Donald Trump appelle à boycotter Apple

 |   |  432  mots
Donald Trump n'aime pas Apple.
Donald Trump n'aime pas Apple. (Crédits : © Randall Hill / Reuters)
Le candidat à l'investiture républicaine a appelé à ne plus utiliser ou acheter de produits de la firme californienne lors d'un meeting. Il entend forcer Apple à coopérer avec les autorités sur l'affaire de l'attentat de San Bernardino.

En campagne en Caroline du Sud, où les primaires républicaines se déroulent ce samedi 20 février, l'homme d'affaires Donald Trump, a appelé à boycotter Apple, le géant californien de l'informatique. Le milliardaire reproche à la firme à la pomme de refuser de débloquer le téléphone portable d'un des auteurs de l'attentat de San Bernardino, qui, en décembre, avait fait 14 morts.

Boycott soudain

« Ce que vous avez à faire, c'est de boycotter Apple jusqu'à ce qu'ils acceptent de donner le numéro de sécurité de cet iPhone », a indiqué Donlad Trump lors d'une réunion publique à Pawleys Island, en Caroline du Sud. Avant de préciser : « je viens d'y penser. » Le candidat a accusé le patron d'Apple Tim Cook de refuser de révéler ce numéro pour « montrer qu'il est vraiment progressiste. »

Choisir Samsung ?

Le FBI et les autorités judiciaires étasuniennes demande en vain à Apple ce numéro qui lui permettrait d'accéder à l'iPhone crypté de Sayeed Farook, un des deux auteurs de l'attentat de San Bernardino. Donald Trump a précisé, par la suite, sur Twitter, qu'il était un utilisateur de produits Apple et Samsung, mais qu'il n'utiliserait que les produits Samsung si Apple refuse de donner les informations nécessaires aux autorités. Et cela, a-t-il ajouté, jusqu'à ce qu'Apple livre les informations. « J'espère que d'autres feront de même. Notre pays a besoin et doit exiger de la sécurité. Il est temps de devenir ferme et intelligent ! », a-t-il conclu.

Contre les délocalisations

L'offensive de Donald Trump contre Apple ne s'est pas limitée à ce thème de la sécurité. Il a aussi pris un caractère économique. Le candidat a ainsi réclamé qu'Apple rapatrie tous ses emplois aux Etats-Unis. « Je veux être témoin du jour où Apple fabriquera ses produits sur notre sol », a-t-il martelé. Un des éléments du programme économique du candidat est la lutte contre les délocalisations.

Large avance

Les derniers sondages donnent une large avance à Donald Trump en Caroline du Sud avec près de 37 % des intentions de vote contre moins de 20 % pour son poursuivant Ted Cruz. Battu en Iowa, Donald Trump a remporté la primaire du New Hampshire. Une nette victoire offrirait non seulement à Donald Trump une trentaine de délégués à la convention républicaine, mais lui donnerait un avantage avant le « super mardi » du 1er mars où 12 Etats éliront leurs délégués. D'autant que la primaire de Caroline du Sud est une primaire « ouverte » à tous les électeurs inscrits, pas seulement ceux enregistrés comme Républicains.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2016 à 19:23 :
pour une fois il a raison ; une fois seulement !
a écrit le 21/02/2016 à 2:14 :
Une corporation ne veut pas aider résoudre un crime, alors le gouvernement des USA devrait la mettre sous tutelle. Sur injonction de la justice, cette daubasse qui vend des pixels ne veut pas ouvrir son Iphone prété a un barbu, bienvenu chez Mickey...
a écrit le 20/02/2016 à 23:20 :
Apple est sur une pente descendante.
Avoir beaucoup de cash ne sert à rien quand on n'a plus d'idées.
Mais...
Un Homme , oui , un Homme Providentiel , qui a déjà conquis les jeunes , les moins jeunes , les foules...Osons le mot : les Masses , existe.
Adulé par tous , Fan de Apple , qu'il remettra sur pied , indéniablement...
Ou inexpectedly...qu'importe , seul compte le Résultat...
Cet Homme , vous le connaissez tous , à moins que vous l'ayez subi.
Justin Bieber...auteur-compositeur-interprète.
The Show must Go On...In the USA , All is Possible !
They Will demonstrate it once more Time.
a écrit le 20/02/2016 à 22:43 :
Trump a été blacklisté et boycotté un peu partout.

A cause de ses propos nauséabonds, Il a perdu son émission TV et tous ses contrats sur NBC, ainsi que son diplôme (honoris causa, faut pas déc.... non plus) de l'Université Gordon.

Même le Pape François estime que ce type n'est pas un bon chrétien, c'est dire s'il est estimé en dehors des cow boys mal dégrossis.
a écrit le 20/02/2016 à 19:20 :
Heureusement qu'il ne dit pas ça en France : Mahame L'Hagarde a interdit le boycot avant de partir, heureusement, aux us.
a écrit le 20/02/2016 à 17:32 :
Les USA veulent simplement espionner le monde entier sans avoir à se casser la tête.
a écrit le 20/02/2016 à 12:35 :
si cette homme devient president des etats unies ca craint pour le monde libre, il est capable de tous???
Réponse de le 20/02/2016 à 16:00 :
C'est vrai qu'exiger qu'Appple coopère contre la lute antiterrorisme, cesse de délocaliser des emplois et arrêt de frauder le fisc c'est vraiment délirant. Il ne faut pas qu'il passe, et qu'il donne de mauvaises idées.
Réponse de le 20/02/2016 à 17:11 :
@Monti Python: ne mélangeons pas tout. 1) il s'agit là d'accéder à toutes les infos des gens sous prétexte de lutte contre le terrorisme. Je suis contre, car j'estime qu'on a droit à une vie privée et qu'il serait, à mon avis, plus simple d'arrêter de distribuer des titres de séjour et des visas à tous vents. 2) la délocalisation et l'optimisation fiscale ne sont pas des délis, même si ces pratiques sont immorales j'en conviens :-)
Réponse de le 20/02/2016 à 19:23 :
Juste pour rappel, le slogan publicitaire de la campagne obama avait été : "Yes, we scan." Et, effectivement, la nsa-cia nous démontre DONC qu'ils espionnent absolument tout le monde. Juste le cryptage qui les gêne...
a écrit le 20/02/2016 à 12:35 :
si cette homme devient president des etats unies ca craint pour le monde libre, il est capable de tous???
a écrit le 20/02/2016 à 11:46 :
Je ne rejoins pas Donald sur ce point, car nous avons droit à une vie privée. Y en a un peu marre des restrictions tous les jours un peu plus étendues au nom du terrorisme. Si on arrêtait de distribuer à tort et à travers des visas et titres de séjour, nous importerions tous moins de terroristes potentiels, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 20/02/2016 à 13:03 :
Triste commentaire as usual...
a écrit le 20/02/2016 à 11:19 :
Le problème est que Samsung utilise un système Google ... qui s'est déclaré solidaire de l'attitude Apple. Il faudra que Donald Trump "y pense encore"...
Réponse de le 20/02/2016 à 13:03 :
+1
Réponse de le 20/02/2016 à 13:14 :
C'est sûr, il va se choper une migraine s'il pense encore...
Réponse de le 20/02/2016 à 15:17 :
@Ben: chacun chez soi et les vaches seront bien gardées dit le proverbe ... oops, les "moto" dans ton cas :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :