Californie : état d'urgence après une fuite de méthane massive

 |   |  448  mots
L'autorité de la qualité de l'air en Californie (California Air Resources Board) estime qu'elle est si massive que la fuite augmente la production de gaz à effet de serre pour toute la Côte de 25%.
L'autorité de la qualité de l'air en Californie (California Air Resources Board) estime qu'elle est si massive que la fuite augmente la production de gaz à effet de serre pour toute la Côte de 25%. (Crédits : Reuters)
La fuite a été détectée dans un puits gazier de Southern California Gas Company (SoCalGas). Plusieurs milliers de résidents ont du être relogés et l'impact environnemental de l'incident pourrait être dévastateur.

Selon les experts, on est devant une catastrophe écologique majeure. Une fuite de méthane massive autour de Los Angeles, qui a forcé des milliers de résidents de la zone à évacuer, a poussé le gouverneur de Californie à déclarer l'Etat d'urgence, mercredi 6 janvier.

Cette promulgation permet de mobiliser l'ensemble des agences gouvernementales de l'Etat pour venir en aide à la population des environs de Porter Ranch, une banlieue de Los Angeles où un puits de méthane fuit depuis déjà plusieurs mois. Dans un communiqué, le gouverneur Jerry Brown a assuré:

"Toutes les agences gouvernementales vont utiliser leur personnel, équipement et infrastructures pour assurer une réponse continue et complète face à cet incident".

Entre 30.000 et 58.000 kilogrammes par heure de méthane dans l'air

Jerry Brown précise avoir rencontré les habitants de Porter Ranch lundi, dont certains ont souffert de nausées, saignements de nez et maux de tête à cause de la fuite de méthane et notamment d'additifs nauséabonds destinés à signaler les fuites. Plusieurs milliers de résidents ont été relogés par la compagnie de distribution gazière Socal Gas et plusieurs milliers d'autres ont demandé à l'être.

Kristine Lloyd, porte-parole de Southern California Gas Company (SoCalGas), a déclaré que tout était mis en oeuvre pour réparer la fuite, qui selon les autorités dégage entre 30.000 et 58.000 kilogrammes par heure de méthane dans l'air. La fuite, à plus de 2.400 mètres de profondeur dans un puits gazier, a été détectée le 23 octobre par des employés de Socal Gas.

Le méthane beaucoup plus puissant que le CO2

Même si les autorités affirment que la fuite depuis le site d'Aliso Canyon ne pose pas de danger sérieux pour la santé des riverains, l'impact environnemental pourrait être dévastateur. L'autorité de la qualité de l'air en Californie (California Air Resources Board) estime qu'elle est si massive qu'elle augmente la production de gaz à effet de serre pour toute la Côte de 25%. David Clegern, porte-parole de l'agence gouvernementale, a précisé:

"Nous ne pourrons évaluer son impact que lorsque la fuite sera définitivement arrêtée et que nous bénéficierons de chiffres".

Pour Stephanie Pincetl, professeure de sciences environnementales à l'université UCLA, interrogée par l'AFP, la fuite est "incomparable, catastrophique", car c'est du méthane, un gaz à effet de serre "80 fois plus puissant que le Co2 à l'échelle de 20 ans, et qui agit beaucoup plus rapidement".

C'est "l'équivalent de 3/4 des émissions de toutes les raffineries de pétrole de la Californie en un an", souligne-elle.

L'incident de Porter Ranch "montre la vulnérabilité" d'infrastructure datées, estime Stephanie Pincetl.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2016 à 16:20 :
"d'additifs nauséabonds destinés à signaler les fuites" c'est un puits d'extraction, donc sans additif odorant, ou une réserve de gaz (stockage sous-terrain) ? Le méthane, (éthane), propane, butane, étant inodores, on les parfume pour se rendre compte de fuites. Ce sont des mercaptans (thiols) ou du tétrahydrothiophène.
Il me semble que GDF a un réservoir sous-terrain entre Paris et Fontainebleau (pour ne pas donner le nom de l'endroit :-) ), y a des panneaux (souvenir de jeunesse), mais on peut se promener quand même.
Le méthane est plus impactant que le CO2 mais a une action moins durable.
Ils auraient dû l'enflammer au début, pour le convertir en CO2, moins "nocif", mais c'est trop tard maintenant.
Dire qu'à Lacq, il y avait une pression de 650 bars, je crois, avec 20% d'hydrogène sulfuré, ça corrode les aciers "standard", de nos jours on ne l'exploiterait pas, trop dangereux.
a écrit le 07/01/2016 à 10:38 :
Merci pour cette information qui nous montre à quel point nous payons cher le dépécement des services publics et notamment de ses services de contrôle sur le secteur privé.

Obéir tout le temps aux exigences avides des actionnaires milliardaires peut être d'un non sens économique et environemental majeur. Et sachant que la mode néolibérale est à la suppression des services publics de contrôle, que l'on remplace par des services privés, à savoir des gens payés parce ceux qu'ils sont censés surveiller, autant dire l'ineficacité d'un tel fonctionnement, hélas nous pouvons craindre une croissance exponentiel de ces phénomènes polluants.
a écrit le 07/01/2016 à 9:29 :
Et à la COP21 ils nous bassinaient avec le risque CO2 et se sont tus sur le risque méthane... Évidemment, je suppose qu'il fallait protéger les compagnies de forage et d'extraction de tout recours.
Alors que le méthane est chimiquement bien plus nocif.
Réponse de le 07/01/2016 à 9:49 :
Bonjour,
vous critiquez rapidement, on parle par abus de langage de CO2, mais en fait c'est "équivalent CO2" qu'il faut entendre.
1Kg de méthane équivaut à 21Kg de CO2, et c'est ce genre de calcul qui est pris en compte lorsqu'on annonce X Tonnes de CO2 (équivalent CO2).
Cordialement,
Réponse de le 07/01/2016 à 12:41 :
@Observer : merci pour cette précision. Ce "détail" important m'avait échappé.
a écrit le 07/01/2016 à 9:01 :
Hollande va infliger une amende de 250 millards aux Us ! Cômme ca il pourra former les chômeurs qu'ils a produit pendant son quinquennat !👌🍾

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :