOUS les actifs, qu'ils soient actuellement fonctionaires, salariés, apprentis, indépendants, étc...

L'idée d'une société qui partage les mêmes droits et les mêmes devoir me parait hautement positive.
Un seul modèle de contrat socle de travail ( auto signé pour les indépendants) avec des indemnités de rupture progressive selon l'ancienneté...
En échange de cette liberté ( modèle suisse ou UK) de licencier, la transparence via la mise en ligne pour chaque employeur du nb de salarié, de l'ancienneté médiane, du taux de turn over et du taux d'absentéisme (hors maternité)

Les comportements responsables de l'immense majorité des employeurs seraient ainsi valorisés face à la concurrence des patrons choisissant les ressources humaines comme une variable d'ajustement permanent.

Moi, en tant que salarié, je chercherai à mettre mes compétences chez un patron sérieux... Qui se soucis de ses salariés...
Moi, en tant que client, je chercherai à acheter un produit ou un service soit pour le prix, peu me chaud les dégats sociaux ( comme aujourd'hui nous achetons tous le textile) , soit au contraire pour la qualité attendue d'une entreprise responsable.
Je ne sais pas vous?
Réponse de le 17/02/2016 à 9:20 :
Beaucoup de rêves dans votre commentaire, vous savez bien que c'est du chacun pour soi. Et en plus si vous trouvez un patron qui se soucis des salariés et non de ses salariés indiquez un nom. Vous aurez du mal à en trouver. Seul soucis c'est sa large personnelle.
Réponse de le 17/02/2016 à 16:26 :
suppression du statut de fonctionnaire ? mais la machine est déjà en route :la SNCF , LA POSTE , n'embauchent plus sous contrat à vie et ça concerne des milliers de gens , Sans faire de révolution , il suffirait de mettre ça en route dans toutes les administrations pour les emplois qu'ont doit quand même remplacer ! pour les autres , ne pas remplacer ceux qui partent en retraite ! AUCUN ! le matelas est suffisamment épais pour y faire face ! ça s'appelle le BBZ : budget base Zéro ! nos voisins belges sont même allés plus loin : ils ont supprimé 3500 douaniers quand on a supprimé les contrôles aux frontières(nous on les a tous gardés ), et même 3000 profs quand il y a eu une tranche d'âge en forte baisse!
a écrit le 17/02/2016 à 8:08 :
Mme Kosciusko-Morizet justifie sa proposition de supprimer le statut général de la fonction publique (sauf pour certaines fonctions dites régaliennes) en citant comme exemple sa propre démission de la fonction publique C'est bien indigent comme justificatif. Ce qu'elle ne dit pas c'est qu'elle a décidé de cette démission en mars 2015 pour « ne pas avoir de filets de sécurité en cas d'échec en politique ». Et en cela elle a eu parfaitement raison. Mais c'est cela et seulement cela qu'il faudrait demander aux fonctionnaires lorsqu'ils décident de se lancer dans un mandant électif. Ce que dit, en outre, Mme Kosciusko-Morizet est parfaitement révélateur de la raison d'être du statut général de la fonction publique : mettre les fonctionnaires à l'abri des changements des dirigeants politiques. Ces dirigeants politiques sont, certes, les supérieurs hiérarchiques des fonctionnaires travaillant dans les administrations dont ils ont la charge, mais ces fonctionnaires ne sont ni leurs "employés", ni leurs agents, ni leurs salariés : ils sont les employés, les agents, les salariés de la collectivité concernée. Si cette collectivité publique était une entreprise privée, il serait envisageable que les élus/dirigeants aient "en main" le "sort professionnel" des fonctionnaires qu'ils dirigent. Mais ce n'est pas le cas. Certes ces élus/dirigeants agissent au nom et pour le compte de la collectivité publique qui les ont choisis, mais il ne faut pas pour autant que les fonctionnaires de cette collectivité publique deviennent des objets entre les mains des élus lorsqu'il y a alternance politique.
Réponse de le 17/02/2016 à 9:35 :
Dans les associations, la direction est élue, bénévole, change régulièrement et les salariés ne sont pas les objets dans la main des élus. Oui on change de chef parfois en mieux, parfois en pire mais c'est le cas dans de nombreux métiers.
a écrit le 17/02/2016 à 6:50 :
Que la droite fasse très vite sa primaire parce que la surenchère populiste réactionnaire à laquelle nous assistons de la part des impétrants déclarés ou en gestation devient insupportable.
a écrit le 17/02/2016 à 3:49 :
L'agressivité des réactions aux déclarations de NKM démontre à quel point la France est ingouvernable. Les Fonctionnaires sont vent debout quand on ose parler d leur statut privilégié dans ton les domaines: garantie de l'emploi, régimes de retraites et temps de travail et ils ne peuvent pas imaginer uns seul instant que l'on puisse réformer leur statut. C'est pourtant du déficit publique le plus élevé des pays Européens que la France crève!!! Un seul compris : Hollande, il pense que les 6 millions de fonctionnaires votent pour lui et revoteront pour lui en 2017. cela suffit à le rassurer!! Mais la descente aux enfers de noter pays aura des limites et las secousse sera terrible pour ceux qui ne veulent pas ouvrir les yeux.Il y a quelques bonnes idées chez NKM, mais pas toutes!! Mais ces idées sont inapplicables avec des citoyens qui ne veulent rien savoir et continuent à faire glisser notre pays sans scrupule. Le réveil sera terrible pour tout le monde y compris pour eux qui seront fatalement parmi les victimes. Prenons modèle sur ce qui marche dans les autres pays et ayons le courage de le mettre en application, et noter pays se relèvera.
Réponse de le 17/02/2016 à 9:22 :
Encore un qui a loupé de le concours de l'accession à la fonction publique.
Réponse de le 17/02/2016 à 11:47 :
@ @ budu le 17/02/2016 9:22
Encore des ragots, veuillez vous renseigner avant d'écrire.
Madame Nathalie Kosciusko-Morizet sort de Polytechnique (92) et a été admise au Corps du Génie Rural: elle a donc réussi brillamment son entrée dans la fonction publique.
Cordialement
Réponse de le 17/02/2016 à 13:30 :
"Hollande, il pense que les 6 millions de fonctionnaires votent pour lui et revoteront pour lui en 2017."

Et toi ,tu penses que tout le privé vote à droite, et ben ,non
a écrit le 17/02/2016 à 1:45 :
Le problème n'est pas le statut mais la pléthore de fonctionnaires. De toute façon, l'Etat n'a plus les moyens d'entretenir les bouches inutiles. L'ajustement va se faire brutalement.
Réponse de le 17/02/2016 à 14:30 :
Pas les moyens de donner du travail (rémunéré) aux gens mais carrément les moyens de déverser des milliards de fonds publics (CICE, Pacte de responsabilité, crédit d'impôts) à des entreprises multimilliardaires qui licencient à tout va !
Réponse de le 17/02/2016 à 14:32 :
Et je suppose par là-même que vous ne vous considérez pas comme ceux que vous appeler avec tant de mépris des "bouches inutiles". Sachez que ces bouches inutiles un jour ou l'autre, ça pourra devenir vos enfants, vos parents, vos proches et même ... vous-même !
Réponse de le 18/02/2016 à 12:15 :
Vous êtes ignoble, Considérer les fonctionnaires comme des bouches inutiles, pour vous la solution serait quoi de les licencier, ils vivront comment avec leur famille, du RSA que vous voudrez surement supprimer et du chômage qui n'existe pas chez eux. Vous perdrez la consommation de millions de personnes et vous allez pleurer quand il y aura le moindre nid de poule dans votre rue ou que les cliniques privées ne voudront pas comme souvent aujourd'hui assurer les urgences, pour vous ou vos proches, car les autres vous vous en foutez. Les personnes de votre acabit n'ont pas d'humanité.
a écrit le 16/02/2016 à 23:52 :
Grassement payée, sécurité de l'emploi, quel cynisme ! Et ça se permet de décider du sort des français. Quand on pense qu'elle sera ministre en 2017 !
a écrit le 16/02/2016 à 23:43 :
Bourgeoise mais rive gauche, N.K.M pourrait de manière effrontée proposer aussi de limiter le nombre de mandats électifs à 3. Cela permettrait à notre belle rousse classée "X" à 19 ans ! (X1992) de quitter la politique avec panache et de faire profiter enfin l'industrie de son immense intelligence, parce que la c'est un peu gâché.
a écrit le 16/02/2016 à 23:25 :
Enfin une mesure utile ! Il faut y ajouter les régimes spéciaux à commencer par celui des intermittents ...
a écrit le 16/02/2016 à 23:19 :
Certes , mais ce n'est pas nouveau, supprimer le statut est une chose, avoir des fonctionnaires en est une autre, et il lui a fallut tout ce temps pour en arriver là ?
Il faut réformer le statut de la fonction publique et supprimer les emplois à vie, réduire le nombre de fonctionnaire par des délégations de service publique avec le privé, comme l'ont fait les canadiens avec succès. Seuls les fonctions régaliennes devraient rester du ressort direct de l'Etat, Armée, Justice, Police, Finances. Tout le reste c'est du clientélisme de 4ème République pour donner l'espoir aux électeurs qu'ils pourront toujours caser leurs raté de gosses comme fonctionnaires.
a écrit le 16/02/2016 à 23:14 :
Supprimer la durée légale du travail ! Il y en a qui ne manque pas toupet. C'est presque le retour au 19ème siècle, il ne manque plus qu'à demander la supression des congés payés.
Ces "réformes" ne seraient que des contre-réformes puisqu'amenant à un retour en arrière de plus d'un siècle.
a écrit le 16/02/2016 à 23:06 :
Un technicien en maintenance informatique c'est entre 1300 et 1400 € nets dans la fonction publique. C'est 2100 a 2600 € dans le privé. Elle va s'aligner sur les salaires aussi pour convaincre les gens de signer ou elle pense qu'on va le faire pour sa belle gueule ???
Réponse de le 17/02/2016 à 8:18 :
Les services informatiques des collectivités locales sont très largement en sureffectif... Sans pour autant disposer de la compétence ou de la réactivité dont elles auraient besoin.

Et pour info, un bac +2 en maintenance informatique, cela démarre plutôt au smic
Réponse de le 17/02/2016 à 10:48 :
Bah, il y a déja énormément d'externalisation de maintenance informatique dans les petites mairies, etc.
Et je peux vous dire que ces boites se gavent bien.
Circulez, il y a rien à voir
a écrit le 16/02/2016 à 22:46 :
Pourqoui on ne commencerait pas par supprimer les privilèges des poiticiens en matière de fiscalité (déclarations séparées de leurs "indemnités", non prise en comptr des nombreux avantages en nature), en matière de rettraite (taux plein au bout de 4 ans de mandat), en matière de perte d'"emploi" (indemnités payées pendant 6 mois après avoir perdu son siège), etc., etc., à commmencer par les 2 millions d'euros que l'on doit verser chaque année aux présidents "retraités" (merci, M. Fabius, ...).
On porrait aussi interdire aux institutions locales (et dieu sait s'il y en a !) d'embaucher comme agent territorial des parents/amie(s), sans aucun contrôle de leurs compétences, simplement parce qu'ils font partie du "réseau"; une boite privée qui se permettrait de telles aberrations en matière d'embauche coulerait au bout de 6 mois, pour les politicien(ne)s, il suffit de tondre encore plus ras le con-tribuable !
On pourrait également instituer un "conseil d'administration" citoyen de ces instances politiques et avoir la possibilité d'interdire des choix coûteux et inutiles, dictés par la cupidité et l'affairisme que par l'intérêt général (cf. NDDL)
Réponse de le 18/02/2016 à 10:10 :
bien dit on n a pas besoin d une représentation nationale aussi nombreuse
et qui nous coûte très très chère cf capital tv sur le CESE .. NO COMMENT..
a écrit le 16/02/2016 à 22:14 :
Comment fera cette future ministre quand dans un premier temps les classes seront pleines d'élèves avec un manque d'enseignant et qu'ensuite on recrutera des gens non qualifiés à qui on donnera comme consigne d'occuper les élèves par du bavardage, des sorties, des observations de powerpoints ou autre amusements audiovisuels. Le seul critère sera la docilité, la soumission, le faire-semblant, l'auto-satisfaction et le dénigrement de l'autre qui dominent déjà dans beaucoup d'endroits. Il est vrai que le patronat qu'elle représente a besoin de toujours plus de profits qu'il se dépêche de brûler dans sa sacro-sainte concurrence et qu'il a besoin de gens aveuglés par la charge de travail au point de ne pas voir que notre bourgeoisie se fait tailler en croupe par la fausse bourgeoisie chinoise, se fera vassaliser prestement sans parler de la puissance russe ex-soviétique qui est son bouclier.
Réponse de le 16/02/2016 à 22:45 :
Ah, parce qu'être fonctionnaire signifie forcément être qualifié?
Réponse de le 17/02/2016 à 6:30 :
le patronat a besoin de gens qualifié, de gens qui peuvent faire quelque chose et non plus de théoricien !!!!!!! ma fille est dans une formation dont PERSONNE ne veut !!!!! le diplôme est une immense connerie !!!!! les jeunes en crèvent pour faire plaisir aux profs !!!!
a écrit le 16/02/2016 à 21:51 :
Peut-on m'expliquer le principe de faire travailler les gens au RSA sur des travaux d' intérêts généraux en contre partie du revenu qu'ils reçoivent ? Quand certains parlent de supprimer les fonctionnaires, ne serait-se pas créer des fonctionnaires au rabais ?
a écrit le 16/02/2016 à 20:56 :
Et c'est parce qu'elle est à priori blonde que les "journaux" écoutent encore cette personne..??
a écrit le 16/02/2016 à 20:54 :
bè dégage et on te suivra!
a écrit le 16/02/2016 à 20:23 :
avant de revoir le statut des fonctionnaires (pourquoi pas ) il est urgent de revoir le statut des élus, anciens élus , ainsi que leur nombre ; ce n'est pas l'exemplarité qui étouffe nos politiques ,vivement une grande réforme des institutions
a écrit le 16/02/2016 à 19:13 :
Par qui, par quoi cette Dame as-t-elle les moyens de sa subsistance ? hum ...
a écrit le 16/02/2016 à 19:04 :
Certes, plus de gendarmes, de police, d'armée , de profs et d'instits, d'infirmières et de mèdecins dans les hôpitaux . NKM pense avoir raison .
Elle oublie auss iles dizainees de milliers de fonctionnaires de Bruxelles ( 4 fois plus payés), et ceux de son entourage ... hum
a écrit le 16/02/2016 à 18:39 :
L'État a besoin d'agents dans ses tâches régaliennes, mais pas dans la vie de tous les jours. La proposition de NKM va de toute manière se heurter à un problème majeur, à savoir que les fonctionnaires, qui sont pléthore, sont aussi des électeurs... et franchement qui va voter pour quelqu'un qui veut supprimer son poste de travail !
Réponse de le 16/02/2016 à 19:44 :
NKM propose intelligemment de supprimer le statut de fonctionnaire pour les futurs recrutés mais pas pour ceux qui sont déjà fonctionnaires. Les fonctionnaires ne verront pas leur statut modifié et ne seront pas concernès.
Réponse de le 16/02/2016 à 23:09 :
Elle n'a pas parlé de supprimer des postes, elle a dit que les nouveaux recrutés auraient un contrat de droit privé. C'est pas pareil.
Réponse de le 17/02/2016 à 9:28 :
@Ben et Yves: parce que vous croyez que les syndicats, qui sont des succursales des partis politiques en France, vont accepter ? Je répète donc: les fonctionnaires actuels et futurs, qui sont aussi des électeurs, feront barrage à toute modification de leur statut :-)
Réponse de le 17/02/2016 à 10:52 :
Dans la FPT, il y a 30 % de contractuels donc ce qu'elle dit ça existe déja...
a écrit le 16/02/2016 à 18:29 :
Vraiment un poids chiche a la place du cerveau tout ces politiques,ok plus Cdi,de la flexibilité etc... mais au si on a pas de cautionneur et bien pas de logement,pas de crédit etc. donc impossible de travailler,se sont les gens des pays de l'Est qui vont être heureux.En ce moment j'ai un gros groupe du BTP français qui loge dans des baraquements des ouvriers polonais,qui consomme très peu dans notre ville et tout les mois ils retournent chez eux dépenser l'argent qu'ils ont gagné et en plus ils payant leurs impôts chez eux.
Aller continuons comme ça..
a écrit le 16/02/2016 à 18:23 :
Les fonctionnaires sont les bourgeois des temps modernes en France. Esclavagistes des salariés du privé, des entrepreneurs, des artisans, ils ne lacheront jamais leur pouvoir qui leur permet une vie si douce (sur le dos des autres !)
Réponse de le 16/02/2016 à 22:46 :
+1000000. La France est un vrai pays communiste!!!!!
Réponse de le 16/02/2016 à 23:28 :
on attend donc que vous tombiez malade dans un hôpital sans infirmiers, vous serez le premier à vous insurger j'en suis sur
Réponse de le 16/02/2016 à 23:43 :
Bourgeois? Et en quoi ? Salaires pas très élevés pour les catégories C et interdiction d'exercer un 2nd emploi à côté, contrairement au secteur privé !!!
a écrit le 16/02/2016 à 18:11 :
Mais faites-la taire! Cette femme, qui est fonctionnaire, probablement, est un épouvantail. Croyez-vous que tout le monde se moque du service public? Que les fonctionnaires soient bien payés (la plupart d'entre nous auraient des salaires trois fois plus élevés que nos traitements).. Les grands instituts de recherche, les Universités: il faut beaucoup de temps et d'essais infructueux pour découvrir quelque chose. Qui donc voudrait devenir maire, conseiller départemental, député, même? Evidemment, les sénateurs et les ministres ne se plaignent pas. Mais regardez la différence d'accueil à la poste et dans votre banque: il n'y en a plus.
Il faut bien quelques compensations pour des travaux harassants (facteur, jardinier municipal, femme de ménage dans un lycée, aide soignante dans une maison de retraite, infirmière, professeur) n'ont pas de 13,14,15ème mois. Leurs traitements sont faibles.
Par contre, supprimez les régimes spéciaux de la SNCF, etc, augmentez-les s'il faut, et restreignez le droit de grève dans la fonction publique (transports, hygiène, et autres)
Et le vôtre, madame.
Créons un statut de l'élu, afin qu'il n'y ait pas que des fonctionnaires, ce serait une bien meilleure idée.
Réponse de le 16/02/2016 à 19:04 :
Croyez vous que les employés du privé ont des salaires et avantages meilleurs que dans le public ? Certainement pas ! En outre, ils n'ont ni la sécurité de l'emploi ni des retraites moyennes aussi bonnes que dans le public. En outre, c'est dans le "service public", et c'est prouvé, que l'on trouve le plus d'arrêts maladie abusifs du fait de la suppression du jour de carence. Une uniformisation des traitements entre public et privé serait la moindre des justices. J'ai constaté à mes dépends un mépris total des administrations à l'égard des petits entrepreneurs (retards de règlement, résiliation de marché sans indemnité, etc..). A combien de réunion suis-je allé avec les représentants de la Ville de Paris où, pour des travaux d'entretien, venaient 4 à 6 fonctionnaires dont la moitié dormait car quasiment pas concernés par l'objet de ces réunions, alors que des comptes-rendus en interne auraient aussi bien fait l'affaire. Et la terreur des cadres de la fonction publique lorsqu'il s'agissait de prendre des décisions impliquant un accord des pseudo-syndicats, c'était à pleurer. J'ai aussi pu constater la démotivation induite par l'avancement à l'ancienneté bloquant inexorablement les personnes de bonne volonté qui étaient montrées du doigt parles collègues feignants, et la paralysie des petits chefs face aux employés incompétents ou paresseux. Ne pas faire de remontrance à ces derniers car les représentants des pseudo-syndicats étaient immédiatement là pour défendre l'opprimé. Il y a beaucoup de gens sérieux et compétents dans la fonction publique, mais le système actuel est une prime à la nullité. Il faut récompenser ceux et celles qui font correctement leur travail et que l'attitude des tire-au-flanc exaspère.
Réponse de le 16/02/2016 à 22:51 :
Et oui, la France est un vrai pays communiste et la privé travaille pour le secteur public!!!! À chaque fois la même rengaine, si vous diminuez les effectifs le service sera moins bon!!!!! Et pour l'instant les Français continuent à tomber dans le panneau de ce marketing socialiste..... Pauvre et triste pays que le nôtre.
Réponse de le 17/02/2016 à 15:59 :
Cher Cqfd, nous ne parlons pas de la même chose, je crois. Nous ne parlons pas des mêmes gens, et par exemple, je n'ai pas le droit de grève; je travaille pour deux administrations, mais une seule me paye; mes horaires de travail sont assez curieux: vivement Dimanche que je puisse me mettre à travailler. Il y a beaucoup de gens comme moi. Et ceux-là doivent être protégés. Mais la femme de ménage au smic horaire, l'aide à la personne dans les mêmes conditions, cela devrait être interdit.
Maintenant, regarder les professeurs de lycée qui vivent un enfer et ne manquent jamais (pas de remarques absurdes sur leurs horaires: beaucoup seraient heureux de rester sur place s'ils avaient un bureau. L'avancement à l'ancienneté: elle existe dans bien des entreprises privées.
a écrit le 16/02/2016 à 18:03 :
comment peut on parler ainsi de gens fonctionnaires ou autres qui travaillent et paient leurs impôts personnellement je pense moi qu'elle n'est pas indispensable. Son discours je veux je veux . Que ne dit-on pas pour occuper l'espace publique ! elle ferait mieux de se taire elle qui se permet de démissionner quand des millions de personnes subissent pour garder leur emploi
a écrit le 16/02/2016 à 18:01 :
@BONSOIR : Bonne idée mais dans ce cas il faut aussi supprimer le statut des mafieux de la politique pas vrai le PARTI DES RIPOUBLICAINS LES PARRAINS DE LA MAFIA U.M.P. EN TAULE et zou Mme TRUCMUCH !
a écrit le 16/02/2016 à 17:44 :
Les "réformes" ne sont là que pour démolir la France, elles nous viennent de l’extérieur et c'est "tendance" pour les européistes français!
a écrit le 16/02/2016 à 17:34 :
à l'ump on creuse mais on trouve toujours pas de pétrole...
Réponse de le 16/02/2016 à 19:36 :
@ BONSOIR ; Oui elle creuse mais ne trouve pas de pétrole par contre pour al connerie pas besoin de creuser profond dans le fond chaque parti politique à sa comique de service au P.S ils ont Mm ROYAL par contre à l'UMP MAFIA..... elles se battent entre elles vu le nombre de postulants (MDR)
a écrit le 16/02/2016 à 17:16 :
ministres, secrétaires d'état, et autres grands fonctionnaires, montrez l'exemple avant de toucher les petits, après on pourra en reparler....
ah! c'est peut-être plus une si bonne idée que ça, tous comptes faits.
a écrit le 16/02/2016 à 17:10 :
Va te supprimer NKM!
a écrit le 16/02/2016 à 17:00 :
Mal honnêteté intellectuelle ou hypocrisie ....car se sont bien les politiques de droite ou de gauche qui sont à l'origine du recrutement des fonctionnaires .
Et le plus grand scandale jamais traité par les médias est bien celui des communautés de communes qui plutôt de transférer des collaborateurs des communes ont recruté massivement ...sans oublier en plus de nommer de multiples vices présidents rémunérés de 1.500 € à 2.000 €/mois chacun !!!
De plus si nos élus faisaient leur travail au lieu de courir les médias ils auraient moins besoin de se décharger sur des fonctionnaires qui libres de leurs décisions s'octroient plus de pouvoirs et font en sorte de se rendre indispensables en bloquant le système !!!
a écrit le 16/02/2016 à 16:56 :
Il ne suffit pas d'avoir fait polytechnique pour être intelligent. NKM n'est qu'une enfant gatée héritière d'une lignée qui vit au crochet de l'état depuis des générations. Je lui conseille donc de la mettre en veilleuse car elle n'a pas le niveau. Même Sarko. s'en ai rendu compte.
a écrit le 16/02/2016 à 16:54 :
Excellente idée, rémunérons également du coup les politiciens selon leurs résultats vis à vis du peuple français !

Vastes économies budgétaire à venir donc...
Réponse de le 16/02/2016 à 17:38 :
Il faudrait une innovation radicale en politique - pourquoi pas de commencer par fonctionnaires - remplace une bonne partie par les automates programmables, ils sont deja pas mal "virtualisé"...
Réponse de le 17/02/2016 à 9:30 :
J'ai un ami qui a eu une idée ma foi qui vaut ce qu'elle vaut mais qui serait d'une redoutable efficacité.

Au bout de 6 mois tirer un bilan d'un politicien et l'exécuter si le sort du peuple ne s'est pas amélioré.

D'une part nous verrions beaucoup moins de carriéristes venir pantoufler en politique et ensuite les politiciens arrêteraient de suite d'écouter le dogme économique des actionnaires milliardaires.

Notre sort serait donc condamné à s'améliorer nettement du jour au lendemain, alors certes c'est un peu excessif mais ne le sont ils pas actuellement particulièrement excessifs les politiciens ?
a écrit le 16/02/2016 à 16:51 :
NKM se situe comme à son habitude au niveau zéro de la pensée, et dans ce cas de la pensée économique : est-ce à cause du statut des fonctionnaires que nous avons si peu d'entreprises exportatrices ?
Est-ce à cause du statut des fonctionnaires que nos produits n'ont pas une qualité et une valeur technologique suffisante pour qu'on puisse les vendre suffisamment chers, comme le font les Suisses ?
Plutôt que d'apporter des solutions à ces problèmes concrets, on préfère diaboliser des personnes. C'est tellement plus simple.
a écrit le 16/02/2016 à 16:42 :
Bah bien sur en plus du gaz de schiste et des OGM, une chose est sur je ne vote pas pour eux et suis po fonctionnaire !
a écrit le 16/02/2016 à 16:14 :
Quand madame Lepen commencera à vouloir appliquer son programme manu militari, on verra si le statut des fonctionnaires et le recrutement sur concours est un archaïsme ou un frein à l'abus de pouvoir.

Quand ce sera les patrons qui décideront eux-mêmes et sans contre-pouvoir de la durée légale (puisque NKM veut un syndicalisme sans syndicaliste), lequel sera assez fou pour décider qu'il sera inférieur à 48h, puisque son concurrent aura choisi 48h ?

Quand ce seront des informaticiens de passage qui géreront l'informatique de Bercy ou de Ballard, qui sera responsable en cas de plantage généralisé et qui saura réparer dans les meilleurs délais? Un autre informaticien de passage?
Réponse de le 16/02/2016 à 20:59 :
Pour contractualiser 48h il faut s'engager à payer régulièrement 48h. En Angleterre on considère qu'il est moins dangereux financièrement de contractualiser zéro heure.
a écrit le 16/02/2016 à 16:06 :
bonjour
il est amusant de voir ces politiciens qui sont là depuis des décennies faire du bla bla sur le dos des fonctionnaires qui sont là pour que ça fonctionne !!!et eux qui nous font des promesses non tenues !!! ou de vouloir baisser les revenus de chômeurs qui n'ont pas demander qu'on les mettent dehors !!!personne n'est d'extrême droite sauf quand il s'agit de petites gens à qui on prend le peu qui reste .les politiciens sont là pour engraisser leur entourage " professionnel " et placer leur copains . cela s' appelle le mille feuilles .état région il y en a moins mais il y a toujours autant de personnel . département communes .et en plus métropole !! tout cela fait que maintenant ça dysfonctionne!!!. un peu moins de politiques et de bla bla peut être qu'en agissant plus ça ira mieux demain .
a écrit le 16/02/2016 à 15:33 :
Tout a fait d'accord pour supprimer statut du fonctionnaire mais surtout diminuer le nombre de fonctionnaires assemblee nationale et senat et tous les copains convies a des participations de commissions qui se multiplient tous les jours que que soit le gouvernement au pouvoir! Et cerise sur le gateau penser a supprimer les golden retraites attribuees aux ex presidents de la republique et aux deputes et senateurs ministres!!!!
La le statut du fonctionnaire sera revu ds sa globalite!!!!
Réponse de le 16/02/2016 à 16:06 :
Vous avez mille fois raison, obéissons aux oligarques et leurs médias, et vive la fin de la durée légale du travail, yooouuupiieee ! Yeeesssss ! Vive la fin des congés payés, soyons compétitifs enfin !
a écrit le 16/02/2016 à 15:12 :
Voilà une excellente idée ! Il faut supprimer l'Etat des fonctionnaires. Le statut de la fonction publique est une insulte à tous les citoyens non fonctionnaires. Comment peut-on accepter cette ségrégation ? Le code de travail doit être appliqué pour tous et toutes.
Réponse de le 16/02/2016 à 16:08 :
Supprimons aussi le droit du travail, la démocratie avec. Et les congés payés, le repos du dimanche (ce qu'il en reste), vos droits à la santé etc. Vous serez ainsi compétitif, et n'aller pas pleurer ensuite, parce que vous avez cru vos maîtres oligarques.
a écrit le 16/02/2016 à 14:55 :
"il faut relativiser le côté démocratique du concours" ben voyons, le bon vieux piston est tellement plus égalitaire. Et en la matière, NKM et ses amis sont des experts.
a écrit le 16/02/2016 à 14:44 :
On pouvait la croire intelligente , mais non , elle a fait l'X . : apprendre à diriger sans savoir réfléchir ( c'est une Royal de droite , une énarque dont certains savent réfléchir mais peu savent diriger ) .
C'est le Statut de la Fonction publique qu'il faut réformer ; un monument d'archaïsmes , utile au lendemain d'une 2 ème guerre mondiale pour reconstruire , mais un facteur de blocage dans la Société aujourd'hui . Les Fonctionnaires on en aura toujours besoin depuis le premier "missi dominici" . Ils doivent être embauchés pour une mission ,
jamais sur CDI - sauf pour les "petits fonctionnaires "( ouvriers de l'Etat , par exemple).
En revanche , les enseignants , par exemple , ne doivent plus être des fonctionnaires d'Etat . Ils doivent être engagés par les établissements d'enseignement des trois niveaux . Conservés ou virés en fonction des résultats , de la population qui leur est
confiée , aux examens d'Etat .
Réponse de le 16/02/2016 à 18:42 :
Ben voyons, des enseignants virés ou conservés selon les résultats de la population qui leur est confiée... On aura tout vu. Si les élèves avaient un comportement d'apprentissage durant les cours, ce serait déjà pas mal. Partir du principe qu'un enseignant est entièrement responsable des résultats de ses élèves est scandaleusement léger, comme base de raisonnement.
D'ailleurs, vous parlez de réformer le statut de la fonction publique, mais avez-vous fait vos devoirs ? Savez vous ce qu'il contient ? Certainement pas d'archaïsmes !
Vous avez manifestement une dent contre les gens qui ayant passé un concours difficile ont droit à un travail (qui n'est pas à vie, contrairement à ce que l'on lit souvent). A mon humble avis, le CDI n'est certainement pas un mal, et le CDD permet la violation régulière du droit au travail, qui est l'un des droits fondamentaux de l'homme. Pourquoi diable toujours vouloir niveler par le bas ? Ne croyez-vous pas que si tout le monde pouvait avoir une stabilité de son emploi, notre société s'en trouverait mieux ?
a écrit le 16/02/2016 à 14:43 :
"Fonctionnaire" un des nombreux mot clé qui avec "immigrés" attire puissamment les trolls qui adorent rejeter la faute de tous les maux sur des catégories de la population qui pour une raison lambda ne leur plaisent pas.

Les politiciens, des trolls comme les autres donc ?
a écrit le 16/02/2016 à 14:28 :
"Je souhaite supprimer les délégués syndicaux permanents qui sont à temps plein dédiés au syndicalisme dans les entreprises de moins de 500 salariés".
On peut rappeler qu'il faut de 50 à 999 salariés pour avoir 1 DS par section syndicale
Et comme 96% des entreprises françaises sont sous le seuil des 50 salariés ....
Réponse de le 16/02/2016 à 15:54 :
Supprimons aussi le droit du travail, la démocratie avec. Et les congés payés, le repos du dimanche (ce qu'il en reste), vos droits à la santé etc. Vous serez ainsi compétitif, et n'aller pas pleurer ensuite, parce que vous avez cru vos maîtres oligarques.
Réponse de le 16/02/2016 à 18:01 :
@gedeon
Si tu lis bien comme Kadhafi , je montre que les propos de NKM sont ridicule puisque cela ne concerne qu'une poignée de personne mais bon ,c'est pas grave.
a écrit le 16/02/2016 à 14:27 :
C'est un discours pré maché d'une adolescente n'ayant pas de pensées personnelles et qui ne fait qu'anoner des préceptes ultra libéraux maintes fois déversés dans les médias fideistes du mondialisme
a écrit le 16/02/2016 à 14:25 :
Le ridicule n'a jamais tué personne, et dire que c'est Polytechnicienne, n'est ce pas Juppé qui a dit "pourquoi être simplement désagréable quand on peut être parfaitement odieuse" dans son cas bien sûr, tout est bon pour faire parler de soit!!!!!!!!
a écrit le 16/02/2016 à 14:15 :
"Je sais de quoi je parle, j'ai démissionné de la fonction publique".

Oui, mais pas pour 1200€/mois.
a écrit le 16/02/2016 à 14:14 :
TB et en même temps il faut supprimer l'élection des conseillers en tout genre, députés, sénateurs et autre (toute la classe politique vit vit grassement aux frais du contribuable) et les remplacer par des privés. Que d'économies en prespective !
Bref tout privatiser, absolument TOUT.
a écrit le 16/02/2016 à 14:07 :
"Je milite pour le développement du syndicalisme de services. Qu'ils puissent proposer des mutuelles, les services d'un avocat, etc".
Pauvre fille, quand on est syndiqué , on a le droit au service juridique du syndicat auquel on cotise et oui NKM ,cela sert aussi à cela une cotisation.
a écrit le 16/02/2016 à 14:04 :
Je suis atterré par le discoure de NKM. La démagogie de ces propos n'apporte rien à notre pays,elle ne sert qu'a creuser le faussé des inégalités.Elle ne parle pas des paradis fiscaux et de la fuites des capitaux ? Elle ne remet pas en question les sommes exorbitantes que l'état alloue aux divers cultes dans notre pays laïque? Elle n'aborde pas les traitements de salaires de l'exécutif qui sont versés à vie?J'aurais aimé qu'elle nous parle des sommes financées par la nation pour la construction du "grand Paris" ? Elle tape sur les petits encore et encore . Elle a été ministre et elle a failli à sa tâche ,voila une réalité qui mériterait d'être discutée, pourquoi payer des élus quand ils n'ont donné aucun résultat probants au peuple qui les a élu ? Il faudrait que NKM relise ces notes avant de parler,elle donne une nouvelle fois une triste image de la politique et donne envie de voter FN, juste pour les mettre en face de leurs incapacités, qu'ils soient de droite ou de gauche.
a écrit le 16/02/2016 à 13:58 :
Tout à fait hilarant de la part de NKM qui est un pur exemple d'un parcours dans l'industrie ou dans le monde réel. Une autre, une autre....
a écrit le 16/02/2016 à 13:48 :
"la France a créé 57.000 emplois, alors que l'Allemagne en a créé près de 500.000 "

Au fait, c'est bien l'emploi qui attire les migrants, on l'a échappé belle donc.
a écrit le 16/02/2016 à 13:41 :
Souvenir d'économie à droite :

Depuis la fin de l'année dernière, dans la plus grande discrétion, les préfets et sous-préfets perçoivent des primes de résultats semblables à celles versées dans certaines entreprises privées. Leurs montants peuvent s'échelonner de 14000 € à 66000 €.La prime aux résultats destinée aux préfets et sous-préfets en poste dans une région ou un département, appelée « indemnité de responsabilité », a été entérinée par décret paru au « Journal officiel » du 7 novembre 2008, signé du Premier ministre, François Fillon, et des ministres de l'Intérieur et du Budget de l'époque, Michèle Alliot-Marie et Eric Woerth.
a écrit le 16/02/2016 à 13:30 :
le plus drôle : "et les allers/retours public-privé permettraient une respiration" : les allers retours entre le public et le chômage ?
Réponse de le 16/02/2016 à 14:58 :
Elles pense allers/retours entre une fonction politique et un poste de direction de haut niveau dans le privé, sans aucun risque de confusion des genres ou de corruption tacite, bien entendu.
a écrit le 16/02/2016 à 13:11 :
celle-la elle ferait mieux de retourner d'où elle sort. Il y a toujours des gens comme elle qui veulent s'en prendre au statut des fonctionnaires concernant la sécurité de l'emploi, pourquoi il ne dénoncent pas le fait que les fonctionnaires sont moins payé que dans le privé et donc augmenter leurs salaires. Les 10 gardes du corps de sarkozi, les voitures mises à la disposition de tout les ministres, sans parler effectivement des cumules de mandats et j'en passe ..., c'est ça qui coûte cher à l'état
Réponse de le 16/02/2016 à 21:12 :
Je vais me faire beaucoup d'ennemis chez les fonctionnaires comme chez les autres, mais le véritable écart de rémunération globale au profit du privé se situe dans la catégorie A. La catégorie B est plutôt mieux payée que dans le privé. Par contre le bas de l'échelle (catégorie C) et surtout les nombreux précaires employés par l'administration (le ponpon étant le ministère de la justice) sont beaucoup plus mal traités que dans le privé. Quant aux gens qui glandent et à ceux qui travaillent, on trouve de tout (le pire comme le meilleur). J'ai envie de dire que les gens qui glandent sont plutôt dans les grandes structures (publiques ou privées).
a écrit le 16/02/2016 à 13:00 :
On devrait aussi éviter les hommes et femmes politiques à vie. Dommage de cette dame à la vue courte ne pousse pas plus loin ses raisonnements. Le syndicalisme comme communauté autour du travail dont les règles seront définies en fonction des appétits (sans cesse croissants) des investisseurs-joueurs du grand casino de la finance. Quel mépris. Mépris des autres et mépris de l'intelligence.
a écrit le 16/02/2016 à 12:53 :
La fonction publique est le patrimoine de ceux qui n'ont pas de patrimoine.
Ca ne doit pas être le cas de cette communicante.
a écrit le 16/02/2016 à 12:39 :
Syndicalistes à vie et politiciens cumulards à vie en surnombre là aussi il y aurait besoin de réformer....sans compter les avantages à vie octroyer à tous ces anciens ministres et présidents une fois la fonction achevée
a écrit le 16/02/2016 à 12:30 :
Supprimer le statut de fonctionnaire pour certaines fonctions assurées par l'état est l'exemple même de la fausse bonne idée. En effet le fait d'avoir la garantie de l'emploi fait que certains ayant des diplômes bac +2 ou plus acceptent de travailler dans la fonction publique pour des salaires moindres que dans le privé. Quand on voit un professeur des écoles bac +5 à 1900€ par mois, on imagine mal quelqu'un n'ayant pas cette garantie de l'emploi postuler à ce genre de poste. Cela reviendrait aussi soit à embaucher les personnes comme contractuels, mais la aussi sans le salaire adéquat il ne devrait pas avoir beaucoup de postulant, soit à sous traiter au privé ces taches et la, pas sur que ce soit moins cher que des employés de la fonction publique. Au final c'est toujours cette idéologie du fonctionnaire qui plomberait les comptes de l'état, mais sans jamais prendre en compte ce que couterait ce travail effectué par les fonctionnaires si il értait assuré par le privé.
Réponse de le 16/02/2016 à 13:59 :
Je suis un BTS de Cachan de bac+5 je travaille 39h/semaine et je gagne 1434 euros/mois avec 5 semaines de vacances. Wath else?
Réponse de le 16/02/2016 à 18:11 :
Et, les enseignants non fonctionnaires payés par qui ? par la collectivité, ou individuellement comme une prestation du privé ? et, si privatisé, l'état n'a plus de droit de regard sur les méthodes et l'enseignement pour l'EGALITE inscrite dans notre république , idem pour la police, pompiers , hôpitaux publics , le statut de fonctionnaire d'état protège les citoyens d'être égaux sans avoir affaire à des personnes recrutées pour un mois , et licenciées, une nouvelle recrue qu'on aura pas le temps de former , allons, c'est la stabilité qui fait que l'état peut fonctionner , chacun sa tâche , le privé a la sienne et chacun choisit son métier , il n'y a pas à conseiller et comparaitre ce qui n'est pas mais , les collectivités locales n'ont pas besoin du statut fonctionnaire , je suis d'accord, mais, statut, on ne trouvera plus personne avec des salaires aussi bas mais il s'agit de réfléchir aux conséquences
Réponse de le 16/02/2016 à 18:27 :
>léa molette

En tout cas, léa molette, tu risque pas de postuler à un capes d'anglais à 1900 euros brut...
Réponse de le 16/02/2016 à 21:19 :
En fait il y a de moins en moins de candidats aux emplois de catégorie A. A ces niveaux, la sécurité de l'emploi est un faible argument. C'est comme cela que les choses évoluent : comme il n'y a pas assez de candidats on recrute des contractuels dont les primes seront bien intégrées à la retraite. C'est certain, ça va coûter plus cher mais on n'a plus vraiment le choix.
a écrit le 16/02/2016 à 12:24 :
Elle ferait mieux de s'attaquer aux ultras riches et aux spéculateurs !!!
A pas oublier de tondre à la libération qui arrivera forcément !!!
a écrit le 16/02/2016 à 12:18 :
Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain; pour certains postes, le statut de fonctionnaires est pleinement justifié. Pour d'autres, cela se discute. Mais in fine, qui prendra la responsabilité de se séparer d'un salarié, fonctionnaire ou pas, dans la fonction publique? Et selon quel droit (on tolère qu'une entreprise privée qui perd de l'argent se sépare de partie de ses employés, mais en ce qui concerne l'état..)?
a écrit le 16/02/2016 à 12:07 :
Pour simple rappel, Monsieur Balladur a fait voter, par l'assemblée en 1993, un pavé de l'OCDE de 500 pages et 2500 pages d'annexe intitulé : Accord Général sur le Commerce et les Services (AGCS) destiné à flinguer les fonctionnaires en France en ne gardant que la Justice, la Police et l'Armée. En effet, les secteurs de la santé et de l'éducation devaient être privatisés pour que nos chers zinvestisseurs us puissent mettre la main dessus. NKM ne fait donc qu'une piqure de rappel aux ordres des us. Rien de plus.
Réponse de le 16/02/2016 à 13:48 :
Enfin quelqu'un qui n'a pas perdu le fil !!! ...ça fait plaisir de voir que certains ont de la mémoire :)
Réponse de le 16/02/2016 à 14:54 :
"Monsieur Balladur a fait voter, par l'assemblée en 1993"
Effectivement , la droite avait eu 400 députés à l'époque appelée "vague bleu horizon" ce qui aide un peu pour faire passer ce genre de mesure .

La même année :
La réforme Balladur de 1993 a allongé la durée de cotisation nécessaire pour liquider sa retraite à taux plein de 37,5 ans à 40 ans dans le privé ; elle a également, toujours dans le privé, fait passer de 10 à 25 le nombre d'années de salaire prises en compte pour le calcul de la pension de retraite.Une troisième mesure a eu un impact très important sur le niveau des pensions de retraite : c'est le passage d'une indexation sur les salaires à une indexation sur les prix pour le calcul des pensions et leur réévaluation annuelle dans le régime général.
a écrit le 16/02/2016 à 11:53 :
La Boite à sottisses est ouverte.
Nous n'avons pas fini d'entendre des sornettes,avec ces gens,qui n'ont que la parole comme raison d'etre.
C'est tres grave d'avoir élu des specimens aussi MEDIOCRE.
Electeurs de toutes tendances soyez maitre du jeu.
Réponse de le 16/02/2016 à 12:40 :
allons allons baisais, vous savez bien que par définition l'électeur n'est pas maître du jeu et que son seul rôle consiste à s'en remettre au bon vouloir de politicien(ne)s qui pendant les cinq années suivantes la lui mettront bien profonde, faut plus s'gêner !
a écrit le 16/02/2016 à 11:28 :
NKM mord la main qui l'a nourrie depuis de nombreuses années.le statut de fonctionnaire a de nombreux avantages:diminution de la corruption endémique dans les sphères privées,services publics non soumis a concurrence,donc de qualité!de plus ,les 5 millions de fonctionnaires consomment,payent de la TVA et des impots a l'état,une manne dont il serait difficile de se priver en ces temps de difficulté budgétaire!
Réponse de le 16/02/2016 à 13:37 :
Sans oublier ,qu'il y a aussi beaucoup de couple en france ou heureusement l'un des deux est fonctionnaire ce qui permet de faire entrer un peu d'argent dans le budget familial pendant que le mari ou la femme est licencié pour la énieme fois d'une boite privée.
a écrit le 16/02/2016 à 10:59 :
j'adore quand elle dit qu'il faut toucher au fonctionnaire mais au magistrat, pourquoi? encore une politique qui veut se faire de l'argent sur les petits fonctionnaires mais pas sur les gros fonctionnaires qui gagnent beaucoup pour au final qui ne travaille pas beaucoup.
Il suffit simplement pour économiser, moins de politiciens, moins d'avantages pour eux et aller chercher les impôts dans les sociétés du CAC 40 mais ça ils ne le feront pas, on touche pas aux copains qui payent leurs campagnes. Rien ne changera jusqu'à peut être un futur 1789
a écrit le 16/02/2016 à 10:53 :
Déjà, la première bonne chose serait de supprimer le statut de politicien(ienne).
a écrit le 16/02/2016 à 10:42 :
LA FONCTION PUBLIQUE ET TERRITORIALE UNE MACHINE A FAIRE DES PARESSEUX ET CHAMPION MONDIAL DE L’ABSENTÉISME MADAME NKM !!!
a écrit le 16/02/2016 à 10:36 :
NKM est-elle courageuse de s'attaquer à la réforme de l'Ètat et de la fonction publique ou simplement de l'enfumage et de la com plus soucieuse de son nombril que de l'intérêt général. J'en doute ! Ainsi va les nombreuses administrations publiques en doublons ou sans utilités et les sureffectifs des fonctionnaires sans oublier nos gouvernants (sénateurs, députés,etc) avec leurs privilèges et avantages injustifiés qui ruinent notre pays...
Réponse de le 16/02/2016 à 16:13 :
Tout à fait d'accord
a écrit le 16/02/2016 à 10:29 :
Bien sûr que non, il ne faut pas supprimer le statut des fonctionnaires. d'une part parce que l'engagement de loyauté puis une sélection est nécessaire pour le strict service de l'Etat, ensuite parce qu'il correspond à de faux-emplois pour l'essentiel mais aussi d'un rempart au chômage. Il convient donc de permettre à tous les français de bénéficier d'un emploi sans rupture avec la mise en place de la fin du chômage comme je l'ai souvent exposé et bien entendu une clause particulière de serment lorsque le personnel employé du pays, tournant, se trouve au service de l'Etat. S'il s'agit au travers de cette affirmation de vouloir réduire le nombre des fonctionnaires, alors il faut commencer par présenter la solution d'emploi de substitution et surtout commencer par régler ce point comme je le propose.
a écrit le 16/02/2016 à 10:24 :
Chiche, il faut bien commencer par quelque chose! On est tellement habitué aux promesses qui n'engagent que ceux qui y croient que si un politique tient cette promesse, on a envie de lui donner notre voix (on l'a bien donné à n'importe qui pour qu'il en fasse n'importe quoi!)
a écrit le 16/02/2016 à 10:22 :
suite. Il faut répartir ce temps libéré et assurer son financement par une contribution de l'énergie. NKM devrait le proposer dans le cadre de la future élection présidentielle. Elle prendrait le risque d'être élue, ce qui ne lui déplairait pas.
a écrit le 16/02/2016 à 10:12 :
NKM devrait être capable de comprendre que ce qu'on appelle chomage est en fait du temps de travail libéré par les gains de productivité que l'énergie nous procure. Il faut répartir les charges sociales sur le travail et sur l'énergie. Ce serait l'objectif d'une réforme fiscale à niveau constant.
a écrit le 16/02/2016 à 10:07 :
effet d annonce ? chiche ! tout de suite en commencant par les haut fonctionnaires honoraire et mettre un terme a l immoralité des politiques aux cumuls et prestations diverses et secretes (loi mazarin ..et colbert encore d actualité)
a écrit le 16/02/2016 à 10:04 :
Intéressant. A voir par la suite. Les promesses sont tellement faciles à faire. Par contre, les applications deviennent aléatoires et superficielles. Suite au prochain épisode ...

Ceci dit, elle "propose de limiter la durée maximale du mandat pour éviter d'avoir des syndicalistes à vie". Mais, pourquoi ne pas y inclure les politiciens ? Il faut être cohérent jusqu'au bout.
a écrit le 16/02/2016 à 10:02 :
C EST VRAIS SUR LES FONCTINNAIRES ? MAIS DE TOUCHE AUX DROITS DE DEFENCE DES OUVRIERS PAR LE SYN DICALISME ET LE TRIBUNAL DES PRUDHOMES ET BIEN UNE IDOLOGIE DE DROITE QUI A ETE NOURI AVEC UNE CUILLIER D ARGENT ???
a écrit le 16/02/2016 à 9:55 :
il faut SURTOUT supprimer le statut et la profession de POLITIQUE !! (inutile au plus haut point en ce qui concerne les "réformes" de cette dame....)
a écrit le 16/02/2016 à 9:55 :
il faut SURTOUT supprimer le statut et la profession de POLITIQUE !! (inutile au plus haut point en ce qui concerne les "réformes" de cette dame....)
a écrit le 16/02/2016 à 9:46 :
Comme pour tous les projets bouleversant le mode de fonctionnement de la société, il faut que cela tienne logiquement et convainc réellement
Il en faut un peu plus que cet interview qui laisse place à beaucoup d'interrogations.
a écrit le 16/02/2016 à 9:23 :
Pas que ma petite dame: Il faut supprimer le cumul des mandats, supprimer les régimes spéciaux députés sénateurs inclus, supprimer les retraites cumulatives des politiques, supprimer l'enveloppe des députés, supprimer les petit déjeuners, déjeuners, diners de relations, supprimer les chauffeurs et voitures tout ce petit monde dans les transports en communs qu'ils vantent d'efficacité, supprimer les commentaires qui hérissent le poil comme le mien? Allez au boulot, je démarre la journée à fond !!!
Réponse de le 16/02/2016 à 10:14 :
Bien dit...
Réponse de le 16/02/2016 à 10:55 :
CA c'est envoyé !!!!! ;p Tous avec Mike !!! ;)
Réponse de le 17/02/2016 à 9:19 :
@mike
Ah non, NKM n'est pas du tout pour ça, elle est juste pour tuer les petits fonctionnaires, pas les gros.
De même, lorsqu'on parle de "trop de fonctionnaires", en France, il y a 600 000 élus pour 66 millions d'habitants. C'est énorme, et là il faudrait exercer des coupes massives. Mais curieusement, nos politiciens sont très contre, surtout ceux de droite qui expliquent à longueur de journée qu'il faut mettre au chômage un max de fonctionnaires.
a écrit le 16/02/2016 à 9:02 :
Faire des allers retours public - privé. Bah oui comme ça une fois dans le public on favorise son ancienne ou sa future boite. Comme le Gvt Bush et la clique Romsfeld et cie
a écrit le 16/02/2016 à 8:58 :
Sur les fonctionnaires, le titre ne correspond pas à ce qu'elle dit. Elle dit "On pourrait imaginer que tous les fonctionnaires actuels gardent leur statut mais que dans de nombreux secteurs les nouveaux embauchés soient régis par le droit privé" ce qui est du bon sens et pas très révolutionnaire. Faisons d'ailleurs attention à bien qualifier les endroits où ce statut est nécessaire : il n'est pas nécessaire pour exercer le métier de soldat par exemple, alors qu'il l'est pour être inspecteur du travail. Ce statut est utile sur les seules fonctions de régulation/contrôle (dont l'exercice de la justice) et peut-être sur les fonctions d'achat public.
Sur la durée légale, il est exact qu'elle pourrait être abandonnée en prévilégiant des négociations individuelles. J'ai une réserve toutefois concernant les emplois pénibles (ceux qui ne connaissent pas bien le sujet mélangent cela avec les autres emplois). En revanche il faudrait renforcer les négociations par branche sur les salaires horaires par niveau. Ce qu'on négocie collectivement ce n'est pas la quantité de travail (sauf sur certains emplois particuliers), mais sa rémunération à l'unité, ici en passant par un quantum de temps. Une fois le salaire horaire négocié et fixé dans une branche, la durée du travail de chacun n'est que la division de son salaire négocié par ce prix unitaire rémunérant la qualification.
a écrit le 16/02/2016 à 8:43 :
Nathalie Kosciusko-Morizet : "il faut supprimer le statut de fonctionnaire"

quel humour digne d'une énarquienne rollex caviar ... pur jus !

la preuve qu'il faut boucler et démolir l'ENA sans oublier d'annuler tous leurs diplômes délivrés ces 25 dernières années.
Réponse de le 16/02/2016 à 9:59 :
NKM veut juste sortir de l' ombre où elle végète et toute proposition allant dans le sens du MEDEF est bonne pour cela, c 'est tout...
Et puis, c'est toujours la voix de son maitre : signé sarko à 100 %
a écrit le 16/02/2016 à 8:38 :
Elle veut démolir la France parce c'est dans l'air du temps chez les européistes!
a écrit le 16/02/2016 à 7:13 :
Supprimer et/ou remodeler aussi en amont ...la fabrique ENA , pour la production de fonctionnaires de luxe ....
Réponse de le 16/02/2016 à 13:45 :
Il ne va pas être content Philippot.
Réponse de le 16/02/2016 à 16:56 :
En France, 88 fonctionnaires pour 1000 habitants. En Allemagne, 55 fonctionnaires pour 1000 habitants. Chercher l'erreur!
Réponse de le 16/02/2016 à 19:48 :
"En France, 88 fonctionnaires pour 1000 habitants. En Allemagne, 55 fonctionnaires pour 1000 habitants. Chercher l'erreur!"

Cela ne veut rien dire, cela dépend simplement du périmètre de la fonction publique, pas du nombre de fonctionnaire dans les différents services... Mais dans l’hystérie actuelle pourquoi essayer d’être rationnel, qui veut noyer son chien l’accuse de la rage...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :