Tabac : les buralistes obtiennent une augmentation de leur rémunération

 |   |  202  mots
Les buralistes ont le monopole de la vente de tabac dans le pays.
Les buralistes ont le monopole de la vente de tabac dans le pays. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
La renégociation du contrat d'avenir entre les buralistes et l'Etat a débouché sur une hausse de la marge sur la vente de tabac, à partir de 2017.

Les 25.000 buralistes de France ont été entendus. Le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, a annoncé vendredi une hausse de leur rémunération sur cinq ans dans le cadre de la renégociation du contrat d'avenir négocié depuis septembre avec l'Etat. Ils obtiennent ainsi une hausse de la marge perçue sur la vente de tabac, qui passera de 6,9% à 8% net du prix du paquet entre 2017 et 2021

Lire aussi : Budget de la "Sécu": hôpital, tabac, prévoyance... ce qui change en 2017

"La hausse nette sera de 1,1 point entre 2017 et 2021, contre 0,4 point pour le contrat en cours, soit près du triple. La hausse sera de 0,6 point dès 2017", a précisé Christian Eckert à quelques journalistes.

Aide financière

Passés entre l'Etat et ces commerçants qui ont le monopole de la vente de tabac, les contrats d'avenir incluent également une aide financière apportée aux buralistes dont le chiffre d'affaires a baissé en raison de la politique de lutte contre le tabagisme.

Le troisième contrat qui expire au 31 décembre, aura duré cinq ans, avec une dotation de 260 millions d'euros, contre 520 millions d'euros pour le deuxième et 630 millions d'euros pour le premier.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2016 à 14:11 :
Cela n'empêche que comme les tabacs sont tenus par des gens avec peu de revenus la plupart du temps, les conditions d'achats restent inacceptables.

Un buraliste doit payer tout le tabac avant de le vendre donc autant dire que comme les tenants de ces multiservices travaillent 12h par jour pour 800 euros par mois ils ont du mal à tenir les provisions à jour.

Mariesol est contente les pauvres en bave plus à la fin de son mandat qu'au début.
Réponse de le 04/11/2016 à 18:49 :
"Le JDD a eu accès au classement des 50 buralistes les plus riches de France. Le leader, un parisien proche de Roland-Garros et du Parc des Princes vend pour 8 millions d'euros de cigarettes et touche 545.000 euros de rémunération annuelle. "..... "Beaucoup sont à Paris et en Île-de-France, mais aussi sur la Côte d’Azur. Les plus gros buralistes de France gagnent entre 400.000 et 500.000 euros par an sur leurs ventes de tabac. Quand les plus petits touchent 20.000 euros…"
Réponse de le 05/11/2016 à 11:52 :
Hé oui Chirac l'a dit mais n'a rien fait contre, mais il l'a dit, il y a une fracture sociale entretenue par notre économie et donc notre société, réelle et profonde.

Il y a les rentiers pour qui tout va bien et il y a les autres qui galèrent en permanence.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :