Quels seront les secteurs les plus dynamiques en 2016 ?

 |   |  329  mots
Dans l'aéronautique, l'activité devrait augmenter de 4% cette année
Dans l'aéronautique, l'activité devrait augmenter de 4% cette année (Crédits : reuters.com)
Selon LCL, la reprise française se précise. La plupart des secteurs industriels devraient voir leur activité progresser cette année. C'est notamment le cas de l'aéronautique, de l'automobile et de l'électronique.

Communément appelé « chaussette » car elle en a vaguement la forme allongée, la présentation par LCL de ses prévisions sectorielles d'activité a une forme assez inédite cette année. Pour la première fois depuis 2009, le nombre de secteurs qui verraient leur activité progresser cette année est bien plus important que celui des secteurs en difficultés. Bref, dans cette chaussette, la jambe est longue et le pied petit.

Le réveil de l'automobile se confirme

Précisément, l'aéronautique, l'automobile et les composants électroniques devraient voir leur activité progresser de 4% cette année. Dans le transport routier de marchandises et les industries pharmaceutiques, c'est une augmentation de 3% qui est anticipée. Elle serait de 2,5% dans la mécanique de précision. Dans les services informatiques, l'équipement mécanique, les plastiques et les industries électroniques, LCL anticipe une progression de 2% de l'activité. Entres autres secteurs dans le vert.

Quels sont les secteurs qui sont encore en difficulté ? Frappés par l'austérité qui touche les collectivités territoriales, le secteur des travaux publics reste en panne. Son activité devrait reculer de 4% cette année. La situation des industries graphiques est à peines plus enviable, puisque son activité se replierait de 2,5%. La sidérurgie (-1,5%), la publicité et la filière déchets (-1%), le verre plat et l'industrie papetière (-0,5%) sont les autres secteurs encore en difficulté.

Le gouvernement est optimiste

A noter, l'activité du travail temporaire, pour la première fois prise en compte par la banque, progresserait de 5% cette année. Est-ce de bon augure ? Cette progression permet-elle d'anticiper une inversion de la courbe du chômage qui avait été promise pour la fin 2013 ? Les 6 millions de personnes inscrites à Pôle emploi l'espèrent vivement.

En dépit de ce dynamisme sectoriel, LCL ne valide pas les prévisions de croissance du gouvernement. Quand Bercy vise une progression de 1,5% cette année, LCL envisage une hausse de seulement 1,2% du PIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2016 à 11:43 :
beaucoup de nouvelles "métropoles"qui vont devoir s'organiser,recruter et investir,c'est un secteur dynamique pour les années a venir
a écrit le 04/02/2016 à 21:29 :
Une prime a la casse des vieux diesel pour l'achat d'un véhicule neuve essence émettent moins de 100g co2/km serait une bonne chose pour PSA et Renault et l'embauche en France, 2008 308 pour Peugeot C3 Citroen !
a écrit le 04/02/2016 à 18:29 :
les offres d'emploi cadre semblent pas mal augmenter, au delà de l'effet saisonnier.
a écrit le 04/02/2016 à 16:52 :
Quelle reprise ? La bourse s'effondre, la commission revoit nos déficits à la hausse et notre croissance à la baisse (1,3 vs 1,4 avant, quand Sapin prévoit 1,5...), la côte de popularité de notre président à touché le fond (à 15 pc selon yougov), plus très loin du moral économique de nos compatriotes qui s'effondrent comme le tourisme après les attentats .
Réponse de le 04/02/2016 à 18:42 :
@ chris C'est clair, le commerce mondial est au plus bas depuis 1991, à la fin de l'URSS, malgré tous les traités ( traité trans pacifque qui vient d' être signé, Traité UE USA à venir qui sera signé quoiqu'on en dise même à minima pour ne pas perdre la face, ne serait-ce que pour évacuer un éventuel BREXIT qui a à nouveau la faveur des British dans les sondages...)

Le BALTIC DRY INDEX est le seul indicateur qui vaille pour nous renseigner sur l'intensité et la valeur des échanges commerciaux, tout le reste comme les statistiques chinoises est manipulé de toute façon...

Regardez la bourse, c'est 2008 bis repetita à venir, surtout si un gros pays (russie, brésil) ou une grosse boite comme Glencore (GB) ou Pétrobras (Brésil) fait défaut, alors là c'est la catastrophe, on ira rejoindre les abysses du CAC 40 à 2300 points de mars 2009 et les 6 547,05 points sur le dow jones à la même époque. Un stratégiste de SG prédit un s and p à 500 points, tout comme Georges Soros qui prédit la fin du monde suite à la chute des matiéres premiéres. Un conseil : vendez tout comme moi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :