192.000.000.000.000 d'euros, le poids de la dette mondiale

 |   |  556  mots
Même avec des taux mondiaux bas, beaucoup d'entreprises non-financières se dirigent vers des difficultés à assurer le service de leur dette, met en garde l'étude.
"Même avec des taux mondiaux bas, beaucoup d'entreprises non-financières se dirigent vers des difficultés à assurer le service de leur dette", met en garde l'étude. (Crédits : Kacper Pempel)
Le poids de la dette mondiale représente désormais 324% du PIB mondial, avertit une étude de l'Institute of International Finance. Ce rapport est diffusé alors que plusieurs des principales banques centrales du monde se préparent à durcir leur politique monétaire, donc à mettre fin à une décennie de crédit très bon marché.

L'ensemble des dettes accumulées dans le monde représente désormais 226.000 milliards de dollars (192.000 milliards d'euros), un montant record qui équivaut à plus de trois fois l'activité économique annuelle de la planète - 324% du PIB mondial précisément -, montre mercredi une étude de l'Institute of International Finance (IIF).

L'étude met entre autres en avant les risques auxquels sont exposés certains pays émergents qui ont emprunté massivement dans des devises telles que l'euro ou le dollar américain. Selon les calculs de l'IIF, qui fait autorité en matière de suivi des flux financiers internationaux, environ 1.700 milliards de dollars de dettes devront être remboursées ou refinancées dans les pays en développement d'ici la fin 2018, avec à la clé une probable augmentation du service de la dette si les taux d'intérêt et les devises des grands pays occidentaux remontent.

Selon l'étude, les dettes en devises "fortes" des pays émergents dépassent 8.200 milliards de dollars, soit près de 15% de l'endettement total des économies en développement.

S'il note que le rythme de l'accroissement de la dette globale a légèrement diminué, l'IIF explique aussi que la tendance s'est au contraire accélérée en Chine, où les dettes des entreprises ont augmenté de 660 milliards de dollars en 2016, une croissance bien supérieure à celle observée aux Etats-Unis avant la crise financière de 2008 ou au Japon avant la crise bancaire de 1991.

Part croissante d'entreprises "en tension"

L'étude ajoute que les entreprises ont des difficultés croissantes à assumer leurs dettes, les ratios de couverture des intérêts (ICR) mesurés suggérant que la part des emprunteurs privés "en tension" dépasse nettement son niveau de 2010.

Ces entreprises représentent ainsi plus de 20% des dettes "corporate" du Brésil, de l'Inde et de la Turquie et près de 16% en Chine. Parmi les pays développés, les ratios ICR se sont détériorés au Canada, en Allemagne et en France, alors qu'ils s'amélioraient au Japon et au Royaume-Uni, précise l'IIF.

"Même avec des taux mondiaux bas, beaucoup d'entreprises non-financières se dirigent vers des difficultés à assurer le service de leur dette", avertit l'étude.

La fin des taux historiquement bas ?

Ce rapport est diffusé alors que plusieurs des principales banques centrales du monde se préparent à durcir leur politique monétaire, donc à mettre fin à une décennie de crédit très bon marché.

La Banque centrale européenne (BCE) devrait en effet annoncer jeudi une réduction de ses achats de titres sur les marchés, la Banque d'Angleterre (BoE) pourrait relever son taux directeur la semaine prochaine pour la première fois en dix ans et la Réserve fédérale américaine s'achemine vers sa troisième hausse de taux depuis le début de l'année.

|Lire Inflation, taux... quel bilan pour l'assouplissement quantitatif de la BCE ?

Si les années de taux historiquement bas qui ont suivi la crise financière et la grande récession ont permis aux marchés boursiers mondiaux d'atteindre des niveaux sans précédent, elles ont aussi favorisé l'explosion de l'endettement des ménages, des entreprises et des Etats.

>> Lire aussi La dette des ménages américains dépasse son record de 2008

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2017 à 8:42 :
Rien que ce chiffre astronomique démontre que la dette ne sera au final pas payée. Le retour du Jubilé!
a écrit le 27/10/2017 à 12:39 :
Ces chiffres sont des cumuls qui multiplient une dette réelle.
Pour faire simple, un village, 10 personnes, 7 riches , 1 banquier, 1 pauvre et le fils du pauvre.
Les 7 riches prêtent chacun 100 au banquier (dette cumulée 700). Le banquier prête 700 au pauvre. Le pauvre avance 700 à son fils. Dette totale 2100.
Dette "réelle", les 700 que doit le fils du pauvre à son père. Si le fils du pauvre fait défaut, le "système" ne perdra pas 2100 mais 700 seulement.
La complexité des montages financiers (du "grossiste" qui prête des milliards) au détaillant qui prêt des milliers, fait qu'à la fin, tout s'additionne n fois.
a écrit le 27/10/2017 à 10:05 :
Désolé de jouer les béotiens, mais s'agissant de dette mondiale, le monde les doit à qui ??? La Lune, Mars ou qui sait peut-être même Jupiter ??? Ha ha ha...
a écrit le 27/10/2017 à 8:25 :
sur le fond la dette c'est quoi du papier de couleur que l'on imprime selon les besoins du marché en fait selon les besoins de ceux qui consomment car sans consommateur rien n’existe et tout le monde tient tout le monde. La Chine gros « acheteur » de la dette US ( papier produit en grande quantité par ce pays) grâce aux consommateurs US qui achètent les produits made in china fabriqués pour une partie par des entreprises ou sous licence d’entreprises US implantées en Chine. On pourrait considérer que les US et la Chine ne sont qu’un pays qui échange de la production papier contre des produits à consommer n’est pas le troc moderne! La crise 2007/2008 gérée un peu tardivement mais plus rapidement que celle de 29 a montré que les états ont réponse à tout risque d’emballement même si comme d’habitude les plus faibles sont ceux qui dérouillent car eux n‘ont pas d‘amis dans le circuit du papier politico/financier. Alors le grand clash oui peut-être, un nouveau qui va faire couler beaucoup d’encre et surtout de sang pour les plus pauvres mais qui sera résolu. Alors la dette un sujet de papier qui de toute manière ne sera jamais remboursée car la encore personne n’y a intérêt surtout pas le politico/financier les créateurs de désastre qui après deviennent ceux qui ont réussi!!!à enrayer la chute pour mieux recommencer. Pour ceux qui ne veulent plus de dette facile changeons la couleur du papier et repartons non pas sur des bases solides car cela n’existent que dans les discours mais sur une base à 1920000 milliards seul point à définir, combien de décennies pour rechanger de couleur???
Pour ce qui de notre pays intéressant un discours anti Père Noël mais qui commence par un budget Père Noël avec un déficit supérieur à l’année précédente de plus de 6 milliards, qui s’en offusque plus personne puis que le discours est anti Père Noël. Je me souviens et nous sommes encore dans le même discours notre ex président sir Bling bling de Bismuth nous expliquer la baisse tendancielle du chômage ou la caisse à outils providentielle grâce au CICE de François « Dernier » qui n’était que rendre ce qui avait été « piqué » quelques mois auparavant, comme notre Philipe Premier actuel et son roi Emmanuel nous expliquer qu’il y aura une cagnotte avec un déficit annoncé de plus de 83 milliards gérer le plus dans le moins! pas mal comme discours de branquignoles nous pouvons être rassurés car la politique est une bande de Pieds Nickelés, des majorités aux opposants avec le pire ceux qui parlent des faibles et qui se gavent en HLM qui déclare un million de patrimoine parait il durement !!!gagné ou en micro parti bidon se reposant dans un manoir mais avec un pouvoir non pas constructif mais destructeur de valeur dont la plus simple la valeur humaine, le respect de l’autre dans sa vie quotidienne ceux qui veut dire un toit et manger à sa fin.
a écrit le 27/10/2017 à 2:23 :
C'est la qu'on touche au délire total et que ça n'à plus de sens !
La terre est endetté auprès des saturniens ? Des plutoniens ?
a écrit le 26/10/2017 à 20:13 :
Ya pleins de types qui pullulent depuis 2007 comme ce personnage dans tintin, la fin du monde, la fin du monde...
a écrit le 26/10/2017 à 20:11 :
J'ai payé mes fournisseurs en mettant tout sur le compte : dette mondiale, quel numéro ?
a écrit le 26/10/2017 à 20:10 :
J'ai des aphtes et des ampoules aux pieds c'est un signe !
a écrit le 26/10/2017 à 20:09 :
Quoi d'neuf docteur ?
THat's all folks !!

tinlintintin, tinlintintin, tin tin tin, tin tin tin tin tin tin tin lin...
a écrit le 26/10/2017 à 19:51 :
La décision de la BCE et ses explications, constituent un habile habillage....Toutes les banques et états le savent, et font ainsi. La grande crise arrive et EMPORTERA TOUT
a écrit le 26/10/2017 à 19:37 :
Les bulles sont à un niveau, bien pire, que 1929. La question n'est pas de savoir si elles vont exploser, MAIS QUAND ?
a écrit le 26/10/2017 à 16:38 :
A un tel niveau, on peut considérer que la dette n'existe pas puisqu'in fine jamais remboursable. Qu'est ce que la dette au fond? L'autorisation donnée aux Banquiers de créer de l'argent "ex nihilo". De 'argent qui vient de nulle part pour une dette qui n'existe donc pas.
Réponse de le 27/10/2017 à 5:05 :
Enfin un commentaire sense.
a écrit le 26/10/2017 à 16:14 :
QUi peut payer une somme pareille? La dette mondiale ? Un jour est ce que ce système de dette permanente ne va pas nous revenir à la figure comme un boomerang lancé à pleine vitesse? Oui 192.000.000.000.000 euros c'est absolument indécent et complement dingue. On aime à se faire peur mais avec des chiffres astronomiques et gigantesques. Rembourser la dette publique de la France parlons-en : c'est une fosse des Mariannes decuplée bref c'est une histoire de fou ?
a écrit le 26/10/2017 à 13:37 :
Pour ceux , apparemment nombreux ici qui n'aiment pas les très riches :
Allez faire un tour sur tdg.ch ( qui d'autres que les suisses peut en parler en bonne connaissance ) : le patrimoine des milliardaires a pris + 17 % en 2016 .
a écrit le 26/10/2017 à 12:43 :
Une bonne guerre Madame, voilà ce qu'il faut!....:)
Une fois de plus un énième rapport, une énième étude et puis quoi? Rien, mais cela n'empêche pas de tirer la sonnette d'alarme....quand tout le système économique et financier est basé sur une absurdité totale...que faire d'autre que de le voir chuter (et nous avec puisque l'on est dans la même barque...)
a écrit le 26/10/2017 à 11:48 :
À quelle planète on doit la dette ?
Réponse de le 26/10/2017 à 16:14 :
La planète la plus eloignée du système solaire : Pluton donc comme ça on aura plus de problème de dette sur la terre ! Faut demander à Trump de trouver une solution pour la dette française et américaine. Dingue de vivre dans un monde qui 'endette en permanence ,tout le temps. 44 ans de gabegie depuis 1973 et la première crise du pétrole au Moyen Orient.
Oui faut que super trump si retrouve car les Américains ne pourront pas vivre sur l'or en permanence jusqu'à la fin des temps. Tant que les USa auront du pétrole et des dollars?
Réponse de le 26/10/2017 à 17:57 :
On peut chercher .

Aujourd'hui : Avec Google Maps, il est désormais possible d'explorer les planètes
a écrit le 26/10/2017 à 11:47 :
Cet endettement est le reflet de la folie dans laquelle nous vivons.
Les monnaies vont s'effondrer. Les riches ne perdront que peu car ils ne possèdent presque que des actifs concrets (propriétés, entreprises, or, aéroports, autoroutes, eaux minérales, terres arables, œuvres d'art (qui n'est souvent qu'une forme de monnaie pour riches)...). Leurs comptes en banque ne sont pas si pleins (en tout cas pas en €, £ ou $).
Car cette folie d'endettement se terminera par un crack monétaire qui verra la fin de ces monnaies. Elles seront remplacées par d'autres (voire une), et fera table rase de cette dette. Eux ne perdront pas grand chose. En revanche, ceux qui trinqueront encore... C'est nous, car les banques se serviront, devinez où?
Réponse de le 26/10/2017 à 13:30 :
Je vous ai reconnu , john mélenchon .
a écrit le 26/10/2017 à 11:43 :
Il faut la faire disparaître ou au moins l'alléger de moitié ou des 3/4 pour les pays pauvres, les pays émergent et les pays riches. Tout le monde, tous les peuples seronty libéré. Il faut la rayer d'un trait d'écriture informatique. A quoi sert l'ONu, si on ne prend ce type de décisions bonnes pour tous.
a écrit le 26/10/2017 à 11:42 :
ça ne représente que 27000 euros par habitant (pour 7M d'habitants). Facile!
Réponse de le 26/10/2017 à 13:13 :
7G d'habitants. "7M" c'est la population de la Suisse
Réponse de le 26/10/2017 à 15:25 :
seul probleme, au moins 70 % de ces 7 milliards sont des creves la faim qui n ont rien ...
a mon avis, on va dans le mur... la banqueroute s annonce sanglante
a écrit le 26/10/2017 à 11:07 :
Ah oui et on la paie en liquide ou par chèque en bois à l'ordre de qui? du bon Dieu ou le diable peut-être ...on nous prend vraiment pour des c..s !!!
a écrit le 26/10/2017 à 10:09 :
La question que l'on ne pose jamais : à qui doit on cet argent?!
Réponse de le 26/10/2017 à 11:19 :
Je dirai même plus cet argent qui n’existe que virtuellement...
Réponse de le 26/10/2017 à 17:39 :
@Mathieu
A personne puisqu'il est créé "ex nihilo". Cet argent n'est que la "représentation" d'une dette et surtout d'intérêts qui ne sont même pas de la dette. Du moins que rien.
Réponse de le 27/10/2017 à 12:30 :
Soit cet argent a été emprunté sur les marchés, on le doit aux détenteurs d'obligations (fond de pension, porteur d'OPCVM, institutions financières diverses, particuliers)
Soit cet argent a été emprunté à une banque, on le doit à la banque. La banque va en reverser à ces épargnants, ou à la banque centrale, ou à des fonds de pensions ou institutoins financières qui lui ont prêté de l'argent.
Et pour les 500 € que j'ai prête à ma belle-sœur, ben elle me les doit.
J'espère que cela répond à votre question et vous éclaire sur les mécanismes de dette.
a écrit le 26/10/2017 à 9:44 :
Les seuls a en profiter sont le 1% et leurs caniches corrompus les politiques de TOUS bords !
Elle est pas belle la dictature atlantiste qu'on nous vend comme un paradis ?
a écrit le 26/10/2017 à 9:25 :
Cela permis ainsi aux actionnaires milliardaires, ceux qui nous escroquent massivement donc, de créer de l'argent fictif qu'ils peuvent entasser dans leurs paradis fiscaux.
Réponse de le 26/10/2017 à 12:36 :
@citoyen blasé: et une fois de plus, je vais devoir dégrossir ton éducation. Ce ne sont pas les actionnaires qui créent l'argent. La vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4) de Paul Grignon te donnera une idée du circuit. Ne dis pas merci, je suis toujours heureux d'apporter un peu de lumière aux innocents de ce monde :-)
Réponse de le 26/10/2017 à 13:24 :
Alors non seulement vous avez le temps de troller mais aussi de regarder des dessins animés, je vous félicite ça a l'air bien d'être rentier, dommage qu'ils soient incapables d'utiliser leur gigantesque temps.

Bien entendu votre harcèlement est signalé
Réponse de le 26/10/2017 à 16:41 :
@réponse de Patrickb
Certes, mais les actionnaires profitent bien de cette "création" d'argent.
Réponse de le 27/10/2017 à 8:29 :
ceux qui signalent rappelle les années noires aujourd'hui heureusement cela est plus dans la bêtise du moins je l'espère pour vous.
Réponse de le 27/10/2017 à 10:05 :
padetric: combien de commentaires je vous ai fais supprimé pour trollage depuis que je viens ici ? 2 ou 300 au moins non ?

Merci en tout ca de me prouver que de ne pas lire les votres est réellement un gain de temps, on voit bien que vous n'avez rien à dire, c'est vraiment triste par contre qu'on vous laisse tranquillement nuire aux autres.

Bien entendu, votre ènième trollage virale, deux en plus, est signalé.
Réponse de le 27/10/2017 à 10:20 :
@valbel89: chacun utilise son argent à sa guise, certains pour acheter des actions de société, d'autres pour acheter une voiture ou je ne sais quoi. Mais utiliser n'est pas créer :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :