Chine : les marchés toujours volatils après l'intervention de la Banque centrale

 |   |  308  mots
Les Bourses chinoises avaient plongé lundi suite à la publication de mauvais indicateurs de l'activité manufacturière pour décembre.
Les Bourses chinoises avaient plongé lundi suite à la publication de mauvais indicateurs de l'activité manufacturière pour décembre. (Crédits : REUTERS/Kim Kyung-Hoon)
Les Bourses de Shanghai et Shenzei, principales places boursières chinoises, ont ouvert respectivement en baisse de 3,02% et 5,03%. L'indice CSI300 des principales valeurs cotées a toutefois clôturé en hausse de 0,28%. Les autorités boursières et la Banque centrale ont injecté 20 milliards de dollars de liquidités après la très forte baisse de lundi.

| Article publié à 08h48, mis à jour à 10h58.

Au lendemain d'un plongeon de 7% des marchés actions en Chine, les Bourses ne sont pas parvenues à endiguer pleinement leur volatilité. Et ce alors que les autorités boursières et la Banque centrale chinoise (BPC) sont intervenues, mardi 5 janvier, pour tenter de restaurer la confiance des investisseurs, via une injection de liquidités (20 milliards de dollars) et l'hypothèse de restrictions supplémentaires sur les transactions.

Ce système anti-volatilité est déclenché en cas de chute de plus de 7% de l'indice CSI300 des 300 principales entreprises cotées sur les deux places boursières chinoises, Shanghai et à Shenzhen. Celui-ci a repris 0,28% à 3.478,78 points, après avoir cédé plus de 2%; mais le composite de Shanghai a cédé 0,26% à 3.287,71. À l'ouverture, Shanghai perdait même 3,02% et Shenzen 5,03%.

Les Bourses chinoises avaient plongé lundi suite à la publication de mauvais indicateurs de l'activité manufacturière pour décembre. Dans le sillage des Bourses chinoises, tous les grands indices européens ont chuté lundi, de 2,4% à 4,3%,

Rebond des Bourses européennes

"Le marché est inquiet par rapport à ce nouveau mécanisme disjoncteur et les investisseurs ont tendance à éviter les risques lorsqu'ils voient des incertitudes. Il y a eu des ventes précipitées excessives après le déclenchement du mécanisme disjoncteur hier", a déclaré à l'AFP Zhang Qi, analyste pour Haitong Securities, après la chute de mardi.

Les principales Bourses européennes rebondissent mardi à l'ouverture à la faveur d'un semblant de stabilisation sur les marchés chinois après leur plongeon de la veille. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,00% à 4.567,52 points vers 08h05 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,81% et à Londres, le FTSE avance de 1,10%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,88% et le FTSEurofirst 300 de 0,96%.

>> Aller plus loin : Bourses : 2016, une année à nouveau placée sous le signe de la volatilité

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2016 à 9:38 :
Le grand krach pourrait se produire si les tensions entre l'Arabie Séoudite et l'Iran devaient s'envenimer, avec par exemple la fermeture, voire même seulement l'insécurité du détroit d'Ormuz, avec pour conséquence une pénurie de pétrole pour la Chine en particulier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :