Les investissements chinois à l'étranger ont explosé en 2016

 |   |  266  mots
Les autorités chinoises s'inquiètent de la dynamique des investissements chinois qui représente une forte sortie de capitaux.
Les autorités chinoises s'inquiètent de la dynamique des investissements chinois qui représente une forte sortie de capitaux. (Crédits : Reuters)
Sur les onze premiers mois de l'année, les investissements chinois à l'étranger ont augmenté de 55%. Ils accélèrent en fin d'année avec une hausse de 76% en novembre. Les investissements étrangers en Chine, eux, sont restés quasi-stables. Cette dynamique inquiète les autorités chinoises.

Les investissements directs non-financiers chinois à l'étranger devraient atteindre 1.120 milliards de yuans (154,25 milliards d'euros) en 2016 et les investissements étrangers en Chine 785 milliards, a annoncé lundi le ministre du Commerce, Gao Hucheng.

Pour l'ensemble de 2015, le ministère a fait état de 735,1 milliards de yuans d'investissements chinois à l'étranger et de 781,4 milliards d'investissements étrangers en Chine.

Pour l'année 2017, Pékin compte "favoriser un développement sain et ordonné de l'investissement et de la coopération avec l'étranger in 2017, a-t-il dit dans un discours prononcé lors d'une conférence et publié sur le site du ministère.

Novembre particulièrement dynamique

Les investissements chinois à l'étranger ont bondi de 76,5% en novembre par rapport à la même période de l'an dernier et de 55,5% sur les 11 premiers mois de l'année 2016, selon les chiffres du ministère, les sociétés locales s'étant tournées vers l'extérieur dans le contexte actuel de ralentissement de a croissance chinoise et d'affaiblissement du yuan.

Gao Hucheng a ajouté dans un entretien à la presse chinoise qu'en 2017, il serait plus difficile de maintenir un rythme régulier d'investissements étrangers en Chine et que les sources de volatilité des investissements chinois à l'extérieur augmenteraient avec la montée des risques.

Pékin a récemment annoncé une série de mesures visant à renforcer les contrôles sur les sorties de capitaux du pays, dont une surveillance plus étroite des investissements à l'étranger, alors que le yuan faiblit et que les réserves de devises du pays sont tombées à leur plus bas niveaux en près de six ans.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2016 à 11:22 :
C'est la crise, il est temps d'investir ailleurs qu'en Chine et de consolider les capitaux chinois.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :