"Pas ça, pas nous, pas la gauche ! ", se révolte Aubry

 |   |  351  mots
Évoquant les dernières dernières défaites électorales du Parti socialiste, Martine Aubry et les autres signataires estiment que "l'affaiblissement durable de la France se prépare, et bien évidemment celui de la gauche".
Évoquant les dernières dernières défaites électorales du Parti socialiste, Martine Aubry et les autres signataires estiment que "l'affaiblissement durable de la France se prépare, et bien évidemment celui de la gauche". (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Martine Aubry, Benoît Hamon, Daniel Cohn-Bendit figurent parmi les signataires d'une tribune dénonçant la politique du gouvernement de François Hollande, et en particulier l'avant-projet de la loi El Khomri jugé contraire aux valeurs de la gauche.

"Trop c'est trop". Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, mercredi 28 février, plusieurs personnalités du Parti socialiste, dont Martine Aubry, Benoît Hamon, et d'autres signataires comme l'économiste Daniel Cohen mais encore Daniel Cohn-Bendit, fustigent la politique du gouvernement de François Hollande, qui, selon eux, accumule les dérives. Ils dénoncent le refus d'accueillir plus de réfugiés, la déchéance de nationalité, et l'avant-projet de la loi El Khomri, notamment.

Ce projet "a provoqué non plus de la déception, mais de la colère !", estiment les signataires.

"C'est toute la construction des relations sociales de notre pays qui est mise à bas en renversant la hiérarchie des normes, et en privilégiant l'accord dans l'entreprise dans un pays où le taux de syndicalisation est faible et où le patronat n'a jamais aimé la négociation", dénoncent les signataires.

Selon eux, "les salariés vont subir un chantage permanent et les entreprises seront soumises à des distorsions de concurrence".

Contre les heures supplémentaires au rabais

Martine Aubry, Benoit Hamon et les autres signataires dénoncent également la généralisation de la possibilité de ne plus payer "les heures supplémentaires en heures supplémentaires", le plafonnement des indemnités prud'homales pour licenciement abusif.

"Que le patronat institutionnel porte ces revendications, pourquoi pas. Mais qu'elles deviennent les lois de la République, sûrement pas ! Pas ça, pas nous, pas la gauche !

"La démocratie est atteinte"

Enfin, la tribune fait référence à la ministre du travail qui a laissé entendre que le gouvernement pourrait utiliser l'article 49-3 de la Constitution permettant l'adoption d'un texte sans vote. Un recours que François Hollande a dit toutefois vouloir éviter.

"On brandit à nouveau la menace de l'article 49-3. Tout cela est déraisonnable. Une France gouvernée sans son Parlement est mal gouvernée. La démocratie est atteinte."

Évoquant les dernières dernières défaites électorales du Parti socialiste, les signataires estiment que "l'affaiblissement durable de la France se prépare, et bien évidemment celui de la gauche".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2016 à 19:07 :
Aubry,cette femme du 19e siècle!!!!
a écrit le 26/02/2016 à 8:16 :
Il serait tant de vous réveiller vous les socialistes. Hollande nous mène tout droit dans le mur avec la perpective de voir le fn de pllus en plus fort.
a écrit le 25/02/2016 à 12:27 :
Justement si la gauche : pour évoluer, pour sortir de votre rigidité, de vos principes obsolètes, d’une générosité irréaliste. Vos grandes réformes : la retraite à 60 ans, dès les années 80 la démographie démontrait qu’elle poussait la retraite par répartition dans le mur. Selon le COR dans les années 2050 il y aura 120 cotisants pour 100 retraités. Madame Martine Aubry vos 35 heures payées 39 quel bilan ? 350000 emplois créés, favorisés par une période de croissance exceptionnelle et une détérioration manifeste des conditions de travail pour des millions de salariés afin de soutenir leur compétitivité, pas seulement dans le secteur hospitalier. Quand vous affirmez que durant le gouvernement Jospin la dette a diminuée alors que malgré un boom économique avec une croissance du PIB de 3 à 4 % par an, elle s’est alourdie de 28 milliards d’euros par an. Se remettre en question ce n’est pas se renier !

Je rends hommage à la lucidité courageuse du Premier Ministre et à Madame El Komri qui tentent de changer une législation sociale très destructrice d’emploi.

Je suis salariée retraitée, mon aide ménagère (4 heures hebdomadaires) m'a assignée aux Prud'hommes. Une demande diabolique, elle était représentée par une avocate de la CGT. Elle a pourtant été déboutée mais elle nous a profondément stressés à plus de 80 ans et nous ne pouvons espérer aucune réparation pour ce dommage à notre équilibre et à notre santé : est ce juste ? même pas l’application de l’article 700 du NCPC ? Elle réclamait un différentiel de salaire de 3000€, des congés payés et des congés maladie déjà indemnisés et une indemnité de dommage et intérêt de 10000€. On voit bien la disproportion, 37 fois l’indemnité légale de licenciement de 267,78€, même si le différentiel de salaire avait été uniquement de la responsabilité de l’employeur.
Dans le système actuel avec l’espérance d’un tel gain tout accord amiable devient très difficile, et explique le taux d’échec élevé de la conciliation 90 %.
Imaginez un ouvrier qui travaille chez un artisan avec 3 autres salariés à temps plein, soit 1457,52€ brut par mois son indemnité s’élèverait a 54385 €. Il est probable que l’artisan mettra la clef sous la porte et que les 3 autres salariés perdront leur emploi avec au mieux s’il reste quelque argent l’indemnité légale de licenciement.
Il y des millions d’employeurs en France qui ne sont pas des capitalistes et qui peuvent offrir des emplois si les Prud’hommes ne les terrorisaient pas. Ce sont des employeurs particuliers, parents d’enfants en bas âges, seniors, des petits agriculteurs, des artisans des commerçants, des auto entrepreneurs. Je vous en prie, cette fois, prenez les en considération, ne les laissez pas se jeter dans les bras de parti populiste comme fut le cas en 2002 !

J'ai été salariée et je dis bravo aux nouvelles dispositions du code du travail. J'ai témoigné dans le livre "L'aide ménagère" qui est en cours d'édition (sortie en Avril).
Je ne souhaite à personne de voir ses parents confrontés au problème que nous avons vécu.
Réponse de le 25/02/2016 à 15:53 :
@marie Versuselle : je comprends très bien... Ma famille a eu a faire avec le soviet prud'homale.... Personne n'a tenu compte de l'extrême dommage financier et psychologique subi.... La justice serait d'en limiter les abus.
Réponse de le 25/02/2016 à 18:50 :
@Maduf : désolée pour vos parents je comprends et merci pour votre réponse.
a écrit le 25/02/2016 à 10:21 :
M e AUBRY DOIT LE DIRE SI ELLE PENSE POUVOIR REFORME LA FRANCE? M e SECOLENE ELLE AU MOINS A ESSAYE? ? UNE FEMME AU POUVOIR EN FRANCE CELA NOUS CHANGERAS? EN ALLEMAGNE CELA LEURS A BIEN REUSSI ?/// HUMOUR/// ALORS MARTINE ON Y VAS? OU ON N Y VAS PAS???
a écrit le 25/02/2016 à 10:03 :
Valls dit vouloir aller jusqu'au bout.... On fait un peu de cinéma en public, on s' arrange en sous-main, on obtient quelques avantages personnels puis silence.....
a écrit le 25/02/2016 à 10:02 :
Ce n'est vraiment pas la gauche moderne. Si les 35 heures mises en place par cette ancienne ministre c'est moderne! C'est bien cette idéologie crispée qui ressasse des vérités de la fin du XIXème début XXème qui est tout le problème de la France qui s'enfonce vers troubles civils probables quand ce sera trop.
La théorie des acquis sociaux, vaste enfumage qui les fera perdre et encore plus.
La retraite à 60 ans il aurait fallu la conserver mais uniquement pour le personnel politique.
Réponse de le 25/02/2016 à 18:52 :
@teddy19 bravo pour votre commentaire plein de bon sens
a écrit le 25/02/2016 à 8:57 :
Très bien votre tribune mais maintenant il faut poursuivre. Ayez un programme et lancez vous pour 2017 sinon votre démarche ne sert à rien. Sauf si grâce à vous Hollande ou Valls passent à la trappe. Si c'est le cas un grand merci.
a écrit le 25/02/2016 à 8:53 :
L'absence de différence de coût significatif entre emploi flexible (heures sup par exemple) et emploi contractualisé en CDI va tendanciellement nécessairement nous emmener progressivement vers le contrat à zéro heure. C'est pour cela que le combat des 35h est un combat d'arrière garde : il n'y a aucun risque que les entreprises contractualisent à 40h car elles n'y ont aucun intérêt. L'action majeure doit donc être de baisser de façon importante le coût du CDI par rapport aux autres modalités (surtout pour les emplois faiblement qualifiés) sans nécessairement le flexibiliser de sorte à développer davantage le CDI d'emplois partagés ou le CDI d'interimaire.
a écrit le 25/02/2016 à 0:05 :
Un gouvernement qui ose mettre en place des reformes courageuses sans tenir compte des idéologies, des sondages quotidiens et de sa propre réelection.
Depuis combien de décennies , nous n'avions pas vu cela ?
En quelques années, Hollande aura remis la France sur les rails de la modernité et de la compétition internationale.Renault, PSA, et autres Thales relèvent la tète.
Bien sur, Il ne sera pas sans doute pas réélu, on lui préférera surement un populiste genre trump.
Réponse de le 25/02/2016 à 8:49 :
Avec votre analyse vous devez vivre à boboland ou encore Groland. Vous prenez trois grands groupes qui fonctionnent et pour vous tout va très bien madame la marquise. Vous oubliez que pour faire une telle analyse il faut regarder le tissu économique du pays mais il semble que ça vous a échappé. En plus vous devez certainement bien profiter du système car vous êtes content de vous. Enfin avec votre boule de cristal vous connaissez déjà le résultat des élection je me demande si je vais aller voter.
a écrit le 24/02/2016 à 22:52 :
J. Delors, gauche de gouvernement ; sa fille, gauche d'opposition ; conflit de génération.
a écrit le 24/02/2016 à 21:42 :
Hollande n'a pas été élu pour qu'il fasse pire que Sarko.
Non seulement ses résultats économiques sont catastrophiques (675 000 chômeurs de plus, et le quinquennat n'est pas terminé) mais en plus Il met la démocratie en danger en prolongeant inutilement la loi d'urgence (cf rapport Amnesty international).

Comme Sarko, Il a donné sans contreparties, des dizaines de millards d'Euro aux entreprises les plus riches, et évidemment il n'a rien eu en retour, sauf plus de chômeurs à dédommager, de RSA à payer, de misère et de déficit budgétaire à faire payer aux sans-dents, puisque les riches doivent rester riche (il paraît que c'est logique!).

Il n'a rien fait pour s'occuper de l'immigration des réfugiés de guerre, ce qui fait que ces gens échouent à Calais et Grande-Synthe et sont obligés de vivre comme on ne fait pas vivre son chien. Valls a voulu croîre qu'il suffisait de détruire périodiquement des cabanes de fortune pour faire disparaître des gens. Sauf que ça ne marche pas comme cela dans le monde réel et que les riverains n'en peuvent plus.

Et puis il ne contrôle plus rien. Des neo-nazi nationalistes corses font régner la terreur dans les quartiers, des "supporters" du même poil assiègent en toute liberté des tribunaux et des gendarmeries. Des taxis de tout poils bloquent la circulation dans Paris pendant des jours, les agriculteurs en font autant et provoquent des millions de dégâts.... Rien, alors que pour beaucoup moins que cela, des écolos se sont retrouvés , sur simple décision du ministre, emprisonnés chez eux pendant des semaines.

Non, trop c'est trop... M. Valls serait à sa place au coté de M. Wauquiez, et c'est pour cela qu'il n'a fait que 5% aux primaires. Hollande a fait une énorme faute professionnelle en le nommant 1er ministre et en le laissant mener une politique dont personne ne veut.
Réponse de le 26/02/2016 à 8:24 :
Je suis d'accord avec votre analyse. Mais les socialistes ont toujours été très volatiles. C'est leur nature social démocrate. La plus grande erreur , élection Miterrand en 1981, le train était en marche.
a écrit le 24/02/2016 à 21:17 :
Comment Mme Aubry peut-elle encore oser parler économie, elle qui a enterré l'économie et les sociétés françaises avec les 35 heures (+10 % du coût du travail !!) tout en inculquant à des générations entières le goût du moindre effort ?
Les finances publiques souffrent du problème des coûts salariaux des fonctionnaires et le commerce extèrieur est un abîme .... Pourquoi aucun autre pays n'a eu cette"excellente" idée ?
a écrit le 24/02/2016 à 20:40 :
Ils appellent ça être progressiste.
a écrit le 24/02/2016 à 19:53 :
La France comme l'Europe se porte bien quand elle est gouvernée au centre, c'est à dire en tenant compte des fondements structurels du pays mais avec modération. On peut dire a peu près la même chose aux Etats-Unis. Il faut pourtant toujours qu'il y ait une attirance vers des tendances plus affirmées qui ne donne pas les résultats escomptés et peuvent aboutir parfois à des catastrophes, pour revenir vers une tendance centriste qui ne semble évidemment pas de prime abord très sexy. En Russie c'est un peu différent, il ont besoin d'une sorte de tsar et un président moderne démocrate n'attire guère les russes. Dès lors que Hollande et Valls gouvernent au centre c'est la bonne tendance. Donc Aubry gesticule à tort sinon pour tenter de rallier des gens plus à gauche ce qui peut se concevoir. Mais aux français de prendre conscience que la bonne politique se situe quelque part au centre gauche et centre droit. Les écarts ne lui ont jamais rien valu de bien.
Réponse de le 25/02/2016 à 2:01 :
A chacun sa vision du centre, mais là, en l’occurrence, Messieurs Valls et Macron n’ont eu de cesse que d’alléger les charges des entreprises : pacte de responsabilité, zéro charge pour les salariés au SMIC, baisse des cotisations familiales, baisse de l’impôt sur les sociétés, crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, etc… et maintenant la remise en cause de la protection des salariés dans le code du travail, tout cela semble plutôt de droite
a écrit le 24/02/2016 à 19:36 :
La France d'hier entre Mme Aubry et M. Hamon il est sur que la France va avancer à reculons. Mme Aubry la vieille politique ringarde sans aucun avenir avec un c... toujours entre deux chaises un coup pour la synthèse avec M. Hollande puis après contre le Président, Mme Aubry connaît qu'une nage celle de la brasse coulée. Allez madame svp un peu de respect pour ce pays que vous tant défiguré.
Réponse de le 25/02/2016 à 8:54 :
Vous critiquez mais vous travaillez 35 heures par semaine, si toutefois vous travaillez, et que vous faites des heures supplémentaires vous êtes heureux d'être payé, mais je pense que vous faites gros cadeau au MEDEF et vous l'offrez avec un grand sourire. En plus vos congés vous n'en voulez pas. Ou vous êtes un petit patron ou vous voulez arnaquer un peu plus les travailleurs. Heureusement il existe le black.
a écrit le 24/02/2016 à 18:06 :
enfin une personnalité responsable reconnait comme tous que cette politique est destructrice et au pied du mur.....en resulte leur incompétence...en agriculture ext ..
a écrit le 24/02/2016 à 17:49 :
pour 2017 nous avons le choix entre:Juppé (le champion de l'immobilisme et l'ami des personnes agées),la tendance gauchiste(Aubry ,Mélancon ,Duflot soit la gauche dure qui vit quand meme avec de confortables revenus),ou la tendance réformatrice Valls Hollande(ceux qui ont décidé d'avancer)
a écrit le 24/02/2016 à 16:51 :
Rappellez vous : " La France abîmée" d'Aubry il y a quelques années. De quoi elle se plaint maintenant ? Elle et sa clique n'ont pas fait mieux ? Non.... ? C'est pire .....Ah bon !!
a écrit le 24/02/2016 à 16:29 :
La gauche se rends compte que VallsAyrault et son gouvernement est le démolisseur du PS et de la gauche ...

L'ensemble des Français se rendent compte que VallsAyrault et son gouvernement est le casseur de la France.

La seule question est : dans combien de temps les Français vont se décider à bouter ce gouvernement VallsAyrault de casseurs ?

Le printemps arrive, les rues pavées vont être animées.
Réponse de le 24/02/2016 à 18:02 :
@démolisseur: un de mes arguments pour ne pas voter Hollande en 2012 était le fait qu'en 11 ans de présidence du PS, il avait complètement bousillé son parti et je prévoyais qu'il ferait de même pour la France. Bien entendu, il n'est pas seul,, mais on est bien dans un concept de "casse totale" du pays :-)
Réponse de le 24/02/2016 à 20:07 :
Hollande a au contraire réussi a stabiliser les finances, à éviter une explosion du chômage sans mouvements sociaux importants et pris un certain nombre de mesures positives à l'export, dans le soutien aux start-up, à l'innovation, aux énergies renouvelables etc. Bref pas très attrayant en apparence mais sur la durée les choix sont plutôt bons. Il a bien géré les différentes crises en Afrique comme en Ukraine. Un de ses points faible a sans doute été l'Europe faute de temps. La France aurait pu connaître la situation de l'Espagne ou de l'Italie et ce n'est pas le cas malgré la situation très mauvaise laissée par l'ancien gouvernement Sarkozy et une droite alors peu honnête dans l'ensemble. Les dettes sont sur le point de se réduire de même que le chômage, ce n'est pas exceptionnel mais çà s'est fait en douceur et çà devrait continuer voire s'accélérer si les gens prennent consciences des chiffres et graphiques favorables sur la durée et ne demandent pas à un pays tel la France de se réformer dans un délai trop court pour que ce soit soutenable et favorable. L'histoire montrera que Hollande a permis d'amorcer un tournant, certes lent mais dans la bonne direction et sur le fond.
a écrit le 24/02/2016 à 16:29 :
Lille sauf erreur fait bien partie des villes où la taxe foncière a le plus augmenté en France..Aux élections il me semble que la gauche s'est fortement réduite dans cette terre du nord pourtant de gauche...Mme Aubry signataire de cette charge contre Moi président et sa politique récupère le train du mécontentement général, a moins de deux ans des présidentielles, revancharde où cherche t'elle a se positionner comme candidate de la vrai gauche? A mon avis ce n'est pas gagné elle ressemble plus un vestige du passé comme un grand nombre de politiciens qui se refusent à quitter leurs postes et tous les avantages...A la 'casse les cartes vermeils'!
a écrit le 24/02/2016 à 16:25 :
Serait-ce la révolte de la Gauche canal historique ? Elle ne s'est pas rendue compte que nous vivions une période exceptionnellement dramatique (migrants, chômage, dette et déficits, etc..) et qu'il fallait sortir de l'ornière des solutions habituelles (dépenser plus, distribuer plus, déficiter plus). Les années 80 sont rentrées dans le brouillard de l'Histoire...
a écrit le 24/02/2016 à 16:23 :
je ne sais pas à quoi me fait penser cette bande, j'hésite entre les Dalton et les Marx Brother; Pauvre France, avec tous ces loulous la France est de plus en plus ridicule et pauvre à la fois.
a écrit le 24/02/2016 à 16:16 :
Valls c'est le premier ministre "canadry socialiste" : il a la couleur du socialisme (surtout quand il s’énerve), il ressemble à un socialiste , mais ce n'est pas un socialiste (je ne sais pas s'il a été socialiste un jour ou s' il se sert du parti socialiste pour arriver à ces fins!! il ressemble pour cela à un certain "sarkozy" qui c'est servi du RPR.
il faut en finir avec toutes ces aides de plus de 40 milliards aux entreprises qui n'ont rien créer comme emploi en échange, en finir avec toutes formes de précarité , un seul contrat de travail le CDI , supprimer toutes formes d’apprentissage , de stage etc...qui donnent la possibilité aux entreprises d'avoir de la main d’œuvre à 500 ou 600€ par mois, interdire toute formes de prestation déguisées en sous traitance , d'interim , etc...
Supprimé tous les salaires et aides aux anciens chef d'état , 1er ministre , supprimer le sénat , le conseil constitutionnel , réduire a 250 le nombre de députés , interdire tout cumul de mandat electif, etc....supprimé le conseil économique et social (qui ne sert a rien), supprimer tout les chauffeurs de l’Élysée , des ministères , les huissiers de l’Élysée , supprimer les 5 ans de paiement à 100 % des allocations de chômage pour les députés etc...etc...
On peut ainsi supprimer énormément d'argent perdu pour maintenir un nombre de bon a rien qui ont depuis 50 ans conduit la france à 2000 milliards de déficit et qui sont les dignes représentation d'une monarchie républicaine que nous n'avons plus les moyens d'entretenir....
il faudrait ENFIN que le pouvoir politique commence par montrer l'exemple si il veut que les français accepte des réformes.
Messieurs les gouvernants , commencer donc par réformer toutes les hautes sphères de l 'état , on pourra peut être ensuite vous écouter!!
Réponse de le 25/02/2016 à 10:06 :
EXAT???
a écrit le 24/02/2016 à 16:14 :
Après les éléphants, le PS a trouvé les dinosaures de la pensée de gauche en la personne de ces frondeurs aux pensées antédiluviennes qui n'ont rien compris au nouvel ordre mondial et qui se montrent incapables de s'adapter. Le dogmatisme de ces politiques, incapables de se remettre en question (n'est-ce-pas Mme Aubry sur les 35h ?) est effarant et le soutien d'artistes comme Bedos consternant d'intolérance. Avec :le soutien de certains médias, ils nous emmèneraient tout droit à la troïka pour gérer la France !
a écrit le 24/02/2016 à 16:10 :
Ils ont l'air tellement surpris que la gauche soit capable d'une réforme structurelle (pas nous! Pas nous!). C'est sûr qu'il est plus facile de d'ergoter sur la situation des 5 millions de chômeurs avec les membres des corporations que l'on connaît. Perfectionner sa connaissance du monde de l'entreprise en lisant un roman de Victor Hugo. Et surtout: ne rien faire.

Les syndicats devront bien susciter des vocations sinon il reste la pratique du référendum. Ne pas croire que les Français patrons ou salariés ne soient pas à la hauteur des enjeux c'est du snobisme.
a écrit le 24/02/2016 à 15:47 :
Ce n'est pas tout de critiquer, il faut leur donner des idées : reunion exceptionnelle du Bureau du parti et éjection du PS du président et de ses ministres. Au moins on rigolerait ! En ont-ils le cran ?
a écrit le 24/02/2016 à 15:41 :
Ils vont faire coucouche panier comme a l'habitude des grognons du ps.
a écrit le 24/02/2016 à 15:36 :
Mais plus pernicieux que çà! EDF/ErDF et son compteur LINKY. Équipés du nouveau compteur, vous ne connaitrez plus le prix que vous allez ACHETER le KWH, car le tarif changera en fonction de la demande, mais SEULEMENT le prix que vous aurez à PAYER! Personne, aucune société, en France n'a JAMAIS VOLE le peuple à ce point! et c'est la gauche!
Pour ce qui concerne votre santé, (équipés de LINKY), et qui rappelle le sang contaminé, taper : santepublique-editions.fr et vous verrez comment vos maisons vont être transformées en four à micro ondes potentiellement cancérigènes tel l' amiante, d'après le CRIC (OMS)
Réponse de le 25/02/2016 à 2:08 :
Que d'amalgames, que d'amalgames !
a écrit le 24/02/2016 à 15:34 :
ça fleure bon la démagogie et le positionnement politique à 2 balles. La Titine est une sociale démocrate pur jus, elle a notamment fait partie du gouvernement Jospin qui est celui qui a, entre autres, le plus privatisé. Plein de rancœur, elle n'a toujours pas digéré de s'être faite balayer à la primaire. Qu'elle s'occupe de sa région et de sa ville, car aux dernières élections, y avait plus de liste de gauche chez elle. En Nord Pas de Calais faut le faire quand même, pas l'esquisse d'une autocritique, non vraiment?
a écrit le 24/02/2016 à 15:26 :
Nous avons essayé la protection sociale à outrance, et nous voyons bien où nous en sommes; Lever des barrières, y compris si ce n'est nullement justifié, mais qui donnera un nouveau souffle, une envie d'aller de l'avant, de créer et prendre des risques. Tous les gens que je côtoie se sont donnés pour règle: gagner moins pour payer moins.. Il va falloir ramer sûr pour ramener de la confiance.. Dans l'attente, que les éléphants partent au cimetière et qu'ils laissent la place à des générations plus jeunes, car avec ceux qui se sont essayés aux affaires, c'est mission impossible.. Les has been a placard (50 ans et plus - ma génération).
Réponse de le 25/02/2016 à 2:10 :
"Tous les gens que je côtoie se sont donnés pour règle: gagner moins pour payer moins" : changez d'amis !
a écrit le 24/02/2016 à 15:21 :
Les seules valeurs de la gauche serait de savoir si oui ou non ce plan peut créer des emploi. Et pas de hurler comme quoi ceci ne correspond pas à des valeurs de gauche.

Quant à la droite française, corporatiste et qui gave de subventions ses petits copains politiques aux dépense du restant de la population (agriculteurs, artisans, professions réglementées, etc), je ne pense pas que sa priorité soit de créer des emplois. Sinon cela se serait vu de 2002 à 2012.
a écrit le 24/02/2016 à 15:02 :
Elle est incapable de faire le bilan de ses échecs parce que pétrie d'idéologie marxiste .les 35 heures ont tellement bien marché, pourquoi elle ne proposerai pas les 30 heures pour réduire le chômage ? le monde change pas elle
Réponse de le 24/02/2016 à 15:52 :
Juste comme ça qu'on rigole : pouvez vous expliquer et argumenter en 3 phrases pourquoi les 35 heures n'ont pas marchés ? Que vous ayez tort ou raison n'est pas la question. Je suis juste curieux de savoir comment votre grand cerveau en est arrivé à cette conclusion. Ou bien vous avez lu ça dans le dernier Minute ou Figaro..."Idéologie marxiste" Ahahah et bien entendu vous avez lu Marx pour vous permettre d'écrire ça.
Réponse de le 24/02/2016 à 16:32 :
Les 35 heures c'était bien pour réduire le chaumage. Idée était de dire qu'il existe un gâteau à partager et en coupant des plus petites parts chacun pourra avoir du travail. Malheureusement cette conception de l'économie est fausse. Il faut savoir faire le constat de ses erreurs,
Réponse de le 24/02/2016 à 18:07 :
"parce que pétrie d'idéologie marxiste .les 35 heures ont tellement bien marché"
Apparemment si.
Les Français restent attachés à leurs 35 heures. Un peu plus de la moitié d'entre eux, 52%, souhaitent en effet les conserver, selon un sondage Viavoice réalisé pour Libération, et publié mercredi 16 septembre.Selon cette étude, 40% des personnes interrogées ne souhaitent pas rester aux 35 heures et 8% sont sans opinion. Sans surprise, les électeurs de gauche plébiscitent à 72% les 35 heures. A l'inverse, 67% des sympathisants de droite les rejettent. D'autre part, 68% des ouvriers et employés disent vouloir rester aux 35 heures, contre seulement 53% des cadres.
a écrit le 24/02/2016 à 14:36 :
Depuis 1981,nous sommes sans discontinuer dans une CHIENLIT totale.
Il est en 2017 temps de stopper ces idéologies Trostky,Maoistes,mais aussi extrémismes de Droite,pour se centrer sur une économie,raisonnée façon ENTREPRISE.
Et ce n'est pas la classe biberon,qui brasse de l'air,qui ne connait pas le monde salarié du privé,car les banquiers sont des fossoyeurs Economiques(n'est-ce pas EUX le Krach),qui va nous sortir des ornières.
Le bon sens,SVP.
Réponse de le 24/02/2016 à 16:18 :
Les seules valeurs de la gauche serait de savoir si oui ou non ce plan peut créer des emploi. Et pas de hurler comme quoi ceci ne correspond pas à des valeurs de gauche. Chose dont les chômeurs se foutent totalement.

Quant à la droite française, corporatiste et qui gave de subventions et d'avantages fiscaux et de protectionnisme ses petits copains politiques aux dépense du restant de la population (agriculteurs, artisans, professions réglementées, etc), je ne pense pas que sa priorité soit de créer des emplois. Sinon cela se serait vu de 2002 à 2012.
a écrit le 24/02/2016 à 14:34 :
Qu'il est facile de se donner bonne conscience quand ce sont les autres qui prennent les coups ! Qu'il est facile de se donner le bon rôle en refusant tout changement à l'heure où les nécessaires reformes ne peuvent plus attendre. Mme Aubry est pathétique .....
a écrit le 24/02/2016 à 14:16 :
Martine Aubry n'est plus écoutée, quant à la gauche elle n'existe plus ...Face à ce constat vous avez ceux qui cherchent à s'adapter tant bien que mal au monde actuel et les utopistes qui rêvent à un monde qui n'a jamais existé .....
a écrit le 24/02/2016 à 14:15 :
Notes, je comprends les socialistes : réalisant qu'on ne peut être de gauche car c'est pas à la mode, et surtout impossible sur une planète capitaliste, autant s'épargner une coûteuse et fatigante campagne présidentielle, la droite officielle sera la victime (et de toute façon responsable) de la crise actuelle : qu'elle se débrouille. Elle n'assumera comme d'habitude pas, mais on a l'habitude.
a écrit le 24/02/2016 à 14:11 :
Faut 'il rire ou pleurer ...? Normal 1er a pourtant menti comme il a pu... lors des élections 2012 ,pour continuer de vendre...du rêve socialiste du 19ème siècle...! Ce n'est pas noble de tirer sur l'ambulance.....!
a écrit le 24/02/2016 à 14:10 :
Martine se révolte... C'est risible !!! Elle vit dans un autre monde, le XIX ieme siècle !!! Avec ses copains ringards, C'est le retour des "morts vivants"... Ils n'existent plus dans l'opinion, seulement dans le système politico-médiatique.....Cela ne fera que donner des voix à la droite et pire, à force de donner trop d'audience à des absurdités, contredites par ce que l'on voit juste à côté de nous, par ex. L'Italie, un vrai refus d'une démocratie pervertie par le populisme et le manque de bon sens. Les Français veulent des résultats, pas des vieilles lunes....
Réponse de le 24/02/2016 à 20:46 :
Le 19ème siècle des morts vivants ! Parce que les solutions prônées pour sortir du chômage ne ressemblent pas au capitalisme de ce siècle dépassé?
Réponse de le 25/02/2016 à 8:48 :
sauf que des"résultats", il n'y en aura pas!Je ne vois pas en quoi cette loi El Khomri peut être une avancée pour l'Economie la croissance ou l'Emploi.Le Patronat, les entreprises, dans tous les secteurs d'activité ont déjà suffisamment d'outils de flexibilité en matière de salariés.Recours aux CDD x fois reconduits, intérim, voire stagiaires exploités; Chantage sur les salariés quand les actionnaires se fâchent(plus d'heures pour le même salaire),, c'est dans cette loi mais rien de nouveau.Heures sup payées au rabais?Ceux qui travaillent le dimanche seront ravis.Lu dans Le Monde:"le Patronat n'a plus besoin des travailleurs français".Routiers polonais, travail au noir institutionnalisé dans le Bâtiment,dans le "Sentier" à Paris, dans certaines exploitations agricoles(entendu à la télé:"je peux les faire travailler même le dimanche ,ils font des heures et ne me coûtent rien").Que demander de plus?Quant-aux" vieilles lunes", aux ringards, effaçons d'un revers de manche tout ce que nos parents ont arraché au patronat, celui du XIXème siècle.Fi des congés payés, retournons allègrement aux 42 heures hebdo avec travail 6 jours sur 7; fi des lois sociales, fi des indemnités chômage parce que même quand on est chômeur on coûte cher au patronat...etc.Monsieur Valls ne reculera pas, il a pourtant reculé, avec Monsieur Macron, devant les lobbys: taxis, professions libérales où une déréglementation permettrait de créer beaucoup d'emplois.L'Europe du Patronat et des lobbys dicte sa loi: encore plus de précarité et de travailleurs pauvres, baissons encore plus les salaires: c'est cela être moderne ,être avant-gardiste, être au XXIéme siècle!
a écrit le 24/02/2016 à 14:04 :
Dans cette cacophonie socialiste, nous allons assister au grand concert de cloches qui tintent en disharmonie depuis l'élection de tout mou 1er. Attention à vos oreilles, ça va couiner dur, dur. Les uns vont avoir le bourdon, d'autres seront sonnailles et clarines, mais on ne risque pas de voir la fée clochette tintinnabuler!!!
a écrit le 24/02/2016 à 13:50 :
Personne ne veut de martine AUBRY au pouvoir.
Elle incarne la gauche qui dépense et taxe sans limite jusqu'à ce que le pays finisse comme le Venezuela.
Les français préfèrent Emmanuel MACRON mais les vieux du PS décident et imposent la vieille gauche qui s'allie avec le FN de gauche, le PCF.
a écrit le 24/02/2016 à 13:44 :
C quoi la gauche? Des fonctionnaires et des assistés qui vivent sur l'argent gagné par les autres. L'habillage humaniste et moral n'est plus crédible. C gens ont ruiné le pays par égoïsme et jalousie essentiellement.
Réponse de le 24/02/2016 à 15:27 :
c est sur que les gars de chez Lehman et autres sont des grands gaucho marxistes. merci de m'avoir bien fait rire comme à votre habitude.
a écrit le 24/02/2016 à 13:32 :
Ah cette gauche moralisatrice qui se fracture. La droite dite republiquaine s'oppose en remuant a peine les lèvres, preuve que ce projet est dans leur programme. Reste le Front national qui est un vrai parti de gauche, souverainiste et social...
Réponse de le 24/02/2016 à 14:13 :
Oui, et surtout encore plus passéiste que les gauchos de Martine !!! Du Pétain pur jus... Non merci...
Réponse de le 24/02/2016 à 14:16 :
"Reste le Front national qui est un vrai parti de gauche, souverainiste et social... " EXCELLENTE blague ha ha ha. Merci de ce trait d'humour.
a écrit le 24/02/2016 à 13:31 :
Elle parle encore !
La fin des quinquennats (Présidentielle et Législatives) est une occasion unique pour réformer. Perdu pour perdu, autant faire.
En 2017+, LR/UDI/Modem ne feront rien.
Cordialement
a écrit le 24/02/2016 à 13:27 :
trop de ministres.
trop de secrétaires d'état
trop de chauffeurs limousine
trop de barons locaux
trop de blablablab

c'est l'apartheid sans mixeur ou avec justice sociale, on ne sait plus.
Quand c'est trop, c'est tropico !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :