Le "Davos des Femmes" passe à l'action

 |   |  818  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
[Women's Forum] Habituellement organisé à Deauville, le « Davos des femmes » déménage en 2017 à Paris, où il réunira les 5 et 6 octobre 2.000 délégué (e) s au Carrousel du Louvre. Un changement géographique destiné à soutenir une transformation plus profonde : le passage d'une logique de réflexion à une volonté d'action.

Dans un monde où, sans changements majeurs, l'égalité entre sexes ne sera atteinte qu'en 2186 - selon les calculs du Forum économique mondial -, la réflexion menée pendant douze ans sur le rôle et le pouvoir des femmes au sein des organes décisionnels par le Women's Forum for the Economy and Society est devenue incontournable. Mais dans des sociétés et des économies en transition, les femmes ne peuvent plus se limiter à exprimer leur vision : elles doivent désormais appeler à l'action pour orienter le changement.

Telle est la conviction qui a poussé la nouvelle directrice générale du « Davos des femmes », Chiara Corazza, et sa présidente, Clara Gaymard, à renouveler la formule de la plateforme internationale et de ses rencontres annuelles, qui se tenaient depuis 2005 à Deauville. En 2017, les quelque 2000 délégué (e) s convié (e) s à la treizième édition de ce meeting international made in France

- intitulée « Engage for impact ! Daring to lead in a disrupted world » [S'engager pour peser ! Oser diriger dans un monde en disruption, ndlr] - seront appelé (e)s à « s'engager », à « oser ouvrir la voie » face aux principaux défis auxquels l'ensemble des humains sont confrontés au xxie siècle : une dimension résolument planétaire qui sera marquée par le déménagement du Forum à Paris, au Carrousel du Louvre.

"Innovation", mot féminin...

L'impact des nouvelles technologies, l'urbanisation, le changement climatique, la montée des populismes, seront donc autant de sujets figurant au programme. Des personnalités du business, de la politique et de la société civile - tels la PDG d'Engie, Isabelle Kocher (lire son interview page suivante), le Secrétaire général de l'OCDE, José Angel Gurria, mais aussi l'écrivaine américaine Ashton Applewhite ou la coordinatrice de l'Association pour les femmes et les peuples indigènes du Tchad, Hindou Oumarou Ibrahim - sont attendues pour « travailler ensemble », lit-on dans le communiqué de présentation de l'événement, selon une approche valorisant explicitement la diversité promue par l'organisation comme source de solutions innovantes.

« Le Women's Forum est un formidable lieu d'échanges et de découvertes qui doivent aboutir à des décisions fermes de la part des dirigeants », résume Chiara Corazza, qui dit croire en une « innovation au féminin ». Car, en effet, l'empowerment [autonomisation] des femmes profite à la société comme aux entreprises : « Quand les femmes ont le contrôle de leurs revenus, elles investissent dans la santé, l'éducation et le bien-être de leurs familles et de leurs communautés. L'empowerment économique des femmes libère de vastes réserves de potentiel économique et social sous-exploité », témoigne April Feick, vice-présidente Chaîne d'approvisionnement mondial à ExxonMobil, qui dit « investir dans des programmes qui font progresser économiquement les femmes » également en raison des effets positifs sur son business.

Des PDG du monde entier

Mais si un monde meilleur demande aujourd'hui une plus grande contribution des femmes, la promotion de l'égalité reste encore une nécessité afin d'impulser le changement. « Certaines des plus grandes sociétés high-tech sont dirigées par des femmes, ce qui constitue un signe clair de progrès. Cependant, dans l'ensemble, les femmes sont sous-représentées dans ce secteur », souligne Kim Steveson, vice-présidente senior de la Data Center Infrastructure de Lenovo. C'est pourquoi, comme pendant les huit dernières années, une session particulière du Women's Forum, le CEO Champions, session de brainstorming mais aussi réseau durable, continuera de se pencher sur la diversité : des PDG du monde entier - parmi lesquels Isabelle Kocher et Antoine Frérot, - y échangeront autour des meilleures pratiques mises en place par leurs entreprises, et rendront publiquement leurs conclusions. Par ailleurs, 2017 sera l'année du dixième anniversaire de Rising Talents Initiative, le réseau de promotion de jeunes talents du forum : 14 nouvelles leaders prometteuses seront accueillies parmi les plus de 200 femmes déjà membres. Et pour encourager les femmes à ne pas se mettre elles-mêmes des limites, un hommage particulier sera rendu à Simone Veil, grande dame décédée en juillet, qui, elle, a osé tout au long de sa vie.

_______

L'INÉGALITÉ EN CHIFFRE

  • 14,4 % l'écart salarial moyen horaire entre femmes et hommes en 2014 dans le secteur privé, selon l'Insee.
  • 20 % la part moyenne de postes de direction occupés par les femmes dans les 200 meilleures sociétés du classement en matière d'égalité d'Equileap.
  • 11,59 % la proportion des femmes dans les comités exécutifs des 62 plus grandes sociétés françaises en 2016, selon l'Observatoire Skema de la féminisation des entreprises.
  • 70 les startups françaises du numérique dirigées par des femmes, sur les 600 ayant levé des fonds en 2016, selon le baromètre StartHer du cabinet KPMG.
  • 10 % l'amélioration du PIB français que permettrait la parité en France, selon une étude Women Matter du McKinsey Global Institute.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2017 à 8:31 :
"Davos des femmes".

Sachant que Davos est une insulte dans le langage populaire courant étant donné que tout le monde sait que le monde est (mal) dirigé de là, reprendre ce terme pour défendre le droit des femmes c'est particulièrement maladroit et de fait donne bien peu de caution à ce mouvement.

En tout cas pour ma part cela me révulse de suite, j'ai déjà une image négative du truc.

Vous ne devriez pas utiliser les cabinets conseils et marketing de l'oligarchie, essayez d'être originales si vous voulez être crédibles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :