Rachat de Metrobus : JCDecaux jette l'éponge

 |   |  321  mots
JCDecaux détient actuellement 33% de Metrobus.
JCDecaux détient actuellement 33% de Metrobus. (Crédits : Reuters)
Le géant de l'affichage publicitaire a décidé "de ne pas poursuivre" son projet d'acquisition du groupe Metrobus auprès de Publicis, jugeant "trop importantes" les concessions réclamées par l'Autorité de la concurrence.

Après avoir avoir vu le vaste contrat de l'affichage publicitaire du métro de Londres lui passer sous le nez en mars, JCDecaux a décidé de ne pas racheter Metrobus.

"Après plus de 12 mois d'instruction, JCDecaux se voit au regret de devoir décider de ne pas poursuivre cette opération dont l'intérêt économique et stratégique dans un marché publicitaire en pleine transformation numérique est remis en cause par les exigences trop importantes de l'Autorité", annonce mercredi dans un communiqué le groupe, qui détient actuellement 33% de Metrobus, régie spécialisée dans les transports publics.

JCDecaux avait annoncé en octobre 2015 être entré en négociations exclusives avec Publicis pour lui racheter ses 67% de Metrobus, pour un montant non dévoilé.

Problème "d'éventuelles atteintes à la concurrence"

En janvier, le gendarme français de la concurrence avait annoncé l'ouverture d'une procédure d'examen approfondi de la transaction. Il avait alors précisé qu'il procéderait "si cela s'avère nécessaire, à la consultation des acteurs du marché sur les remèdes qu'il conviendrait d'apporter à d'éventuelles atteintes à la concurrence". "JCDecaux avait pourtant proposé des engagements significatifs confortés par le test de marché", affirme le groupe mercredi.

"Publicis Groupe prend acte de cette décision", a indiqué le poids lourd de la communication dans un communiqué distinct. Le groupe ajoute qu'il "étudiera, en concertation avec les équipes de Metrobus et JCDecaux, (...) l'ensemble des options à même d'assurer à Metrobus les conditions optimales de son développement".

Metrobus, créée en 1949 pour exploiter les panneaux publicitaires du métro parisien, a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 149 millions d'euros et dégagé un bénéfice net de 2,3 millions d'euros, selon le rapport annuel 2015 de JCDecaux. L'année précédente, Publicis faisait état pour sa filiale d'un bénéfice net de 4 millions d'euros et d'un chiffre d'affaires de 145 millions.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :