Bandeau Présidentielle

OM : pourquoi Frank McCourt investit-il à Marseille ?

 |   |  779  mots
Après des mois d'attente, le club de l'Olympique de Marseille connait enfin l'identité de son nouveau propriétaire
Après des mois d'attente, le club de l'Olympique de Marseille connait enfin l'identité de son nouveau propriétaire (Crédits : PHILIPPE LAURENSON)
Présenté lundi dernier lors d’une conférence de presse organisée à la Mairie de Marseille, l’homme d’affaires Frank McCourt devrait devenir le prochain propriétaire de l’Olympique de Marseille lors des semaines à venir. Si son nom n’avait pas filtré précédemment dans la presse, l’investissement réalisé par le businessman américain semble mûrement réfléchi. Décryptage…

Lors de sa présentation officielle lundi dernier, Jean-Claude Gaudin n'a pas hésité à romancer l'histoire liant Frank McCourt à la ville de Marseille. Lors de son discours, le Maire de Marseille a ainsi tenu à rappeler la participation du père de Frank McCourt au débarquement en Provence en 1944, contribuant à la libération de la cité phocéenne durant la seconde guerre mondiale. Un élément qui aurait compté dans le choix de Frank McCourt de venir investir sa fortune personnelle au sein du club marseillais.

La réalité semble un peu plus complexe et ne ressemble en rien à un achat compulsif. Véritable spécialiste du secteur sportif - même si son entreprise est basée initialement dans l'immobilier - Frank McCourt a dernièrement acquis le Global Champions Tour, compétition équestre prestigieuse de sauts d'obstacles réunissant les meilleurs cavaliers mondiaux. De plus, depuis son impressionnante opération financière réalisée en 2012 en vendant sa franchise des Los Angeles Dodgers (MLB) pour plus de 2 milliards de dollars, Frank McCourt était à la recherche d'une opération au sein du football européen.

Et ses premières marques d'attention se seraient plutôt portées du côté de la Premier League à en croire les informations divulguées par nos confrères de Challenges. En 2014, Frank McCourt serait entré directement en contact avec Daniel Levy, propriétaire de Tottenham Hotspur. Des échanges concrets auraient eu lieu entre les deux hommes mais Frank McCourt aurait été dissuadé par le prix réclamé par l'actionnaire du club londonien. Un montant supérieur à un milliard d'euros a été évoqué.

Concernant l'OM, Frank McCourt a établi les premiers contacts via Didier Poulmaire, avocat d'affaires spécialisé dans le sport et ancien conseiller de Yoann Gourcuff, et Jacques-Henry Eyraud, Patron de Paris-Turf et ancien Directeur Général Délégué de Médias 365. Dès mai 2016, les conseillers de l'homme d'affaires américain ont eu accès à la fameuse Data Room, gardée précieusement par la banque Rothschild & Co et contenant toutes les informations financières à jour concernant le club phocéen.

L'OM pourrait dynamiser les autres activités sportives de McCourt

Alors qu'un accord de principe a été passé avec Margarita Louis-Dreyfus - même si l'officialisation de la vente ne devrait pas intervenir avec la mi-octobre - pourquoi Frank McCourt a-t-il finalement décidé d'investir dans un club français et plus particulièrement l'OM ? Si, à première vue, ses activités professionnelles semblent se situer aux antipodes d'un club comme l'OM ; en réalité la construction de synergies avec ses autres acquisitions sportives sont envisageables.

Place forte du sport équestre, la France a brillé de nouveau lors des derniers Jeux Olympiques à Rio. Un élément qui n'a certainement pas échappé à Frank McCourt, en pleine phase de négociations avec Margarita Louis-Dreyfus. De plus, le Global Champions Tour édition 2016, compétition dont Frank McCourt est propriétaire, fait escale à trois reprises en France (Cannes, Chantilly et Paris) et une étape a également été organisée à Monaco. L'OM pourrait alors constituer un formidable atout pour favoriser la promotion d'une telle compétition et attirer de nouveaux annonceurs et diffuseurs français. D'autant que les cavaliers français ont souvent brillé dans cette compétition, Michel Robert remportant l'édition 2009 du concours.

Enfin, le prix attractif de l'Olympique de Marseille - évalué entre 40 et 50 M€ - a certainement fini par convaincre McCourt de réaliser une telle opération. En cas de construction d'un modèle économique performant, l'investisseur américain pourrait imaginer réaliser une belle plus-value lors de sa revente. Pour mettre en place son « OM Champions Project », Frank McCourt compterait lors des premières saisons investir massivement afin d'amorcer la pompe. Le quotidien L'Equipe évoquait précédemment la dotation d'un budget de l'ordre de 250 M€ par exercice. D'autres sources sont plus prudentes, évoquant un investissement de la part de McCourt de l'ordre de 150 M€ sur les quatre premières années.

Marseille

Quoi qu'il en soit, l'OM devrait retrouver des moyens financiers conséquents à court terme afin d'amorcer une nouvelle période de croissance sportive et financière. Une politique de relance qui avait déjà été mise en place par McCourt en 2004 lors du rachat des Los Angeles Dodgers, avant d'arrêter les investissements massifs et de céder la franchise contre une belle plus-value financière...

Ecofoot.fr

Site spécialisé dans l'actualité foot-business, Ecofoot.fr traite quotidiennement des sujets économiques, marketing, stratégiques et organisationnels liés à l'univers footballistique. De la renégociation de droits TV aux stratégies d'expansion commerciale à l'international, en passant par les changements actionnariaux à la tête des clubs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :