Indépendance : le président de Catalogne confirme la tenue du référendum

 |   |  200  mots
Sur un site Internet, le gouvernement autonome a indiqué aux Catalans les endroits où ils pourront voter le 1er octobre prochain.
Sur un site Internet, le gouvernement autonome a indiqué aux Catalans les endroits où ils pourront voter le 1er octobre prochain. (Crédits : Reuters)
Le chemin qui mène les Catalans au référendum et à l'indépendance est semé d'embûches. Madrid le juge illégal, la police espagnole multiplie les opérations dans la région. Mais le président de l'exécutif autonome ne désespère pas.

Le président de l'exécutif autonome catalan persiste et signe : le référendum sur l'indépendance de la région du nord-est de l'Espagne aura bien lieu ! L'administration de Carles Puigdemont organisera, comme prévu, le scrutin le 1er octobre prochain et ce, malgré les obstacles posés par Madrid.

Dans une allocution télévisée, Carles Puigdemont a déclaré :

"Nous le ferons parce que nous avons des plans de secours en place pour nous assurer qu'il (le référendum) aura lieu, mais avant tout parce qu'il a le soutien de l'immense majorité de la population qui en assez de l'arrogance et des abus du gouvernement du Parti populaire."

Un vote semé d'embûches

Toutefois, le référendum est déjà largement controversé. Madrid le considère comme illégal et contraire à la Constitution et des opérations menées par la police espagnole dans la région compliquent la préparation des votes, a reconnu jeudi le vice-président de l'exécutif régional catalan, Oriol Junqueras.

Ignorant les obstacles, le gouvernement autonome a indiqué aux Catalsn, sur un site Internet, les endroits où ils pourront voter le 1er octobre prochain.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2017 à 5:18 :
..."chemin semé d'embuches " dites vous ...Ce ne sont plus des embuches , c'est un mur qui s'est dressé sur le chemin . On fini meme par se demander ce que veut mr Puigdemont ( teleguidé immanquablement par A.Mas ) qui à jouer les autistes n'ai que entrain de ....faire perdre son autonomie à la Catalogne ...!
a écrit le 22/09/2017 à 12:08 :
Rabajoy est un grand démocrate sur le papier, mais beaucoup moins quand il s'agit de laisser les peuples à disposer d'eux-mêmes :-)
Réponse de le 22/09/2017 à 23:11 :
Patrickb, et si chez nous en France, l'Alsace, la Bretagne, la Corse, et pourquoi pas la Savoie et d'autres demandaient leur indépendance ??? faudrait-il les laisser faire ?? Vaste question
Réponse de le 23/09/2017 à 5:27 :
..." grand democrate ..." appuyé par les socialistes de P.Sanchez , et les centriste de Ciudadanos ...? non ?
a écrit le 22/09/2017 à 9:52 :
"des opérations menées par la police espagnole dans la région"

Vraiment pas facile de vouloir devenir indépendant sous régime autoritaire européen.

ET pire c'est pareil pour les Kurdes dans le moyen orient alors que pourtant principal espoir d'instaurer la paix à long terme dans cette région totalement instable.

"Une utopie au cœur du chaos syrien" http://www.monde-diplomatique.fr/2017/09/COURT/57879 (article passionnant)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :