"La défaite de Daech a eu lieu le vendredi 13 novembre à Paris"

 |   |  783  mots
L'Etat islamique est plutôt mal nommé: c'est un proto-Etat, estime Kader Abderrahim.
"L'Etat islamique est plutôt mal nommé: c'est un proto-Etat", estime Kader Abderrahim. (Crédits : Iris)
Contrairement à Al-Qaïda en son temps, le groupe Daech est sans alliés et marginalisé. La série d'attentats menée par l'organisation terroriste à Paris et en Île-de-France signe son déclin, selon Kader Abderrahim, chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques, et maître de conférences à Institut d'études politiques de Paris.

Comment est né puis s'est développé Daech ?

Suite à l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis, les Sunnites ont été très largement exclus de la nouvelle composition politique voulue par Paul Bremer (administrateur provisoire de la coalition en Irak de 2003 à 2004). Ce dernier a commis une grosse erreur lors du démembrement de l'Etat irakien en marginalisant les Sunnites au profit des Chiites. Cela a provoqué une guerre dans la guerre entre les deux courants religieux.

Une alliance sunnite s'est constituée entre les (anciens) généraux de Saddam Hussein et les islamistes de Baghdadi. Ils ont participé à la résistance à l'occupation américaine, avec Al Qaïda également. Ces alliances, portées sur cette base confessionnelle, constituent les prémices sur lesquels se construira Daech plus tard, à l'été 2014.

Au fur et à mesure que les troupes américaines se sont enlisées en Irak, cette résistance a pris la forme d'un courant islamo-nationaliste. Les généraux de Saddam Hussein et les islamistes de Baghdadi ont créé l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) après la dislocation de la Syrie en 2013, avant de devenir l'Etat islamique à l'été 2014 avec la prise de Mossul. Depuis Daech jouit d'une implantation dans le nord de la Syrie et dans un tiers du territoire irakien. Il se désigne comme un califat.

Parler d'Etat islamique est-il juste?

L'EI est plutôt mal nommé: c'est un proto-Etat. Certes, il a tous les attributs d'un Etat: une armée, un drapeau, un contrôle sur tout le nord de l'Irak où il prélève l'impôt et dispose de ressources considérables - pétrolières notamment - ainsi que des centaines de millions de dollars gagnés lorsqu'il a pris Mossul en Irak. Mais cet Etat n'est reconnu par personne. Donc en substance, il n'existe pas sans reconnaissance internationale. Opposé à la terre entière, il n'a aucun avenir. Par ailleurs, Daech veut reconstituer l'Oumma, la communauté des musulmans ou nation islamique. Cela signifie que les frontières et les Etats-nations n'ont pas de valeur pour Daech, qui est donc en plein déni de la réalité historique. Daech veut dynamiter les États-nations. Or, il ne voit pas que la globalisation renforce ces derniers.

La série d'attentats à Paris sert-elle Daech ?

Non. Je suis optimiste, les jours de l'EI sont comptés. L'organisation terroriste a commis une erreur fatale en s'attaquant à Paris, à la société française telle qu'elle est dans sa diversité culturelle, et non pas à un membre du pouvoir, par exemple. Cela va souder l'ensemble de la société et provoquer une mobilisation massive. C'est tout un peuple qui se lève contre cette organisation terroriste. Je pense que la défaite de Daech a eu lieu symboliquement le vendredi 13 novembre 2015 à Paris. Tous les peuples se mobilisent dans une sorte de réflexe collectif pour se protéger et se défendre.

Daech est en guerre contre tout le monde : les musulmans de France, qu'il qualifie d'impies, l'Occident, l'Europe, les dirigeants arabes, une grande partie des peuples arabes qui ne sont pas d'accord avec ses agissements. Daech est isolé et marginalisé. Enfin, les actes de l'EI ont entraîné des frappes et réactions militaires plus importantes qui vont l'affaiblir.

Daech semble pourtant être capable de recruter continuellement de nouveaux soldats...

Si Daech se coupe des sociétés - arabes notamment -, il n'a plus de légitimité. On voit que l'armée de l'EI est composée essentiellement de combattants étrangers. En Europe, terreau de déshérence sociale, ceux qui se laissent emporter s'inscrivent dans une démarche nihiliste suicidaire. La plupart d'entre eux sont des citoyens français, belges, bosniaques, tchétchènes car Daech a du mal à recruter sur place. Or, cette source va se tarir. Daech n'aura donc plus les moyens de sa politique ambitieuse. Selon moi, il est assez probable que le "calife" Baghdadi finisse comme Ben Laden à moyen terme.

Peut-on faire un parallèle avec Al-Qaïda qui n'a jamais cessé de décliner depuis dix ans ?

Al Qaïda a toujours passé des alliances locales contrairement à Daech. Avec des tribus au Maghreb, avec les Touaregs qui avaient un message d'autonomie, de séparatisme ou d'indépendance du Sahara, par exemple. Al Qaeda a aussi établi des alliances avec des tribus locales en sécession depuis très longtemps avec le pouvoir de Sanaa au Yemen. Cette organisation, plus modeste que Daech, a eu l'intelligence de passer des alliances locales, ce qui lui a permis de survivre longtemps. Mais elle a perdu beaucoup de popularité dès 2003, car les attentats qu'elle a perpétrés tuaient beaucoup plus de musulmans que de non-musulmans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2015 à 12:58 :
voir l’excellent NS de courrier international sur daesh : daech est bien implanté, a réussi à gagner contre des armées 5 fois plus nombreuses, continue à recruter...
donc il n'y a que l'intervention au sol qui permettra de les vaincre, tout le reste est de l'agitation clientéliste et électorale...
deach a envahi des territoires trés importants, s'infiltre, et même si des frappes éradiquent quelques présences locales, c'est pouyème et surtout ça ne fait que els mobiliser encore plus. Ils n'ontpas besoin d'être nombreux pour continuer à faire de gros dégâts, il faut arréter l'angélisme et avoir le courage de regarder la réalité en face si on veuit agir de façon efficace.
a écrit le 19/11/2015 à 12:27 :
Article très intéressant, c'est incroyable comment Daech est devenu ce qu'il est aujourd'hui!
Quand on y pense ça a en quelque sorte commencer avec ces armes de destructions massives..
Et si on va plus loin l'aide et le financement par les USA et la CIA des moudjaidines d'Afghanistan durant le guerre froide.
AK1 a d'ailleurs fait une vidéo très intéressante sur le sujet sur Youtube:
Episode 16 : L'Etat Islamique-Daesh, les origines du mal
a écrit le 19/11/2015 à 7:59 :
Il a surement peur de se faire expulser...
a écrit le 18/11/2015 à 19:14 :
Cher Monsieur, on ne peut pas dire que le califat de l'État islamique a les attributs d'un État et la qualifier " d'organisation terroriste". Elle est soit l'un soit l'autre, mais elle ne peut pas être les deux.
Réponse de le 22/11/2015 à 2:46 :
il est beaucoup plus efficace de parler d'un Etat car alors on lutte contre quelque chose de gros. Il ne faut jamais sous-estimer l'adversaire !!! plutot le surestimer !!!
a écrit le 18/11/2015 à 19:08 :
L'analyse de Kader Abderrhim, est intéressante, car il semble être le sel à penser ainsi. Tous les autres analystes pesent que EI est très puissant, que sa destruction sera longue, cae il possède des revenus importants du pétrole (Vendu aux Turcs), du pillage3 des banques. Je crois par contre à titre personnel qu'il a raison sur le fait qu'avoir répondu aux bombardements français est une grave erreur, bien que l'armée actuelle soit incapable d´alligner plus de 36 avions du type chasseur bombardier léger, et que de toutes faón personne n'a gagné une guerre seulement avec l'aviation. Mais si la France, avait la volonté réelle d'en finir seule avec EI, l'utilisation de l'arme nucléaire serait la solution rapide et définitive. On va dire, et les pertes colatérales ? Et les 200.000 qui sont déjà morts, on va continuer en se croisant les bras ?
a écrit le 18/11/2015 à 11:27 :
Ce raisonnement est à moitié convainquant. Il demeure étriqué par le conformisme institutionnel. L'explication éclairée de Mr Bauer hier dans "c'est dans l'air" démontre la dimension barbare fondamentale de Daech qui est en fait une secte structurée mafieuse avec le pognon comme guide suprême. Un peu plus de jugeote ferait le lien avec les réseaux de la drogue et de la criminalité, le voile religieux n'y étant qu'un parement. Dès lors, la mondialisation de Daech pourrait bien prospérer comme le commerce mondial de ma drogue et le pouvoir de l'argent. N'est-ce pas ce pouvoir de l'argent qui domine le fonctionnement de cet Occident au suzerain "étatsunien" ; avec ces démocratisations guerrières de l'Orient perdues ? A cet égard, lucide et menaçante est la juste affirmation d'une Europe en déshérence sociale ; en clair sans boussole ! Comment éviter un nihilisme envahisseur ?
a écrit le 18/11/2015 à 10:55 :
Daech a perdu ? Quelle rigolade ! Et quelle manipulation du populo !
La france vit aujourd'hui dans la terreur : pari gagné pour Daech. Les "dirigeants" français vivent terrés derrière leurs vitres blindés et les flics. Pari gagné pour Daech. Les grands évènements sont reportés par crainte, peur et trouille. Pari gagné pour Daech. La france va - comme son suzerain étatsunien - s'enfoncer pour des décennies dans des conflits perdus d'avance. Pari gagné pour Daech. La france va encore plus se transformer en état policier pour la sécurité (ah oui, vraiment ? On l'a encore vu vendredi 13 !) de tous. Pari gagné pour Daech. La france, comme son dirigeant étatsunien, va se ruiner dans des conflits perdus d'avance. Pari gagné pour Daech. Les politiciens français vont se déchirer, électoralisme oblige, sur les "décisions" à prendre. Pari gagné pour Daech. Dans tous les cas de figure, la france a déjà tout perdu, malgré les mensonges de certains nervis du pouvoir en place. Ca, c'est la réalisme et la vérité. La seule chose que la france - qui fait tout pour faire des affaires avec le Qatar qui finance EI et Daech, faisant de la france l'un des sponsors de l'EI et Daech - peut encore tenter de faire, c'est négocier sans condition. Nul doute qu'en coulisses, cela se fait déjà. Plus discrètement, il est vrai, que les "opérations" plus médiatiques qu'efficaces et les rodomontades bravaches de politiciens soigneusement retranchés.
Réponse de le 18/11/2015 à 15:40 :
Pas complètement idiot mais svp: la France ou la FRANCE .
Tant qu' à écrire en français, faites-le correctement. Merci.
Réponse de le 18/11/2015 à 15:49 :
Pour "visite revisitée", France s'écrit avec un F majuscule!
a écrit le 18/11/2015 à 10:24 :
Daech a une armée qui compte plusieurs milliers d'hommes fanatisés, dont beaucoup viennent de l'étranger et les occidentaux en ont peur, c'est pourquoi ils n'osent pas envoyer de troupes. Si l'Etat Islamique est très menacé, Daech plongera dans la clandestinité comme Al Quaïda. Les milliers de djihadistes étrangers n'ayant plus de territoire à défendre en Syrie et Irak, ils rentreront chez eux pour commettre toutes sortes de crimes. La France en récupèrera un bon millier, bien entraînés, qui seront accueillis en héros dans des quartiers prêts à suivre leurs leçons de haine. Il faut bien sûr riposter, mais n'ayons aucune illusion, la guerre est loin d'être gagnée et risque même de s'amplifier en France au cours des prochaines années.
Réponse de le 20/11/2015 à 18:50 :
si personne n'envoie de troupes aux sols, c'est bien parce que cela ne fonctionnera pas en plus de la responsabilité de sacrifier encore des hommes.
L'histoire de l'Irak avec les troupes américaines et britanniques ont donné comme résultat ce que l'on sait.
Et puis les Russes en Afghanistan ont mordu la poussière.
a écrit le 17/11/2015 à 23:42 :
Il y a des précédents, comme l'armée rouge de Mao Zedong qui, bien qu'isolée pendant des années, a réussi grâce à l'excellence stratégique et idéologique de ses chefs.
Peut-on croire que Daech ne mobilise que 25.000 hommes sur un territoire sunnite de plusieurs millions?
a écrit le 17/11/2015 à 19:51 :
"La plupart d'entre eux sont des citoyens français, belges, bosniaques, tchétchènes car..." L'état n'est donc pas coupé des autres sociétés, non..?? Ou aurais-je mal compris... Sinon, que pensez-vous de l'Empire Ottoman..?? Ca doit vous passer au-dessus de l'arge.. pardon, la tête, non..?? Je hais les religions lorsqu'elles s'affichent pour mieux recruter. Mais je respecte les croyants du monde entier dans leur bêtise. Même celle de l'argent.
a écrit le 17/11/2015 à 18:58 :
Excellent article. Il reste à espérer que cette déchéance se fasse le plus tôt possible; la coalition a tout de même les moyens d'empêcher tout renouvellement des armes notamment, mais aussi de l'alimentation, des semences, des engrais..des pièces détachées..et de frapper fort. In fine, que produisent-ils? pas grand-chose si ce n'est du pétrole que l'on doit aussi pouvoir contrôler.. Il faut leur imposer un blocus total.
a écrit le 17/11/2015 à 18:33 :
Sil'on veut s'en sortir sans nouveau drame , il faut qu'ils démissionnent tous , il faut le réclamer et ne pas s'arrêter de le demander .
a écrit le 17/11/2015 à 18:24 :
Les remarques de Mr Abderrahim me paraissent être du bon sens. mais ça n'empèchera pas pour encore une paire d'années, quelques tarés de se faire sauter au milieu de la foule. C'est ceux-là qu'il faut annihiler en priorité, mais coupés de leur base arrière qui va s'en prendre pas mal sur la figure, ils seront moins dangereux et se contenteront d'actions type coup de couteau en Israel (pour celui qui le reçoit, le résultat est malheureusement le même que la rafale de Kalachnikov).
La minute de silence dans les prisons en a identifié quelques uns que, je l'espère, les autorités sauront neutraliser;
a écrit le 17/11/2015 à 17:49 :
On peut toujours bombarder en Syrie mais le problème se trouve à quelques stations de métro de Paris. Des cités , zone de non droit ou circulent la drogue et les armes.
Quand nos politiques vont-ils décider d'intervenir, de ratisser les caves, les planques, saisir
un armement impressionnant. Les responsables ont laissé la situation se dégrader, souvenons -nous des sifflets lors du match France -Algérie obligeant Chirac à quitter
le stade. Il y a déjà 20 ans et la situation a encore empirée.
Réponse de le 17/11/2015 à 19:26 :
Salut BA. Clair que les ghettos, ça "aide", non..?? Et en Alsace, ça reste calme..?? Parce que c'est "sacrément" religieux, dans ton coin... ;-)
a écrit le 17/11/2015 à 17:26 :
Mr.Kader Abderrahim, je suis de coeur avec votre réflexion, mais n'oubliez pas que une organisation un acte Terrorisme ne pas un Etat, bien entendu qu'on peut faire face avec. Les terrismes ce sont des actions faites par les invisibles, c'est un complot.
a écrit le 17/11/2015 à 17:25 :
Un peu d'optimisme ne fait jamais de mal... Espérons que cela signe aussi le début du déclin de l'allié objectif de ces individus, à savoir le FN. L'un alimentant automatiquement l'autre, unis qu'ils sont dans la haine de l'autre, dans le repli sur soit, dans la vindicte permanente, persuadés de leur pureté. Unis aussi dans leur manque de vision de ce que sera, quoi qu'il advienne, le monde de demain. Un monde métissé, multiple, connecté, largement débarassé/libéré du pire côté de la religion, quelle qu'elle soit. Un monde qui les dépasse et dont ils représentent les derniers cahots et soubressauts archaïques.
Réponse de le 17/11/2015 à 19:43 :
@De passage !Vous parlez du FN !Mais le FN n'est rien ,par contre LES MILLIONS D ELECTEURS qui sont derriere lui sont tout et sont partout .Si le FN disparait ,irremediablement un autre parti apparaitra!Votre vision est archaique voyez les USA comme modele d'integration !La communautarisation ne peut que s'accentuer et se figer .De plus le FN va rester haut voire trés haut électoralement pour longtemps .Vous savez pourquoi ? Parce que il n'aura jamais le pouvoir ,étant seul sans alliance possible et trouvant en face de lui un front republicain !Alors forcement il serra de plus en plus desiré,beaucoup d'électeurs considerant qu'il est le seul parti à n'avoir jamais gouverné donc on peut rien dire sur ses promesses électorales ......
a écrit le 17/11/2015 à 17:12 :
Encore un expert ! c'est fou ces temps, le nombre d'experts que nous avons en stock ...qui prévoient l'avenir - après -....et non pas - avant -...! l'événement....!
a écrit le 17/11/2015 à 16:15 :
vous êtes bien optimiste, pourquoi les attentats précédents commis par l'Etat islamique n'ont ils pas aussi marqué la fin de Daesh
Réponse de le 17/11/2015 à 22:04 :
Quand ils sont "ciblés", c'est plus facile à "vendre". Un magasin casher, des militaires, des caricaturistes, ... mais quand ça devient "tout le monde et n'importe qui" (dont des musulmans, peut-être ne devraient-ils pas boire un jus d'orange en terrasse, ou assister à un match, voire écouter de la musique, interdit par le Calife de l'EI), la cible devient moins lisible.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :