Un nouvel élan pour la Polynésie française ?

 |   |  310  mots
Et si la Polynésie française devenait le centre du monde ?
Et si la Polynésie française devenait le centre du monde ? (Crédits : DR)
Vendredi, Paris et Papeete ont signé un " Accord pour le développement de la Polynésie française ".

Le Président de la République et le Président de la Polynésie française se réjouissent de la signature, ce jour, de l'Accord pour le développement de la Polynésie française, dans le domaine économique, social, culturel et environnemental. Cet accord, intitulé "Te avei'a o te fenua" en tahitien, le fenua étant le nom polynésien de l'archipel .

 "Cet Accord consacre la relation de confiance qui prévaut entre l'Etat et la Polynésie française. Il acte des ambitions partagées pour le développement économique, social, culturel et environnemental de la Polynésie française ", expliquent le communiqué de presse commun de Paris et Papeete..

Que dit cet accord établi " dans le respect de l'autonomie de la Polynésie française et des compétences de l'Etat " ? Concrètement, il prévoit un accompagnement des investissements publics structurants, en particulier ceux qui concourent au désenclavement du territoire ; il réaffirme l'importance du rôle des communes ; il fixe les orientations d'un développement économique porteur d'emplois pour la jeunesse polynésienne ; il confirme l'appui de l'Etat au développement social et à l'épanouissement culturel de la population polynésienne ; il réaffirme une volonté commune de favoriser l'insertion de la Polynésie française dans son environnement régional.

De nombreux potentiels de croissance

Cette coopération ne sera pas un luxe. Marquée par les difficultés du secteur du tourisme et de l'industrie de la perliculture, l'économie polynésienne peine à trouver un second souffle. Les violentes intempéries subies en janvier ont souligné les insuffisances du Fenua en matière d'infrastructures. Pourtant, les potentiels de croissance sont nombreux, que ce soit dans le domaine touristique, l'économie bleue et en particulier les énergies marines, le commerce, la Polynésie française étant au centre de la zone Asie-Pacifique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2017 à 11:10 :
Encore ces vieilles lunes qui reviennent.
Deja dans les annees 90, chirac avait promis une aide consequente. Resultat. Rien ou presque. Aujourd'hui on recommence. Avec quel argent ? Qui est pret a investir sur ce pretebdu territoire outre mer. L' alcoolisme y regne en maitre. La violence sur l' enfance, qui en parle ? L'usage immodere de la paka, le chomage endemique, le peu de perspectives pour dez jeunes pour la plupart analphabete ou presque. Savez- vous qu' un polynesien n' a pas droit au passeport s'il ne presente pas un rapport bankable ? Bloque sur son caillou, a quoi pense t-il ? Il boit, il fume. Le polynesien est un reveur. Le sortir de son songe l'oblige, et cela il n'aime pas, il est fiu.
a écrit le 18/03/2017 à 18:44 :
Avec les cars Ibou de Macron et les serfs de Mélanchon, les électeurs de Rennes et de Paul Inésie devraient prendre de l'élan :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :