Seul un Français sur cinq veut de la loi Travail en l'état

 |   |  290  mots
A gauche, six sympathisants socialistes sur dix et plus d'un électeur sur deux estiment qu'un report du projet est de nature à apaiser le débat.
A gauche, six sympathisants socialistes sur dix et plus d'un électeur sur deux estiment qu'un report du projet est de nature à apaiser le débat. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Les sympathisants du Front de gauche (58%) et du Front national (56%) sont les plus nombreux à réclamer le retrait pur et simple du projet de loi de réforme du Code du travail porté par la ministre Myriam El Khomri.

Près d'un Français sur deux (48%) souhaitent que le gouvernement apporte des modifications "significatives" à son projet de réforme du Code du travail et un tiers (33%) veulent qu'il soit retiré dans son intégralité, selon un sondage Elabe pour Les Echos, Radio Classique et l'Institut Montaigne publié jeudi 3 mars.

Ils ne sont que 18% à souhaiter que le gouvernement ne recule pas sur ce projet et soumette le projet de loi en l'état à l'Assemblée nationale. Les sympathisants du Front de gauche (58%) et du Front national (56%) sont les plus nombreux à réclamer son retrait pur et simple.

     | Analyse De quoi la loi El Khomri est-elle l'enjeu ?

La facilitation des licenciements pour motifs économiques, point à revoir

A gauche, six sympathisants socialistes sur dix et plus d'un électeur sur deux estiment qu'un report du projet est de nature à apaiser le débat. Pour mémoire, l'examen du projet de loi en Conseil des ministres a déjà été reporté de 15 jours : il devait initialement avoir lieu le 9 mars. La modification la plus attendue, par 43% des personnes interrogées, concerne la facilitation des licenciements pour motifs économiques.

     | Lire Loi travail : CGT et FO appellent à une journée de grève le 31 mars

Suivent le plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif (38%), la fixation du temps de travail par accord d'entreprises (37%) et l'abaissement du taux de majoration des heures supplémentaires (36%). Mais modifier le projet de référendum en entreprise en cas d'échec des négociations entre partenaires sociaux n'est une priorité que pour 22% des sondés.

Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1.001 personnes âgées de 19 ans et plus interrogées par internet les 1er et 2 mars.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2016 à 19:21 :
Faites des heures supplémentaires: elles vous seront payées dans 3 ans !!!!
la loi prévoit:" Les heures sup payées trois ans plus tard
VRAI
« La loi introduit la modulation pluriannuelle du temps de travail sur une période maximum de trois ans qui permet d’adapter les horaires aux contraintes cycliques de production. Problème, en basculant sur un rythme pluriannuel, les heures supplémentaires effectuées en 2016 seraient potentiellement payées en 2018 », soulève Philippe Rozec, avocat associé chez De Pardieu Brocas Maffei, qui ajoute que « le salarié qui refuserait cette organisation pourrait être licencié pour motif personnel » .
Merci Myriam !!!!
a écrit le 05/03/2016 à 13:00 :
Un sondage sans aucun intérêt. Les Français n'ont pas envie que l'on change leurs conditions de travail en les précarisant un peu plus. Si le gouvernement propose aux Français de passer de 35 à 32 heures de travail par semaine sans perte de salaire là les Français seront d'accord à 80%. Si on suit l'avis des Français on ne pourra pas adapter le France à l'économie mondiale de libre échange. Hollande aurait du être clair durant sa campagne 2012 soit il fait politique d'économie libérale afin que la France reste dans l'Europe ou soit il fait une vraie politique socialiste mais dans ce cas la France ne pouvant plus honorer les différents traités européens aurait du quitter l'euro et l'Europe.
a écrit le 05/03/2016 à 11:26 :
Cet article est affreux pour notre avenir... Juppé annonce il y a peu qu'il se présente au primaire des républicains (en gros il veut devenir président); en début de semaine un article parait pour dire qu lui est prêt à voté cet loi "en l'état"...
Maintenant cet article qui dit que seulement 1 français sur 5 n'est pas contre... Et demain Juppé se présentera tous de même... C'est honteux de voir tant de candidats que les citoyens ne veulent pas...
a écrit le 05/03/2016 à 9:38 :
Le pourcentage de licenciement économique est pour 2.5%, la raison du chômage en France!! cette loi n'est qu'une goutte d'eau qui ne mènera à rien: nos petits patrons n'embaucheront pas plus. le système actuel leur est très favorable. TVA non payée, embauche au noir, utilisation de salariés de Pays de l'Est; c'est de ce côté que l'Etat devrait se tourner. Salariés payés au smc= zéro charges. Cela encourage-t-il l'inflation tant demandée? Comment nos jeunes peuvent-ils avoir un espoir de trouver un travail rémunéré selon leur niveau de diplôme alors que toute la législation favorise la précarité et le travailler plus pour gagner moins. Une chance pour nos gouvernements qu'il y ait le problème des migrants qui occupe la scène politique.
a écrit le 04/03/2016 à 23:08 :
Logique. Les français sont majoritairement travailleurs, et ils ne sont pas masochiste.

Cette terrible loi #MEDEF est une litanie de violentes régressions sociales. Elle ne fait au final que renforcer, une fois de plus, le pouvoir du capital et de l’argent sur la vie des salariés, qui ne sont considérés que comme des objets, de petits kleenex qui doivent être à la disposition totale, corps et âme, à l’entreprise et bons à jeter dès que possible.

On ne se demande pas assez pourquoi les jeunes diplômés quittent notre pays. Pourtant, la réponse est simple : nos entreprises et nos patrons ne sont que de vulgaires esclavagistes qui n’ont aucun respect pour leurs salariés. Les jeunes, pas dupes, partent ailleurs trouver ce respect et le salaire qui va avec.
Réponse de le 05/03/2016 à 9:32 :
Il serait temps que vous vous fassiez arrêter en Burns out ou en dépression, pour prendre le temps d'aller voir comment ça se passe pour les jeunes diplômés qui quittent notre pays !! Renseignez vous un peu avant de sortir des inepties !
La France à détruit plus de 40,000 emplois depuis 2012. Dans la même période, l'Allemagne a créé 300,000 emplois, et la Grande Bretagne 1,2 million !
Après une loi similaire à l'esprit de la loi Komri, l'Espagne a créé 300,000 emplois en 6 mois (ils partaient de loin, je vous l'accorde)... On est les seuls à poursuivre une telle politique l'immobilisme, et on est les seuls en Europe à voir le chômage s'accroitre ! Qui, en Europe, suit, à votre avis, une politique de relance par la consommation ? Personne !
a écrit le 04/03/2016 à 22:13 :
La solution ne serait-elle pas de ne plus créer le moindre CDI ? On se contente de CDD, d'intérimaires, d'autoentrepreneurs, de travailleurs détachés ?
On ne leur a peut être pas présenté comme ca, à ceux qui sont contre toute révision du code du travail... !! En tout cas, c'est comme ca que ça se présente pour les employeurs : ce n'est pas pour rien s'il n'y a plus de signature de CDI !
Réponse de le 05/03/2016 à 12:05 :
C'est une partie de cette loi. Transformer les CDI en intérim...
a écrit le 04/03/2016 à 19:40 :
En gros, le sondage dit que les français veulent des réformes mais surtout quand cela touche les autres. Donc, ne rien réformer et attendre.
Réponse de le 05/03/2016 à 9:37 :
C'est la limite de la démocratie, qui est en fait une dictature de la majorité. Peu d'alternative cependant, à part peu être un roi bienveillant...
a écrit le 04/03/2016 à 17:06 :
Ce n'est pas le fait de libérer le licenciement qui va remplir les carnets de commande des entreprises.
Le résultat sera quoi?1million de chômeurs supplémentaires dans la foulée de la promulgation de la loi vu le discours de tout les petits patrons que je côtoie!
LES CHARGES LES CHARGES! Si je leur demande s'ils vont licencier leur gros 4x4 ou berlines de luxe payer par l'entreprise, la ,y'a un blanc! Par contre des outils pour les salariés , ça coute cher!
Le salarié coute cher, un véhicule de 60000euro non!
Le véhicule n'est le client que d'un garagiste!
Réponse de le 05/03/2016 à 9:23 :
Parce qu'un créateur d'entreprise, vous croyez qu'il investit toutes ses économies, i fit souvent 70h de travail hebdo et souvent se fait assister bénévolement par toute sa famille pendant des mois voir des années... pour venir au boulot en bus et distribuer de gros salaires ???! Vous vivez dans un monde de bisounours... Mais dites-moi: vous-même, vous parlez en connaissance de cause... vous avez créé des emplois bien sûr ... non ?
Perso, je roule en supercinq de 1994, mais je ne jalouse pas pour autant ceux qui ont réussi ! Parce la plupart des commerçants, des artisans, des TPE, ils ont créé leur boite : ils ne sont pas nés avec une cuillère d'argent dans la bouche, ils n'ont pas non plus été pistonnés par le délégué syndical pour entrer à la SNCF ou à EDF...
Réponse de le 05/03/2016 à 11:32 :
Cet loi n'est pas faite pour ces patrons là mais seulement pour les grands groupe mondiaux qui délocalise. Cette loi est faite pour leur permettre de délocaliser à moindre coup et en toute impunité.

Le petit patron lui n'a pas besoin de ce genre de loi. Si son carnet de commande se remplit de trop, il va tester un intérimaire, puis le reprendra quand il en aura besoin, si son carnet est constamment surchargé, il proposera directement un CDI à un de ces intérimaire dont il connaitra parfaitement sa façon de travailler et de vivre( pas un cas social du travail...). Donc pour le commun des petits patron ce qui ne va pas c'est pas la loi mais bien les commandes...
Réponse de le 09/03/2016 à 14:24 :
J'ai travaillé 8 ans pour un petit patron qui se plaignait du coût de l'heure de travail mais qui n'avait aucune difficulté à recruter puis licencier en fin de saison. Il faisait des CDD tout simplement. C'était une personne très performante et son entreprise lui assurait un revenu de plusieurs dizaines de milliers d'euros par an et il roulait en ... touareg V6 acheté comme véhicule de fonction. Bref pas une personne à plaindre non plus même si c'était mérité en raison de son savoir faire.
a écrit le 04/03/2016 à 16:54 :
A quoi servent des partenaires sociaux si la rue dicte "sa loi" . Je connais plus d'un chômeur qui attend un travail et non un code du travail. La réforme du code du travail et son dépoussiérage sont une nécessité.
Laissons les parlementaires, les organisations patronales et syndicales ainsi que Madame la Ministre organiser les négociations et ne rallongeons pas les délais d'examen d'une loi indispensable aujourd'hui. Reformons, il est temps mes chers camarades.
a écrit le 04/03/2016 à 16:33 :
le sondage c'est auprès de ceux qui embauchent , c'a'd les entreprises qu'il faut le faire ! il s'agit de mettre en place des dispositions qui favorisent les embauches ! C'est sûr que les salariés ils veulent la protection totale , l'emploi à vie , les indemnités les plus fortes ! ! la question qu'il faut poser aux DRH , quelles mesures pour que vous vous décidiez à embaucher! le reste c'est foutaises ! pour mémoire , il faudrait quand même se rappeler qu'il existe des conventions collectives fixant entre autre les indemnités de licenciement : dans la métallurgie ça doit être 1/5 mois par année d'ancienneté ! rien à voir avec les 15 ou 20 mois évoqués par la presse ! il faudrait d'abord préciser ce qu'est un licenciement abusif ! parce qu'une boite qui n'a plus de boulot et qui doit réduire ses effectifs , c'est vraiment pas un licenciement abusif ! et qu'il n'y a aucune justification d'une procédure aux prudhommes
Réponse de le 04/03/2016 à 23:01 :
La réponse, on la connait déjà : il faut un carnet de commandes rempli.

Et ce n’est pas en méprisant, insultant, précarisant et payant toujours mois les salariés, donc ceux qui consomment, que celui-ci va se remplir.

Vous pouvez également supprimer l’obligation de verser un salaire. Vous verrez, tous les DRH embaucheront.
a écrit le 04/03/2016 à 12:44 :
Moi, je me fiche de ce que les gens pensent de cette loi : j'attends de voir si elle est mise en place ou pas, et ce qu'elle contient au final... en attendant,.. je ne recrute plus ! Les départ ne sont pas remplacés, ou le sont par des sous-traitants !
J'ai subi les prud'hommes pour 8 salariés sur 10 en 2007: j'ai gagné pour 7 d'entre eux. Quand à la dernière, j'ai été condamné à 7h de salaire à lui verser (et encore, en appel mon avocat était sur de gagner pour l'honneur, mais me coutait bien plus cher que les 7 heures de salaire !). A l'époque, un des salariés avait même expliqué aux juges, sans rire, qu'il n'avait rien à reprocher à l'employeur mais que ses ex-collègues lui avait dit qu'il y avait juste de l'argent à se faire, et sans risque puisque l'aide judiciaire finançait leur avocat !!! ET oui, c'est ça, la réalité des prud'hommes !!
Alors, perso, plus d'embauche en CDI depuis, et ce, tant que je ne serais pas sécurisé sur le cout potentiel, et que ce plafond ne dépasse pas 1 mois de salaire par année d'ancienneté !
La réalité est là, le reste n'est que littérature !
Réponse de le 04/03/2016 à 13:08 :
En bref vous êtes en train de nous expliquer que le problème ne vient pas de la loi actuelle, mais du fonctionnement des prud'hommes, et que vous attendez de cette loi qu'elle contourne le système ...
Réponse de le 04/03/2016 à 22:25 :
J'attends de cette loi qu'elle empêche les prud'hommes de prendre des décisions absurdes ! Autre exemple : il y a quelques années, une entreprise du textile (chaussettes kindy, je crois) a dû licencier: elle licenciait environ 100 personnes pour sauver 250 autres emplois ! Les licenciés, soutenus par la CGT, ont fait condamner l'entreprise à de très lourdes indemnités. Motif : l'entreprise aurait dû proposer un emploi en Europe de l'est, à 180€ par mois, pour qu'on assimile ça à une offre de reclassement! Qu'auraient dit les syndicats si une telle offre avaient été faite ??! En attendant, la boite a coulé... et les 250 emplois initialement sauvés ont été perdus !
Après cela, qui est le plus gros perdant, dans l'histoire ??
Réponse de le 04/03/2016 à 23:13 :
Et bien, @TPE, vous devez être un sacré mauvais patron. Peut-être que votre relationnel est exécrable ?

Pour ma part, j’en suis à plus de 45 embauches en CDI, et pas un seul contentieux aux Prud'hommes. Bizarrement, quand on se respecte, ça se passe beaucoup mieux.

Bref, pleurez, n’embauchez pas. Vos concurrents qui eux, sauront respecter leurs équipes, le feront à votre place et prendront votre place sur le marché. C’est aussi ça, le capitalisme : sans pitié avec les mauvais.
Réponse de le 05/03/2016 à 11:40 :
Et bien prudhomme pour 10 employés, votre entreprise doit être fictive... L’intérim est le contrat qui est le plus utilisé pour les partie fluctuante des carnets de commandes. Maintenant si vous vous préférer faire des CDI, faut aussi trouver un justificatif pour continuer à payer vos employé que le carnet est moins remplis. Gérer les stocks, mettre à jours les papier en retard, fiches réflexe, gros nettoyage(les bon vieux cartons dont on ne sait même ce qui s'y trouve)...
Réponse de le 09/03/2016 à 14:28 :
@TPE : après on se demande pourquoi les patrons sont mal vus en France ! 8 salariés sur dix au prud'homme ! C'est sûr que les patrons dans votre genre vont aimer la loi El Khomry !
a écrit le 04/03/2016 à 12:15 :
Donc tandis que l'on voit macron badé par tous les médias en fait sa proposition ne récolterait qu'une opinion favorable sur cinq.

20%, sachant que les sondages sont toujours favorables à la classe dirigeante la réalité doit se trouver encore en dessous.

Macron un phénomène en plastique porté par des médias complètement déconnectés des réalités de la vie, tout comme le front national finalement.

Tout ces gens qui ne pensent qu'à eux nous n'en voulons pas, merci.
a écrit le 04/03/2016 à 10:21 :
Ils ont surtout, par principe, dit non à Hollande !!
Réponse de le 04/03/2016 à 11:13 :
Non ils n'ont pas le luxe de s'offrir des pensées obsessionnelles de ce genre.

Ils ne veulent pas être payés une misère pour être esclaves de décideurs économiques incompétents et compromis.
a écrit le 04/03/2016 à 9:55 :
Il n'y a pas que le plafonnement des indemnités prud'homales et les dispositions sur le licenciement économique qui inquiètent ...

Quid de la représentativité patronale plurielle : http://www.udes.fr/actualites/projet-de-loi-el-khomri-tpe-pme-attachees-representativite-patronale-plurielle

Voici également un extrait de cet article de la tribune:
"Car il s'agit en fait de savoir quelles organisations sont habilitées à conclure des accords collectifs avec les syndicats de salariés touchant aux relations du travail et quelles organisations sont autorisées à siéger ( et avec quel poids) dans les différentes instances des organismes paritaires, telle l'assurance chômage qui gère tout de même plus de 30 milliards de cotisations patronales... et salariales chaque année"

visible ici: http://www.latribune.fr/economie/france/la-loi-el-khomri-relance-la-bataille-de-la-representativite-patronale-553431.html
a écrit le 04/03/2016 à 9:29 :
Celui ou celle qui réussira à réformer la France n'est pas encore né. On nous parle de réformes alors que l'on rajoute de la complexité à la complexité, dernier exemple avec le fameux compte de pénibilité où l'entrepreneur devra distinguer le temps passé par un peintre selon qu'il travaille bras baissés ou bras tendus ! fort heureusement le ridicule....
a écrit le 04/03/2016 à 9:20 :
Il faut relativiser les chiffres annoncés, car je suis persuadé qu'au moins 80% des gens n'ont pas lu et compris le texte de loi et sont donc manipulés. Cela dit, tout ce qui vient de Hollande et sa bande doit être considéré comme suspect en raison du caractère farfelu du grand timonnier et de ses comparses :-)
a écrit le 04/03/2016 à 8:21 :
La France est fichue. Nous refusons de nous adapter au monde moderne. Les jeunes voulant vraiment travailler quittent le pays. Et nous nous enfoncerons dans notre société d'assistés en fermant les frontières pour éviter la concurrence, en ruinant ce qui reste du pays pour des réglementations effarantes et une fiscalité délirante. Cela ne vous rappelle pas certains pays ?
Réponse de le 04/03/2016 à 8:35 :
C'est sûr, on va devenir la Corée du nord!!!
Un peu de serieux quand même!
Réponse de le 04/03/2016 à 9:56 :
Désolé TC, vous vivez encore dans les années 70, vous n'avez aucun lien avec la réalité du terrain. Moi en tant que jeune professionnel je suis on ne peut plus d'accord avec Rouge, j'ai vu et vécu les situations qu'il décrit. A moins que vous ne soyez un de ces mafieux planqués, intouchables estampillés CGT Sud FO LO ?
Réponse de le 04/03/2016 à 10:43 :
@TC : je vous invite à lire le rapport du sénat sur la fuite des cerveaux en France . En France on peut "reussir" à condition d enlever au mot "reussir" tout gain d argent .
Réponse de le 04/03/2016 à 11:30 :
@TC: le fait est que la France accuse un retard incommensurable dans de nombreux domaines, malgré le génie indéniable du Français. L'aide aux gens en difficulté passagère est une chose, l'assistance permanente en est une autre. Ma solution, qui n'est pas celle des politiques actuels et totalement contraire aux idées du PS, est de redonner aux gens la liberté d'entreprendre et de réussir :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :