Manifestations en Tunisie : Hollande annonce un soutien de 1 milliard d'euros axé sur l'emploi

 |   |  696  mots
Un soldat de l'armée tunisienne tente de disperser les manifestants massés devant les locaux de la préfecture de Kasserine, point de départ de la contestation.
Un soldat de l'armée tunisienne tente de disperser les manifestants massés devant les locaux de la préfecture de Kasserine, point de départ de la contestation. (Crédits : correspondant Reuters)
Le gouvernement de Beji Caïd Essebsi fait face à un mouvement de contestation grandissant depuis quatre jours avec la multiplication des manifestations de chômeurs initiées après le suicide d'un homme à Kasserine- à qui on aurait refusé un emploi - dans l'une des "régions défavorisées" que la France entend soutenir avec ce plan.

Un milliard d'euros sur cinq ans pour "aider les régions défavorisées et la jeunesse" tunisiennes, en "mettant l'accent sur l'emploi". Voici, selon les termes de l'Élysée,  "l'un des axes majeurs" du plan de soutien annoncé par François Hollande dans un communiqué publié ce vendredi, à l'issue de sa rencontre avec le Premier ministre tunisien, Beji Caïd Essebsi,  dont le pays est en proie à un mouvement de contestation sociale de plus en plus tendu depuis quatre jours.

"La convention de conversion de 60 millions d'euros de dette signée aujourd'hui afin de permettre la construction d'un hôpital dans la région de Gafsa en est une première illustration concrète", ajoute l'Élysée.

Lire Béji Caïd Essebsi, président de la Tunisie : "Notre premier créancier, c'est la France"

De Paris, le chef d'État tunisien a ajouté que la situation sur le terrain était "maîtrisée."

"La situation se calme. C'est un problème économique. Ce sont des demandes d'emploi. On va essayer de résoudre ce problème, qui est l'un des objectifs principaux de ce gouvernement", a-t-il déclaré à la presse dans la cour de l'Elysée.

Risques de troubles à l'ordre public... et menace terroriste

Car après le retour de l'état d'urgence fin novembre, les Tunisiens doivent désormais se préparer à vivre un couvre-feu nocturne ce vendredi soir. Le ministère tunisien de l'Intérieur a annoncé dans l'après-midi l'instauration d'un couvre-feu national de 20h à 05h à compter de ce vendredi, alors que les manifestations de chômeurs ont donné lieu à des confrontations avec les forces de l'ordre. Un policier a été tué mercredi après avoir été attaqué par des manifestants à Fériana, au sud de Kasserine, où la contestation a débuté il y a quatre jours, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Les manifestations ont commencé après le suicide de Ridha Yahyaoui, jeune homme de 28 ans qui se serait vu refuser un poste dans la fonction publique.

Les autorités tunisiennes ont justifié le couvre-feu par les troubles à l'ordre public et les risques pour la propriété privée ainsi que par la crainte d'attaques terroristes, alors que le pays a encore récemment été la cible d'un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique. Des rassemblements ont été signalés dans plusieurs villes ce vendredi, y compris à Kasserine, dont la situation n'est pas sans rappeler celle de la ville de Sidi Bouzid, berceau de la révolution de jasmin. En effet, c'est là que le jeune Mohamed Bouazizi, sans emploi, s'était immolé par le feu en 2010, devenant ainsi l'un des catalyseur de la contestation.

Lire aussi l'entretien Hervé Morin  : « Il faut un plan Marshall pour la Tunisie et le Maghreb ! »

Dans la capitale Tunis, des protestataires ont bloqué ce vendredi l'une des principales artères de la ville et enflammé des pneus tandis que les forces de l'ordre ont interpellé 19 personnes, a dit un responsable des services de sécurité. La veille, la police avait fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser plusieurs milliers de jeunes rassemblés devant les bureaux de la préfecture à Kasserine.

"Du travail ou une autre révolution"

Les forces de l'ordre sont également intervenues à Jamdouba, à Beja et à Skira, ainsi qu'à Sidi Bouzid où les manifestants scandaient "du travail ou une autre révolution", selon des témoins et les médias locaux.  Un journaliste de la chaîne Al-Jazeera en reportage à Kasserine affirmait vendredi midi que l'armée était déjà en place pour vérifier que le couvre-feu serait bien appliqué dès sa mise en place. Alors que le président tunisien, Beji Caïd Essebsi, est censé prendre la parole samedi, le correspondant d'Al-Jazeera ajoute que le gouvernement fait face à une pression intense sur le front de la lutte contre le chômage et la corruption. Depuis la révolution de 2010-2011, la situation économique du pays ne s'est pas vraiment améliorée: avec une croissance attendue à moins de 1% pour 2015, le taux de chômage au niveau national dépasse 15% et atteint le double chez les diplômés.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2016 à 14:56 :
LA REVOLUTION
a écrit le 29/01/2016 à 8:38 :
Faut les faire venir chez nous, y a pas de travail mais y a des aides surtout pour les autres car pendant ce temps les Français travaillent ...
a écrit le 28/01/2016 à 10:13 :
Hervé Morin veut un plan Marshall pour la Tunisie et le Magreb mais avec quel argent ? Celui des français ? Il est bien généreux le monsieur mais toujours avec l'argent des autres. Que Monsieur Morin finance ses bonnes idées avec les millions d'euros qu'il a touchés de la vente de son cheval de course Literato qu'il a cédé en décembre 2007 lorsqu'il était ministre de la Défense sous Sarkozy ! Et il a vendu son cheval à qui ? Je vous le donne en mille ! Au Sheik Al Maktoum, premier ministre et ministre de la défense des émirats arabes unis !
Bonjour le mélange des genres de nos politiciens français pour leur plus grand profit !

http://www.marianne.net/Herve-Morin-rattrape-par-ses-pur-sang_a213020.html
a écrit le 23/01/2016 à 23:26 :
La France non les Françaises pas d'argents pour les Françaises mais pour la Masgreve ok et nous nous plaignons
a écrit le 23/01/2016 à 23:20 :
Ales voir Merkel elle a un grand cœur pour le ma grève ?💥
a écrit le 23/01/2016 à 22:15 :
Est-ce un don ? Un crédit pour acheter des produits et services français ?
a écrit le 23/01/2016 à 22:02 :
J'ai cru que j'avais mal lu... Hollande promet un milliard à la Tunisie ? Le socialisme s'arrête de lui-même lorsqu'il n'y a plus d'argent à voler dans la poche des autres.
a écrit le 23/01/2016 à 14:43 :
Bien joué François, forcément emprunté à 1% et prêté à 2 % !! Ça c'est du business !!
a écrit le 23/01/2016 à 13:45 :
Et encore un petit milliard que le gentil contribuable français va s'appuyer :-) Y a pas d'argent pour l'éducation, l'emploi, la santé ou les retraites, mais pour aller guerroyer ou distribuer aux autres, on trouve toujours n'est-ce pas :-)
Réponse de le 23/01/2016 à 14:55 :
@Patrickb = 0 valeur ajoutée
Ne t'inquiètes pas, la France s'en sortira sans toi et sans le FN.
Réponse de le 24/01/2016 à 14:10 :
@alain d: 1) que vient faire le FN dans cet article ? 2) c'est quoi ta valeur ajoutée ? 3) j'espère bien qu'il y a aura des jeunes capables et honnêtes pour redonner des couleurs au pays, car c'est leur avenir qui est en jeu, pas le mien :-)
Réponse de le 29/01/2016 à 23:50 :
Je suis entièrement d'accord avec vous ... C'est Honteux !!!
On nous raquette dans tout les sens ... et on donne aux autres ...
PITOYABLE !!!! :-(
a écrit le 23/01/2016 à 12:15 :
@Ariane:
Oui c'est bien 1 milliard sur 3 années, et ça commence par un hôpital pour 60 millions.
Tunisie et France ont aussi renforcé la coopération en matière de sécurité.
@ux estropiés du bulbe:
Réfléchissez juste un petit peu avant de débiter des conneries.
La France est la nation européenne qui gère le plus d'emplois à l'étranger.
Possible qu'elle soit numéro 1 mondiale.
Les entreprises françaises investissent depuis longtemps et la France est chez beaucoup de nations amies le premier investisseurs et (ou) le premier employeur étranger.
---
Sachant que lorsque la France booste un pays, se pays gagne en richesse, consomme plus et nous achète plus, C'est une forme de gagnant-gagnant!
Ensuite, nous, comme l'Italie et l'Espagne échangeront préférentiellement avec les pays de la méditerranée tout simplement parce qu'ils sont les plus proches, et ceci depuis de décennies, Les circuits courts de transport permettent des couts moindres, une sécurité accrue, des délais courts et des coopérations plus aisées!
---
Les échanges franco-tunisiens atteignaient 7,4 Md€ en 2014
Gouvernement:
En 2014, la France se place au 1er rang pour le nombre d’entreprises établies en Tunisie (environ 1300) et pour le nombre d’emplois directs induits (environ 126 000)
La France est le 1er fournisseur de la Tunisie avec 16 % de part de marché (3.4 Mds€). Les exportations françaises vers la Tunisie sont essentiellement composées d’équipements mécaniques et de matériels électriques (1/3 de nos exports), de textile (15 %) et de matériel de transport (13%). La tendance des exportations est en dents de scie depuis la Révolution (18% en 2013, 16% en 2012). Le 2nd fournisseur de la Tunisie est l’Italie, à 14,6 % en 2014 (stable depuis 2010). L’Allemagne et la Chine, après une forte progression, stagnent à 7 %, tandis que l’Algérie progresse à 6 % (2,5 % en 2011).
La France est également le 1er débouché de la Tunisie en accueillant 28 % des exportations tunisiennes (+8 % en g.a. à 4 Mds €). Le flux se compose essentiellement de produits textiles, cuir et chaussures (28 %), d’équipements électriques et ménagers (18 %) et de matériels de transport (16 %). L’Italie, qui accueille 19 % des exports tunisiens, est le second marché, devant l’Allemagne (10 %).
Correct comme échanges, quasiment du 50/50, hein?
---
@aux ramollos de la tétine:
Pensez vous toujours la Tunisie ne compte pas pour la France?
Pensez-vous qu'il est judicieux de ne rien faire ou tenter pour éviter que la Tunisie sombre? Et puisse déstabiliser la région?
Allez donc demandez aux 1300 entreprises qui coopèrent en Tunisie se qu'elles en pensent!
---
Après l'UE, les principaux partenaires de la Tunisie sont Libye, Russie et Chine.
Réponse de le 23/01/2016 à 18:01 :
On prête pour qu'ils nous achètent
On emprunte pour prêter
Ça s'appelle de la cavalerie
Et combien nous coutent t'ils en frais cachés , cmu,allocs,assedics et autres
Et en perte d'emplois en France
1300 entreprises qui ont délocalisé, c'est tout ?
Un ramollo pas dupe pour se faire avoir
Réponse de le 23/01/2016 à 20:59 :
Oui 1300 pour la Tunisie
Pas forcement des délocalisations, si une boulangerie française, un restaurateur, un hôtelier, un service lié à la sécurité ou un salon de coiffure ou un chaine de bien-être s'installe en Tunisie, ce n'est pas de la délocalisation. Essayez donc de vous allonger sur une plage en Tunisie tout en vous faisant masser en France? Pas facile? J'essaie de me mettre au niveau du résonnement PC-FN-FdG.
Mais de toute façon, si certaines entreprises n'avaient pas délocalisé, elles n'existeraient même plus.
Faire l'autruche et refuser les inévitables évolution et transformation de la planète?
Exemple automobile, quel constructeur a fait du low cost en premier?
Renault.
Quel est celui qui a trainé? Peugeot-Citroën-DS.
Qui est en fin de compte passé à 33% chinois et a revendu ses scooters aux indiens? Peugeot
Quel constructeur a les meilleurs résultats? Renault
Quel constructeur a créé le plus de poste en 2015? Renault
Même Volkswagen, le N°1, est passé au low cost.
---
Alors vous proposez quoi, faire 6 murs autour de l'hexagone et attendre que les US ou les chinois viennent nous bouffer parce que notre économie tombe dans le bas du classement cause on joue les néandertaliens (PC-FdG) ou les cro magnon (FN)?
Réponse de le 24/01/2016 à 16:53 :
!Alain d: ma réponse a été censurée et je serai donc plus bref. 1) tout l'argent versé depuis l'indépendance de nos colonies n'a servi à rien. Ce qui prouve qu'on peut leur en donner encore sans que cela serve à quelque chose (comme en Grèce d'aiileurs). 2) les entreprises délocalisent pour réduire les coûts, les taxes et impôts, pas pour faire du social !!!
Réponse de le 29/01/2016 à 14:28 :
Mes Chers Amis que je ne connais pas , mais vous me semblez assez instruits car le débats se pose sur des questions justes , l'un a un raisonnement capitaliste est prouve que la concurrence internationale nous impose ce rythme de développement de nos entreprises , le second a un raisonnement d'une personne française issue comme nous de la France dites "classe moyenne" et ne vois pas les retombés économiques d'une exportation (" dans sa poche")... Je dirais Dans un sens Vous avez tous les deux raisons , Mais....
Posez vous une seule question , A qui profite "tout ça"??? (le crime, le mal, Les delocs , ....)
On le sais tous pourtant on en parle souvent mais on ne fais rien . Exemple : Pour être fonctionnaire (pompier , gendarme , armé de terre ....) obligation d'un casier vierge , mais pas politicien ..... et Pourtant qui a le plus d'influence dans le développement d'une société (cherchez l'erreur) et bien sur nous pouvons en cité plein " Gueant , Morin , Juppé , Woerth , Thevenou " Tous En Fait" .
Pour ce qui est de la "Tunisie", je rejoins quand même Alain sur le principe que renforcer la Tunisie c'est nous protéger aussi...
et Je rejoins aussi Patrick Dans le sens où ce n'est pas nous qui en profiterons , mais dans l'histoire est ce réellement les Tunisens qui en profiterons.

Ils vont devoirs payer pour ce faire hospitaliser ????? Je pense que oui
Ils sont en train de leur créé le même système qu'a nous , et çà c'est pas ce que je leur souhaites : a payer sans ne comprendre ou vas son argent.
Je penses que ceux qui en profiterons c'est comme d'habitude nos lobbies.
Nous vivons dans un climat de suspicion constante , c'est horrible
a écrit le 23/01/2016 à 8:30 :
Qui veut gagner des Milliards sous un gouvernement socialiste?
a écrit le 23/01/2016 à 6:07 :
Que le Hollande fasse les poches des apparatchiks socialistes au prochain congrès et qu'il laisse enfin souffler le contribuable français. En plus, c'est finançé à perte. La Tunisie n'a rien à vendre sinon nous envoyer leurs ressortissant pour affaiblir le marché du travail français. Gattaz va lui faire un gros bisous lors du prochain guelleton. Et combien de djiadistes on aidera. Les rangs de Daesh sont remplis de tunisiens en Lybie et en Syrie.
Il faut fermer avec fermeté les frontières de l'Europe avant qu'il ne soit trop tard, invasion de millions de nécessiteux du Sud.
a écrit le 23/01/2016 à 0:19 :
Attention, il y a une grossière erreur dans le titre de votre article...
Vous faites un amalgame entre les chômeurs de Tunisie et les chômeurs Français.
Le milliard en question est destiné à mettre en place des formations pour les chômeurs Français de longue durée (plus de 11% de la population active) ...

Manquerait plus qu'on (l'Etat= c'est nous!) jette l'argent par milliards empruntés aux banques pour le distribuer aux 4 coins de la planète alors que nous sommes ruinés et que nous avons sur les bras plus de 10 millions de pauvres français...
Réponse de le 23/01/2016 à 6:45 :
Mais non il n y a pas d erreur hollande donne bien 1 milliard à la Tunisie. On est criblé de dette mais il joue les bons samaritain pas grave on va emprunter un peu plus nous marchons sur la tête dans ce pays que fait il pour nos retraités qui vivent avec 800 euros rien une honte ce président normal !!!!!!
a écrit le 22/01/2016 à 20:46 :
1 milliard d'€, les français qui sont en grandes difficultés vont apprecier !Penser que pouvoir voter librement allait changer la pauvreté et le sous developpement d'un pays est un leurre .Qui leur a mis ça dans la tete ,seul le developpement économique et les moyens financier qui sont derriere peuvent le faire ...........
Réponse de le 22/01/2016 à 21:37 :
Si la Tunisia explose, il faudra des dizaines de milliards pour gérer les hordes de migrants qui vont arriver ... Donc , c'est bien . Aidons les à se fixer chez eux
Réponse de le 22/01/2016 à 23:14 :
Les chômeurs Français a qui on dit ne plus avoir d'argent apprécierons que le pays s'endette pour les chômeurs Tunisiens. Les SDF Français a qui on dit "plus de place" apprécierons que pour les réfugiés du moyen Orient les problème de place d'hébergements n'existe pas. Nos gouvernants qui endette notre pays, pour sauver le monde entier, plutôt que de résoudre les problèmes de notre population!!!
a écrit le 22/01/2016 à 18:08 :
Bon choix! D'autres nations européennes devraient aussi donner un petit coup de pouce!
Peu importe le somme, pour le moral de la Tunisie!
L'Italie et l'Espagne sont très concernées, et pourquoi pas les voisins ennemis, Algérie et Maroc. Malgré les divergences, les nations arabes ont un problème, le même, c'est un effet domino qui gangrènerait toute la région! Le reste de l'Afrique est déjà en ébullition, pas utile d'en rajouter une couche!
a écrit le 22/01/2016 à 17:52 :
en FRANCE de grandes manifestations chez nos agriculteurs encore abandonnés par un ministre effacé
a écrit le 22/01/2016 à 17:25 :
Printemps tunisien : Alliot Marie propose à l'expertise policière française d aller prendre le soleil en Tunisie...
Manifestations en Tunisie : Hollande annonce un soutien de 1 milliard d'euros axé sur l'emploi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :