Nucléaire : Ségolène Royal pour prolonger la durée de vie des centrales

 |   |  385  mots
"Je suis prête à donner ce feu vert, sous réserve de l'avis de l'Autorité de sûreté nucléaire" (ASN), a déclaré Ségolène Royal sur France 3
"Je suis prête à donner ce feu vert, sous réserve de l'avis de l'Autorité de sûreté nucléaire" (ASN), a déclaré Ségolène Royal sur France 3 (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Sous réserve que la sécurité nucléaire soit garantie, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal se dit "prête à donner (le) feu vert" au prolongement de dix ans de la durée de vie des centrales nucléaires françaises.

La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, a indiqué dimanche être "prête à donner (le) feu vert" au prolongement de dix ans de la durée de vie des centrales nucléaires françaises, qui passerait ainsi de 40 à 50 ans. "Oui, je suis prête à donner ce feu vert, sous réserve de l'avis de l'Autorité de sûreté nucléaire" (ASN), a déclaré Ségolène Royal sur France 3, ajoutant que ces centrales exploitées par EDF "sont déjà amorties, donc produiront une électricité meilleur marché".

Mise à mort de la loi de transition énergétique ?

Cette décision s'inscrirait cependant "dans le contexte de la baisse de la part du nucléaire de 75 % à 50 % dans la production d'électricité pour monter en puissance sur le renouvelable", tel que prévu par la loi de transition énergétique (LTE) adoptée l'an dernier, a-t-elle rappelé. Le patron d'EDF, Jean-Bernard Levy, avait déjà affirmé mi-février que "l'Etat (avait) donné son accord pour que nous modernisions le parc actuel de façon à ce que la durée de vie qui a été conçue pour 40 ans, nous la montions à 50 et 60 ans, sous réserve que la sécurité nucléaire soit garantie".

Le nouveau secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, David Cormand a réagi de manière véhémente dans un tweet dimanche, estimant que la ministre "met à mort la loi de transition énergétique" en prolongeant la durée de vie des centrales nucléaires de 10 ans. "L'écologie, c'est fini", s'est-il indigné.

50 % de la production électrique à horizon 2025

La loi de transition énergétique prévoit de réduire à 50 % la part de l'atome dans la production électrique de la France à horizon 2025 et plafonne à son niveau actuel de 63,2 gigawatts la production nucléaire du pays. Cette dernière disposition contraindra EDF à fermer deux réacteurs, normalement ceux de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), pour compenser la mise en service du réacteur EPR de Flamanville, reportée à fin 2018. "Il n'y a pas d'autre fermeture de prévue dans les dix ans à venir", avait souligné Jean-Bernard Levy. Le gouvernement doit présenter prochainement sa programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), qui détaillera l'évolution des moyens de production par type d'énergie (nucléaire, gaz, renouvelables, etc.).

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/02/2016 à 11:37 :
Elle est moins sotte que ce qu'on a voulu nous faire croire.
Réponse de le 29/02/2016 à 14:21 :
Pour ceux qui vont nous parler du lobby nucléaire : plus de 5 milliards d'euros/an (CSPE) sont pris sur vos factures EDF pour acheter (trop cher) de l'énergie (éolienne, photovoltaïque) de mauvaise qualité
a écrit le 29/02/2016 à 6:08 :
Ce "mec" va pourrir tout le monde déja qu'ils sortent des memes écoles, mais là trop c'est trop. Il ne finira pas son mandat.....?
a écrit le 29/02/2016 à 4:12 :
Allons, les francais, un peu de bravitude, quoi......
a écrit le 28/02/2016 à 22:01 :
Sacre segolene. Et en cas de probleme, ca sera "je savais pas, on m a rien dit" ou "responsable mais pas coupable". Quand ces centrales ont ete concue, les inges ont determines une date de fin de vie pour rester en securite. Maintenant comme edf a plus un sou (merci les ponctions de l etat et areva) on vq les faire tourner plus longtemps en croisant les doigts. Une centrale c est pas une voiture. Si ca casse, c est pas juste le conducteur qui se retrouve dans le fosse. Mais qu attendre d une enarque qui s interesse qu a sa carriere et qui a deja montree qu elle etait incompetante (heuliez)
Réponse de le 29/02/2016 à 1:21 :
Dans les faits, la voiture tue infiniment plus que le nucléaire.
Réponse de le 29/02/2016 à 9:48 :
EXAT? LEURS DEFENCE SERAS TOUJOURS RESPONSABLE MAIS PAS COUPABLE? POUR LES ELUES ET CEUX QUI DETIENNENT LE POUVOIR SE SERAS TOUJOURS COMME CELA???
Réponse de le 29/02/2016 à 13:50 :
Une leger difference : un accident de voiture ne fait muter toute vis sur terre, y compris celle de tes enfants.
Réponse de le 29/02/2016 à 15:58 :
"muter toute vis sur terre", sérieusement ?

Et pourquoi pas des monstres tant que vous y êtes ? Ou l'apparition de l'ante-christ après un accident nucléaire ? :D
a écrit le 28/02/2016 à 20:47 :
Moi qui croyais que les saintes EnR (éolien et PV) pouvais nous assurer une transitude heureuse.... du moins pour les lobbys et promoteurs qui vivent très correctement des aides publiques.
Bref ça ressemble fort à la mise en oeuvre du principe de réalité. Comme quoi Ségo n'est pas systématiquement à côté de la plaque (comme d'habitude)
Réponse de le 28/02/2016 à 23:37 :
Il n'y a aucun rapport entre le fait que la ministre autorise la prolongation de la vie des centrales et le développement des ENR. La France ne manque pas d'électricité, sa consommation stagne depuis 11 ans, ce n'est pas là le problème.
Réponse de le 29/02/2016 à 1:24 :
Un peu si, alors que aucun pays de la planète ne réussit à assurer l'équilibre de son réseau avec majoritairement du PV et de l'éolien. L'Allemagne, avec tout son argent et ses promesses, n'en est encore qu'à 15% de PV + éolien.
Réponse de le 29/02/2016 à 13:55 :
L'Allemagne est a 32% d'EnR et developpe un parc de batteries deconcentrée a une vitesse extraordinaire, d'ailleurs TESLA vient de commercialiser sa batterie PowerWall, et ne le fait pas en France mais en Allemagne. Quand l'Allemagne aura definitivement gagné la bataille economique de l'electricite pas chere, vous fanfaronnerez encore derisoirement.
Bachou, chaque fois que vous mentierz, vous m'aurez sur votre route.
Réponse de le 29/02/2016 à 16:03 :
@ Steph :

Vous avez raison : Mes chiffres c'était pour 2014. En 2015, PV+éolien c'était 18%... Mon propos reste le même.
Réponse de le 29/02/2016 à 16:08 :
@ Steph :

C'est amusant de vous voir jouer les Superman alors que dans les faits vous ne me contredisez même pas...
a écrit le 28/02/2016 à 19:16 :
faire de la politique c est souvent mentir, les promesses n engagent que ceux qui y croie , triste fin de regne de notre equipe gouvernementale SOIT DISSANT S O C I A L I S T E ET QUELQUE PARVENUE SOIT DISANT ECOLOGISTE ? PAUVRE FRANCAIS QUI ONT CRUE ENCORE UN E FOI DES MENTEURS???
Réponse de le 28/02/2016 à 23:40 :
Si vous écriviez la vérité, vous n'omettriez pas de rappeler que personne dans ce gouvernement n'a jamais promis d'interdire à EDF de prolonger la vie du parc de centrales. La seule promesse faite à ce sujet a été de faire fermer Fessenheim, ce qui sera automatiquement une réalité, l'ouverture de l'EPR de Flamanville obligeant à fermer la centrale alsacienne pour respecter la loi d'orientation.
a écrit le 28/02/2016 à 19:00 :
On a tellement tardé à mettre en chantier de nouveaux réacteurs qu'il n'y a plus guère le choix. Dans les années 80 il fallait 4 ans entre le début d'un chantier et le raccordement du réacteur au réseau ; maintenant (EPR de Flamanville qui n'est pas si différent des centrales de cette époque) il en faut 11. Dans les 10 ans près des 2/3 des réacteurs actuels auront plus de 40 ans, il aurait donc fallu d'ores et déjà lancer la construction d'au moins une quinzaine de nouveaux réacteurs pour s'en sortir, même avec une baisse sensible de la proportion du nucléaire pour ne pas prolonger les anciens au delà de 40 ans.
Réponse de le 28/02/2016 à 19:34 :
quelle bêtise d'avoir fermé super phénix à l'époque !!
Réponse de le 28/02/2016 à 20:41 :
@jub : la fermeture de Superphenix était le prix à payer pour l'entrée des verts dans le gouvernement Jospin. Cette fermeture est effectivement une erreur, mais il ne fallait pas compter sur cette centrale, expérimentale, pour assurer une production de fond régulière.
Réponse de le 28/02/2016 à 21:55 :
Superphenix n a jamais marche correctement. C est toute la difference entre faire un proto dans un labo et passer a l echelle industrielle
Réponse de le 28/02/2016 à 22:06 :
super phénix était le fruit de la collaboration entre l'Allemagne la france et l'Italie et son surgenerateur au plutonium était le plus écolo.
Pour satisfaire les verts (Dominique Voynet plus exactement) la gauche à fait fermer cette centrale à cause d'une fuite de sodium pourtant parfaitement maîtrisée selon l'autorité de sûreté nucléaire. encore une fois du grand n'importe quoi.
a écrit le 28/02/2016 à 18:42 :
Valérie Pécresse est pour subventionner fortement l'agro-industrie génératrice de "notre poison quotidien", Ségolène Royale est pour continuer d'engraisser cette énergie obsolète qu'est le nucléaire. Deux femmes courageuses aux idées neuves donc...

Que celles et ceux qui sont persuadés qu'avec des femmes au pouvoir le monde serait bien meilleur y réfléchissent à deux fois svp, merci.

Il y a les gens compromis d'un côté, décideurs politiques et économiques et le peuple condamné à obéir aux lois pondus par ces gens incompétents et corrompus de l'autre, c'est tout.
Réponse de le 01/03/2016 à 19:13 :
La solution est pourtant simple: User du seul pouvoir qu'il nous reste face à la corruption et la bêtise généralisée: La consommation
N'achetons plus aucun produit pesticidé.
Résilions notre contrat EDF et passons tous chez EnerCop qui ne fourni que du renouvelable.
Réponse de le 02/03/2016 à 8:50 :
Passer du public au privé en néolibéralisme c'est forcément tomber dans un piège à un moment ou à un autre, les décideurs privés étant aussi peu de confiance que les décideurs publics mais en plus avec le dogme de la marge bénéficiaire affiché.

Je préfère le mal au pire, tout ce que notre système économique est capable de nous proposer comme choix systématique d'ailleurs, désastreux bilan.
a écrit le 28/02/2016 à 17:52 :
économiquement cohérent ! et retournement de veste spectaculaire pour nos nouveaux ministres ex-écolos ( mais ça ne surprend personne .... )
a écrit le 28/02/2016 à 17:07 :
et hop ! voilà les premières couleuvres à avaler pour COSSE/ POMPILI /PLACE.
Bienvenue chez vos amis socialistes et à bientot pour la suite .....
Réponse de le 28/02/2016 à 17:47 :
Ils sont pret à n'importe quoi pour un poste ,ne vous inquiétez pas ils vont rester tranquille
C'est le summum de l opportunisme type DUTRON
Réponse de le 28/02/2016 à 17:49 :
Bah, Placé s'en fiche, il est trop occupé par les gros travaux dans son ministère, notamment l'agrandissement de son bureau, pourtant déjà imposant, et le rachat d'un nouveau mobilier plus digne de lui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :