Fed : la hausse des taux en décembre se précise

 |   |  492  mots
Janet Yellen confirme que la Réserve fédérale américaine s'oriente vers une hausse de ses taux d'intérêts au mois de décembre.
Janet Yellen confirme que la Réserve fédérale américaine s'oriente vers une hausse de ses taux d'intérêts au mois de décembre. (Crédits : GARY CAMERON)
Clap de fin pour le quantitative easing ? La patronne de la banque centrale américaine envisage de relever ses taux à la fin de l'année. L'annonce est mal vécue par les marchés financiers.

La présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, a clairement laissé entendre mercredi que la banque centrale pourrait entamer le mois prochain le relèvement de ses taux d'intérêt, tout en évoquant une remontée lente afin de ne pas compromettre la reprise économique.

"Ce à quoi s'attend le comité (de politique monétaire, ndlr), c'est à ce que l'économie continue de croître à un rythme suffisant pour permettre une poursuite de l'amélioration du marché du travail et un retour de l'inflation à notre objectif de 2% à moyen terme", a-t-elle déclaré lors d'une séance de questions-réponses à l'occasion d'une audition au Congrès.

"Si les données à venir soutiennent cette anticipation (...), décembre sera une possibilité" pour relever les taux courts, a-t-elle ajouté.

Une approche "graduelle"

L'économie américaine "se porte bien", a-t-elle expliqué, mais la Fed entend toujours adopter une approche graduelle une fois qu'elle aura engagé le mouvement de hausse de ses taux. "C'est l'ensemble du processus qui importe", a-t-elle dit.

              | Lire aussi : Pourquoi la Fed réajuste (encore) son discours

Ses propos sont les premiers depuis la réunion de politique monétaire de la semaine dernière, au terme de laquelle le Federal Open Market Committee (FOMC) a choisi de laisser les taux inchangés tout en évoquant plus précisément qu'auparavant la possibilité d'un relèvement en décembre.

Le scénario d'une crise n'est toutefois pas exclu

Elle n'a toutefois pas exclu le recours à des taux d'intérêt négatifs dans l'hypothèse d'une dégradation marquée de la situation économique.

"Théoriquement, tout, y compris des taux d'intérêt négatifs, serait sur la table. Mais il nous faudrait étudier attentivement comment ils fonctionneraient ici, dans le contexte américain", a-t-elle déclaré lors d'une séance de questions-réponses à l'occasion d'une audition au Congrès.

Le recours à des taux négatifs serait envisagé si la situation économique était amenée à "se détériorer de manière significative", a-t-elle précisé, ajoutant penser que des taux négatifs "auraient au moins des effets favorables modestes sur la propension des banques à prêter".

Réaction immédiate des marchés

Les déclarations de Janet Yellen ont fait monter les rendements des bons du Trésor américain et le dollar, qui a atteint son plus haut niveau depuis trois mois face à l'euro à 1,0845. Sur les marchés à terme de taux d'intérêt, la probabilité estimée par le marché d'une hausse de taux le mois prochain a parallèlement augmenté pour dépasser 60%.

Une hausse des taux à l'issue du FOMC des 15 et 16 décembre serait la première aux Etats-Unis depuis près de dix ans et marquerait la reconnaissance claire par la banque centrale d'un retour à la normale de la situation économique aux Etats-Unis après la crise financière et la récession qu'elle a provoquée.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2015 à 19:28 :
@Corso a écrit 05/11/2015 15:03
Au jour d'aujourd'hui, l'endettement global des EU est USD 18.6 Trillons qui correspond à 102% du PIB et non pas les chiffres que vous écrivez.
Les QEs sont terminés depuis novembre 2014.
Quant à vos spéculations sur les dévaluations des monnaies et sur les résultats du COP21.....
Cordialement
a écrit le 05/11/2015 à 15:03 :
Il est peu probable que les taux américains augmentent mais il est indispensable de laisser planer cette option pour des raisons de géopolitique. Une valse qui finalement n'est pas d'hésitation mais de stratégie nécessaire. L'endettement global américain est supérieur à 60 trillions (milliers de milliards) correspondant à plus de 320% du PIB. On comprend que personne n'ait envie de forcer l'addition tandis que 3 QEs tournent encore sans trouver de preneurs actifs à cet argent injecté correspondant à environ 3 trillions au total. Pendant ce temps chinois, japonais, anglais et d'autres ménacent de dévaluer avec pour motif que l'économie américaine ne "délivre" pas comme il leur était promis. En fait elle patine sérieusement. A cela il faut ajouter la perspective d'un nouveau QE mondial avec le fiancement "climat" dont la conférence s'ouvre en décembre. Voilà qui fait beaucoup.
a écrit le 05/11/2015 à 12:29 :
Arrétez de nous prendre pour des "jambons"...... SVP
a écrit le 05/11/2015 à 9:17 :
Cà va monter, sauf si çà baisse. A part quelques dogmatiques comme Schauble, ils semblent tous plutôt paumés.
a écrit le 05/11/2015 à 5:13 :
Je crois au contraire que si on décrypte bien ses propos elle ouvre la porte aux taux négatifs en douceur pour ne pas affoler les épargnants .Les taux négatifs reviennent de plus en plus souvent dans ses propos.Et puis ils viennent de relever le plafond de leur dette,ce n'est pas pour le réexploser une deuxième fois avec la hausse des taux
a écrit le 04/11/2015 à 22:49 :
" La hausse des taux en décembre se précise ..." : pas du tout, Yellen envisage au contraire des taux négatifs si les perspectives se dégradent
http://www.zerohedge.com/news/2015-11-04/yellen-says-negative-rates-table-if-outlook-worsened
Réponse de le 04/11/2015 à 23:15 :
Ben non les taux vont remonter. Votre source d'infos est bizarre, c'est quoi ?
Réponse de le 05/11/2015 à 0:05 :
@toto,
Le site zero hedge est un site d'information alternatif !
Certes c'est en anglais et il faut souvent trier, mais tout est la !!!
Pendant longtemps moi aussi j ai cru que les taux ne pouvaient que monter. Et avec le temps, je me dis que j'ai tout faux !! C'est la valeur de l'argent qui va baisser ! Hi hi hi !!!
a écrit le 04/11/2015 à 21:49 :
Feront dans le symbolique.Genre 0,1%.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :