Présidentielle américaine : Trump pourrait ne pas accepter le résultat de l'élection

 |   |  279  mots
Le candidat républicain garde le silence sur ce sujet.
Le candidat républicain garde le silence sur ce sujet. (Crédits : © POOL New / Reuters)
Lors du troisième et dernier débat face à Hillary Clinton, le candidat républicain a refusé de dire s'il reconnaîtra le résultat des urnes.

A Las Vegas, pour l'ultime débat avant l'élection présidentielle du 8 novembre, Donald Trump a une nouvelle fois critiqué le processus électoral, qu'il juge truqué en faveur de la candidate du parti démocrate, Hillary Clinton. Cet argument a même conduit le candidat républicain à ne pas répondre clairement lorsqu'on lui a demandé s'il allait reconnaître le résultat de l'élection.

"Je vous le dirai le moment venu, je vais maintenir le suspense" a alors affirmé Trump, provoquant une réponse cinglante de Clinton : "Soyons clairs sur ce qu'il dit et ce que cela signifie: il dénigre, il minore notre démocratie et je suis horrifiée que quelqu'un qui est le candidat de l'un de nos deux grands partis adopte cette position".

"Marionnette" de Vladimir Poutine

Lors de ce dernier affrontement, les deux adversaires ne se sont pas serrés la main avant de débuter leur joute. Distancé dans les sondages, Donald Trump s'est également vu reprocher d'être une "marionnette" de Vladimir Poutine, pour ne pas avoir condamné les piratages informatiques du camp démocrate. Le candidat républicain, traitant sa rivale de "menteuse", a répliqué qu'il ne connaissait pas Vladimir Poutine mais que cela lui conviendrait d'avoir de bonnes relations avec ce dernier.

Parmi les autres thèmes évoqués, celui de l'avortement a marqué un fossé entre les deux candidats : Hillary Clinton assure que les éventuelles nominations qu'elle devrait faire à la Cour suprême (où les juges sont nommés à vie) ne remettront pas en cause ce droit, tandis que Donald Trump promet qu'il ferait tout pour revenir sur la loi édictée en 1973.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/10/2016 à 14:24 :
Donald Trump est là pour faire élire Clinton. C'est comme marine le pen qui est là pour faire élire un politicien à la popularité minimale, tel qu'il soit.

Démocratie ?

Et si vous pouviez me valider ce commentaire pour une fois svp, merci.
a écrit le 20/10/2016 à 11:24 :
Donald Trump a compris à ses dépends l'emprise du système sur les médiats qui infantilisent la population pour l'amener au candidat choisi . Mais nos devrions réfléchir sur ce pouvoir chez nous .
a écrit le 20/10/2016 à 10:22 :
Comment les républicains ont t'ils pu se laisser représenter par cet individu?

J'espère que la réponse du peuple américain sera une victoire nette et sans appel de la candidate démocrate, afin d'éviter toute velléité de contestation.
Réponse de le 20/10/2016 à 11:52 :
Les républicains se posent sans doute encore la question...
Réponse de le 20/10/2016 à 12:31 :
@sortez le clown : 1) une victoire nette aux US n'est pas possible, car seuls environ 50% des gens votent. 2) quand on voit la machine Clinton par rapport à Bernie Sanders par exemple, on peut en effet se demander si c'est la démocratie qui est en marche ou les moyens financiers des candidats :-)
Réponse de le 20/10/2016 à 13:29 :
1) Obama a gagné en 2008 contre Mc Cain avec 52.9% contre 45.7%, ce qui me semble assez incontestable.

2) Considérant que Sanders a eu des résultats plutôt honorables en dépit d'un budget serré et remporté un certain nombre d'état, ce serait plutôt un contre exemple à votre démonstration. Sanders a surtout pâti d'un environnement politique défavorable à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un "socialiste".
Preuve que l'argent n'a pas été le problème majeur de sa campagne, il a pu se maintenir jusqu'à la fin de la course et le reliquat a été versé à des candidats démocrates de la future campagne sénatoriale du mois prochain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :